background preloader

La métamorphose du travail

La métamorphose du travail
A l’occasion de la sortie du 5e forum thématique du Digital Society Forum consacré aux transformations du travail à l’heure du numérique (la première édition était consacrée aux nouvelles relations, la seconde à la famille connectée, la troisième aux nouvelles formes d’apprentissage et la quatrième au migrant connecté). Ce forum réalisé en partenariat avec la Fing (et notamment son média, InternetActu.net), Psychologies Magazine et Orange, nous donne l’opportunité de republier la contribution d’Amandine Brugière, coresponsable du programme Digiwork de la Fing, qui dresse un bilan très synthétique des enseignements du groupe de travail. En attendant Lift with Fing, qui du 21 au 23 octobre 2014, sera consacré à ce thème… Qu’est-ce qui ne va plus avec le travail ? Qu’est-ce qui, depuis si longtemps, ne va “plus” avec le travail ? Le travail et l’emploi sont au cœur du système capitaliste. Présentation : Les conclusions du groupe de travail sur l’avenir du travail de la Fing. Related:  travailMOOCs

Les machines feront-elles de chacun de nous des intermittents Tout récemment, la revue en ligne Regards sur le Numérique (@RSLNmag), posait la question : “Comment travaillerons-nous demain ?”. Parmi des réponses plus ou moins attendues, on trouve celle du bien connu bloggeur Thierry Crouzet (@crouzet), que je me permets de vous citer un peu en longueur : “Les musiciens, les écrivains, les peintres, les développeurs de logiciels libres, les parents qui restent à la maison pour s’occuper de la famille, les bénévoles dans une multitude d’associations, les élus municipaux… tous ont un travail, ils n’en cherchent pas. Image : L’université d’été du Revenu de base, organisé par le mouvement français pour un revenu de base (@revenudebasefr), aura lieu du 21 au 23 août 2014 à Coulounieix-Chamiers en Dordogne. Bien sûr, les économistes sérieux auront beaucoup à redire sur le modèle proposé, mais faut-il écouter les économistes sérieux ? Ce qui me semble intéressant dans les propos de Thierry Crouzet, c’est la combinaison de l’ancien et du nouveau.

L’avenir du bureau « InternetActu.net Par Rémi Sussan le 30/10/14 | 1 commentaire | 824 lectures | Impression Demain, les bureaux existeront-ils encore ? Après tout, les changements apportés par le numérique ne nous dispensent-ils pas de nous rendre tous en un même lieu dédié, pour nous permettre de travailler chez nous, ou au moins dans un “tiers-lieu” ouvert au public ? Pour répondre à cette question, sur la scène de Lift France, le professeur de design Jeremy Myerson a mis l’histoire du bureau en perspective, remontant ainsi aux origines des professions du secteur tertiaire. Myerson enseigne au Image : Jeremy Myerson sur la scène de Lift France. Le bureau tayloriste Le bureau a connu trois grandes vagues de changement : le taylorisme, le bureau “social-démocrate” et enfin, l’actuel bureau en réseau, résume Jeremy Myerson. A l’origine, les premiers travailleurs tertiaires (comptables, notaires, etc.) disposaient comme ils le souhaitaient de leur espace personnel. Le bureau “social-démocrate” Le réseau ou le bureau ? Rémi Sussan

Vers une innovation sans emploi Hubert Guillaud est Journaliste et éditorialiste, rédacteur en chef d ' InternetActu.net, un média spécialisé dans le décryptage des enjeux, des usages et des débats liés aux nouvelles technologies et à leur avenir. Il est l'un des animateurs de la Fing, Fondation internet nouvelle génération, un think tank pour anticiper les transformations du numérique. C’est un leitmotiv que répètent de longue date économistes, chefs d’entreprise et décideurs publics : sans croissance pas d’emplois. Mettre un terme à la période de relative stagnation que nous connaissons depuis 2008 apparait dès lors comme une priorité absolue. Le problème est que renouer avec la croissance pourrait ne pas suffire. En mars 2011, une étude de McKinsey1 , commanditée par Google, suggérait qu’internet aurait créé 25% des emplois en France depuis 1995. La mondialisation se généralise… … mais pas au bénéfice de l'emploi Notre remplacement par un robot n'est qu'une question de temps Soutenir d’autres formes d’innovation ?

Pictacular : le meilleur outil pour naviguer sur Instagram - Blog du Modéra Nous le répétons à chaque fois, mais Instagram possède une UX très pauvre et de nombreux défauts. Si le réseau social est très séduisant, son ergonomie laisse clairement à désirer. Il existe de très nombreux outils Instagram et des dashboards pour passer outre les défauts du réseau social. Pour les professionnels, là encore, il est très compliqué de tirer le meilleur parti d’Instagram surtout sur desktop. Pictacular permet une gestion très agréable de son compte et de ses flux Instagram. Après l’avoir essayé, difficile de ne pas l’adopter ! Pictacular se présente comme un dashboard. Picatcular offre aussi une curation des photos via une catégorisation très bien pensée. Hyperemploi, l'épuisant travail des utilisateurs de la technologie - The Atlantic

5 astuces pour utiliser encore mieux Spotify ! Vous utilisez Spotify ? Si oui, connaissiez-vous ces 5 astuces qui vous permettront d’utiliser pleinement les fonctionnalités proposées par cet outil ? 1. Grâce au raccourci « CTRL+Shift+N » vous pouvez créer des dossier qui vous permettront de classer vos différentes playlists. 2. De la même manière que sur Google, vous pouvez affiner vos recherche en utilisant des guillemets pour rechercher un terme exact. 3. Il vous suffit d’ajouter un #timestamp à la fin de l’adresse de la chanson que vous partagez. 4. Dans le menu à gauche, cliquez sur « recherche d’appli » puis choisissez « TuneWiki ». 5. Toujours grâce aux applis Spotify, vous pouvez générer une playlist automatiquement à partir de la chanson de votre choix. Et vous, quelles sont vos astuces pour tirer profit de Spotify ?

Les limites de l’individualisation du travail L’environnement professionnel dans la plupart des activités est de plus en plus individualisé. La manière même dont les directions des ressources humaines gèrent l’évaluation des compétences des salariés ou l’embauche illustre très bien ce nouveau rapport au travail fondé sur l’évaluation individuelle, la construction de parcours de compétences ou le développement d’objectifs personnels… Le travail est devenu à la fois un ensemble d’opportunités pour l’individu, mais aussi un ensemble de contraintes qui pèsent sur chacun… Reste que la liberté, le choix et les valeurs entrepreneuriales qui sont au coeur de ce nouveau rapport au travail ne sont pas adaptés à tous. Nous ne sommes pas tous égaux face à cette injonction à devenir tous entrepreneur de soi, explique la sociologue Patricia Vendramin sur la scène de la 6e édition de Lift France qui se tenait à la Villa méditerranée à Marseille. Quels collectifs de travail à l’heure de l’individualisation ? Comment vivre sans emploi ?

European Schoolnet Academy Digiwork : les métamorphoses du travail Par Rémi Sussan le 28/10/14 | 20 commentaires | 3,138 lectures | Impression L’avenir du travail ? Vaste sujet qui a constitué le cœur des discussions de Lift 2014, qui s’est tenue du 21 au 22 octobre à Marseille. Repenser la place de l’individu au travail dans une société numérique, tel était l’enjeu du groupe de travail Digiwork lancé par la Fing en 2013. Présentation : les slides de la présentation Digiwork de la La Fing. Pour Amandine Brugière, la potentialité des outils de travail a toujours façonné la nature du travail, les tâches à réaliser. Vers l’ère du self-emploi Dans cette nouvelle gestion du temps, des lieux, de l’identité de l’employé et de sa carrière, émerge désormais la figure de l’employé autonome, du freelance, de l’autoentrepreneur. L’un des projets de Digiwork, qui consiste justement à formaliser dans des expérimentations concrètes les résultats des travaux de réflexion de la Fing, imagine créer une “musette numérique du travailleur”. Nouveaux collectifs

Les effets de l'apprentissage et de l'enseignement sur le cerveau Vous avez probablement souvent entendu cette phrase lors d'une discussion : « La recherche sur le cerveau dit que... ». La vulgarisation et la diffusion des résultats des récentes recherches sur le cerveau nous offrent l'opportunité de revoir les grands principes pédagogiques inhérents à l'apprentissage et à l'enseignement. Les précieuses informations issues des recherches nous obligent aussi à faire des liens avec les efforts déployés pour utiliser les TIC au profit des apprentissages en classe et à la maison. « Il y a quelques années, la pertinence de s'intéresser au cerveau en éducation était plutôt limitée. Trois grandes découvertes sur le cerveau ont été présentées par Steve Masson lors de cette présentation : Découverte no 1 L'apprentissage modifie l'architecture du cerveau. Le cerveau fait preuve de plasticité tout au long de la vie. Découverte no 2 L'architecture du cerveau influence l'apprentissage. Découverte no 3 Enfin, une bonne nouvelle? Ressources :

Travail et automatisation : la fin du travail ne touche pas que les emplois les moins qualifiés Quel est le risque que votre emploi soit automatisé dans les prochaines années ? questionnait une récente étude (.pdf) réalisée par un économiste et un ingénieur d’Oxford et signalée par Martin Lassard sur Triplex. Pour les auteurs, Carl Benedikt Frey et Michael Osborne, 47% des postes décrits dans les nomenclatures professionnelles traditionnelles (soit environ 702 professions analysées) sont susceptibles d’être remplacées par des machines, des formes d’automatisation logicielles ou robotiques. Selon eux, cette évolution devrait se faire en deux temps, la première touchant principalement le secteur des transports et de la logistique, les emplois de bureaux et d’administration et les fonctions de production. Mais est-il si sûr que l’automatisation n’affecte que les emplois les moins qualifiés ? La généralisation de la déqualification Il y a quelque chose de profondément rassurant à l’idée que la technologie pousse les travailleurs à des occupations plus élevées. Hubert Guillaud

Related: