background preloader

Le jardin des plaisirs

Le jardin des plaisirs
C’est d’abord un paysage, un lieu qui se construit, qui se vit, qui se sent, qui bruisse, où le vent s’amuse de tant d’odeurs. Le jardin c’est d’abord un théâtre de plaisirs, d’éveil de tous les sens : Contempler un oiseau qui s’ébroue. Contempler une branche fleurie. Contempler la première tomate encore à peine rouge. Ne presque pas oser la toucher de peur qu’elle ne s’efface. Contempler les gouttes de rosée sur les tiges courbées. Écouter le silence, longtemps, qui se raconte. Aller en son jardin comme on va en enfance, pour apprendre à jouer avant de récolter…Se nourrir de tout ce qui pousse avant de le cueillir. Une envie dans l’air du temps, tendance si on aime les gros mots . Tout cela est de plus en plus naturel à vrai dire, mais l’idée qui sous tend ce grand déballage est toujours la même : à chaque bobo de vos plantes il y a une solution médicamenteuse, fut-elle tisanière. Le travail du sol Fertilisation et soins : un écosystème domestique Dans un jardin tout se recycle. S’orienter

http://culturesbio.org/au-jardin/le-jardin-des-plaisirs/

Related:  Cultiver autrementchristianemariejardinsDOCS PHYTOSJardin

Le jardin, c'est tout !: méthode gertrud franck C'était un samedi matin, il y a déjà quelques mois de cela. J'épluchais les légumes pour la soupe du jour et la radio écoutée distraitement m'a rappelé l'existence de Gertrud Franck. Responsable d'un grand potager dans le Bade-Wurtemberg, elle a mis au point une méthode de culture, propre et efficace. UN JARDIN DE FAINEANTS Drôle d’appellation pour un jardin qui n’est en fait qu’intelligent et naturel. Sans doute une accroche médiatique, une mode de plus à l’opposé de la sophistication extrême des jardins en carré Pourtant la réalité est bien là: on s’aperçoit enfin que les systèmes biologiques les plus productifs sont ceux où l’on intervient le moins, que ce soit les forêts tropicales, les prairies ou les alpages. Il apparait que la nature produit sa propre fertilité par l’action combinée des plantes et de tout l’eco-système qui prolifère autour des racines. Moins on modifie la structure, meilleurs sera la fertilité de notre sol,meilleurs seront nos résultats si on trouve la méthode pour intégrer nos légumes dans le système global en le dérangeant un minimum. La mise en place du jardin au naturel, la première année se fera dès la fin de l’été.

L’aménagement du jardin La forme générale et les dimensions du projet sont adaptables et modulables à l’envie. Seuls les principes sont intangibles pour garantir le succès. Le problème du point d’eau n’est pas abordé volontairement car il existe autant de solutions que de cas particuliers, du robinet d’eau potable à la récupération en passant par le puits, la mare, etc, etc… Installé au nord-est il servira tout à la fois d’arbre fruitier (des gelées délicieuses) et d’abri pour les oiseaux. A son pied, un tas de tiges creuses variées (déchets de taille du jardin) abritera les insectes auxiliaires et, pourquoi pas, une petite famille de hérissons.

UN PETIT JARDIN DE VILLE Un terrain difficile, pierreux, que dix ans de triste pelouse n’ont pas réussi à rendre cultivable. Épierrage ( les cailloux ont servi à supporter les claustras destinés à couper les vents du nord et les regards ), amendements organiques, gazon spécial ombre ( le terrain est au nord-est de la maison ), potager en permaculture ( Quelques kilos d’or brun la première année en attendant le compost à venir ) ont redonné espoir à la vie. Vivement les jeux sur la pelouse et les salades de tomates!!! Collection de 6 légumes perpétuels (1 Chou Daubenton,1 Poireau perpétuel,1 Ail rocambole,1 Oignon rocambole,1 Chénopode, 1 Raiponce) 1 chervis, 1 Oignon rocambole,1 Chou Daubenton,1 oseille épinard,1 Ail,1 cive Famille: Mixtes Fatigué de semer et de planter tous les ans, vous avez renoncé au potager? Essayez donc notre collection de légumes anciens perpétuels. Une fois en terre, vous les récolterez plusieurs années...sans trop forcer! La collection comprend : - 1 chervis : le goût de ce poireau est plus doux que celui des variétés courantes.

PLANCHES DE DEUX RANGS - Terre vivante - l'écologie pratique L’organisation du jardin en « planches » de deux rangs consiste à faire alterner des rangées doubles. Par exemple : 2 rangs de pommes de terre puis, à côté, 2 rangs de haricots, puis 2 rangs de carottes, etc. L’espace entre deux rangs est invariablement de 0 m 50 (sauf pour les courgettes et les potirons cultivés à part) et sert de cheminement. Dans cet espace, on cultive des engrais verts intercalaires qui sont suivis d’un épandage de compost en surface. Tuto des macarons en perles - Mam'zelle Angèle 28 octobre 2008 Tuto des macarons en perles 1. Tout d'abord je découpe deux disques de 2cm de diamètre, un disque dans du carton (pas trop épais genre boîte de céréales) et un disque dans de la mousse ou de la ouatine.

Mon potager… façon Gertrud Franck C’était exactement la démarche de Gertrud Franck, responsable du domaine d’Oberlimpurg en Allemagne et qui a montré qu’il était possible, en se basant sur les observations de la nature, d’obtenir un potager sain et parfaitement productif. La méthode de Gertrud, basée sur l’association des cultures, élaborée dans le mitant du siècle dernier s’avère étonnament moderne. Aujourd’hui que des études nous dévoilent (un peu) comment les plantes communiquent entre elles, quel univers existe caché sous nos pieds, on se dit que Gertrud était une vraie révolutionnaire ! Dans la nature, la monoculture n’existe pas ! Au contraire les plantes poussent par strates étagées, mélangées, dans un savant méli-mélo où chacune d’entre elles trouve sa place au soleil.

LA JACHERE PERMANENTE Peut-être a-t-on tendance a trop vite oublier les expériences du passé au nom des « découvertes » scientifiques. Avant que l’on nous assène la sacro-sainte trinité NPK, qui allait faire de l’agriculture une industrie, enfin productive, rationalisable et normalisable, la terre était une entité, avec une vie propre et des besoins que l’on respectait pour recevoir en échange notre pain presque quotidien . Le paysan adoptait un système agronomique simple et efficace : rotation des cultures avec des légumineuses et jachère périodique « pour que la terre se repose ».

Planter ses épluchures de légumes pour…. …Faire repousser des légumes ! Cela semble surréaliste et pourtant. Il est tout à fait possible de refaire partir un légume d’une simple épluchure. l’arpent nourricier L’agriculture per­son­nelle est dé­con­si­dé­rée par l’image dé­for­mée qu’on a de l’activité pay­sanne et par l’image idéa­li­sée qu’on a du mo­dèle in­dus­triel. Je veux mon­trer ici com­ment une micro-agriculture de per­sonnes libres, s’appuyant sur des pra­tiques agraires nou­velles très éco­nomes en la­beur, peut consti­tuer le socle d’un mo­dèle d’organisation éco­no­mique du­rable, ro­buste, et sou­hai­table. Cette ana­lyse re­prend un grand nombre de bases je­tées il y a res­pec­ti­ve­ment 80 ans et 40 ans par Ralph Bor­sodi et Ivan Illich. An­cien régime

Related: