background preloader

Les Français sont-ils sortis de l'hyperconsommation ?

Les Français sont-ils sortis de l'hyperconsommation ?
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Les Français sont-ils prêts pour l'économie circulaire ? C'est la question à laquelle a tenté de répondre l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), dans une étude commandée au Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) et publiée mardi 17 juin à l'occasion du lancement des premières assises de l'économie circulaire à Paris. Ce rapport, qui compile et analyse une cinquantaine d'enquêtes menées auprès de la population au cours des vingt-cinq dernières années, montre une prise de conscience écologique des consommateurs et une évolution de leur comportement. Cette évolution est particulièrement visible dans le domaine de déchets, dont la quantité est en baisse depuis le début des années 2000. Au-delà du tri, les Français limitent également la quantité d'emballages en amont. Allonger la durée de vie des produits est une autre illustration de l'économie circulaire. Related:  Obsolescence programmée, recyclage & récupérationEcologie

Comment protéger les consommateurs de l’obsolescence programmée La nouvelle loi sur la consommation s’applique aux achats réalisés depuis le 13 juin. Elle vise notamment à freiner « l’obsolescence programmé », la durée de vie de plus en plus courte des biens d’équipement électroniques et électroménagers. Les consommateurs bénéficieront d’une garantie prolongée sur leurs achats et d’une meilleure information sur les possibilités, ou non, de réparer une défaillance. Des avancées qui demeurent cependant bien timides au vu de l’ambition initiale de la loi. Et si la « class action », l’action collective de consommateurs contre un fabricant, devient légale, elle ne pourra pas concerner la protection de l’environnement ni de la santé. Le lobbying industriel est passé par là. Benoît Hamon a laissé une loi derrière lui avant son transfert du ministère de la Consommation à celui de l’Éducation. L’obsolescence programmée, fantasme ou réalité ? Nous changeons de smartphone en moyenne tous les 18 mois. Pratique commerciale trompeuse Rachel Knaebel

La criminalité environnementale explose LE MONDE | • Mis à jour le | Rémi Barroux (Nairobi, envoyé spécial) Satao était l'un des plus grands éléphants d'Afrique. Il a été tué le 13 juin, dans la réserve naturelle de Tsavo, dans le sud-est du Kenya. « Il a succombé aux flèches empoisonnées d'un braconnier, dont l'activité répond à une demande apparemment insatiable d'ivoire dans des pays éloignés, dénonce dans un communiqué l'organisation pour la protection de la vie sauvage Tsavo Trust. Une perte immense pour que quelqu'un puisse avoir un bibelot au-dessus de sa cheminée. » La mort de cet éléphant rejoint la longue liste des crimes environnementaux, si juteux qu'ils pourraient devenir plus rentables que les trafics de drogue ou d'armes. « C'est beaucoup plus que l'ensemble des sommes, 135 milliards de dollars, dépensées par les pays développés pour l'aide internationale en 2013 ! De quoi mieux comprendre la montée en puissance de ces crimes environnementaux qui, selon M. « Un éléphant vaut-il plus mort que vivant ?

Partout dans le monde, des dizaines de milliers de voitures non vendues sont abandonnées comme de vulgaires tas d'ordures. C'est vraiment honteux ! Alors que nombreuses sont les personnes qui ne parviennent pas à s'offrir de voiture, des milliers de véhicules sont carrément jetées à la poubelle par les constructeurs auto, résultat d'une production excessive. En procédant ainsi, les entreprises peuvent continuer de faire tourner leurs usines à plein régime, sans être obligées de les fermer. D'un autre côté, limiter le nombre de voitures sur le marché (en se débarrassant de l'excès de production ) leur permet de conserver des tarifs élevés. Et le pire, c'est que ces quelques photographies ne représentent qu'une infime fraction des nombreuses structures similaires qui existent à travers le monde. Toutes ces voitures ne seront probablement jamais utilisées et pourriront sur place... Ci dessous, un circuit d'essai de Nissan. Petit à petit, des terrains sont rachetés au fur et à mesure que les vehicules s'accumulent et que les parkings se remplissent... Aujourd'hui, il y a plus de voitures dans le monde... que d'êtres humains !!!

Les fruits et légumes bio, plus riches en antioxydants Une étude internationale de grande ampleur démontre les bénéfices pour la santé humaine des productions issues de l'agriculture biologique. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laetitia Van Eeckhout La consommation de fruits, légumes et céréales bio peut fournir un complément en antioxydants équivalant à une consommation supplémentaire de une à deux portions de fruits et légumes par jour. Autrement dit, choisir des aliments produits selon les normes de l’agriculture biologique peut conduire à une consommation accrue d’antioxydants, bénéfiques pour la santé, sans augmentation de l’apport calorique. Tel est le constat établi par une grande étude internationale coordonnée par l’Université de Newcastle, au Royaume-Uni, et comparant la teneur en éléments nutritifs dans les aliments bio et ceux issus de l’agriculture conventionnelle. Lire Le bio à l’âge de raison Qu'est-ce qui explique ce « plus » des produits bio ? « On trouve des traces de cadmium dans les engrais phosphatés.

Adieu déchets inutiles : un magasin 100 % sans emballage, ça existe ! Une épicerie de quartier, la Recharge, s’est ouverte dans le centre de Bordeaux. Tous les produits proposés à la vente sont sans emballage. Une initiative prometteuse alors que chaque habitant jette 125 kilos de plastiques et de cartons ménagers chaque année ! Les consignes sont de retour, sans oublier la volonté de maintenir des prix accessibles au plus grand nombre. Un commerce d’avenir. Cet article a initialement été publié dans le mensuel Campagnes Solidaires. A 24 et 23 ans, Jules Rivet et Guillaume de Sanderval ont décidé de prendre à bras le corps les problèmes économiques et écologiques auxquels est confrontée leur génération : ils viennent d’ouvrir, ce mois de juillet à Bordeaux, une épicerie locavore et sans emballage. De la canette consignée au papier toilette vendu au rouleau Pas de panique toutefois pour celles et ceux qui n’auraient plus chez eux les contenants adéquats : la boutique les vend, à réutiliser ensuite, ou les consigne. Benoît Ducasse

Quinzaine du commerce équitableGénéral - Le Commerce équitable - Ma première fois Peut-on vraiment lutter contre l’obsolescence programmée ? Vous achetez un micro-ondes neuf, toutes options. Vous y mettez le prix parce qu’avoir cinq modes de décongélation, ça peut servir. Trois ans plus tard – et après n’y avoir réchauffé que des saucisses de Strasbourg le dimanche soir –, il vous lâche. Malheureusement, la réparation du magnétron vous coûterait trois fois plus cher qu’un appareil neuf, alors vous jetez votre micro-ondes. D’énervement, vous en parlez à vos parents, qui vous disent que, eux, ils en avaient un à 200 balles en 1989 et que, même s’il a jauni, il fonctionne toujours aujourd’hui. Ils vous parlent d’obsolescence programmée, et de l’hypothèse selon laquelle les fabricants d’objets high-tech concevraient délibérément des appareils prévus pour casser au bout de quelques années. L’un des premiers a avoir développé cette théorie [PDF], c’est Bernard London, en 1932, dans un texte appelé « Ending the Depression Through Planned Obsolecence » (En finir avec la dépression, par l’obsolescence programmée). Un vote à l’Assemblée

Carrot Mob, l'initiative citoyenne pour une consommation responsable – Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec la Quinzaine du Commerce Équitable. Conformément à notre manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait. Article initialement publié le 13 mai 2014 Le mouvement Carrotmob est né à San Francisco, aux États-Unis. Voilà l’essence du Carrotmob : une initiative citoyenne et un marché gagnant/gagnant avec le commerçant. Carrotmob est arrivé en France fin 2012, porté par Florian Guillaume, l’actuel président de l’association Carrotmob France, qui a notamment pour objet de vérifier que les opérations organisées par le biais d’un Carrotmob respectent les valeurs et remplissent bien leur mission. « Acheter, c’est voter »* Le principe du Carrotmob repose sur le même mécanisme que le vote : chaque voix compte, même s’il faut bien admettre qu’une voix seule est rarement décisive. L’association Fair(e) un monde équitable organise des Carrotmobs pour promouvoir les produits du commerce équitable dans les supermarchés. Comment se lancer ?

ZEjournal.mobi - La Suède recycle maintenant 99% de ses déchets. Auteur : Nick | Editeur : Walt | Mardi, 04 Nov. 2014 - 05h05 La nation scandinave a établi un nouveau précédent dans le monde du recyclage des déchets, avec un montant proche de zéro déchet, 99 pour cent recyclé. La Suède était déjà en tête en 2012, alors qu’elle recyclait 96 pour cent de ses déchets, mais le bond de trois pour cent en seulement deux ans est assez impressionnant. Comment a fait la Suède? Elle a une politique de recyclage agressive, qui se fait par ordre d’importance: la prévention, la réutilisation, le recyclage, les alternatives de recyclage, et en dernier recours, la mise en décharge. Les Suédois comprennent que produire moins de déchets pour commencer est la clé pour réduire la quantité de déchets qui finissent par être jetés. Ils ont un système très avancé de tri des déchets qui rend facile à recycler presque tout ce qui est jeté. La France devrait prendre note de ce procédé étant donné que nous recyclons seulement environ 44 pour cent des déchets que nous jetons.

Au sommet Ecocity à Nantes, « on fait ce qu’on sait qu’on doit faire » Image: Architizer.com Une bonne partie du spectre médiatique se concentre ces jours-ci sur l'économie positive et la seconde édition du LH Forum qui se déroule au Havre sous la houlette de Jacques Attali. Mais un autre événement d'ampleur internationale a lieu à Nantes au même moment. L’objectif du dixième sommet Ecocity ? Explorer les contours de la ville durable, avec une volonté : accélérer le changement. Changer sa ville La ville est un format idéal pour explorer l’économie de demain ; toutes sont concernées par les notions de développement durable : logement, aménagement du territoire, transports, industries, commerce, énergies utilisées, distribution et traitement de l’eau, déchets, infrastructures, culture, vie associative, etc. Au total, pas moins de 1000 acteurs de la ville durable représentant plus de 60 nationalités débattront dans 100 sessions organisées au Palais des Congrès de Nantes, la capitale verte Européenne de l’année 2013. Relever les manches Lego / Construis ton futur

Prêt à jeter Mardi 24 janvier 2012 à 20h35 Un produit usé = un produit vendu ! Dans les années 1920, des industriels américains ont trouvé la formule magique pour soutenir la consommation : l’obsolescence programmée. Fini les bas en nylon qui résistent à tout et les ampoules qui durent cent ans, un bon produit est un produit jetable. Tourné aux quatre coins du monde, Prêt à Jeter est une enquête sur les bases de notre économie moderne - consommation, gaspillage et pollution. © Article Z Insolite :Prêt à jeter raconte également l’histoire de la Centennial Light. Dans une société où la croissance est tirée par la consommation, les produits durables sont une catastrophe ! Pour rentabiliser les machines et soutenir la consommation, on a contraint les ingénieurs à réduire la durée de vie des produits. "À l'époque, le développement durable n'était pas au centre des préoccupations", rappelle Warner Philips, arrière-petit-fils des fondateurs de la marque du même nom.

Related: