background preloader

Oeil et cristallin

Oeil et cristallin
Related:  Système nerveux et fonctions sensori-motrices

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Au début des années soixante, David Hubel et Torsten Wiesel (Prix Nobel de médecine 1981) furent les premiers à explorer les champs récepteurs des neurones du corps genouillé latéral et du cortex visuel à l’aide de microélectrodes. Ils ont d’abord montré que les neurones du corps genouillé latéral se comportaient pratiquement comme les cellules ganglionnaires de la rétine. Puis, ils ont mis en évidence trois voies relativement indépendantes dans le traitement de l’information visuelle qui prennent en charge chacune un aspect différent de la vision. Le premier est le canal M pour « magnocellulaire » qui commence avec de la rétine, fait un relais dans le corps genouillé latéral et rejoint la couche IV C alpha du cortex strié. Les cellules de la couche IV B sont aussi sélectives à la direction, mais à condition que le stimulus rectiligne se déplace dans une direction précise.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! C’est le cas de l’hypothalamus, et plus précisément de son noyau suprachiasmatique, qui reçoit un certain nombre de connexions des axones en provenance de la rétine. Le noyau suprachiasmatique est considéré comme le site majeur de notre horloge biologique interne. C’est pourquoi être informé en permanence de la clarté ou de l’obscurité ambiante lui permet de synchroniser toute une série de rythmes biologiques liés au cycle quotidien du jour et de la nuit, y compris le sommeil et l’éveil. D’autres axones des cellules ganglionnaires de la rétine vont également rejoindre le prétectum, une partie du mésencéphale qui contrôle l’ouverture de la pupille et certains mouvements des yeux. Enfin, environ 10% des axones rétinofuges se projettent sur une partie du tectum (ou toit) du mésencéphale appelée colliculus supérieur. À l’instar du corps genouillé latéral, le colliculus supérieur reçoit également des connexions du cortex visuel primaire.

Cellules Ciliées, stéréocils, mecano-transduction | Cochlea Les cellules ciliées sont ainsi nommées car leur pôle apical (plaque cuticulaire) en contact avec l'endolymphe, porte une centaine de stéréocils en 3 rangées de tailles différentes. Le reste de la cellule est localisé dans le compartiment périlymphatique (cf. coupe transversale). Schématiquement, les deux types cellulaires, cellules ciliées internes (CCI) et externes (CCE), diffèrent par la forme de leur corps cellulaire (en poire pour la CCI et parfaitement cylindrique pour la CCE), ainsi que par l'arrangement des stéréocils (en ligne pour la CCI et en W pour la CCE). Elles sont aussi différemment connectées au système nerveux central (voir " Organe de Corti : innervation"). Cellules ciliées : généralités Chez l'homme, on dénombre environ 3.500 CCIs et 12.500 CCEs, nombre ridiculement faible, si on le compare aux millions de photo- et/ou chémo-récepteurs ! Représentation schématique d'une CCI et d'une CCE 1. Organisation des stéréocils M Lenoir R Pujol Transduction mécano-électrique

Neurophysiologie de l'audition : oreille interne Afficher le sommaire Les ondes sonores, après avoir été captées, concentrées et filtrées par l'oreille externe ( infos) et amplifiées par l'oreille moyenne ( infos) atteignent l'oreille interne. L'oreille interne, appelée également labyrinthe vu la complexité de sa forme, contient deux organes sensoriels qui ont des fonctions différentes. Cette communauté vient du fait que ces deux organes dérivent de l'organe de la ligne latérale des poissons ( infos). Nous nous intéresserons ici qu'à l'oreille interne en tant que structure auditive. infos). Oreille interne et audition ( infos) La cochlée est la structure auditive essentielle car elle permet : la transduction auditive ( infos), c'est-à-dire la transformation des ondes mécaniques en des signaux électriques, mais également, l'analyse fréquentielle et la décomposition des ondes complexes en ondes plus simples. Le conduit cochléaire, du latin, limaçon ou escargot, s'enroule en spirale. infos) : 1. Transduction auditive infos). infos). infos) . infos).

Cerveau auditif, voies auditives | Cochlea Voyage au centre de l'audition L'audition, comme toute autre modalité sensorielle, possède une voie et des centres primaires, c'est-à-dire totalement dédiés à cette fonction, et des voies dites non primaires où convergent l'ensemble des modalités. Voies auditives primaires Schématiquement, cette voie est courte (3 ou 4 relais), rapide (grosses fibres myélinisées) et aboutit au cortex auditif primaire (à droite). Elle véhicule l'information codée par la cochlée, chacun des relais effectuant un travail spécifique de décodage et d'interprétation qui est ensuite transmis aux relais supérieurs.Voir détails ci-dessous Schématiquement, cette voie est courte (3 ou 4 relais), rapide (grosses fibres myélinisées) et aboutit au cortex auditif primaire (à droite). Voir détails ci-dessous Cortex auditif (3) dans l'aire temporale (2) chez l'homme. Au départ de ce relais, un troisième neurone fait monter le message au niveau du colliculus supérieur (mésencéphale ). Voies non primaires

Système sensoriel somatique : thermoception Afficher le sommaire Le système sensoriel somatique ( infos) possède des récepteurs sensoriels ( infos) qui nous transmettent certaines informations : tactiles par les mécanorécepteurs cutanés ( infos) ou proches de la peau (muqueuses), douloureuses par les nocicepteurs ( infos), dynamiques par les mécanorécepteurs, cette fois propriocepteurs ( infos), contenus dans les muscles et les articulations, thermiques par les thermorécepteurs. La thermoception est la sensation non douloureuse de la température grâce à des récepteurs cutanés spécialisé s appelés thermorécepteurs. Thermorécepteurs Les thermorécepteurs cutanés sont différents des thermorécepteurs centraux contrôlant la température du corps. La thermoception permet une perception de la température de notre environnement. Les thermorécepteurs sont constitués par des terminaisons nerveuses libres ( infos) dans l'épiderme et le derme : la perception se fait par des points d'environ 1 mm de diamètre chez l'homme. infos). infos). infos). infos).

Le Toucher - la perception mécanique. Dans la voie lemniscale, ou la voie sensitive de la colonne dorsale, les axones (de premier ordre) des mécanorécepteurs et propriorécepteurs entrent par la racine dorsale de la moelle épinière. À ce niveau, l'axone donne naissance à un axone collatéral qui pourra participer aux réflexes spinaux, et poursuit sa route dans un cordon dorsal vers des noyaux dorsaux du bulbe rachidien où il fera synapse avec un neurone du deuxième ordre. Ce neurone de second ordre décusse immédiatement de l'autre côté du bulbe rachidien et remonte jusqu'au thalamus par la voie lemniscale médiale. Dans cette voie, se joignent également les afférences du trijumeau, responsable des perceptions sensorielles provenant de la face et de la tête. Le fait que ce neurone du second ordre décusse de l'autre côté du système nerveux signifie que l'information somatosensorielle provenant du côté gauche du corps sera analysée par notre cerveau droit, et vice-versa. Convergence et inhibition latérale.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Les terminaisons libres des nocicepteurs sont très nombreuses à la surface de notre corps, ce qui explique la grande sensibilité de notre peau à la douleur. Ces nocicepteurs de la peau sont situées tant dans l'épiderme (couche superficielle) que dans le derme (couche profonde). Les nocicepteurs de la peau sont concentrés dans les régions du corps les plus exposées aux blessures, comme les doigts et les orteils. C'est la raison pour laquelle une écharde ou éclat de verre sera plus douloureux lorsque logé dans un doigt que dans la poitrine ou l'épaule. Protégés par la peau, les muscles comportent moins de terminaisons nerveuses qui sont réparties de façon assez espacée et discontinue. Cela explique le caractère diffus et mal localisable de la douleur musculaire (crampes, courbatures, etc.). La paroi des vaisseaux sanguins est pour sa part richement innervée, les terminaisons libres sensibles aux stimuli nociceptifs étant situées dans la couche interne des vaisseaux artériels et veineux.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Vous vous fermez une porte sur un doigt. Vous vous cognez la jambe sur une chaise. Vous vous brûlez le bras sur une casserole encore chaude. À chaque fois, vous avez d'abord un , puis une sensation douloureuse aiguë suivie d'une douleur sourde. Avant de regarder les voies nerveuses qui amènent l'information douloureuse jusqu'au cerveau, regardons d'où part cette douleur et dans quel type de fibre nerveuse elle voyage. Cela est en effet essentiel pour comprendre ce que l'on appelle la douleur rapide (ou aiguë) et la douleur lente (ou sourde). D'abord, contrairement aux autres types de fibres sensorielles comme celle du toucher qui ont des structures spécialisées à leur extrémité (corpuscules de Pacini, de Messner, etc.), les fibres nociceptives n'ont aucune spécialisation de ce type. Il existe différents types de ces fibres nerveuses dont les terminaisons libres forment les nocicepteurs.

2/ Sous la peau des récepteurs somatosensoriels Définition : Organes périphériques spécialisés siège de la traduction de la qualité, de l’intensité, de la durée et de la localisation du stimulus. Ils ont un rôle de filtre et d’amplificateur du stimulus. Il existe 3 types de récepteurs somatosensoriels selon le stimulus : Les mécanorécepteurs tactiles cutanés : Parmi les mécanorécepteurs tactiles cutanés, nous avons d'abord des récepteurs phasiques ou à adaptation rapide : Corpuscules de Meissner : Les corpuscules de Meissner se situent dans les couches superficielles de la peau ( jonction derme-épiderme ), surtout présent au niveau des zones glabres ( doigts, lèvres… ) et sont efficaces sur un champ de réception de petite taille de quelques millimètres, bien délimité.. Corpuscule de Pacini : Les corpuscules de Pacini se situent dans les couches plus profondes de la peau ( derme ) et dans le tissu sous-cutané ( hypoderme ). Puis les récepteurs toniques ou à adaptation lente : Récepteur Merkel : Corpuscules de Ruffini : 2.

Related: