background preloader

Oeil et cristallin

Oeil et cristallin

http://www.youtube.com/watch?v=LeB2JV2umNE

Related:  Système nerveux et fonctions sensori-motrices

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Au début des années soixante, David Hubel et Torsten Wiesel (Prix Nobel de médecine 1981) furent les premiers à explorer les champs récepteurs des neurones du corps genouillé latéral et du cortex visuel à l’aide de microélectrodes. Ils ont d’abord montré que les neurones du corps genouillé latéral se comportaient pratiquement comme les cellules ganglionnaires de la rétine. Puis, ils ont mis en évidence trois voies relativement indépendantes dans le traitement de l’information visuelle qui prennent en charge chacune un aspect différent de la vision. Le premier est le canal M pour « magnocellulaire » qui commence avec de la rétine, fait un relais dans le corps genouillé latéral et rejoint la couche IV C alpha du cortex strié. À ce niveau, les champs récepteurs des neurones de la couche IV C alpha ne sont plus circulaires (comme c’était le cas dans la rétine et dans le CGL), mais .

Blablasvt: 1ère S : L'essentiel Vision Voici l'essentiel des notions concernant la partie "De l'œil au cerveau : quelques aspects de la vision". Vous trouverez des synthèses dans votre manuel mais je vous mets en ligne celles-ci qui ne sont pas mal du tout également.Vous pouvez les imprimer et les coller dans votre cahier à la fin de la partie.Elles pourront vous être utile pour construire votre propre synthèse sur cette partie sous forme de carte mentale, que vous pouvez faire également dans votre cahier à la fin de la partie étudiée. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! C’est le cas de l’hypothalamus, et plus précisément de son noyau suprachiasmatique, qui reçoit un certain nombre de connexions des axones en provenance de la rétine. Le noyau suprachiasmatique est considéré comme le site majeur de notre horloge biologique interne. C’est pourquoi être informé en permanence de la clarté ou de l’obscurité ambiante lui permet de synchroniser toute une série de rythmes biologiques liés au cycle quotidien du jour et de la nuit, y compris le sommeil et l’éveil. D’autres axones des cellules ganglionnaires de la rétine vont également rejoindre le prétectum, une partie du mésencéphale qui contrôle l’ouverture de la pupille et certains mouvements des yeux.

Cellules Ciliées, stéréocils, mecano-transduction Les cellules ciliées sont ainsi nommées car leur pôle apical (plaque cuticulaire) en contact avec l'endolymphe, porte une centaine de stéréocils en 3 rangées de tailles différentes. Le reste de la cellule est localisé dans le compartiment périlymphatique (cf. coupe transversale). Schématiquement, les deux types cellulaires, cellules ciliées internes (CCI) et externes (CCE), diffèrent par la forme de leur corps cellulaire (en poire pour la CCI et parfaitement cylindrique pour la CCE), ainsi que par l'arrangement des stéréocils (en ligne pour la CCI et en W pour la CCE). Elles sont aussi différemment connectées au système nerveux central (voir "Organe de Corti : innervation"). Cellules ciliées : généralités Chez l'homme, on dénombre environ 3.500 CCIs et 12.500 CCEs, nombre ridiculement faible, si on le compare aux millions de photo- et/ou chémo-récepteurs !

Neurophysiologie de l'audition : oreille interne Afficher le sommaire Les ondes sonores, après avoir été captées, concentrées et filtrées par l'oreille externe ( infos) et amplifiées par l'oreille moyenne ( infos) atteignent l'oreille interne. L'oreille interne, appelée également labyrinthe vu la complexité de sa forme, contient deux organes sensoriels qui ont des fonctions différentes. Cette communauté vient du fait que ces deux organes dérivent de l'organe de la ligne latérale des poissons (

Cerveau auditif, voies auditives L'audition, comme toute autre modalité sensorielle, possède une voie et des centres primaires, c'est-à-dire totalement dédiés à cette fonction, et des voies dites non primaires où convergent l'ensemble des modalités. Voies auditives primaires Schématiquement, cette voie est courte (3 ou 4 relais), rapide (grosses fibres myélinisées) et aboutit au cortex auditif primaire (à droite). Système sensoriel somatique : thermoception Afficher le sommaire Le système sensoriel somatique ( infos) possède des récepteurs sensoriels ( infos) qui nous transmettent certaines informations : tactiles par les mécanorécepteurs cutanés ( infos) ou proches de la peau (muqueuses), douloureuses par les nocicepteurs ( infos), dynamiques par les mécanorécepteurs, cette fois propriocepteurs ( infos), contenus dans les muscles et les articulations, thermiques par les thermorécepteurs. La thermoception est la sensation non douloureuse de la température grâce à des récepteurs cutanés spécialisé

Le Toucher - la perception mécanique. Dans la voie lemniscale, ou la voie sensitive de la colonne dorsale, les axones (de premier ordre) des mécanorécepteurs et propriorécepteurs entrent par la racine dorsale de la moelle épinière. À ce niveau, l'axone donne naissance à un axone collatéral qui pourra participer aux réflexes spinaux, et poursuit sa route dans un cordon dorsal vers des noyaux dorsaux du bulbe rachidien où il fera synapse avec un neurone du deuxième ordre. Ce neurone de second ordre décusse immédiatement de l'autre côté du bulbe rachidien et remonte jusqu'au thalamus par la voie lemniscale médiale. Dans cette voie, se joignent également les afférences du trijumeau, responsable des perceptions sensorielles provenant de la face et de la tête.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Les terminaisons libres des nocicepteurs sont très nombreuses à la surface de notre corps, ce qui explique la grande sensibilité de notre peau à la douleur. Ces nocicepteurs de la peau sont situées tant dans l'épiderme (couche superficielle) que dans le derme (couche profonde). Les nocicepteurs de la peau sont concentrés dans les régions du corps les plus exposées aux blessures, comme les doigts et les orteils. C'est la raison pour laquelle une écharde ou éclat de verre sera plus douloureux lorsque logé dans un doigt que dans la poitrine ou l'épaule. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Vous vous fermez une porte sur un doigt. Vous vous cognez la jambe sur une chaise. Vous vous brûlez le bras sur une casserole encore chaude. À chaque fois, vous avez d'abord un , puis une sensation douloureuse aiguë suivie d'une douleur sourde.

Related: