background preloader

6 juin 1944 : Le débarquement en Normandie

6 juin 1944 : Le débarquement en Normandie

http://vimeo.com/96883837

Related:  seconde guerre mondiale

Normandie Mémoire - Espace historique de la bataille de Normandie La bataille de Normandie dura près de trois mois, c’est à dire beaucoup plus longtemps que ne l’avaient prévu les stratèges alliés. Si la bataille pour l’extension de la tête de pont est gagnée en une dizaine de jours, et le port de Cherbourg conquis de haute lutte fin juin, les difficultés commencent ensuite. Juillet est le mois le plus noir pour les Alliés. Britanniques et Canadiens sont tenus en respect devant Caen par les divisions blindées allemandes. La ville n’est entièrement libérée que le 19.

Comité du Débarquement de Normandie Fondé le 22 mai 1945 par M. Raymond Triboulet, 1er Sous-Préfet de la France libérée, le Comité du Débarquement, siégeant à Bayeux, est une association régie par la loi de 1901 depuis le 11 janvier 1947. Dés sa création, le Comité s’est donné pour rôle "la commémoration, par tous les moyens, du débarquement de juin 1944" sur les plages normandes, notamment en développant le tourisme dans cette zone. Le Comité fut ainsi l’initiateur de l’organisation du tourisme de mémoire en Normandie. La mission du Comité a toujours été de célébrer le souvenir de ces heures par lesquelles a débuté la libération de la France et de l’Europe, de manifester sa reconnaissance aux vétérans et de transmettre aux jeunes générations ce que fut cette page glorieuse de notre histoire, le Combat pour la liberté en juin 1944. Elu député en novembre 1946, M.

Cartothèque Les ressources La France de François Ier La France de 1515 se présente comme un « quadrillage baroque » où cohabitent seigneuries, principautés, domaine royal et trois territoires étrangers enclavés Proche-Orient : l'arc de crise L’irruption de Daech remet en cause les frontières et les États-nations, et bouleverse les fragiles équilibres préexistants. Dans cette recomposition, les frontières d'États semblent moins fortes que le clivage sunnites-chiites. L’enjeu: l’hégémonie régionale. Asie-Pacifique, la guerre de quinze ans L'invasion de la Mandchourie en 1931 marque le début de l'expansion du Japon qui le mène jusqu'aux Philippines. Et au face-à-face avec les États-Unis à partir de 1941.

Dossier spécial : 6 juin 1944, le débarquement en Normandie 7 juin 2011 à 13:00 | par La rédac´ 11 11 commentaires Articles du dossier Articles de la même rubrique Version imprimable de l'article Partager Partager sur les réseaux sociaux Les derniers moments de la Seconde guerre mondiale Débarquement : n'oublions pas les Canadiens "Puisque, par vous, un rameau de la vieille souche française est devenu un arbre magnifique, la France, après ces grandes douleurs, la France, après la grande victoire, saura vouloir et saura croire." Ce cri de détresse, adressé par le général de Gaulle aux Canadiens français le 1er août 1940, n'a pas autant marqué l'histoire que l'appel du 18 juin. Et pour cause : au moment de cette allocution radiophonique, la "société canadienne-française, profondément conservatrice, se laisse d'abord séduire par la révolution nationale proposée par le maréchal Pétain en espérant qu'elle puisse essaimer dans la province de Québec". C'est ce qu'explique au Point Frédéric Smith, historien et auteur de La France appelle votre secours. Québec et la France libre, 1940-1945.

Bataille de Normandie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La bataille de Normandie est l'une des grandes batailles de la Seconde Guerre mondiale sur le théâtre militaire européen. Elle se déroule entre juin et août 1944 en Normandie, et permet aux Alliés d’ouvrir un nouveau front en Europe de l'Ouest, face aux troupes du Troisième Reich. Elle débute le 6 juin 1944 — appelé Jour J — par le débarquement (codé opération Neptune) et le parachutage des premières troupes alliées sur et aux abords des plages de l'ouest du Calvados et de l'est du Cotentin pour finir entre le 19 août 1944 (fermeture de la Poche de Falaise) et le 29 août (fin des opérations de traversée de la Seine par l'armée allemande), simultanément avec la Libération de Paris le 25 août. Son effet est renforcé par l’opération Bagration lancée le 22 juin par Staline et par le débarquement de Provence le 15 août. Certains historiens considèrent que la bataille de Normandie s'achève le 12 septembre avec la libération du Havre.

Histoire et patrimoine (L2) concours "j’aime mon patrimoine" Le concours "J’aime mon patrimoine" est organisé par la Fondation Culture & Diversité et la Fondation du patrimoine, en liaison avec le Ministère de l’Education Nationale. Il a vocation à susciter chez les élèves l’envie de découvrir le patrimoine de leur commune et de participer à sa valorisation. Il s’adresse aux classes de CM1 situées dans des communes rurales ou dans des établissements relevant de l’éducation prioritaire. Les classes engagées doivent sélectionner un élément patrimonial à restaurer (mobilier ou immobilier) appartenant à leur commune (qui s’implique elle aussi dans le projet) et non protégé au titre des Monuments Historiques.

Juin : débarquement de tromperies massives ! Mardi 10 juin 2014 2 10 /06 /Juin /2014 21:36 Les commémorations du débarquement du 6 juin 44 ont été l’occasion, non pas tellement d’inventer des mensonges (ils existent depuis longtemps), mais de tenter de les confirmer. Les motivations des Anglo-saxons en débarquant sur nos côtes n’étaient en effet portées par aucune noblesse. La première raison est assez bien connue : ce sont les Soviétiques qui ont vaincu l’armée allemande… et non les Étasuniens.

Les 177 Français du commando Kieffer Deux auteurs racontent le débarquement côté français des «héros discrets» français qui ont payé un très lourd tribut lors de la bataille de Normandie. Ils étaient 177 et ils sont entrés dans l'Histoire. Pourtant, personne n'a jamais beaucoup parlé du commando Kieffer, un petit groupe de fusiliers marins qui rassembla tout simplement les combattants français ayant participé au Débarquement.

La Démocratie en guerre : Les journaux canadiens et la Seconde Guerre mondiale Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le personnel du journal centenaire The Hamilton Spectator a tenu des archives monumentales sur la guerre. Cette collection de plus de 144 000 articles de journaux, découpés à la main, datés, puis classés par thèmes, regroupe des articles et des éditoriaux de journaux, la plupart canadiens, documentant tous les aspects de la guerre. Nous vous invitons à explorer la base de données à l'aide de la fonction de recherche de base ou de recherche détaillée, qui inclut une fonction de recherche par date. De brefs articles historiques sur les thèmes importants de la période 1939-1945, ainsi que des exemples de coupures de la collection complètent cette ressource impressionnante de nouvelles croquées "sur le vif."

Related: