background preloader

418 000 000 000 Euros d 'Amendes NON Perçues par l'état En Toute Franchise sur FRANCE 2

418 000 000 000 Euros d 'Amendes NON Perçues par l'état En Toute Franchise sur FRANCE 2
Related:  Libéralisation ou précarisation du "marché" du travailFiscalité

Take Action Committed Organizations Statement in Support of Fair Trade 17 June, 2014 Most commerce and trade worldwide favors large-scale farms, multinational corporations and other conglomerates that have easy access to capital and can take advantage of economies of scale. These large companies, landowners, and investors continue to grab land at an alarming rate around the globe. The fair trade movement seeks to change this system and offer an alternative economic model based on long-term relationships, democratic control, and empowerment, that enables small-scale farmers to stay on their land against all odds, build stronger local communities, and compete together in the global marketplace. Fair trade has already had an impact in many communities around the world. Reports such as the Fairtrade, Employment and Poverty Reduction in Ethiopia and Uganda (FTEPR) report and subsequent media coverage generates outrage that fair trade is not "working." poverty, famine, and ecological disasters.

Fil Info | Alsace: la médiation d’aide aux retraités face au fisc allemand prolongée Notez l'article «Nous avons décidé de proroger ce groupe de travail pour deux ans», a annoncé André Reichardt, vice-président de la Région Alsace, où vivent quelque 30.000 des 50.000 personnes concernées par le problème en France. Ces personnes, qui déclaraient jusqu’ici leurs impôts en France, ont été surprises de recevoir des demandes d’arriérés d’impôt de plusieurs milliers d’euros quand le fisc allemand a décidé de mettre en application une loi adoptée en 2005 en vertu de laquelle les retraites perçues par les résidents à l’étranger sont imposables en Allemagne. Berlin et Paris étaient parvenus en décembre 2013 à un accord de principe pour que ces retraites soient à nouveau imposables en France, mais «des discussions âpres ont lieu actuellement sur le montant de la compensation» que devra verser la France à l’Allemagne, et la situation n’est donc toujours pas réglée, a convenu M.

La confiscation globale des comptes bancaires aurait commencé ! - Média Alternatif Repérages, perçages au foret, ouvertures forcées de coffre-forts blindés... Non, vous ne lisez pas une page de faits divers à propos d'une série de braquage de banques... Ce sont des gouvernements eux-mêmes qui organisent ces actions sous couvert de la loi sur les "Biens Non-Réclamés". Sommes-nous dans les prémices d'une confiscation de richesse à grande échelle pour sauver les Etats en faillite ? Etat des lieux de cette série de braquages à ciel ouvert... 80 000 comptes bancaires de ménages australiens ont été vidé depuis le début de l'année par leur gouvernement (environ 360 millions de dollars saisis pour ne pas dire... volés)50 états américains ont fait appel à des sociétés privées pour localiser les comptes bancaires "dormants" qui peuvent être saisis.à tout moment (environ 32 milliards de dollars) En Australie... 90% des comptes saisis par le gouvernement avait un solde de moins de 5000 dollars... Témoignages de victimes australiennes... Aux Etats-Unis... ... Mesures de vigilance...

« Ciel unique européen ». Patrick Le Hyaric dénonce la libéralisation de l’espace aérien au Parlement européen Un débat a eu lieu mardi soir 11 mars au Parlement européen sur ce que l’on appelle « le ciel unique européen ». Celui-ci est présenté comme un moyen de coordonner et d’harmoniser le travail des compagnies aériennes et une surveillance combinée de la navigation européenne. Or, il s’agit plutôt, sous couvert de baisse des coûts, de libéraliser encore plus et de commercialiser l’espace aérien, de fragmenter les services, de faire perdre la souveraineté des Etats sur l’espace et le ciel, contre les principes de propriété publique et commune. Voici le contenu de mon intervention : Madame la Présidente, Madame la Commissaire, « Derrière ces beaux mots aux consonances presque poétiques de « ciel unique européen » se cache en fait un dangereux projet visant à libéraliser à outrance, à privatiser les services de contrôle et de surveillance du trafic aérien. Vous appelez cela de « l’harmonisation ».

La révolution fiscale et mondiale est française! Nicolas Colin et Pierre Collin ont imaginé l'impôt de l'ère numérique. En taxant ce que les entreprises font de nos données personnelles, personne n'y échappe: ni Google, ni les entreprises classiques, françaises ou étrangères. Séduisant, sûrement. Mais c'est faisable? Lunettes vissées sur le nez, la trentaine entamée, voilà les deux Français qui veulent changer le monde. Ceux que l’on désigne par «les deux Col(l)in», Nicolas (Colin) pour le numérique, Pierre (Collin) pour la fiscalité pure, le premier inspecteur des finances, le second conseiller d’État, veulent réussir là où tant d’autres se sont cassés les dents: taxer Google et tous ses petits copains issus de l’économie numérique. Pour y parvenir, les deux fiscalistes ont une solution radicale: réinventer l’impôt. L'or des données Google, Apple, Facebook... Ces traces, abandonnées aux géants du web, est l’huile qui fait tourner leur modèle d’affaire. La première est la plus ambitieuse puisqu’elle concerne tout le monde. Taxe SNCF

résumé de csr2014_fr.pdf Peut-on le croire ? L’ordonnance Macron supprime le droit spécifique du travail MODIFICATION article 2064 du CODE CIVIL et ABROGATION article 24 de la loi n° 95-125 du 8 février 1995 relative à l’organisation des juridictions et à la procédure civile, pénale et administrative : retour à la loi LE CHAPELIER et au code civil de 1804 ? Il y a peu de doute que la modification de l’article 2064 du code civil soit une tentative de supprimer, rien de moins, le droit du travail : en effet, l’article 1529 du code de procédure civile explique que, pour la résolution amiable des différents, les dispositions du code de procédure civile s’appliquent « sous les réserves prévues par les articles 2064 du code civil (qui exclut jusqu’ici le droit du travail des conventions amiables) et de l’article 24 de la loi du 8 février 1995 » (qui limite jusqu’ici la médiation conventionnelle dans les différents qui s’élèvent à l’occasion d’un contrat de travail aux seuls cas des transfrontaliers). 1° Son terme ; 2° L’objet du différend ;

"Mon amie, c'est la finance"Le nouvel Economiste XEnvoyer cet article par e-mail « Mon amie, c’est la finance » Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Fermer Du grand art Pour réussir un hold-up, laissez faire les professionnels ! (…)Le Parlement tiraillé Le 30 janvier à 9 heures, les banquiers ouvrent le bal des auditions à l’Assemblée nationale. Un par un, ils entament des exposés lénifiants et conservateurs. Frédéric Oudéa et Jean-Laurent Bonnafé sont moins véhéments et appellent au statu quo : “Vous bâtissez une loi pour le futur et en l’état, elle sauve l’essentiel : notre capacité à travailler avec nos clients, à aider les entreprises et l’Etat à emprunter sur les marchés. L’aveu du président de la Société générale Interloquée, Karine Berger prend alors la parole : “Je suis un peu étonnée, j’ai l’impression que vous n’êtes pas spécialement gênés par cette loi.” C’est Frédéric Oudéa qui répond, les autres préférant se taire. Le mal est fait. Il est 19 heures et la salle se vide. Mais l’ordre va venir de plus haut.

Pour Christine Lagarde, l'économie mondiale a besoin d'un... "reset" Je vous conseille cette vidéo hallucinante – qui m’avait échappé mais pas à notre camarade Martin Prescott qui en parle justement dans sa vidéo – où Christine Lagarde, lors du dernier sommet de Davos, a exprimé le plus clairement du monde mais aussi le le plus crûment la situation dramatique dans laquelle se trouve l’économie mondiale. Vous serez tous ruinés ou presque dans ce grand « reset » dont elle parle dès les premières secondes. Voilà une vidéo que je vais montrer à ma femme, avec un peu de chance… elle m’encouragera à acheter encore plus de boîtes de raviolis. Faites passer et partagez cette vidéo au maximum autour de vous. Charles SANNAT Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques.

ICE: ICE: Signez pour un protectionnisme

Related: