background preloader

2010 : comment j’ai découvert que j’étais aspie (syndrome d’Asperger)

2010 : comment j’ai découvert que j’étais aspie (syndrome d’Asperger)
Mars 2010 : un jour, ma mère me remet à ma place, faisant une réflexion qui me fait comprendre que mon comportement n’est pas adapté. Démoralisée, me sentant inférieure, incapable, irresponsable, j’écris en 2 minutes une petite note sur facebook « Inadaptée » dans lequel je décris ce ressenti, ce décalage qui fait que quoi que je fasse, je ne rentre pas dans le moule. Surprise, à la suite de cette note, une jeune femme qui a le syndrome d’Asperger me répond : elle pense, est même certaine, que j’ai le syndrome d’Asperger, se reconnaît dans ce que j’écris. Je suis surprise : je doute beaucoup pour son explication : j’ai lu rapidement la description de ce syndrome dans les livres que j’ai lu consacrés à l’autisme. Rapidement car Julien (mon fils, autiste typique) n’est pas concerné. Et je ne pensais pas un seul instant à moi dans ces descriptions. Par contre je suis contente qu’on réponde à mon désarroi, qu’on s’intéresse à moi, et je commence à correspondre un peu avec cette jeune femme.

http://blogs.lexpress.fr/the-autist/2013/12/21/2010-comment-jai-decouvert-que-jetais-aspie-syndrome-dasperger/

Related:  Troubles du spectre autistiqueautisme / HQIAspie Femme

Asperger au féminin et les aspiegirls via Girls and women who have Asperger’s syndrome. Traduction libre de Pourquoi ce livre est-il nécessaire ? 8 troubles à ne pas confondre avec le TDAH (déficit de l'attention et/ou hyperactivité) Plusieurs autres troubles peuvent avoir des symptômes en commun avec le TDAH. En voici quelques uns, selon le DSM-5 (1). Les enfants et adolescents présentant un trouble oppositionnel avec provocation peuvent résister à des tâches à l'école ou au travail qui exigent une application par refus de se conformer aux exigences des autres. Leur comportement est caractérisé par la négativité, l'hostilité et la défiance. Ces symptômes doivent être différenciés de l'aversion de l'école ou de tâches exigeantes mentalement en raison de la difficulté à maintenir un effort mental, l'oubli des consignes, ou l'impulsivité chez les enfants atteints du TDAH.

HP ou Asperger ? relaxeau.be C’est une question qui nous préoccupe tous beaucoup, sommes-nous plus proches de la douance que de l’autisme ? et comment savoir si on a un pied dans les deux sphères ? Est-ce que la douance permet de surmonter certains critères du SA ? La recherche sur l’autisme est aussi un combat féministe* Je lisais ce soir un commentaire concernant une femme autiste, déjà assez connue sur les réseaux sociaux, qui dans ses vidéos s’exprime avec une aisance apparente et un énorme talent. Certains ont l’air de douter de la réalité de son autisme, du fait qu’elle semble à son aise pour parler devant une caméra. Pourtant, elle a été formellement évaluée et diagnostiquée par un centre compétent. Et quand elle parle du syndrome d’Asperger, il est clair qu’elle sait de quoi elle parle, de l’intérieur. Pire : un(e) internaute se permet de lui poser un diagnostic sauvage, tout droit issu d’une pensée fortement teintée de formatage psychanalytique, ou tout comme. Bref, encore une « petite mauvaise odeur » à évacuer.

Troubles attentionnels Combien de fois recevons-nous le bulletin de nos enfants, avec la mention : « Manque d’attention », «distrait », « devrait plus écouter », « agité et pénible », « bavard »…. Ces commentaires laissent à penser que l’enfant est dans la lune en classe, flottant et qu’il ne tire pas profit de son temps en classe. On s’interroge alors sur la possibilité d’un trouble attentionnel qui empêcherait à l’enfant de mobiliser son plein potentiel. Regardez-moi dans la bouche Bien avant d’être aspi, j’avais remarqué mon impossibilité à soutenir un regard. Pourquoi ? Je ne le savais pas, c’était comme cela depuis mon enfance et par ailleurs, si je tentais de regarder mon interlocuteur dans les yeux, je ne faisais plus attention qu’à ça et je n’entendais même plus ses propos. Bipolarité, troisième roun… attends, ta gueule. – aime moi tendre Pas découragée – décidément, je m’endurcis avec l’âge – une bonne semaine plus tard, je retourne voir mon médecin traitant. Cette fois c’est décidé, le dossier du CRA imprimé sous le bras*, je vais lui demander fermement de m’y aiguiller afin de boucler cette affaire une bonne fois pour toutes. J’appelle la veille sa secrétaire pour lui demander de lui faire rédiger le fameux courrier médical « attestant de ma démarche diagnostique » (?), elle acquiesce, « passez le récupérer demain à son cabinet », OK ça roule.

Marcher en Pleine Conscience dans la nature (Mindfulness) Marcher est très bon pour l'etre humain. Nos ancetres lointains marchaient souvent 20 km par jour, et dans la nature bien sûr. Donc notre corps et notre cerveau se sont formés au fil des millénaires à partir de cette activité principale. Des études ont montré que le simple fait de marcher 20 minutes modifie à tout age l'activité du cerveau et amène de l'équilibre dans les neurotransmetteurs, dont la fameuse dopamine, comme le montre le schema ci-dessous : Nos nouvelles habitudes de vie trés sédentaitres et cérébrales necessitent encore plus que nous revenions souvent à ce mouvement de base qu'est la marche.

Syndrome d'Asperger Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le syndrome d'Asperger Ce syndrome a été nommé d'après les travaux du pédiatre autrichien Hans Asperger qui décrit en 1943 des enfants chez lesquels on constate un déficit de communication non verbale, une diminution de l'empathie, et une maladresse physique[3].

Related: