background preloader

Meet Generation Z: Forget Everything You Learned About Millennials

Meet Generation Z: Forget Everything You Learned About Millennials

Vidéos pour apprendre le développement durable Vidéos pour apprendre le développement durable Le développement durable illustré propose de courtes vidéos engageantes pour apprendre et enseigner les principes du développement durable. Notre but est de changer le monde en rendant les meilleures leçons du développement durable accessibles à tous gratuitement dans un format vidéo souple et attrayant. Vous voulez rejoindre notre communauté ?! Abonnez-vous à notre lettre, devenez donateur, contactez-nous et suivez-nous sur Facebook et Twitter pour des nouveaux outils graphiques chaque jour. Le développement durable illustré est un projet d’Alexandre Magnin pour AM Creative Inc.

L’erreur n’est pas une faute ! L’un des pires reproches que l’on peut faire à l’école traditionnelle, c’est de très mal gérer l’erreur : – on interroge souvent l’enfant sur des sujets qu’on ne lui a pas appris (la dictée !), – on le culpabilise quand il ne connaît pas la réponse (une erreur est appelée une faute), – on le sanctionne pour ses erreurs (mauvaise note, comparaison avec ses camarades “qui connaissent la réponse, eux !” – on finit par l’inhiber tellement qu’il préfère se taire ou dire qu’il ne sait pas plutôt que de risquer de donner une réponse qui ne convient pas. L’erreur est productive Prenons l’exemple d’un labo de recherche. Dans les apprentissages, c’est la même chose. Justement, c’est en tombant qu’on apprend à ne plus tomber… et qu’on s’en souvient car on a mal aux fesses. Tout le monde à droit à l’erreur Dans une classe ou dans toute situation d’apprentissage, le droit à l’erreur est donc très important. L’auto-correction et l’auto-évaluation Source: Montessori-Freinet.com

L'Université des Va-nu-pieds, une autre façon pour acquérir des compétences Vous rêvez de changement professionnel, mais vous n’avez aucun diplôme ? Vos professeurs vous ont toujours dit que vous n’étiez pas brillant ou pire que vous ne seriez jamais bon à rien… Vous êtes saturé d’informations qui vous dictent ce que vous devez faire et comment le faire jusqu’à ne plus savoir où vous en êtes. Les peurs s’installent, les résistances s’organisent et rien que l’idée de changer vous paralyse. Pourtant, si vous en avez assez de votre job actuel, il n’y a que deux solutions possibles. Pourquoi laisseriez-vous «les autres» (les journaux, les politiciens, vos patrons, la crise, vos voisins… c’est-à-dire tout le monde… donc personne… ) décider à votre place des changements professionnels à effectuer. Quel est le rôle de l’apprentissage dans tout cela ? Apprendre c’est prendre le risque de remettre en cause ses acquis, c’est se diriger vers l’inconnu en se confrontant à ses limites. Croire en ses rêves en apprenant différemment Le principe de cette école :

Le jour où vous êtes mort Parfois, lorsque l’on veut agir, bouger, changer, se lancer, on a beaucoup d’hésitations. On voudrait commencer au bon moment. Sous les meilleurs auspices. Avec la bénédiction des dieux. Si les vents sont favorables. En attendant, le temps lui, il s’écoule, seconde après seconde. Et vous ? Midi 20 J’ai déjà parlé de nombreuses fois de l’importance d’agir. Que faire dans ces cas-là ? Mais, il y a un cas où de nombreuses personnes finissent finalement par changer, en bien ou en pire d’ailleurs. J’ai donc choisi 3 exemples parmi de nombreux autres parce qu‘ils m’ont touché. La dernière leçon Randy Pausch était un professeur de l’université Carnegie-Mellon aux États-Unis, marié et père de 3 jeunes enfants. Randy Pausch n’était âgé que de 46 ans. Cette dernière conférence, qui heureusement fut filmée, vous pouvez la découvrir sur YouTube. Ainsi, avant son décès, cet universitaire qui aurait pu se laisser sombrer dans le désespoir – comment lui en vouloir ? Le génie au bout des doigts Midi 21

Related: