background preloader

Ah qui dira les torts de la note ! Des réponses à dix objections

Ah qui dira les torts de la note ! Des réponses à dix objections
Cette exclamation, qui rappellera un vers célèbre aux littéraires, ne doit pas laisser penser que, sur la question mise en lumière par les déclarations récentes du ministre Benoit Hamon, je considère la note comme « ce pelé, ce galeux, dont vient tout le mal » et je crains même que le débat se concentre sur pour ou contre la note, auquel cas ce serait un pseudo-débat sans grand intérêt. Voir aussi les réflexions de Laurent Fillion sur son blog, qui vont dans le même sens J’ai simplement envie ici, alors que je publie avec Florence Castincaud l’ouvrage L’évaluation plus juste et plus efficace : comment faire ? par CANOPE en partenariat avec le CRAP-Cahiers pédagogiques qui propose réflexions et outils, de recenser dix assertions qu’on peut lire ici ou là parfois dignes de figurer dans des bêtisiers, mais aussi dénotant une incompréhension de ce que souhaitent les « pédagogues » concernant l’évaluation. Au lieu de traiter la maladie (l’échec scolaire), on va casser le thermomètre

http://blog.educpros.fr/Jean-Michel-Zakhartchouk/2014/06/27/ah-qui-dira-les-torts-de-la-note-des-reponses-a-dix-objections/

Related:  Classe sans notesEvaluer sans noterTechnologieNoteEVALUATIONS

Pourquoi les notes posent vraiment problèmes. Avec le lancement de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves, le débat sur l’évaluation a été relancé. Et souvent plutôt mal. Oui la notation pose problèmes ! Comment noter ? Les notes rythment la vie des élèves. Elles permettent le classement et la sélection mais finalement, mesurent-elles vraiment des acquis, dans le cadre de l'apprentissage scolaire ? Rien n'est moins sûr. Au mieux, elles mesurent des acquis partiels, souvent éphémères, mais leur fonction sociale va bien au-delà. Les notes décident du "passage" (dans la classe supérieure), de la réputation et de la position dans le groupe. On comprend alors que, devant tant de pouvoir, certains enseignants soient tentés de ne plus noter, ou du moins de bâtir des dispositifs améliorant l'objectivité de la notation.

Mindomo : du mindmapping collaboratif en ligne exceptionnel J’ai testé l’application de mindmapping collaboratif en ligne (et de bureau) Mindomo. Et j’ai été agréablement surpris par l’évolution de ce logiciel : une fluidité exceptionnelle et le plein de fonctions plus utiles les unes que les autres ! Avertissement : une version incomplète de cet article a été publiée par erreur le vendredi 31 mai dernier. Je présente mes excuses à tous les lecteurs qui ont reçu une version tronquée de ce test. Voici à présent l’article terminé. Je continue mon exploration des applications et logiciels de mindmapping qui offrent une collaboration en ligne en temps réel. A quand remontent les notes sur 20 à l'école? Pourquoi pas des lettres comme chez les Anglo-Saxons? Des notes sur 100 comme au Japon? Ou de 1 à 6 comme en Allemagne? Difficile de le savoir avec précision.

Pour en finir (ou presque) avec les notes - Évaluer par les compétences Devant les inconvénients maintes fois montrés des évaluations par la note, certains pays comme la Belgique tentent de passer à l’évaluation par les compétences.En France, à côté des livrets de maternelle et des évaluations nationales en CE2, 6e, 5e et seconde, des professeurs tentent de sortir un peu de notre système traditionnel dans une perspective d’évaluation formative. Un témoignage concret au collège en français, en sixième et cinquième. « - M’dame, c’est noté ? - Non, ce n’est pas noté, c’est évalué ! » Beaucoup d’élèves et leurs parents se comportent en consommateurs attendant une note comme on attend une rétribution : « tout travail mérite salaire »... Classes sans notes : Bilan mitigé Quel bilan dresser des classes sans notes ? C'est ce qu'a tenté l'académie de Poitiers à travers une enquête officielle auprès des enseignants et des collégiens. L'enquête montre que l'impact de cette révolution pédagogique est moins important que prévu. Du coté des enseignants, " en termes d’apprentissage, 57% pensent que les effets sont négligeables", écrit l'académie. "74% pensent qu’en termes de comportements cette nouvelle modalité d’évaluation a eu des effets positifs : les élèves se montrent plus calmes, moins angoissés, font preuve de plus de civisme et ont une meilleure estime d’eux mêmes. D’ailleurs 66% pensent que cette nouvelle modalité d’évaluation a entraîné des effets en termes de développement de l’estime que les élèves ont d’eux-mêmes". Du coté des élèves, "si la majorité des élèves ne discerne pas de changement (sur l'atmosphère de classe) avec ou sans notes, ceux qui le perçoivent notent une amélioration de tout cela.

LA PSYCHOLOGIE DES GROUPES L’effet « Janis » = phénomène dit de « pensée groupale » ou « pensée moutonnière ». L’effet « Janis » tendrait à se constituer lorsqu’un groupe vise à établir un consensus sur la solution la plus acceptable pour sauvegarder la cohésion du groupe et éviter les discussions susceptibles d’être sources de conflit. Pourquoi les notes posent vraiment problèmes. Avec le lancement de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves, le débat sur l’évaluation a été relancé. Et souvent plutôt mal. Oui la notation pose problèmes ! Mais pas forcément ceux qu’on met le plus en avant. A en croire les journalistes, notre ministre et même quelques spécialistes, le principal problème posé par la note serait qu’elle suscite le découragement chez les élèves, voire qu’elle serait forcément malveillante. illustration de Marc Chalvin tirée de Laura Jaffré "Tout ce que vous pensez des profs et ce qu’ils pensent de vous" ed.

Évaluer par ceintures Évaluer par les ceintures est un ancien système d’évaluation français sans notes issu des pédagogies coopératives des années 1970. Ce système permet de faire progresser tous les élèves à leur rythme, en offrant aux élèves fragiles le temps de s’entraîner et de réussir et aux élèves en réussite la possibilité de se confronter à des défis qui vont leur permettre de progresser également. Ce type d’évaluation permet de travailler autant les connaissances que les compétences. Il utilise aussi les effets étudiés du "student self-reported grades", principe (dont l’efficacité est avérée par la recherche) selon lequel les élèves réussissent une évaluation quand ils se sentent prêts à la passer.

Related: