background preloader

Europeana Sounds – Europe's sound heritage at your fingertips

Europeana Sounds – Europe's sound heritage at your fingertips

Éduthèque - Actualité  Présentation - 19.12.2016 Pour l’option facultative et la série L, la Cité de la musique-Philharmonie de Paris propose des guides d’écoute portant sur les œuvres au programme, une sélection de ressources audio et vidéo (concerts) et des portraits de compositeurs pour compléter la préparation. Plus précisément, pour l’enseignement de spécialité de la série L, sont disponibles des ressources autour de la Sonate pour flûte, alto et harpe de Claude Debussy et un portrait du compositeur. Des guides d’écoute sont proposés pour travailler les thématiques du jazz et de l’Orient, ainsi que la musique, le rythme et le temps avec la Sérénade Gran Partita de Mozart. Des ressources sur Germaine Tailleferre sont également consultables. Pour l’option facultative, les parcours déjà disponibles sur Le Concerto pour la main gauche de Maurice Ravel et sur L’Affaire Tailleferre de Germaine Tailleferre seront bientôt complétés par des ressources autour de Mozart et de son Divertimento.

Les carnets de la phonothèque | A propos d'archives sonores et audiovisuelles FEI16 : Maths, codage et musique au lycée Comment rendre les élèves créatifs avec le numérique ? Eric Gillon, enseignant de mathématiques au lycée Marlioz d’Aix-les-Bains utilise un logiciel simulant un synthétiseur pour aborder la programmation au lycée. L’idée est de « composer de la musique 8 bits des jeux des années 80 ». Les productions des élèves sont soumises ensuite au vote du public. Comment se déroule cet atelier ? Entretien avec Eric Gillon retenu pour la 9ème édition du forum des enseignants. Pourquoi relier la musique et l’informatique? Mon objectif était de relier l’informatique à des notions plus concrètes et en particulier du domaine de la création assistée par le numérique. Quel logiciel utilisez-vous ? Pour cette séquence j’ai utilisé Sonic PI, ce logiciel permet de simuler un synthétiseur entièrement basé sur la programmation dans un langage dédié. Que font les lycéens au cours des séances ? Ces lycéens envisagent-ils ensuite la spécialité ISN (informatique et science du numérique) en terminal ?

Open Archives Initiative Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'implémentation technique de ce concept est définie dans l'Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting (OAI-PMH). Ce protocole, basé sur XML et le Dublin Core permet l'échange de métadonnées entre fournisseurs de données et fournisseurs de services. Historique[modifier | modifier le code] Les causes[modifier | modifier le code] Les éléments qui peuvent expliquer historiquement l’apparition des concepts d’archive ouverte et de libre accès aux publications scientifiques sont multiples mais liés certainement à : Les prémices[modifier | modifier le code] Cette "naissance" technique est accompagnée de prises de position plus « théoriques ». Une montée en puissance[modifier | modifier le code] Les 1er et 2 décembre 2001, un congrès est organisé par George Soros à Budapest[1]. Il définit deux stratégies essentielles[2] : Le texte est approfondi par la Déclaration de Berlin sur le libre accès à la connaissance de 2003.

Musée et expositions Le patrimoine historique du Musée s’étend du XVIe siècle à nos jours et témoigne de la richesse de l’invention musicale dans toutes les cultures du monde. La relation entre musique, instruments et objets d’art est renforcée par des expositions temporaires qui tissent des liens avec les autres arts et de grandes questions historiques. Une collection unique au monde Le Musée de la musique rassemble au sein de la Philharmonie de Paris une collection de plus de 7 000 instruments et objets d’art. Près de 1 000 en sont présentés dans l’espace d’exposition permanente, dont des trésors nationaux ou des instruments mythiques comme un piano de Chopin ou une guitare de Brassens, permettant de relater l'histoire de la musique occidentale du XVIe siècle à nos jours et de donner un aperçu des principales cultures musicales de par le monde. En savoir plus Musiciens au Musée Des expositions temporaires explorant la musique sous toutes ses formes En savoir plus Une multitude d’événements associés

Dublin Core Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Dublin Core est un schéma de métadonnées générique qui permet de décrire des ressources numériques ou physiques et d’établir des relations avec d'autres ressources. Il comprend officiellement 15 éléments de description formels (titre, créateur, éditeur), thématiques (sujet, description, langue…) et relatifs à la propriété intellectuelle. Le Dublin Core fait l'objet de la norme internationale ISO 15836, disponible en anglais et en français depuis 2003. Il est employé par l'Organisation mondiale de la santé, ainsi que d'autres organisations intergouvernementales. Le Dublin Core a un statut officiel au sein du W3C et de la norme ISO 23950. Historique[modifier | modifier le code] Le groupe de travail de mars 1995 a été commandité par l'Online Computer Library Center (OCLC) et le National Center for Supercomputing Applications (NCSA). Y participaient : Organisation[modifier | modifier le code] Description[modifier | modifier le code] Archives ouvertes

Partitions de chansons - Partitions gratuites OpenEdition : four platforms for electronic resources in the humanities and social sciences: OpenEdition Books, Revues.org, Hypotheses, Calenda

Related: