background preloader

The Political Power of Social Media

The Political Power of Social Media
On January 17, 2001, during the impeachment trial of Philippine President Joseph Estrada, loyalists in the Philippine Congress voted to set aside key evidence against him. Less than two hours after the decision was announced, thousands of Filipinos, angry that their corrupt president might be let off the hook, converged on Epifanio de los Santos Avenue, a major crossroads in Manila. The protest was arranged, in part, by forwarded text messages reading, "Go 2 EDSA. Wear blk." The crowd quickly swelled, and in the next few days, over a million people arrived, choking traffic in downtown Manila. The public's ability to coordinate such a massive and rapid response -- close to seven million text messages were sent that week -- so alarmed the country's legislators that they reversed course and allowed the evidence to be presented. Since the rise of the Internet in the early 1990s, the world's networked population has grown from the low millions to the low billions. Don't have an account?

REGARDS SUR LE NUMERIQUE: Blog - Clay Shirky : « Personne n'est titulaire du code source de la démocratie » RSLNmag est édité par Microsoft et se consacre à l’analyse et au décryptage du monde numérique.. RSLN : D’abord, une question d’actualité. J’imagine que vous suivez les événements actuels en Tunisie. Dans Here Comes Everybody: The Power of Organizing Without Organizations (2008), vous avez montré comment les nouvelles technologies permettaient aux citoyens lambdas de se saisir des outils permettant une « coopération » à une large échelle, une compétence dont Etats et institutions étaient jusqu’à présent les seuls dépositaires. Avez-vous l’impression que nous sommes dans cette configuration ? Clay Shirky : D’abord, une précision, de taille. Sur le cas tunisien, je suis comme tout le monde : je n’ai pas de contacts particuliers avec des informateurs sur le terrain, pas de famille sur place, ou que sais-je. RSLN : Autre sujet d’actualité : vous avez publié deux billets, mesurés, autour de Wikileaks, principalement centrés autour de la question du statut juridique de cette organisation d’un nouveau genre. Clay Shirky : Et vous avez bien raison, de manière générale … mais pas là. 1. 2.

Sociologie des réseaux sociaux Aujourd’hui paraît la troisième édition du livre que j’avais consacré à la Sociologie des réseaux sociaux, et dont la première édition était parue en 2004 aux Editions de la Découverte, dans la collection « Repères ». Le livre avait alors été écrit dans un contexte particulier, celui de la montée, en France comme ailleurs, de l’analyse des réseaux à la fois comme nouveau corpus de méthodes pour les sciences sociales, et aussi comme nouveau paradigme, ambitionnant d’ouvrir une troisième voie « méso-sociologique » entre le holisme et l’individualisme méthodologique, et qui a pu aussi consister à opposer les réseaux sociaux aux classes sociales. L’ambition de la sociologie des réseaux sociaux est donc de restituer aux comportements individuels la complexité des systèmes de relations sociales dans lesquels ils prennent sens, et auxquels ils donnent sens en retour. Que s’est-il donc passé au cours des dix dernières années, pour qu’on assiste à un tel retournement ?

Social Media's Impotence During the Turmoil in Libya and Japan - Peter Osnos - Technology Even in our digital age, change often comes sweepingly, powerfully and from forces far more lasting than 140 characters could ever be. In early March, I attended a roundtable at the Paley Center for Media called "The Fourth Estate in a Digital Democracy." Only a few weeks later, that gathering and the countless others like it (celebrating the prominence of social media) have been given a chastening lesson. As Qaddafi routed his opponents, little more was said about Facebook and Twitter. Malcolm Gladwell's response was that, for Shirky's "argument to be anything close to persuasive, (he) has to convince readers that in the absence of social media, those uprisings would not have been possible." Two major developments have now demonstrated how abruptly what seems like certainties about technology and communications can be overwhelmed. Both examples took place in 1979, when I was the foreign editor of the Washington Post. Image: Reuters/Steve Crisp.

Un panorama des réseaux sociaux politiques Après avoir investi Facebook, Twitter et autres plateformes vidéo, les partis politiques sont nombreux à avoir créé leur propre réseau social, avec des résultats mitigés. Un peu plus d’un avant les présidentielles, quels rôles les médias sociaux peuvent-ils jouer dans la bataille du web pour l’Elysée ? Un an sur la toile et puis s’en va : les « Créateurs de possible », réseau social de l’UMP lancé en le 7 janvier 2010 devrait fermer officiellement mi-janvier. Le site devait faciliter les échanges entre sympathisants UMP et internautes, proposer ou relayer des actions sur le terrain, inviter les inscrits à se rassembler autour d’une « initiative » concrète à mener à bien. Ou comment transformer le simple militant en authentique agent d’influence. Bilan : Un peu plus de 2 000 initiatives enregistrées, 16 000 membres, un rapport coût/efficacité discutable, selon le trésorier de l’UMP, Dominique Dord, interrogé en décembre par l’AFP.

Le militantisme à l'ère du Web 2.0 Le coup d'éclat des Yes Men sur le dos du Canada à Copenhague cette semaine pourrait bien marquer un tournant dans l'acte militant, au temps du Web 2.0. Comment? En dématérialisant dans les espaces numériques ces dramatisations qui ont fait les beaux jours de Greenpeace à une autre époque, afin d'attirer le regard du monde sur une préoccupation environnementale. Avec un succès redoutable. Faux site ministériel, compte Twitter faussement attribué à Jim Prentice, pastiche de Wall Street Journal et vidéo de félicitations en provenance de l'Ouganda. Le coup d'éclat, qui consistait à faire croire à un changement de cap radical de l'administration Harper quant à ses cibles de réduction des gaz à effet de serre (GES), n'est pas passé inaperçu. «C'est un coup génial qui appelle à la prudence face à l'information qui circule dans le cyberespace, lance à l'autre bout du fil la politologue Anne-Marie Gingras, de l'Université Laval. Petit rappel des faits. Dématérialiser le militantisme.

From Innovation to Revolution AN ABSENCE OF EVIDENCEMalcolm Gladwell While reading Clay Shirky's "The Political Power of Social Media" (January/February 2011), I was reminded of a trip I took just over ten years ago, during the dot-com bubble. I went to the catalog clothier Lands' End in Wisconsin, determined to write about how the rise of the Internet and e-commerce was transforming retail. What I learned was that it was not. Having a Web site, I was told, was definitely an improvement over being dependent entirely on a paper catalog and a phone bank. The lesson here is that just because innovations in communications technology happen does not mean that they matter; or, to put it another way, in order for an innovation to make a real difference, it has to solve a problem that was actually a problem in the first place. MALCOLM GLADWELL is a Staff Writer for The New Yorker. To continue reading, please log in. Don't have an account? Register Register now to get three articles each month. Have an account?

De la démocratie en numérique : Versac explore le Web social L’effet d’annonce, qui aurait pu s’avérer désastreux, s’estompe dès les premières pages. A rebours d’un grand tableau définitif ou interminable, Nicolas Vanbremeersch -alias le blogueur Versac- déploie son style limpide pour détailler au lecteur « l’anatomie » de l’espace public numérique. Le voyage qu’il nous propose est sans fioritures. Jaquette du livre de Versac, « De la démocratie numérique » (DR). Versac parvient donc, avec une aisance confondante, à nous familiariser avec les enjeux actuels du web. Cette qualité a son revers. Le « geek » est au Web ce que le bourgeois est aux débuts de la presse La question est simplement effleurée alors qu’elle est constitutive de nombreux débats actuels sur l’avenir de l’Internet. La seconde partie de l’ouvrage, consacrée aux changements en cours ou à venir, se révèle frustrante. Fond et forme se rejoignent dans le projet de Nicolas Vanbremeersch, à savoir, proposer une lecture dépassionnée du web. En partenariat avec :

"La France connectée", une tribune de Martine Aubry La première secrétaire du PS donne sur Rue89 sa vision d’une « France connectée », « augmentée » par l’apport d’Internet. Ordinateur en laine (KateMonkey/Flickr/CC). L’Internet a changé nos vies, au travail comme dans la vie personnelle. Mes usages – simples et désormais quotidiens – du numérique sont ceux de dizaines de millions de Français. Les technologies numériques s’installent dans notre proximité, se collent à notre oreille. Depuis dix ans, je vois naître à Lille comme ailleurs, des centaines d’entreprises de toutes tailles, que nous aidons à grandir. Je vois nos grandes villes, dont la mienne, entrer en numérique, et nos collectivités y contribuent activement. J’ai souhaité partager ici une vision du futur de notre société, mais aussi exprimer les principes qui doivent déjà guider notre action dans le monde numérique, qui n’est pas un autre monde, mais notre monde. Le numérique au cœur du redressement Un discours ce soir au « 104 » à Paris Pour un droit à la connexion

The Fourth Estate in a Digital Democracy Bio Floyd Abrams Floyd Abrams is a member of the Firm's Executive Committee and its litigation practice group. Rafat Ali Rafat Ali is the CEO and founder of Skift, which is an early-stage travel intelligence startup that offers news, insight, advice, tools, and services to the travel industry and business travellers. John Avlon John Avlon's new book Wingnuts: How the Lunatic Fringe is Hijacking America is available now by Beast Books both on the Web and in paperback. Don Baer Don Baer is worldwide vice chairman and chief strategy officer of the strategic communications firm Burson-Marsteller, chairman of research firm Penn Schoen Berland, and founder and chairman of Palisades Media Ventures, a public affairs and news media development company. Merrill Brown Merrill Brown is Principal at MMB Media LLC. Brooke Gladstone Brooke Gladstone is an American journalist and media analyst. Jeff Greenfield Andrew Heyward John Hockenberry Jeff Jarvis Susan Robinson King David Kirkpatrick Josh Marshall Peter Osnos

Latest Empirical Findings on Democratic Effects of the Internet Jacob Groshek from Iowa State University recently published the latest results from his research on the democratic effects of the Internet in the International Journal of Communication. A copy of Groshek’s study is available here (PDF). Groshek published an earlier study in 2009 which I blogged about here. The purpose of this blog post is to summarize Groshek’s research so I can include it in my dissertation’s literature review. Some Background: “Technological developments, especially communicative ones, have long been positioned — and even romanticized — as powerful instruments of democracy (Dunham, 1938; Lerner, 1958). The Methodology: “Though there are many ways to operationalize democracy and measure the prevalence of media technologies, this study relies principally on macro-level time–series democracy data from an historical sample that includes 72 countries, reaching back as far as 1946 in some cases, but at least from 1954 to 2003. The Results: In Conclusion: Like this:

Les communications numériques - Culture numérique: mythes et réalités - MAURICIE - VOIR.CA Le marketing et l’art les ont investies, elles ont transfiguré notre rapport à l’intime et jusqu’à nos identités. Les communications numériques et leur impact sur nos sociétés font (enfin) l’objet d’un ouvrage de référence francophone, Cultures du numérique. Pour en finir avec les clichés. "Révolution Internet", "cyberculture", l’avènement des technologies de communication numériques a drainé nombre de formules extatiques. Pluriel, donc, pour un pensum bâti autour de l’idée de la pluralité de points de vue et d’expertises: "Nous voulions présenter toutes les facettes de la question, nous explique Antonio A. L’idée: donner un ouvrage de référence aux futurs chercheurs, mais pas seulement. De l’intimité à l’"extimité" À commencer par notre intimité qui, se proposant aux autres pour qu’ils la valident – notamment dans les réseaux sociaux -, devient "extimité", un concept développé par Serge Tisseron. Cultures du numérique – Communications no 88dirigé par Antonio A.

Egyptian Bloggers Report on New Unrest Video of Egyptian security forces uploaded to YouTube on Wednesday night by a blogger who said that it was shot above Talaat Harb, a street in Cairo, at 9 p.m. local time. Updated | Thursday | 9:30 a.m. Despite restrictions placed on the Internet and a ban on protests, Egyptians who oppose the continued rule of President Hosni Mubarak managed to post accounts and images of fresh demonstrations on the streets of Cairo online on Wednesday. As my colleagues Kareem Fahim and Mona El-Naggar report, “In front of Cairo’s press and lawyers’ syndicate buildings, more than 100 people shouted slogans, outnumbered by a force of security officers.” From outside the press syndicate, an Egyptian blogger who writes as Sandmonkey posted text accounts on Twitter and photographs on Yfrog. Sandmonkey/YfrogEgyptian protesters and riot police outside the press syndicate in Cairo on Wednesday. Sandmonkey/YfrogProtesters are seen breaking through police barriers in Cairo on Wednesday. Ms.

La diplomatie digitale s'affirme, actualité Une idée derrière la tech : Le Point La nouvelle, relatée par le journal égyptien Al Arham et traduite par TechCrunch, a vite été relayée sur Internet : un Égyptien du nom de Jamal Ibrahim aurait prénommé sa fille Facebook... S'il faut rester prudent, il semble que le père ait voulu rendre hommage au réseau social dans la destitution de Hosni Moubarak. À l'occasion du Mobile World Congress de Barcelone, le patron de Google Eric Schmidt a, de son côté, félicité Wael Ghonim, un des cadres de l'entreprise au Moyen-Orient. Ce nouveau pouvoir n'a pas échappé à Barack Obama. Et la France dans tout cela ?

Related: