background preloader

Les somnambules se rendorment

Les somnambules se rendorment
« Eloignés du peuple, le peuple s’est éloigné d’eux » : compagnon aussi fidèle que critique de la gauche depuis toujours, Edgar Morin lance sur Mediapart une alerte passionnée sur l’aveuglement des somnambules qui nous dirigent et nous gouvernent. Ils n’ont pas su voir le lent dépérissement du peuple de gauche, éduqué sous la Troisième République par les idées issues de la Révolution française, assumées et développées par le socialisme, réassumées après 1933 par les communistes, propagées par les instituteurs de campagne, les enseignants secondaires, les écoles de formation du PS et du PC. Ils n’ont pas perçu le vide que laissait la mort du radical socialisme, la dévitalisation du PS, la désintégration du PC. Ils n’ont pas su voir le vide de leur pensée politique, désormais à la remorque des dogmes pseudo-scientifiques du néo-libéralisme économique, s’accrochant aux mots gris-gris de croissance et de compétitivité. Eloignés du peuple, le peuple s’est éloigné d’eux.

http://blogs.mediapart.fr/blog/edgar-morin/070614/les-somnambules-se-rendorment

Related:  Edgar MorinEdgar MorinGENERALGestion Hollande / Ayrault - Valls...Avis divers tous thèmes

Edgar Morin: «Il y a deux grands périls pour l'humanité» - 06/09/2015 - ladepeche.fr Le sociologue se souvient avec une grande tendresse de ses années Toulousaines. «C'était en 40-42, je m'étais réfugié à Toulouse, j'y ai poursuivi mes études. Et c'est à Toulouse que je suis entré dans la résistance». Résistant à toutes les formes de barbaries et de bêtises, il se bat depuis des décennies pour éveiller les consciences à l'autre, autrui, cet être parfois si différent mais qui nous ressemble tant.

Edgar Morin : "Il faut enseigner ce qu'est être humain" Edgar Morin, sociologue et philosophe, directeur de recherche émérite au CNRS, plaide pour une prise en compte de la complexité dans l'enseignement. Il intervient au WISE, sommet mondial pour l'innovation dans l'éducation, qui se tient du 29 au 31 octobre à Doha, au Qatar. Quelle est la mission des enseignants du XXIe siècle ? Edgar Morin : La mission essentielle de l'enseignement est de nous préparer à vivre ! Or il manque à l'enseignement, du primaire à l'université, de fournir des connaissances vitales. Jack Lang se pose en juge sévère sur l’éducation - Savoirs & connaissances magazine Invité de l’émission de Patrick Cohen, sur France Inter, mercredi, de 8h20 à 8h30, Jack Lang n’a pas gardé sa langue dans sa poche. Lui-même ministre de l’Education nationale de 2000 à 2002, dans le cadre de la cohabitation avec Jacques Chirac et Lionel Jospin, Jack Lang assure que la politique éducative du gouvernement « n’est pas à la hauteur des ambitions et des nécessités ». Il faut dire qu’en la matière, celui qui aujourd’hui préside l’Institut du Monde Arabe, en connaît un rayon. Après avoir été un ministre emblématique de la culture dans les années 80, il arriva une première fois au ministère de l’Education nationale de 1992 à 1993. Pour lui, il faut « une révolution éducative » et l’on ne peut pas rester dans une « situation qui est faite à 20 ou 30 % d’élèves en grande difficulté ». Jack Lang appelle alors à l’émergence d’une « révolution éducative », en s’attaquant « avec détermination aux racines du mal ».

Le choc Dans le prolongement des élections partielles depuis deux ans, des élections municipales de mars, un véritable cataclysme politique est à l’œuvre dans notre pays. Cette onde de choc prend la forme la plus sombre avec la montée de l’extrême-droite et une abstention massive. Celle-ci fait d’ailleurs automatiquement monter le nationalisme populiste. Celui-ci progresse sur fond d’une multitude de crises économique, sociale, démocratique, une crise de sens de l’idée européenne elle-même. La politique de l'eau noyée par des lobbys ? - Environnement sur Europe1 Europe1 Gaétan Supertino Qui prend les décisions concernant l'eau qui arrive dans nos robinets ? Ni le gouvernement, ni le Parlement, ni les consommateurs, selon Marc Laimé, auteur de l'ouvrage Le Lobby de l’eau. Pourquoi la gauche noie ses réformes, paru en juin aux éditions François Bourin. Cet ancien journaliste spécialisé (Canard enchaîné, Libération, Usine Nouvelle etc.), aujourd'hui consultant pour les collectivités territoriales, accuse une caste d'élus locaux, d'industriels, d'agriculteurs et de hauts fonctionnaires d'occuper tous les postes de décision dans le domaine de l'eau.

Edgar Morin : « Tout espoir d'humaniser l'Europe s'effondre [Archive] C’est un jeune homme de 94 ans qui tweete ses humeurs sur l’actualité. Loin de s’endormir sur ses lauriers de directeur de recherche au CNRS et de « docteur honoris causa » de plusieurs universités, Edgar Morin développe une pensée non orthodoxe… En témoigne son soutien aux expériences de gauche radicale Syriza et Podemos, vilipendées par certains de ses confrères, mais aussi son regard sur l’Europe, les conflits au Moyen-Orient ou le multiculturalisme. Entretien. Quelle a été votre réaction au référendum grec du 5 juillet ? Dans l’incertitude du résultat, j’ai tweeté : « Est-ce que ce sera la défense héroïque des Thermopyles ou la soumission au grand roi ?

Edgar Morin : « Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe » Pourquoi la vitesse est-elle à ce point ancrée dans le fonctionnement de notre société ? La vitesse fait partie du grand mythe du progrès, qui anime la civilisation occidentale depuis le XVIIIe et le XIXe siècle. L’idée sous-jacente, c’est que nous allons grâce à lui vers un avenir toujours meilleur. Plus vite nous allons vers cet avenir meilleur, et mieux c’est, naturellement. C’est dans cette optique que se sont multipliées les communications, aussi bien économiques que sociales, et toutes sortes de techniques qui ont permis de créer des transports rapides. Je pense notamment à la machine à vapeur, qui n’a pas été inventée pour des motivations de vitesse mais pour servir l’industrie des chemins de fer, lesquels sont eux-mêmes devenus de plus en plus rapides.

Le bien commun ou les biens communs ? Version imprimable J’introduis avec une image de la construction d’un important parc éolien citoyen réalisé à Béganne[L'éolien en Bretagne]. Cette réalisation présente en effet toutes les caractéristiques essentielles d’un bien commun : localisation, nombreux associés (85), cofinancement (1 000 souscripteurs et banques coopératives), expertise militante et professionnelle, implication des collectivités territoriales, démocratie directe... Quelle définition pour le concept de biens communs ? En préalable, il me semble nécessaire de bien distinguer deux notions : LE bien commun et LES biens communs, ce pluriel a une grande importance, nous verrons pourquoi ; elles ne se contredisent pas mais ne recouvrent pas les mêmes champs d’analyse. Le bien commun, parfois écrit avec un B majuscule pour marquer sa dimension universelle, est une représentation philosophique du bonheur et du bien-être universelle dans un monde paisible.

Les manifestations anti-austérité lancent la campagne des européennes Ils voulaient envoyer «vallser» l’austérité. Ce samedi, 100.000 manifestants selon les organisateurs, 25.000 selon la police, ont battu le pavé parisien pour s’opposer à l’austérité et à la politique du gouvernement. Si l’arrivée de Manuel Valls à Matignon a cristallisé le mécontentement des militants d’extrême gauche français, la dimension européenne de la manifestation était incarnée par Alexis Tsipras, le dirigeant du parti grec d’extrême gauche, invité d’honneur de Jean-Luc Mélenchon (PG) et Pierre Laurent (PCF). «Violence du désespoir» en Italie et en Grèce Les slogans anti-austérité qui ont également résonné ce samedi à Rome, où 15.000 personnes étaient rassemblées, n’avaient toutefois pas tout à fait le même sens qu’à Paris ou Athènes. Objectifs nationaux pour des élections européennes

Related: