background preloader

Eduquer aux réseaux sociaux : Le cas Ask

Eduquer aux réseaux sociaux : Le cas Ask
Ask.fm est un réseau social encore peu connu des adultes et dès lors très investi par les jeunes. Le principe en est simple : on y répond à des questions posées par des interlocuteurs anonymes (sauf s’ils choisissent de s’identifier) et portant souvent sur des sujets intimes (amitié, amour, sexualité…). Le succès rencontré par le réseau chez les ados confronte l’éducateur adulte à ses responsabilités. En la matière, deux attitudes dominent : l’indifférence, qui confine à l’aveuglement face à des pratiques numériques potentiellement dangereuses ; la diabolisation, qui produit d’inefficaces discours moralisateurs, descendants, répressifs. Ces deux attitudes conduisent dans la plupart des établissements à un « Couvrez ce sein que je ne saurais voir » : un filtrage par lequel le système se protège hypocritement. Questions glanées sur divers comptes Ask.fm d’adolescents « Quelle est la chose que tu refuses de partager? « Les personnes qui comptent le plus pour toi au collège ?

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/06/10062014Article635379802942784585.aspx

Related:  Activités pédagogiques EMI2014réseaux sociauxIdentité numérique, enseignants et élèves

La guerre des présentations… Ou les “oraux” améliorés… Réflexions… Parfois on demande à nos élèves de réaliser des recherches. Si on vise une amélioration de l’écriture, on demande alors une production écrite, si c’est l’oral qu’on tentera de viser, alors c’est, on aura droit à un beau récital… Dans un cas comme dans l’autre, les élèves seront alors tentés de copier des informations trouvées sur le Web, et pour les plus futés, ils arriveront à réécrire ce qu’ils ont trouvé afin qu’on ne puisse pas découvrir leurs sources… Toutefois, ces méthodes deviennent vite frustrantes pour l’enseignant qui tentait de leur faire faire des productions de manière plus stimulante qu’en répondant à des questions sur une feuille… Seconde réflexion… Bilan sommaire :

Claire Berest : Quand les élèves créent des ponts Des ateliers collaboratifs entre 6èmes et 2ndes autour des stéréotypes de genre, un « speed dating de l’orientation » amenant des 2ndes à échanger avec des 1ères et terminales de diverses séries, une rencontre autour d’un festival de cinéma organisée par les lycéens à destination de toute la communauté éducative : autant d’activités singulières, formatrices et stimulantes, menées à Brest dans la cité scolaire de l’Iroise par Claire Berest, professeure de français au lycée, en collaboration avec la professeure documentaliste Chantal Philippe et une enseignante du collège, Marie Thomas. Ce que Claire Berest ainsi nous présente, c’est, tout autant qu’un projet pédagogique, une action et une vision. Le projet que vous présentez au Forum des enseignants innovants s’intitule « Quand les élèves créent des ponts dans une cité scolaire » : pourquoi ? Le projet s’articule autour de plusieurs actions menées tout au long de l’année. Cette partie du projet s’est déroulée en trois temps.

Une incroyable carte d'Internet Représenter Internet, le défi est ardu. Pourtant, beaucoup se sont penchés sur la question. De la représentation du réseau global par Telegeography à un graphique topologique d'Internet, les idées ne manquent pas. Pourquoi un référentiel international de formation à la protection des données ? À l'ère numérique, l'éducation à un usage citoyen, responsable et éthique des nouvelles technologies constitue une priorité d'action, tout particulièrement auprès des jeunes en âge scolaire.La protection des données et de la vie privée constitue un volet clé de l'éducation au numérique. En ce sens, les personnels éducatifs ont un rôle essentiel à jouer dans cette éducation citoyenne au numérique.Acquérir une connaissance et une compréhension critiques de droits et responsabilités numériques, développer auprès des jeunes une démarche réflexive sur les usages qui sont faits des données personnelles, sensibiliser sur les risques et enseigner les pratiques permettant de se mouvoir dans l'environnement numérique avec confiance, lucidité et dans le respect des droits de chacun : tels sont en effet les objectifs de formation à atteindre. Pourquoi ? À propos du référentiel Les 9 domaines structurants

Wikipédia au collège, retour sur le travail d’élèves de quatrième à Toulouse Professeur documentaliste au collège Marengo à Toulouse, Sandrine Gandon-Rauch partage son expérience de Wikipédia dans le cadre d’un projet pédagogique avec sa collègue d’histoire et ses élèves de quatrième sur l’enrichissement des articles liés à l’urbanisme de Toulouse au XIXe siècle. Encadrés par les professeurs d’histoire et le professeur documentaliste, les élèves de trois classes de quatrième ont contribué à enrichir Wikipédia. Le XIXe siècle étant au programme d’histoire en quatrième, et les articles sur l’urbanisme de Toulouse à cette époque étant assez succincts, nous avons retenu cette thématique : l’urbanisme de Toulouse au XIXe siècle.

Aline Gatier : « Ce que je préfère, c'est quand un élève devient un mot » Professeure de français et de philosophie au Lycée agricole La Germinière au Mans, Aline Gatier y anime depuis plusieurs années le « Blog abécédaire ». Les élèves construisent en ligne, progressivement et collaborativement, un dictionnaire qui les aidera à élargir leur vocabulaire et à maîtriser la polysémie, à lutter contre le copier-coller internet en variant et référençant les sources, à réaliser que les mots ne sont pas neutres, qu'ils véhiculent des idées et entraînent des actes. Le blog abécédaire s’enrichit d’année en année, au fil des générations d’élèves.

Les dangers d’Internet : 3 vidéos de prévention pour les jeunes par la Préfecture de Police de Paris La Préfecture de Police de Paris vient de mettre en ligne sur son portail 3 vidéos à vocation pédagogique destinées aux adolescents et jeunes sur la thématique « Les Dangers de l’Internet ». Chacune de ses vidéos présentent une situation possiblement vécue par les adolescents avec un parler vrai montrant ses conséquences et un message final. Ces mini-films ont été réalisés par Evelyne Ragot avec les élèves du Club de théâtre du 9e (Paris). Le projet est porté par la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (Service de la Prévention, de Police administrative et de Documentation) avec le soutien de l’Académie de Paris (Education Nationale). Les 3 vidéos « Les Dangers d’Internet » sont également consultables sur une chaîne DailyMotion dédiée :

Parcours Éducation aux Médias et à l’Information de Alexandra Maurer et Denis Weiss mis en ligne en 2016 organisé autour de modules pour une formation des lycéens, (mais aussi des enseignants) à une utilisation responsable de l’internet. A travers six entrées illustrées par des icônes : médias, comprendre, trouver, produire, vous, exercices, le parcours « vise à contribuer à l’EMI et faciliter l’exercice d’une citoyenneté numérique active et créative. » Les axes généraux : l’EMI dans les programmes et les ressources officielles pour son enseignement, Caractéristiques et organisation de l’internet, des médias sociaux et de l’informatique - code, algorithme, ordinateur - Recherche et validation de l’information, Gestion de son identité numérique et surveillance sur le web, Outils et compétences pour créer sur le web. Presse et médias Jeux sérieux, Droit de l’image. Voir l’Aide pour mieux utiliser le site. Mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons.

Info ou intox sur le web, comment faire la différence ? « Un jeune sur cinq croit à la théorie du complot », déclare notre ministre de l’Éducation Nationale. Il est grand temps d'agir de remédier à ce constat et de donner quelques indices essentiels aux élèves pour se retrouver dans le dédale de la toile. C’est l’objet de cette séquence.

Julien Lefebvre : La tête dans le Cloud Le Cloud est un outil de stockage à distance de plus en plus répandu : on peut l’utiliser pour déposer ses fichiers sur le web, partager ses données avec d’autres internautes, les modifier grâce aux outils intégrés d’édition en ligne … C’est ce service, ce nouveau modèle diront certains, qu’explore pédagogiquement Julien Lefèvre, professeur de lettres au Lycée Stendhal, le lycée français de Milan. Le Cloud apparait comme un nouvel espace de travail collaboratif riche de nombreuses possibilités, notamment rendre plus vivante, efficace et stimulante la forme scolaire traditionnelle qu’est « l’exercice ». Votre projet semble né d’un constat d’échec quant à la façon de travailler habituelle des élèves : pouvez-vous expliquer ? Ne forçons pas trop le trait, nombreux sont les élèves qui font régulièrement le travail demandé !

Related: