background preloader

eTalks - The Secrets of Food Marketing

eTalks - The Secrets of Food Marketing
Related:  Espèces menacées / Protection

Disparition des insectes : une catastrophe silencieuse Les personnes de plus de 40 ans se souviennent des pare-brise, phares et calandres de voiture constellés de cadavres d'insectes. La propreté des voitures actuelles est le signe d'une disparition massive d'insectes qui doit nous alarmer. L'agriculture moderne a permis, par l'usage massif d'« intrants », une augmentation considérable de la productivité des cultures. Elle atteint depuis quelques décennies des limites dues à l'impact environnemental de ses pratiques. En effet, l'accroissement de productivité qu'elle a permis n'est pas dû à une révolution biologique dans le contrôle de la photosynthèse, mais à un recours sans cesse accru aux engrais chimiques et aux pesticides, dont les conséquences écologiques néfastes sont connues. Dès les années 60, la naturaliste américaine Rachel Carson décrivait dans son best-seller Silent Spring la lente éradication des peuplements d'oiseaux par l'usage irréfléchi du DDT et d'autres insecticides organochlorés. Adieu abeilles, papillons, oiseaux

Ces Substances Chimiques Obésogènes qui nous empêchent de Maigrir ! Depuis un certain temps, des études alertent sur l’aspect néfaste de l’exposition, dès le plus jeune âge, à des substances chimiques obésogènes qui pourraient affecter nos cellules adipeuses ( spécialisées dans le stockage de la graisse) et conditionner certaines d’entre nous à subir l’obésité à vie. Plaisirs Santé fait le point dans un article approfondi, intitulé « Les produits chimiques vous empêchent-ils de perdre du poids ? » portant sur les méfaits de ces produits chimiques sur notre prise de poids. En effet, tout comme les prédispositions génétiques, les différences de métabolisme, les facteurs négatifs du style de vie comme le stress ou encore le manque de sommeil, la communauté médicale aurait identifié un nouveau facteur d’obésité : les obésogènes, ces produits chimiques qui subsistent dans l’air ou les aliments et qui perturbent le fonctionnement hormonal. Que sont ces obésogènes ? Un obésogène est une substance naturelle ou artificielle qui provoque l’augmentation du poids

Monsanto perd face aux apiculteurs yucatèques | Vivre au Mexique Les apiculteurs de la péninsule du Yucatán ont remporté un procès contre le géant Monsanto, après deux ans de procédures. Ils s’opposaient à la décision du Ministère de l’Agriculture d’autoriser la plantation d’OGM. Le juge a révoqué l’autorisation et demandé que, conformément à la constitution mexicaine, des référendums soient tenus dans les communautés autochtones Santa Elena, Ticul, Oxkutzcab, Tekax, Tzucacab, Peto et Tizimin avant tout changement en la matière. (En ces temps où la finance semble dicter tous nos faits et gestes, il faut avouer qu’un juge qui rappelle le droit à l’autodétermination des peuples, ça fait plaisir!) Le Mexique est un des plus grands exportateurs de miel, le 3e au monde, et 40% de cette production a lieu au Yucatán. 25 000 familles en vivent. La victoire est encore loin d’être définitive, Monsanto, soutenu par les autorités fédérales, a déjà lancé 74 appels contre le jugement.

Epaule d'agneau aux poivrons et tomates Epaule d’agneau aux poivrons et tomates Epaule d’agneau aux poivrons et tomates Je fais une crise poivrons en ce moment. Vous me direz que c’est moins grave que d’attraper la scarlatine ou d’avoir une crise #coiffoune. Coiffoune ? Oui, ce mélange de coiffure et de … enfin vous voyez quoi :p Je ne sais pas si vous aussi avez regardé la coupe du monde de football (bravo l’Allemagne) mais j’imagine qu’il y a quelque part en ce moment même des artistes capillaires qui se dorent sous un cocotier avec le montant de leurs cachets. Coiffounes Il y a du level non ? Bref, tout cela pour dire qu’à côté, les poivrons, c’est juste de la gnognote. Pour 4 personnes 1 épaule d’agneau d’1 kg2 poivrons10 tomates cerises2 gousses d’ail2 cuillères à soupe d’huile d’olive1 pincée de sel1 cuillère à café rase de cumin1 cuillère à soupe rase d’herbes de Provence1 cuillère à soupe de romarin frais Préchauffez le four à 200°C. Fendez les poivrons en deux, ôtez les pédoncule et lavez la chair. Epaule d’agneau Enjoy !

Monsanto veut contrôler le business des abeilles Après les semences, les pesticides, les engrais... Voilà que Monsanto s’intéresse à la pollinisation. Ou plus précisément, aux abeilles. Un tiers de notre alimentation dépendrait de leur patient travail, un service évalué à 153 milliards d’euros par an par une équipe de chercheurs de l’INRA. Depuis quelques années, Monsanto s’intéresse à la mauvaise santé des abeilles, et explique vouloir les sauver à coup de recherche génétique. Depuis la fin des années 1990 en France, et l’hiver 2006-2007 aux Etats-Unis, les essaims semblent victimes d’un mal mystérieux. Les scientifiques n’ont pas réussi à trouver une seule explication à ce "syndrome d’effondrement des colonies", mais un ensemble de causes qui provoqueraient la disparition des colonies d’abeilles : des causes "pathogènes" comme certains parasites, virus ou champignons, le manque de diversité génétique (les abeilles ont été sélectionnées pour leur productivité, mais sont moins adaptées à leur milieu), enfin (et surtout ?)

La Terre a perdu la moitié de ses populations d'espèces sauvages en quarante ans La planète est malade, et sa guérison semble de plus en plus incertaine. La pression exercée par l'humanité sur les écosystèmes est telle qu'il nous faut chaque année l'équivalent d'une Terre et demie pour satisfaire nos besoins en ressources naturelles, tandis que le déclin de la biodiversité est sans précédent. Ce sont les conclusions alarmantes du Fonds pour la nature (WWF), dans la dixième édition de son rapport Planète vivante, le bilan de santé le plus complet de la Terre. Ce rapport bisannuel, réalisé avec la société savante Zoological Society of London et les ONG Global Footprint Network et Water Footprint Network, et présenté à l'Unesco mardi 30 septembre, se fonde sur trois indicateurs. Le premier, l'indice planète vivante (IPV), mesure l'évolution de la biodiversité à partir du suivi de 10 380 populations (groupes d'animaux sur un territoire) appartenant à 3 038 espèces vertébrées de mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons. Audrey Garric

Deux fois moins d'animaux sauvages qu'en 1970 L’action de l’homme a entraîné la disparition, en quarante ans, de plus de la moitié des animaux sauvages de la planète : ce constat brutal est au cœur du rapport Planète vivante 2014 de l’ONG WWF, dernier état des lieux d’une Terre surexploitée. «Les différentes formes du vivant sont à la fois la matrice des écosystèmes permettant la vie sur terre, et le baromètre de ce que nous faisons vivre à notre planète», écrit le directeur général du Fonds mondial pour la nature (WWF International), Marco Lambertini. «Et en nous désintéressant de leur sort, nous courons à notre perte», alerte-t-il. Entre 1970 et 2010, l’indice Planète vivante – qui mesure l’évolution de 10 380 populations de 3 038 espèces de mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons – a chuté de 52 %. Dans son dernier rapport bisannuel, datant de 2012, le WWF faisait état d’une baisse de 28% des espèces sauvages entre 1970 et 2008. L’indice ne couvrait alors que 2 699 espèces. A qui la faute ? A qui la faute ?

La criminalité environnementale explose LE MONDE | • Mis à jour le | Rémi Barroux (Nairobi, envoyé spécial) Satao était l'un des plus grands éléphants d'Afrique. Il a été tué le 13 juin, dans la réserve naturelle de Tsavo, dans le sud-est du Kenya. « Il a succombé aux flèches empoisonnées d'un braconnier, dont l'activité répond à une demande apparemment insatiable d'ivoire dans des pays éloignés, dénonce dans un communiqué l'organisation pour la protection de la vie sauvage Tsavo Trust. La mort de cet éléphant rejoint la longue liste des crimes environnementaux, si juteux qu'ils pourraient devenir plus rentables que les trafics de drogue ou d'armes. « C'est beaucoup plus que l'ensemble des sommes, 135 milliards de dollars, dépensées par les pays développés pour l'aide internationale en 2013 ! « Les exemples sont nombreux où les réseaux criminels sont impliqués dans ces trafics, a expliqué au Monde David Higgins, représentant Interpol à cette assemblée de Nairobi. « Un éléphant vaut-il plus mort que vivant ?

South Africa: Don't strip protections for elephants! Antony Mcgowan, United Kingdom Nov 21, 15:32 Morgaine Wakelin, New Zealand Nov 21, 15:26 laurie holmes, United Kingdom Tina King, NC Nov 21, 15:09 david duffney, MI Nov 21, 14:31 Brigitte St-Jean, NB Nov 21, 13:48 Jeremy joseph, FL Nov 21, 13:45 andra manole, Romania Nov 21, 13:29 dixie meyer, NV Nov 21, 13:12 Jay Evans, United Kingdom Nov 21, 13:13 Colette Ferguson, MA Nov 21, 12:54 Elizabeth Reeve, FL Nov 21, 12:17 Mariana Barreiros, Portugal Nov 21, 12:01 Miriam Adams, NM Nov 21, 11:57 Elaine Frank, PA Nov 21, 11:45 Debra Easley, TX Sylvie Kasztan, AZ Nov 21, 11:22 chris foreman, United Kingdom Nov 21, 10:33 ainouche sara, Algeria Nov 21, 09:46 kristin gonzalez, FL Nov 21, 09:23 Susan Johnson, IL Nov 21, 09:12 Kathryn Karaba, MI Nov 21, 09:11 Liane Chan, CA Nov 21, 08:59 P Guevara, CA Nov 21, 09:00 judy katz, NC Nov 21, 08:57 Shawna Cotnam, ON Nov 21, 08:54 Angela Helvey, MT Nov 21, 08:39 ann flowers, United Kingdom Nov 21, 08:27 Jim Kaye, PA Nov 21, 08:21 Myriam Tegeler, Germany Nov 21, 08:19 Tamey Irons, CA Nov 21, 08:15 montie jones, OK

Related: