background preloader

Les employés d'Apple avouent les pires côtés de leur travail

Les employés d'Apple avouent les pires côtés de leur travail
Vous pensez que travailler chez Apple c'est le summum ? Voici quelques témoignages qui vous feront sans doute changer d'avis Si vous voulez travailler dans les technologies, vous rêvez d'ajouter les mots "Apple Inc." quelque part sur votre CV. Car une telle expérience vous ouvrira toutes les portes qui vous sont fermées. Mais, à quoi ressemble vraiment le travail au sein de l'entreprise la plus novatrice de la planète ? La plupart des gens chérissent le temps qu'ils y passent. Vous faites quelque chose qui est envié par tout le monde. Mais toutes les entreprises ne sont pas parfaites et Apple n'est pas une exception. Nous avons passé au crible les archives de Quora et Glassdoor pour rassembler cette compilation de citations d'anciens employés concernant les pires aspects de la vie à l'intérieur de l'empire californien à Cupertino. La confidentialité d'Apple est parfois si stricte qu'elle perturbe votre vie de famille On dira à votre épouse (ou votre époux) de "tout oublier"

http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/les-pires-choses-quand-on-travaille-chez-apple.shtml

Related:  Etude de gestion sur l'entreprise AppleConditions de travail: AppleAppleApple1STMG, Apple

Le travail bien fait, un remède contre le stress Pour un professionnel, ce qui compte le plus c’est d’être fier de son travail. Les dirigeants qui font passer la qualité au second plan démotivent leurs équipes et provoquent du stress. Google et Apple, deux façons opposées de manager les équipes Apple Store: les salariés dénoncent la pression au quotidien Désormais, ils parlent. Et expriment leur colère à l'égard d'un employeur peu reconnaissant. Chose impensable il y a quelques mois, les salariés de l'Apple Store Opéra (Paris) ont déposé un préavis de grève pour le vendredi 21 septembre, jour de lancement de l'iPhone5 en France. Du rêve à la réalité Tous ont moins de 30 ans.

Apple, la face sombre vue par les salariés Salaires inégaux, horaires sans cesse changeants, frustration de ne pas se sentir valorisés alors qu'on leur demande "toujours plus"… Les reproches faits par les salariés à la direction d'Apple France sont nombreux, alors qu'un appel à la grève a été lancé pour vendredi par le syndicat Sud (minoritaire). Malgré ce mouvement de grogne, les magasins devraient rester ouverts. Mais en ce jour de sortie de l'iPhone 5, des salariés du groupe, connu pour sa culture du mystère, racontent l'envers du décor et leur déception. >>> A lire : Dix choses à savoir sur l'iPhone 5

TPE Apple - Historique Apple Computer Inc. est créée en 1976 en Californie, à Cupertino par Steve Jobs alors âgé de 21 ans, Steve Wozniak âgé de 26 ans et Ron Wayne qui travaillent alors dans le garage de la famille Jobs. Cette équipe désire créer un ordinateur facile à utiliser. Mais quelques jours après sa création, Ron Wayne, détenteur de 10% des parts de l’entreprise, quitte celle-ci et revend ses parts aux deux autres co-fondateurs pour 800 $ ! Le premier produit créé par l’entreprise est l’Apple I. Au total, 200 exemplaires uniquement sont vendus, la même année, au prix de 666.66$. En 1977, ils sortent l'Apple II, le premier ordinateur personnel au monde, sorti en grande série.

Economie - Apple store, l'envers du décor Un an après, Kiev rend hommage aux martyrs du mouvement Euromaïdan En savoir plus Mali : accord sur la fin des hostilités entre Bamako et six groupes armés En savoir plus Un jeune kurde exécuté en Iran malgré la mobilisation internationale En savoir plus Un triple attentat fait une vingtaine de morts dans l'est libyen En savoir plus Les monarchies du Golfe soutiennent le Qatar... mais aussi l’Égypte En savoir plus Bangkok interdit aux étrangers le recours à une mère porteuse En savoir plus Sri Lanka : Jaffna, sur la voie de la reconstruction En savoir plus Exclusif : après la bataille de Dikwa, l'armée tchadienne confiante face à Boko Haram En savoir plus Le géant mondial de la carte SIM piraté par la NSA En savoir plus PSG : Zlatan Ibrahimovic écope de deux matches de suspension En savoir plus Le président Maduro fait arrêter le maire de Caracas, figure de l'opposition En savoir plus

Les secrets de ces entreprises qui font rêver leurs employés Plus les employés sont "heureux" au travail, plus l'entreprise est performante. A priori, ce lien semble évident. Sauf que le bien-être des salariés n'était, jusqu'à récemment, qu'une donnée parmi d'autres, rarement une priorité. Ce n'est plus le cas, à l'heure où les "risques psycho-sociaux" font l'objet de débats nationaux après une série de suicides d'employés de grandes entreprises comme France Télécom. Une étude menée par le cabinet de conseil Bain & Company, sur les entreprises "où il fait bon travailler", détaille le lien entre l'engagement des employés, leur enthousiasme et la performance des entreprises pour lesquelles ils travaillent. Des bénéfices deux fois plus élevés

Apple en Chine: une ONG dénonce les conditions de travail des sous-traitants par AFP, le 28 juin 2012 02:04 Les fournisseurs d'Apple en Chine font travailler leurs ouvriers dans des conditions dangereuses pour la santé et les sous-payent, selon une enquête publiée mercredi par l'organisation China Labor Watch, basée aux Etats-Unis. Les salariés des sous-traitants de la marque à la pomme effectuent en outre entre 100 et 130 heures supplémentaires par mois, contre un maximum de 36 autorisé par la loi en Chine. "Cette enquête portant sur dix usines travaillant pour Apple en Chine a établi que la chaîne de fabrication d'Apple était caractérisée par des conditions nuisibles pour la santé et des longues heures de travail mal rétribuées", d'après China Labor Watch. Le rapport a été réalisé sur la base d'entretiens individuels avec des salariés, de questionnaires et d'observations faites clandestinement par des membres de l'ONG sur les lieux de travail visités.

Combien on gagne chez Apple, Google, Facebook Chez Apple, Google et Facebook, les profits atteignent des sommets, les salaires aussi. En partenariat avec le site de recrutement en ligne Glassdoor, Capital.fr a recensé les métiers les mieux payés chez ces géants du web, aux Etats-Unis mais aussi en France où Glassdoor vient de s'installer. Et les fiches de paie sont très très bien garnies... Les bénéfices coulent à flot pour Facebook, Google et Apple, et ces rois de la high-tech en profitent pour gâter leurs salariés. Pour le vérifier, nous avons demandé au site de recrutement en ligne Glassdoor un classement des métiers les mieux rémunérés chez ces trois géants du web.

Conditions de travail : Apple ne tient pas ses promesses Un an après, rien n’a changé. Heures supplémentaires non-payées, conditions minimales de sécurité non respectées, impossibilité de monter des syndicats... dans les ateliers asiatiques de Foxconn, sous-traitant taïwanais du géant états-unien Apple, le droit du travail est aux abonnés absents. Suite à la médiatisation des conditions de travail déplorables, rendues visibles notamment par le suicide de nombreux ouvriers chinois, Apple s’était engagé à améliorer le sort des ouvriers travaillant sur les chaînes de fabrication de l’iPhone et de l’iPad. A partir du mois de juillet 2013, tout devait rentrer dans l’ordre.

Salaires Apple Store : le témoignage d’un salarié Récemment, nous évoquions sur ce site l’opération de séduction entamée par la direction des Apple Store américains à l’encontre de leurs vendeurs. Opération qui se traduit notamment par une substantielle augmentation des salaires. Si l’on en croit le témoignage anonyme d’un salarié, les magasins français – qui dépendent d’Apple Retail et non d’Apple Inc comme leurs homologues US – ne font apparemment pas preuve de la même sollicitude envers leur personnel. Selon lui, le salaire maximum d’un vendeur « expert » est de 27.000 euros brut et celui d’un Genius (technicien) 33.000 euros brut. Les Lead (36 000 euros maximum) et les manager (41.000 euros) s’en sortent mieux. Des informations difficiles à vérifier car notre témoin précise qu’il est interdit de parler salaire entre collègues ni à l’extérieur de l’entreprise.

Conditions de travail en Chine: Apple accusé de ne pas tenir ses promesses TECHNOLOGIE Un documentaire de la BBC épingle l'entreprise... Publié le Mis à jour le Des ouvriers qui s'endorment sur la chaîne de production, des journées de travail pouvant aller jusqu'à 16 heures, du métal provenant de mines dans lesquelles travaillent des enfants... Le documentaire de la BBC dans une usine chinoise où sont fabriqués des iPhone 6 dresse un constat sombre et dénonce «les promesses non tenues» d'Apple pour améliorer les conditions de travail chez ses fournisseurs. Apple, qui a refusé d'être interviewé, a exprimé son désaccord avec les conclusions du reportage. Son fournisseur Pegatron «enquête» sur les abus signalés et promet «de prendre toutes les mesures nécessaires» pour rectifier la situation.

Apple surveille ses sous-traitants L'américain vient de publier son huitième rapport d'audit sur ses fournisseurs. Le groupe, souvent pointé du doigt pour les conditions de travail des ouvriers de ses sous-traitants, veut se montrer vertueux. Apple fait les choses en grand. Le groupe vient de publier les résultats de son huitième audit réalisé dans les usines de ses fournisseurs. Pour cette édition, 451 usines ont été auditées, employant 1,5 million d'ouvriers qui fabriquent des produits Apple. La génèse de ces audits est à chercher dans les polémiques qui ont commencé à voir le jour à la fin des années 2000, nourries par de nombreuses critiques sur les conditions de travail des ouvriers dans les usines chinoises des principaux fournisseurs d'Apple.

Apple : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'entreprise la plus secrète du monde Un sujet en or, un titre alléchant : « Inside Apple », littéralement « à l'intérieur de la Pomme », propose de découvrir « les coulisses de l'entreprise la plus secrète au monde. » Sorti en janvier dernier aux Etats-Unis, cet ouvrage signé d'un journaliste du magazine américain « Fortune », Adam Lashinsky, sort en librairie en France mercredi prochain. De la carte de la cafétéria « splendide », « assez bonne » mais payante pour les salariés, à la différence de chez Google, où l'on sert du flétan grillé sur un lit d'épinards et de patates douces pour 7 dollars, au labo secret dévolu au packaging, où des centaines de modèles de boîtes sont testées, ce petit ouvrage de 240 pages, aux éditions Dunod, regorge d'anecdotes amusantes ou édifiantes, dont quelques-unes déjà lues dans la biographie autorisée, "Steve Jobs », la somme de plus de 600 pages de Walter Isaacson parue en octobre dernier chez JC Lattès.

Related: