background preloader

Acropolis Virtual Tour

Acropolis Virtual Tour
The Virtual Tour of the Acropolis is a web application based on HTML5 technologies (webGL and CSS3D) to display effectively panoramic photographic images in desktop and mobile browsers. The production of panoramic photomosaics at resolutions of several gigapixels was realised between 2010 and 2014 by employing established practices of digital image acquisition and processing. In order to achieve the best possible mapping of natural lighting on the monuments together with the display of shaded details, High Dynamic Range (HDR) imaging techniques were used for capturing and combining different exposure levels of the same theme. Starting from the RAW photos all the way up to the combined and color-corrected finalised panoramas, all intermediate outputs were maintained in order to be able to reproduce and control the entire manufacturing process for future reference. The krpano viewer and revelant tools are used for the display of the panoramic images within the application.

http://acropolis-virtualtour.gr/en.html

Related:  Antigua Grecia: recursosfarmalenseigner le grecnicolebrixBazar temporaire 2

Ce que nous ont laissé les Grecs Julien Ruffinato, professeur d’histoire au collège, propose de découvrir les sciences et les connaissances héritées des Grecs de l’Antiquité à travers l’alphabet. Les élèves s’entraînent à la traduction de courtes phrases du grec vers le français. L’occasion de travailler sur l’étymologie et de se familiariser avec cette civilisation dont nous avons tant à apprendre ! Jouer l’activité en pleine pageAncrage au programme scolaire Niveau : SixièmeDiscipline : HistoireThème : La Grèce des SavantsDécouverte du grec et des héritages de la civilisation grecque[Présentation]L’alphabet grecAlors facile ? Frise chronologique documentée 14/18 L’ordre de mobilisation générale En 1914, l’enrôlement dans l’armée française repose sur le principe de la conscription, établi par la loi Jourdan (1798). Tous les hommes français âgés de 21 ans doivent accomplir, sauf incapacité physique, leur service militaire. Ils sont ensuite intégrés aux forces de réserves, puis aux forces territoriales jusqu’à la fin de leurs obligations militaires (51 ans). En cas de mobilisation générale, « réservistes » et « territoriaux » doivent rejoindre au plus vite leur régiment, sous peine d’emprisonnement pour désertion.

La Bataille d’Alexandre En 79 après J.-C., l’éruption du Vésuve a fait disparaître sous les cendres et la boue la ville de Pompéi et les villes des alentours pour plusieurs siècles. À partir du IIe siècle avant J.-C., la noblesse romaine, attirée par la douceur climatique de la baie de Naples, avait choisi ce site comme lieu de villégiature estival, loin de l’agitation étouffante de Rome. Là, dans des villas de grand luxe, elle pouvait profiter de la tranquillité et de ses loisirs (otium). Les empereurs feront de même.

Pertes humaines de la Première Guerre mondiale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s'élèvent à environ 18,6 millions de morts. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. Les Alliés de la Première Guerre mondiale comme les Empires centraux perdent plus de 9 millions de vies. Classification des statistiques[modifier | modifier le code]

Amphore à col attique à figures rouges Le programme sculpté du bouclier d'Athéna Parthénos, décoré par Phidias d'une amazonomachie et d'une gigantomachie, a sans doute servi de modèle aux derniers vases de qualité produits à Athènes avant le relatif déclin du IVe siècle av. J.-C. Sur la grande amphore du peintre de Suessula, tout le tour de la panse est couvert par une mêlée furieuse, dans laquelle la majesté des Olympiens contraste avec les souffrances désordonnées des Géants qui vont être vaincus. La lutte des dieux contre les Géants Cette belle aux anses torsadées et aux proportions élégantes, typique de la fin du Ve siècle av.

La Première Guerre mondiale janvier juin juillet août septembre octobre Le calendrier grec >> Accueil >> Grèce antique Il n'existe pas un mais des calendriers grecs dans l'antiquité : le calendrier attique, en vigueur à Athènes ; et le calendrier macédonien, tous deux de type luni-solaire (=basé sur les cycles de la Lune et du Soleil). Le plus connu est la calendrier attique, Chaque mois, au nombre de 12 comptait à l'origine 30 jours. Mais la durée d'un cycle de Lune étant proche de 29,5 jours, les grecs ont ensuite décidés de faire alterner les mois de 29 et de 30 jours. Mais ainsi, une année ne fait plus que 354 jours, soit 11,25 de moins qu'une année solaire..

Film inédit de 6 mn - photos en relief et création sonore orginale en son 3D. Pour apprécier pleinement cette création sonore, il est indispensable de l’écouter au casque. Le Boyau : Dans le quotidien des tranchées de... par francebleu Nous ne disposons pas d’enregistrement sonore de la Grande Guerre. Seuls les livres, les récits, nous donnent à entendre les bruits et la fureur des batailles. Alors, grondent au loin ou explosent au cœur des tranchées les obus des canons de 75, des crapouillots (mortier) de 58, sifflent les balles du fameux fusil Lebel. Les photographies de la guerre, elles, sont disponibles, nous les connaissons mais ce film a été réalisé à partir d’une collection privée d’images stéréoscopiques de l’époque, ce qui le rend unique.

Homère En colère contre Agamemnon qui lui a repris Briséis, sa belle captive, Achille refuse de combattre. Devant l'avancée des Troyens, il permet toutefois à Patrocle d'emprunter son armure pour repousser l'ennemi hors du camp grec. Son ami est tué par Hector qui, ultime humiliation, s'empare des armes d'Achille. Bien décidé à venger la mort de Patrocle, Achille a besoin de nouvelles armes que sa mère, la déesse marine Thétis, demande à Héphaïstos de lui forger... [Héphæstos] commence par fabriquer un bouclier, grand et fort. Qui était donc le Kaiser ? Livres D’innombrables manifestations et publications vont jalonner le centenaire de la Grande Guerre, qui fit neuf millions de morts entre 1914 et 1918. Le maréchal Lyautey la stigmatisa dès le premier jour : "Ils sont fous !

Related: