background preloader

14-18 : "On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels" (video)

14-18 : "On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels" (video)
26 juin 2014 Article en PDF : 14-18 : "On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels" from Investig'Action on Vimeo. C’était aussi une guerre des classes dominantes contre les pauvres, contre leurs propres travailleurs exterminés froidement. Michel Collon mène l’enquête avec trois historiens : Jacques Pauwels (« 14-18, une guerre de classe »), Anne Morelli (« Principes de la propagande de guerre ») et Lucas Catherine (« Des tranchées en Afrique »). La question est donc : comment peut-on, aujourd’hui, répéter les médiamensonges d’il y a un siècle ? Un tout grand merci à Denise Vindevogel (montage), Jean-Jacques Mathy (images), Romain Dormal (son), ainsi qu’à Nicolas Castillo et Jean-Pierre Vanparys. Et merci de nous soutenir. - Pour donner un coup de main à l’équipe vidéo : coordination@investigaction.org - - Pour soutenir notre projet de chaîne vidéo, versez un euro symbolique ici : Haut de la page - Accueil Related:  histoires d'entreprises

Israël : le chaînon manquant dans le puzzle syrien Cet article étant suffisamment important dans la situation actuelle, j'ai décidé de le traduire en français. Je remercie Nicole pour m'avoir envoyé le lien de l'article de Russia Today. Alors que le monde retient son souffle, se demandant quand les Etats-Unis et ses alliés vont attaquer la Syrie, les gouvernements occidentaux avec leurs médias traditionnels bien huilés semblent ignorer un joueur clé qui est resté étrangement silencieux durant cette crise: Israël. Aujourd'hui, la puissance américaine repose en grande partie sur son armée terrifiante, son complexe industriel-financier - et son influence médiatique mondiale. Mais ce pouvoir s'érode rapidement parce que, à l'ère d’Internet, le pouvoir est de plus en plus une question de prestige, de crédibilité et de confiance, un domaine où les Etats-Unis sont en train de tomber bien bas. L'interventionnisme américain est devenu beaucoup trop flagrant au cours des 20 dernières années. Non. Mais le cas de la Syrie est différent. 1) Israël M.

Traite arabe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La traite arabe, sous ensemble principal de la traite orientale, désigne le commerce des êtres humains sur un territoire qui déborde largement l'aire arabe. Les royaumes africains ont activement participé à ces entreprises, à des degrés divers (certains émirats du Sahel, comme Kanem-Bornou, l'Ouaddaï ou le Mahdiyah vivaient principalement de la traite orientale[1]). L'un des plus grands centres de concentration et de vente d'esclaves, Tombouctou, accessible aux seuls musulmans, se situait hors de l'aire politique arabe proprement dite, mais non de sa zone d'influence culturelle. Descriptif[modifier | modifier le code] Le terme « traite » désigne le commerce des êtres humains considérés comme des esclaves. La « traite orientale » a suivi trois types d'itinéraires au Moyen Âge : Sources et historiographie de la traite arabe[modifier | modifier le code] Un sujet récent et soumis à controverse[modifier | modifier le code]

British South Africa Company Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. British South Africa Company La British South Africa Company (BSAC), créée en 1889 par Cecil Rhodes, et agréée par charte royale, a pour but la colonisation et l’exploitation économique des territoires situés au nord du Transvaal. Historique[modifier | modifier le code] En 1890, elle équipe la colonne de pionniers chargée de prendre le contrôle des terres concédées par le chef shona Lobengula aux émissaires de Cecil Rhodes. En 1914, la charte est renouvelée pour 10 ans avec une clause réservée stipulant que le pays pourrait devenir autonome avant la fin de la décennie. En 1923, les colons de Rhodésie du Sud obtiennent ces droits politiques. La BSAC cesse alors ses fonction administratives, au soulagement de ses actionnaires qui n'avaient pu percevoir de dividendes. En 1964, elle est forcée de céder ses droits d'exploitation en Rhodésie du nord au nouveau gouvernement de la Zambie indépendante. Voir aussi[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale : va-t-on commémorer les exploits de l’industrie chimique C’est l’une des grandes « innovations » de la Première guerre mondiale : les armes chimiques. Les gaz de combat, dont le fameux gaz moutarde, ont été utilisés par les deux camps, et mis au point par de grands groupes, comme Bayer côté allemand, ou les ancêtres de Péchiney et Rhodia côté français. Une implication historique que le géant allemand de la chimie, aujourd’hui fabricant de médicaments et d’OGM, aimerait bien faire oublier. Dès l’automne 1914, le ministère de la Guerre allemand lance des recherches pour utiliser les produits toxiques contenus dans les teintures afin de développer des gaz de combat. Le sulfure d’éthyle dichloré, diffusé par les vents après l’explosion d’obus, attaque les yeux et les poumons et provoque des brûlures chez les combattants britanniques et français, tuant un millier de soldats et déclenchant un mouvement de panique. 90 000 tués par les gaz de combat Après Ypres, les alliés dénoncent la barbarie allemande. La mémoire sélective de Bayer Rachel Knaebel

Le larbinisme des hautes fonctions au service de l’Empire : Nouvel Ordre Mondial Kofi Annan peau noire masques blancs Cameroon Voice Le 9 Octobre 2013 url de l’article: Texte original de Thierry Meyssan Mars 2012 Malcolm X développait le portrait de la mentalité de ce qu’il appelle, d’une part, le « nègre des champs » et, d’autre part, le « nègre de maison », ou Oncle Tom, en référence au célèbre roman La case de l’Oncle Tom. « (…) Le nègre de maison, lui, vit, respire et se règle sur le pas de son maître et de sa famille. Cette déclaration n’est pas surprenante pour ceux qui connaissent l’individu. Si le bilan de Kofi Annan à l’ONU est une réussite incontestée en matière de management, de gestion et d’efficacité, il est extrêmement critiqué au plan politique. Sélectionné et éduqué par la Fondation Ford et la CIA Ses anciens collaborateurs louent sa prévenance, son intelligence et sa subtilité. Une brillante carrière malgré des échecs tragiques Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies

Al Andalus : comment juifs et musulmans se sont entendus pour réduire les Blancs en esclavage Il convient de s’arrêter un instant sur le rôle fort ambigu des juifs dans cette surprenante conquête arabe [au VIIIè siècle ap. J-C]. Au cœur de l’Andalousie islamique, et à l’inverse des Ibères indigents, l’émancipation des juifs est en effet édifiante. Jouissant d’une grande liberté, les fils d’Isaac occupaient des emplois éminents dans le commerce, la haute fonction publique, la finance, la littérature, et pouvaient accéder à des postes de responsables dans toutes les branches professionnelles, sauf dans l’armée, qui était la chasse gardée des fils d’Ismaël [musulmans]. Polyglotte par nature, le juif errant parlait, outre l’hébreu, sa propre langue, le latin, le grec, l’arabe, et parfois des dialectes germaniques. Diplomate, aimable, reçu par les empereurs, les rois, les émirs, flagorneur avec tous ses hôtes, notre cupide commerçant d’Orient eut l’audacieuse habileté de se faire une place incontournable autant dans la maison de la chrétienté que dans celle de l’islam. J'aime :

Université d'Oxford Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’université d'Oxford est la plus ancienne université britannique. La date de sa fondation n’est pas connue précisément. Les traces les plus anciennes d’une activité d’enseignement à Oxford datent de 1116 environ avec l’arrivée de l’écolâtre Thibaud d'Étampes. L’université a en fait vraiment commencé à se développer à partir de 1167, lorsque Henri II interdit aux étudiants anglais de suivre les cours de l’université de Paris. Elle figure parmi les plus prestigieuses universités du Royaume-Uni et du monde. Elle accueille près de 22 000 étudiants, qui sont répartis dans 38 collèges et 6 Permanent Private Halls (fondations religieuses). Sur le square Radcliffe se trouve la Radcliffe Camera (1747), qui abrite une salle de lecture de la Bibliothèque bodléienne, une des plus riches bibliothèques du monde. C’est l’une des plus prestigieuses universités du monde. Histoire[modifier | modifier le code] Une gravure de la Christ Church, Oxford, 1742.

Hollande et la désindustrialisation Les visites très médiatisées d'usines en souffrance et les discours volontaristes d'Arnaud Montebourg n'auront pas empêché les faillites, fermetures de site et rachats de se succéder depuis le début du quinquennat de François Hollande. Inventaire. Ce n'est pas le tout d'avoir un ministre du "Redressement productif" qui pose en marinière Armor Lux pour chanter les louanges du "made in France", un robot Moulinex en main. Encore faut-il se donner les moyens de s'attaquer aux lois et aux structures économiques qui enfoncent depuis vingt ans la France dans la désindustrialisation, dont l'imminent rachat d'Alstom, convoité par l'Américain General Electric et l'Allemand Siemens, n'est que le dernier épisode en date. Des fleurons français qui changent de nationalité Depuis 2012, de nombreuses icônes de l'économie française ont en partie ou intégralement changé de nationalité. Début avril, le cimentier Lafarge fusionne avec son rival suisse Holcim et transfère son siege à Zurich.

La première guerre civile mondiale English version available on Falkvinge.net. Chaque jour qui passe apporte son lot de confirmation sur une vérité que beaucoup voudraient ignorer : nous sommes en guerre. Une guerre larvée, relativement calme mais une guerre tout de même. Contrairement à une guerre traditionnelle, une guerre civile n’a pas de front bien tracé, de belligérants clairement identifiables à la couleur de leur uniforme. Chaque camp est partout, au sein d’une même ville, d’un même quartier, d’une même famille. D’un côté, nous avons une classe de pouvoir. De l’autre, voici la génération numérique. Cette population a développé des valeurs qui lui sont propres mais également une intelligence analytique hors du commun. Un fossé grandissant Longtemps, j’ai été persuadé qu’il ne s’agissait que d’une question de temps. Malgré la popularisation des outils tels que le smartphone ou Twitter, cette fracture ne s’est pas résorbée. La mort du journalisme Bien sûr, tout cela n’a pas été mis en place consciemment.

Asservissement et déportation vers l'Amérique, des pauvres en Angleterre, du XVIIe au XIXe siècle Peut-on réduire l’histoire de l’esclavage à l’homme noir ? Des esclaves blancs ont existé. Ont-ils moins souffert que les esclaves noirs ? Rien n’interdit encore d’aborder la question de l’esclavage dans un esprit révisionniste et libre. Dans Les différenciations raciales entre les Noirs et les Blancs, Thomas Jefferson relève que sous l’Empire romain au siècle d’Auguste, la condition des esclaves est bien pire que celle des Noirs dans le continent américain. Du Xe au XVe siècle, la majorité des esclaves est issue des peuples slaves, d’où le mot tire son étymologie. L’Angleterre concentre tous ces signes. A St Qeorge’s Middlesex, seize enfants sur dix-huit meurent d’accidents du travail. En 1833, dans une usine de Manchester, un garçon de moins de dix ans est en retard. En 1840, un médecin de Stockport voit mourir une jeune fille la chevelure happée par le roulement à billes d’une machine.

Related: