background preloader

[FADBEN]

[FADBEN]
L’éducation aux médias et à l’information dispose de référentiels de compétences plus ou moins formalisés permettant de baliser son domaine. Ceux-ci peuvent cependant s’avérer insuffisants si l’enseignant n’adopte pas une posture évaluative par rapport à sa propre pratique, notamment lors des moments de sélection, de mise en place et d’évaluation des contenus et méthodes… L’identification d’un socle de compétences peut être considérée comme une avancée dans le domainede l’éducation aux médias et à l’information (EMI). Qu’il s’agisse de réflexions concernant les « cultures » ou les « littératies » médiatique, numérique ou encore informationnelle, toutes semblent converger vers un cadrage et des clarifications de ce que recouvre l’EMI [1]. A ce sujet, comme le disent De Smedt, Fastrez et Philippette, « [l]a définition des compétences et leur opérationnalisation est une condition sine qua non de l’évaluation de la littératie médiatique. Enjeux de réflexivité

http://www.fadben.asso.fr/Sur-la-reflexivite-dans-les.html

Related:  EMI: Internet généralitésdodusa

L’éducation aux médias est-elle nécessaire ? A quelles conditions ? / E-dossier de l'audiovisuel : qu’enseigne l’image ? qu’enseigner par l’image ? Divina Frau-Meigs, normalienne, agrégée. Boursière Fulbright et Lavoisier, elle est diplômée de l’université de la Sorbonne, de l’université de Stanford (Palo Alto) et de l’Annenberg School for Communications (université de Pennsylvanie à Philadelphie). Sociologue des médias, elle est spécialiste des contenus et comportements à risque (violence, pornographie, information, paniques médiatiques,…) ainsi que de questions de réception et d’usage des technologies de l’information et de la communication (acculturation, éducation, réglementation,…). Elle est professeur à l’université Sorbonne nouvelle ( Voir ) Au tournant du troisième millénaire, après des années de travail pionnier aux marges, l’éducation aux médias a finalement attiré l’attention des décideurs. Elle a le vent en poupe parmi les membres des trois secteurs, public, privé et civique.

Le socle commun de connaissances et de compétences Le socle actuellement en vigueur comprend sept compétences Le socle s’organise en sept grandes compétences : chacune est composée de connaissances essentielles, de capacités à les utiliser et d’attitudes indispensables tout au long de sa vie, comme l’ouverture aux autres, la curiosité, la créativité, le respect de soi et d’autrui. Depuis 2009, les programmes du collège intègrent les éléments du socle commun, dans la continuité de ceux de l'école primaire publiés en 2008. La maîtrise de la langue française L'acquisition de cette compétence est une priorité absolue. Elle passe par :

L'éducation critique au média et au numérique Producteur de programmes éducatifs plurimédias & opérateur de campagnes de sensibilisation, Tralalere, réunit plus de 20 personnes par la volonté de transmettre. – 5 médias : Audiovisuel / Web / Mobile / Edition – 3 publics cible : Enfants / Parents / Enseignants – 2 circuits de diffusion : Institutionnel / Grand public Dessins animés, sites internet, activités interactives, applications mobiles, Serious Games, installations in situ, dispositifs muséographiques, etc… On a tous assisté à une scène usuelle de ce type : à deux ans, un enfant peut utiliser un Smartphone ou une tablette de façon autonome. Et il utilise tous les jours ce petit joujou devenu indispensable. Utilisateur dès 2 ans… Mais à 7, 12, 17 et 30 ans, il ne sait toujours pas comment ça marche. L’ambition de Tralalere, c’est d’innover en éduquant au numérique pour faire comprendre, interagir et former des jeunes avisés. Parmi nos sujets de prédilection l’éducation critique au media… et au numérique en particulier. A.

Éducation « par les médias » ou « aux médias » Ces deux expressions proches se confondent dans l’esprit de bien des gens du milieu de l’enseignement, comme d’ailleurs dans celui des professionnels des médias. On peut même parler, ces dernières années, d’un faux consensus dans le milieu scolaire québécois. L’auteur clarifie cette question dans un article de la revue québécoise Vie Pédagogique auquel nous renvoyons le lecteur pour de plus amples développements. On entend dire que l’école québécoise intègre depuis déjà longtemps l’éducation aux médias, même si l’on admet qu’il faut moderniser cet enseignement pour tenir compte notamment des « nouveaux médias » comme Internet. EDD : les textes - EPI Transition écologique et développement durable au nouveau cycle 4 L'arrêté du 19 mai 2015 organisant les enseignements dans les classes de collège précise que "les enseignements pratiques interdisciplinaires permettent de construire et d'approfondir des connaissances et des compétences par une démarche de projet conduisant à une réalisation concrète, individuelle ou collective." L'une de ces thématiques interdisciplinaires est : " transition écologique et développement durable".Elle contribuera à « comprendre les enjeux du développement durable pour agir en citoyen responsable ».

Domaine public payant : Victor Hugo n’aurait pas voulu ça ! Victor Hugo a joué un rôle important dans l’évolution du droit d’auteur à la fin du XIXème siècle, en participant à la fondation de la Société des Gens de Lettres et en initiant le mouvement qui conduisit en 1886, un an après sa mort, à la signature de la Convention de Berne. En 1878 lors d’un Congrès International Littéraire, Hugo prononça deux discours (1,2) dans lesquels il défendit l’idée d’instaurer un domaine public payant. Cette idée, qui revient périodiquement dans le débat sur l’évolution du droit d’auteur, consiste à mettre en place une redevance sur l’exploitation commerciale des oeuvres du domaine public, alors même que la durée de protection des droits patrimoniaux est échue. Victor Hugo, par Auguste Rodin. Photo par B.S. Wise.

Les dangers d’Internet : 3 vidéos de prévention pour les jeunes par la Préfecture de Police de Paris La Préfecture de Police de Paris vient de mettre en ligne sur son portail 3 vidéos à vocation pédagogique destinées aux adolescents et jeunes sur la thématique « Les Dangers de l’Internet ». Chacune de ses vidéos présentent une situation possiblement vécue par les adolescents avec un parler vrai montrant ses conséquences et un message final. Ces mini-films ont été réalisés par Evelyne Ragot avec les élèves du Club de théâtre du 9e (Paris). Le projet est porté par la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (Service de la Prévention, de Police administrative et de Documentation) avec le soutien de l’Académie de Paris (Education Nationale). Le numérique augmente-t-il vraiment la culture ? Vous le savez peut-être, le site que vous avez devant les yeux – tout comme le FabLab et le Living Lab de La Casemate - est un des nombreux projets développés dans le cadre d’Inmédiats, un programme porté par six centres de sciences français qui souhaitent rendre la recherche et l’innovation accessibles au plus grand nombre grâce à de nouveaux outils numériques. Les jeunes (entre 15 et 25 ans) sont d’ailleurs l’un des publics qui intéresse particulièrement Inmédiats. Parfois, à cet âge-là, on n’a pas l’idée ou l’envie de venir dans les centres de sciences, les musées, les aquariums, les bibliothèques... Par contre, on a un smartphone avec lequel on écoute de la musique, on sait souvent mieux utiliser un ordinateur ou une tablette que ses parents, on a une certaine culture visuelle biberonnée aux films de science-fiction. Et si on mixait tout ça ?

Politique d'utilisation d'Internet Face à l'utilisation grandissante de la Toile en classe, beaucoup d'écoles se sont dotées de politiques d'utilisation d'Internet pour s'assurer d'un usage judicieux, prudent et approprié de leurs ordinateurs. À l'école, une politique de ce genre constitue un contrat entre les enseignants, les parents et les élèves. Elle définit les privilèges d'accès, les règles de comportement relatives à l'utilisation des comptes Internet appartenant à l'école ainsi que les conséquences encourues par le non-respect de ces règles. Elle peut également constituer un guide efficace qui aidera les enseignants à bien intégrer Internet à leurs cours.

Matérialiser les ressources numériques : retours d’expériences Très intéressant mémoire de DCB de l’Enssib, Il est signé Frédéric Souchon : Faire vivre les ressources numériques dans la bibliothèque physique. Le cas des bibliothèques universitaires. L’auteur y aborde la manière dont les ressources numériques sont traduites en dispositifs passerelles, c’est à dire incarnées dans des objets tangibles, qu’il s’agisse de cubes, de fantômes, d’affichettes, etc. (voir les photos ci-dessous). Pour mémoire, un dispositif passerelle est un dispositif dont la caractéristique est de proposer une interface entre un milieu tangible et des données numériques.

Related: