background preloader

8 Ways to Cope with Depression

8 Ways to Cope with Depression
Related:  cuisine sante dietetique etcpsychologie cerveau psychanalyse etc..Depression

6 Super Easy Morning Routines For Optimal Health Incorporate any one of these into your morning routine to see positive changes in your life. 1. Drink 1 liter (about 4 cups) of water. From the time you wake up in the morning to when you leave your house for work, try drinking a liter of water. 2. Drinking hot water with lemon in the mornings before you eat breakfast will have a positive impact on your health. 3. Completing a 10-minute stretch before getting ready for work will not only wake you up in the mornings, but also can tone muscles as well as prevent any muscle injuries throughout your day. 4. This may be a hard one to try at first, but not relying on coffee to get you up and moving first thing in the morning is quite relieving. 5. Spend10 minutes in the morning jotting down your goals for the day. 6. Spend 10 minutes in complete silence practicing meditation. Photo Credit: Shutterstock.com

Cours Lyon 2 Université Lumière Lyon 2 Institut de Psychologie Accueil » Ressources » Cours Cours Comment lire les fichiers au format "PDF" ? Pour pouvoir lire les fichiers au format "PDF" il vous faut le logiciel gratuit Adobe Reader. » Lire la suite Licence de Psychologie : 1ère année » Lire la suite Licence de Psychologie : 2ème année » Lire la suite Licence de Psychologie : 3ème année » Lire la suite Master Psychologie : 1ère année » Lire la suite Master Psychologie : 2ème année » Lire la suite Licence de Sciences Cognitives : 1ère année » Lire la suite Licence de Sciences Cognitives : 2ème année » Lire la suite Licence de Sciences Cognitives : 3ème année » Lire la suite Master de Sciences Cognitives : 1ère année » Lire la suite Master de Sciences Cognitives : 2ème année Pour l’instant il n’y a pas de support de cours disponible. » Lire la suite Formation Continue » Lire la suite Ressources Dernière mise à jour : 11/04/2014 Plan du site Portails :

6 Practical and Powerful Ways to Overcome Depression Editor’s note: This is a guest post from John Van Sickel. One of the byproducts of our sedentary & isolated contemporary life is the growing epidemic of depression. Over 120 million people worldwide are affected by the black dog of depression, as Sir Winston Churchill described it. Depression is one of the leading causes of disability, missed work, broken relationships and more. Chances are you or someone you know will suffer from it in your lifetime. It is truly one of the most devastating of dis-eases (not at ease!) It’s hard to imagine GTD, when just GOB (getting out of bed) seems like a chore. So what can we do? However there are other, natural steps to take that can, over time, be very effective. As an added bonus these are good lifestyle changes that will enhance anyone’s life, depressed or not, and most don’t cost a thing! Studies have shown that primitive people get much more exposure to an active & healthy lifestyle than we do and hence they have no, or very little, depression. 1.

Les structures spécialisées douleur chronique (SDC) Chez les patients les plus sévèrement affectés, elle peut par ailleurs s’accompagner des facteurs de renforcement que sont des manifestations psychopathologiques, une demande insistante de recours à des médicaments ou des procédures médicales souvent invasives, ainsi qu’une difficulté à s’adapter à la situation. Ces structures ne prennent pas en charge toutes les douleurs. Par exemple les douleurs aiguës provoquées par une crise d’appendicite, un infarctus du myocarde, une hémorragie cérébrale ou une fracture de jambe doivent être prises en charge par d’autres équipes soignantes (votre médecin, les services d’urgence, les services de chirurgie, de cardiologie, de chirurgie, etc.). Cette différence rappelle que toute douleur doit faire l’objet d’un diagnostic (recherche de la cause). Sans diagnostic, il ne peut pas y avoir de bonne prise en charge de la douleur. La prise en charge de ces douleurs nécessite la collaboration de plusieurs spécialistes de disciplines différentes.

Créativité La créativité fait partie de la vie. Dès qu'il y a un problème à résoudre, on a l'occasion de faire preuve de créativité. Comme outil thérapeutique ou de croissance personnelle, la créativité peut être un moyen efficace pour explorer de nouvelles facettes de soi ou pour affronter une période critique de sa vie. L'art-thérapie est une des approches « créatives » les plus connues. Elle utilise le langage visuel au lieu du langage verbal comme mode d'expression et pour prendre contact avec son intériorité. Enseignée à l’université jusqu’à la maîtrise et basée sur les principes de la psychologie et de l'art, cette méthode permet d'établir un lien avec l'inconscient et de se libérer d'émotions et d'expériences difficiles à verbaliser. D'autres techniques artistiques utilisent la créativité à des fins thérapeutiques. Sortir du cadre Dans sa plus simple expression, on pourrait dire que la créativité est l'aptitude à concevoir la réalité autrement. Tout le monde est créatif

Why Depression Ruins Your Memory Depression has been linked to memory impairment, but being depressed doesn't affect all types of memory uniformly. A new study suggests that people with depression can remember the big picture, but have difficulty with memories of fine details--distinguishing the differences between similar memories. Brigham Young University professor Brock Kirwan and one of his former grad students, D.J. Shelton, set up a memory test where participants were asked to look at various objects that popped up on a computer screen, and mark them as a new object (something they hadn't seen in the test already) or an old object (that they had seen). Granted, I too might have a hard time distinguishing between a few of these: “They don’t have amnesia,” according to Kirwan. However, the authors do admit to a few limits to their work. The study is in the November 1 issue of Behavioral Brain Research

Courgettes farcies : Recette de Courgettes farcies Accueil > Recettes > Courgettes farcies Vous ne pouvez pas ajouter de commentaire à cette recette car vous l'avez déjà commentée Vous ne pouvez pas commenter votre propre recette Cette recette a reçu Avec 191 notes et avis de Lolo201245 • 9 octobre 2017 à 19h16 J'ai pas mis de coulis mais c'etait excellent ! p de patrickulm • 13 septembre 2017 à 10h08 Excellent, bien saler et poivrer les courgettes. de Xeelow • 13 août 2017 à 12h16 Très bonne recette, nous l'avons fait avec des courgettes rondes. Lire la suite l de ladouns76 • 7 août 2017 à 20h55 Bon, manquait juste une petite béchamel pour lier le tout. de ladouns76 • 5 août 2017 à 21h02 Bonne recette, la prochaine fois j'y ajouterai une béchamel pour lier un peu le tout. de ladouns76 • 5 août 2017 à 20h59 Ajouter une béchamel en plus. de May317 • 4 août 2017 à 8h57 Recette excellente a de artemiss79 • 30 juin 2017 à 13h49 Délicieux ! m de marinaca • 1 mai 2017 à 11h14 Délicieux et facile ! de laurie_169 • 21 mars 2017 à 2h12 C'est bon! Excellent avec du riz. j c

Stanley Milgram, L'expérience, Soumission à l'autorité Suite de l'expérience (<<< page 1 - 2) 4-1) Qu'est-ce qui rend le sujet aussi obéissant ? - Le désir de tenir la promesse faite au début à l'animateur et d'éviter tout conflit. - Le sujet perçoit l'animateur comme ayant une autorité légitime au regard de sa position socioprofessionnelle, des études qu'il est censé avoir faites... Refuser d'obéir, serait un manquement grave aux règles de la société, une transgression morale. - La perspective de cette rébellion et du bouleversement d'une situation sociale bien définie qui s'en suivra automatiquement constitue une épreuve que beaucoup d'individus sont incapables d'affronter. - La tendance pour l'individu à se laisser absorber par les aspects techniques immédiats de sa tâche, lui faisant perdre de vue ses conséquences lointaines. - L'abandon de toute responsabilité personnelle en se laissant instrumentaliser par le représentant de l'autorité. - Le souhait de se montrer "digne" de ce que l'autorité attend de lui... 4-2) Tension et désobéissance

The Cognitive Symptoms of Depression The cognitive symptoms of depression tend to receive less attention than other symptoms of this difficult illness. Namely, symptoms such as sinking mood, fatigue and loss of interest garner more recognition. Yet cognitive symptoms are quite common. “[They] are actually significantly prominent in depression,” said Deborah Serani, Psy.D, a clinical psychologist and author of the book Living with Depression. And these symptoms are incredibly debilitating. Cognitive symptoms can interfere with all areas of a person’s life, including work, school and their relationships. Poor concentration can cause problems with communication, and indecisiveness may strain relationships, according to William Marchand, M.D., a clinical associate professor of psychiatry at the University of Utah School of Medicine and author of the book Depression and Bipolar Disorder: Your Guide to Recovery. The cognitive symptoms of depression also may get confused with other conditions, complicating diagnosis.

La sédentarité liée à certains cancers Un mode de vie sédentaire – incluant le fait de rester assis pour une période prolongée au bureau – augmenterait le risque de développer certains types de cancer, montre une étude. La sédentarité était déjà liée aux risques de diabète et de maladies cardiaques. Le cancer s’ajoute maintenant à la liste. Des chercheurs de l’Université de Ratisbonne, en Allemagne, ont analysé les résultats de 43 études sur la sédentarité, concernant plus de 4 millions de personnes. Ils ont constaté que les individus inactifs, que ce soit au travail ou à la maison, présentaient des risques nettement plus élevés de développer des cancers du côlon, de l’endomètre et du poumon. Pour chaque période de deux heures de sédentarité, les risques augmentaient de 8 % pour le cancer du côlon, de 10 % pour le cancer de l’endomètre et de 6 % pour le cancer du poumon. Les auteurs de l’étude précisent que les adultes des pays développés passent en moyenne de 50 à 60 % de leur journée dans la sédentarité.

Comment les grandes marques influent sur nos cerveaux Tellement brutale, mais tellement vraie, la sortie de Patrick Le Lay, alors PDG de TF1, avait fait grand bruit : « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. » Ce que Patrick Le Lay n’imaginait sûrement pas, c’est à quel point ce rapprochement entre cerveau et grandes enseignes commerciales était pertinent et profond. Certains chercheurs pensent que l’empreinte des grandes marques dans nos têtes est si forte qu’elle va jusqu’à influencer notre perception, à transformer l’expérience que nous faisons quand nous consommons les produits en question. En fait, T-Cola n’était qu’une invention : l’idée consistait à proposer une boisson totalement inconnue, d’une marque non identifiable.

Related: