background preloader

Intelligences multiples

Intelligences multiples
Et voilà. La dernière copie vient d’être corrigée. Il est tard, trop tard pour chercher les raisons bonne sou mauvaises. Alors parfois, on part se coucher avec ce sentiment amer d’avoir perdu son temps. Cette notion d’ « Intelligences multiples » a été proposée par un professeur de l’Université de Harvard, Howard GARDNER, en 1983 dans son livre Frames of Minds : the Theory of Multiple Intelligence. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Chaque élève a donc sa propre forme d’intelligence et le plus difficile est donc de le faire travailler dans sa particularité, tout en l’aidant à développer les intelligences qu’il utilise moins. Pour être plus concret, prenons un exemple précis en histoire : la période 1799-1804, celle allant du Consulat à l’Empire. 1. 2. 3. 4. 5. Generique debut du telefilm « Napoleon » par libeluldulac – 6. – 7. – 8. Que ces quelques exemples ne vous donnent pas une fausse idée de ce qu’Howard GARDNER a voulu nous faire comprendre. Bruno SENTIER Related:  Intelligences multiples et NeurosciencesQuestions cognitives

Neurosup : projet de neuroéducation Neurosciences et pédagogie Dans le monde de l'éducation, c'est une innovation : améliorer l'enseignement et l'apprentissage par ce qu'on connaît du fonctionnement du cerveau. Et cela s'appelle la neuropédagogie. Domaine de recherche relativement nouveau qui fait la jonction entre les neurosciences et les sciences de l'éducation, il s'intéresse aux processus biologiques en jeu dans l'apprentissage ainsi que les expériences sociales et émotionnelles. La gymnastique du cerveau D'une manière pratique, les applications de la neuropédagogie mènent vers des évolutions dans la manière d'enseigner et d'apprendre et vise in fine à "stimuler de nouvelles zones du cerveau, à créer de nouvelles connexions pour faciliter les apprentissages". Dans un reportage de la chaîne Euronews sur le sujet, on se rend bien compte que cela n'a rien de sorcier. Mais la neuropédagogie ne s'arrête pas là. On sait par exemple que le cerveau retient sept fois plus d'informations si on les catégorise. En toile de fond, l'apprentissage Références

22 manières de stimuler votre cerveau pour être plus créatif Je vous ai souvent parlé sur ce blog du livre de Dan Pink « L’homme aux deux cerveaux ». Ce livre m’a profondément marqué par le diagnostic qu’il porte sur le monde et les solutions qu’il apporte. Quel est le diagnostic de Dan Pink ? Pour faire simple, ce qui est logique, linéaire et prévisible est facilement reproductible ou automatisable. Pour faire la différence, nous devons donc aujourd’hui miser sur les compétences liées à l’hémisphère droit de notre cerveau. Design : Créez des produits et services qui soient non seulement fonctionnels mais aussi beaux, surprenants ou touchants. Vous trouverez ci-dessous un visuel qui liste des pistes proposées par Dan Pink pour améliorer les capacités de notre hémisphère droit. Quelques idées pour développer son aptitude « Design » : - Visiter un musée du design - Concevoir un carnet de design : Emportez un carnet partout où vous allez et notez ce que vous trouvez être du bon design. Quelques idées pour développer son aptitude « Histoire » :

Neuropédagogie Neurosciences et pédagogie Dans le monde de l'éducation, c'est une innovation : améliorer l'enseignement et l'apprentissage par ce qu'on connaît du fonctionnement du cerveau. Et cela s'appelle la neuropédagogie. Domaine de recherche relativement nouveau qui fait la jonction entre les neurosciences et les sciences de l'éducation, il s'intéresse aux processus biologiques en jeu dans l'apprentissage ainsi que les expériences sociales et émotionnelles. La gymnastique du cerveau D'une manière pratique, les applications de la neuropédagogie mènent vers des évolutions dans la manière d'enseigner et d'apprendre et vise in fine à "stimuler de nouvelles zones du cerveau, à créer de nouvelles connexions pour faciliter les apprentissages". Dans un reportage de la chaîne Euronews sur le sujet, on se rend bien compte que cela n'a rien de sorcier. Mais la neuropédagogie ne s'arrête pas là. On sait par exemple que le cerveau retient sept fois plus d'informations si on les catégorise. En toile de fond, l'apprentissage Références

Développer l'attention et la Concentration Descriptif : Proposer aux élèves, tout au long de l'année, des activités simples, ne nécessitant pas de déplacements, dans le but de recentrer l'attention : • par un moment de chant, • par des activités de rythme • en se dégourdissant les jambes (se promener dans la classe quelques minutes) • par des exercices de gymnastique, tout en restant en place, à leur table : rectification de la posture, redressement de la colonne vertébrale, étirement, mouvement de doigts. • par des exercices respiratoires : ouvrir d'abord les fenêtres. Respirer lentement, bouche fermée, pendant cinq secondes, retenir l'air deux secondes dans les poumons, puis expirer lentement, par la bouche, pendant cinq secondes ; garder les poumons vides deux secondes encore avant de reprendre une inspiration, longue de huit secondes. •par des exercices de respiration abdominale : placer la main sur le ventre. Elle bouge au rythme de la respiration tandis que la poitrine ne bouge pas. • Faire des séquences courtes.

Des stratégies pour favoriser la métacognition et la conscience de soi chez les élèves La recherche montre que les habiletés métacognitives se développent considérablement entre 12 et 15 ans. Comment favoriser le développement de ces habiletés chez les élèves? Cet article de la psychologue, chercheuse et auteure Marilyn Price-Mitchell porte sur la conscience de soi et la façon dont cette conscience est liée aux habiletés métacognitives. La conscience de soi, associée au système paralimbique du cerveau, permet à l’individu d’ajuster ses conceptions du monde ; sa conception de soi et des personnes qui l’entourent. La conscience de soi […] aide les élèves à apprendre plus efficacement en focalisant sur ce qu’ils ont besoin d’apprendre. Selon l’auteure, il est important de cultiver l’habileté des élèves à réfléchir à leurs stratégies d’apprentissage ainsi qu’à l’efficacité de ces stratégies. 1. Les croyances des élèves à l’égard de leurs capacités à apprendre influencent leur motivation et leurs résultats scolaires. 2. 3. 4. 5. 6. 7. [Consultez l’article] Waynewhuang

untitled Mémorisation : trouver sa stratégie Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon. C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Pour apprendre, il faut se représenter mentalement ce qu'on découvre Comment se représenter ce que l'on étudie ? Mais comment apprendre ? Les différentes stratégies pour évoquer et retenir les connaissances Certains retiennent grâce aux images ou aux représentions visuelles. Relisez votre cours lentement. Si vous êtes auditif et verbal, récitez vos cours à haute voix. Il se peut que ce qui vous revienne soit plutôt la voix de l'enseignant, un son, une musique, le récit d'une histoire, d'une anecdote citée dans le cours. Comment utiliser sa stratégie mentale ? Commencez par utiliser la méthode qui vous est la plus naturelle. Des tests et des exercices à télécharger

Cerveau, apprentissage et enseignement Il y a quelques années, la pertinence de s’intéresser au cerveau en éducation était plutôt limitée. Intuitivement, les chercheurs, les enseignants et les autres intervenants du milieu de l’éducation se doutaient bien de l’existence d’un lien important et profond entre le cerveau et les apprentissages scolaires. Cependant, ce lien n’était ni clair ni appuyé sur des connaissances scientifiques solides, ce qui rendait les retombées éducatives des recherches sur le cerveau somme toute peu nombreuses et fragiles. Aujourd’hui, par contre, grâce aux avancées considérables de l’imagerie cérébrale et des neurosciences en général, cette situation a considérablement changé. Dans cet article, nous présentons trois grandes découvertes qui permettent non seulement d’établir des ponts plus solides entre le cerveau et l’éducation, mais aussi d’appuyer l’hypothèse selon laquelle mieux connaître le cerveau des élèves peut nous aider à mieux leur enseigner. Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner

untitled Quel type d'intelligence avez-vous ? Test des intelligences multiples Un test qui illustre très bien notre article sur les différents types d'intelligence et a été mis au point par notre partenaire Central Test. Un test pour qui ? Tous ceux qui veulent mieux se connaître, de l'adolescence à l'âge adulte. Nous sommes tous intelligents, mais à notre manière : encore faut-il connaître ses points forts. Pour quoi faire ? Ce que vous donne le test Résultats : Vous obtenez un score sur 10 pour chacun des huits types d'intelligence (qui est décrit), avec votre position par rapport à la moyenne des gens. Pour aller plus loin En savoir plus sur le Test des Intelligences multiples LeTest de QI vous permet d'évaluer plus finement (et de perfectionner) votre intelligence logique et verbale, la plus utile dans de nombreuses filières d'études ou de métiers.

Related: