background preloader

Droits de l'Homme-Itinéraires de Citoyenneté

Droits de l'Homme-Itinéraires de Citoyenneté

http://itinerairesdecitoyennete.org/index.php?page=content&site=19

Related:  DECLARATIONS DROITS DE L'HOMME, DE LA FEMMET DE L'ENFANTCycle 2 Culture du droit et de la règle

Droits de l'enfant- Itinéraires de Citoyenneté Espace éditions Partenaires Newsletter LexiqueContact BibliographieEspace Editions Suivez-nous sur Facebook & Twitter Présentation du socle commun - Le socle commun La loi du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République annonce dans son article 13 un nouveau socle commun. Il sera redéfini par décret après avis du Conseil supérieur des programmes au cours de l'année 2013-2014. La scolarité obligatoire doit garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l'acquisition d'un socle commun de connaissances, de compétences et de culture, auquel contribue l'ensemble des enseignements dispensés au cours de la scolarité. Le socle doit permettre la poursuite d'études, la construction d'un avenir personnel et professionnel et préparer à l'exercice de la citoyenneté. Les éléments de ce socle commun et les modalités de son acquisition progressive sont fixés par décret, après avis du Conseil supérieur des programmes. (article L. 122-1-1 du code de l'éducation).

Déclaration Française des Droits de l'Homme et du Citoyen du 24 juin 1793 Déclaration Française des Droits de l’Homme et du Citoyendu 24 juin 1793 Acte constitutionnel précédé de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, présenté au peuple français par la convention nationale. Le 24 juin 1793 l’an 2e de la République. Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen article Laïcité - la rupture de 1789 La rupture majeure, concernant les relations entre l’Eglise – à l’époque le singulier était... article Nul n'est censé ignorer la loi « Œil pour œil, dent pour dent », « Nul n'est censé ignorer la loi » : ces adages illustrent l'évolution de la justice :... article Histoire de la justice en France Longtemps, quand un homme avait commis une faute, on se vengeait non seulement sur lui, mais sur sa famille et ses proches.... article Ressources pour les parents et enseignants sur la justice Espace parents et enseignants Enseignants Un espace spécialement réalisé pour vous : des ressources pédagogiques... article Organisation de la justice en France Pour répondre à toutes les situations, la justice est organisée en juridictions différentes et spécialisées : on distingue... article

TIC'Édu thématique N°04: Comprendre et défendre la liberté d'expression Comprendre et défendre la liberté d'expression Sommaire 1 – Le point sur... Le Protocole facultatif sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant des enfants L’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales—comme la vente d’enfants, la prostitution des enfants, le tourisme sexuel et la pornographie impliquant des enfants—existe partout dans le monde. On estime qu’un million d’enfants (principalement des filles, mais aussi un grand nombre de garçons) entrent chaque année dans cette filière très lucrative de l’industrie du sexe, endurant des traitements dégradants et au péril de leur vie. Selon les articles 34 et 35 de la Convention relative aux droits de l’enfant, les gouvernements doivent protéger les enfants contre toutes les formes d’exploitation sexuelle et de violence sexuelle, et prendre toutes les mesures appropriées pour empêcher l’enlèvement, la vente ou la traite d’enfants. Le Protocole définit les infractions que constituent la « vente d’enfants », la « prostitution des enfants » et la « pornographie impliquant des enfants ».

Déclaration universelle des droits de l'Homme de 1948 17 juillet 2012 Rappelons que cette charte universelle a été adoptée par l’ Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948 à Paris, par la résolution 217 (III) A. Elle précise les droits de l’homme fondamentaux . Ce texte a été directement inspiré de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 . Cette charte a été adoptée par 48 États, dont la France , sur 58 participants. Il s’agit d’une proclamation de droits, sans réelle portée juridique (hélas). Le Protocole facultatif sur la participation des enfants aux conflits armés On estime à 300 000 le nombre d’enfants qui prennent part à des conflits armés dans le monde—avec toutes les conséquences tragiques que cela entraîne. Ces enfants – dont certains ont moins de dix ans – sont souvent recrutés de force ou enlevés pour rejoindre les rangs de l’armée. Beaucoup ont été témoins d’actes d’une violence atroce à l’encontre de leur famille ou de leur communauté, ou ont eux-mêmes été obligés d’y participer. Dans son article 38, la Convention relative aux droits de l’enfant demande aux gouvernements de prendre toutes les mesures possibles dans la pratique pour empêcher que des enfants de moins de 15 ans participent directement aux hostilités. La Convention fixe aussi à 15 ans l’âge minimum auquel une personne peut être recrutée ou s’enrôler volontairement dans les forces armées.

Related: