background preloader

Changement climatique : des données alarmantes

Changement climatique : des données alarmantes
www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre D'après le 4e rapport du GIEC, "le réchauffement du climat ne fait aucun doute et est désormais attesté par l'augmentation observée des températures moyennes de l'air et de l'océan, la fonte généralisée de la neige et de la glace et l'augmentation du niveau moyen de la mer". Ainsi, la température moyenne a la surface du globe a augmenté de + 1°C de 1901 à 2012. Le réchauffement de la planète La hausse des températures moyennes à la surface du globe est la première conséquence attendue et constatée des émissions massives de gaz à effet de serre. Or, les relévés météo enregistrent des anomalies positives de températures qui se confirment d'années en années par rapport aux températures enregistrées depuis le milieu du XIXe siècle. Evolution des températures moyennes mondiales sur mer et sur terre, par hémisphères depuis 1880. Evolution des températures moyennes mondiales sur mer et sur terre depuis 1850.

http://www.notre-planete.info/terre/climatologie_meteo/changement-climatique-donnees.php

Related:  climatchangement climatiqueEDDLe climat se dérègle-t-il ?

SVT Coubertin - Clés de détermination - Pollens spé Critères de reconnaissance des pollens On parle de pollens lors de la dissémination et de la reproduction des plantes à fleurs. Le pollen étant l'élément sexuel mâle transporté sur le stigmate et s'acheminant, grâce au tube que produit sa germination jusqu'à l'élément sexuel femelle inclus dans la fleur. Données scientifiques - Les changements climatiques Les données de base — Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), principal organisme international chargé de l'évaluation des changements climatiques, le réchauffement du système climatique mondial est indiscutable. Cette évidence est tirée de l'observation d'une hausse des températures moyennes de l'air et des océans à travers le monde, de la fonte généralisée des neiges et des glaces et d'une élévation du niveau moyen des mers. Télécharger le rapport spécial sur la gestion des risques d'événements extrêmes et des catastrophes pour faire progresser l'adaptation au changement climatique (SREX).EN Les experts scientifiques du climat ont déterminé que les hausses de température devaient être limitées à 2°C — afin d'éviter qu'elles ne causent des dommages irréparables à la planète.

Quels sont mes gestes pour le développement durable ? Anticiper l’avenir et faire du développement durable une perspective partagée par le plus grand nombre, nécessite de proposer des projets et actions favorisant l’adhésion et la participation des citoyens, permettant l’évolution des modes de vie, les changements en profondeur des comportements et modes d’action ainsi que la transformation des repères culturels de toutes les composantes de la société. Ainsi se multiplient, à toutes les échelles et dans tous les territoires, les projets et actions d’information, de sensibilisation, d’éducation et de participation à l’initiative de collectivités locales, d’associations, de citoyens, de services de l’Etat et organismes publics... De même, les acteurs sportifs, culturels, artistiques comme les acteurs des médias, des technologies de l’information ou des réseaux sociaux, participent activement à cette dynamique de mobilisation. 30 mars 2011 (mis à jour le 22 septembre 2011) Ce quiz, vous est proposé par :

"Tipping point" : ce moment où le climat va basculer BASCULE. Les choses évoluent petit à petit presque imperceptiblement, jusqu’à ce que tombe "la goutte en trop", un franchissement de seuil provoquant un changement radical sans qu’aucun retour à la situation antérieure ne soit possible. Les climatologues ont ainsi repéré un certain nombre de "points de bascule" (tipping points en anglais) que pourraient provoquer la hausse mondiale des températures. Impact " effet de serre " dû a la climatisation automobile bts FEE 2007 Quantité de matière (en mol) d'octane liquide correspondant à un plein d'essence : Masse molaire (C8H18) : M= 8*12+18 = 114 g/mol. Quantité de matière (mol) = masse (g) / masse molaire (g/mol) n = m/M= 40 000 / 114 ; n = 351 mol. La combustion de l'octane, dans un moteur bien réglé, correspond à la réaction dont l'équation chimique est donnée ci-après : C8H18 (l) + 12,5 O2(g) = 8 CO2(g) + 9H2O(g) Volume de CO2 rejeté dans l'atmosphère par la combustion de la totalité de l'essence contenue dans le réservoir d'automobile : n(CO2 )= 8 n( octane) = 8* 40000/114 = 2807 mol.

Changement climatique - Vue d'ensemble Catalyser l’action sur le climat Au sein du Groupe de la Banque mondiale, le pôle Changement climatique a quatre grands objectifs de travail : Ces objectifs sous-tendent l’action de la Banque dans cinq grands domaines : construire des villes sobres en carbone et adaptées au changement climatique ; évoluer vers d’une agriculture « climato-intelligente » et restaurer les paysages forestiers ; accélérer la maîtrise de l’énergie et les investissements dans les énergies renouvelables, notamment l’hydroélectricité ; soutenir les mesures qui visent à éliminer les subventions aux combustibles fossiles et développer la tarification du carbone afin d’établir un juste prix pour les émissions.

Que faire de nos déchets nucléaires ? a. Comment fonctionne une centrale nucléaire ? L'énergie nucléaire dépend d'un combustible, l'uranium. Ce minerai radioactif est contenu dans le sous-sol de la Terre. Une centrale nucléaire a pour but de produire de l’électricité, comme une centrale hydraulique (qui fonctionne avec de l’eau) par exemple. L’Anthropocène appelle de nouveaux droits pour la Terre L’Anthropocène désigne cette nouvelle époque géologique de l’âge de la Terre où les activités humaines sont devenues forces telluriques. Né dans l’Occident colonisateur avec un modèle de développement basé sur la dette écologique, l’accumulation du capital et les énergies fossiles, il s’est désormais globalisé et les pays émergents n’en sont pas les moindres moteurs. En passant des énergies-flux (renouvelables) aux énergies-stock (fossiles), la modernité industrielle a changé notre rapport au monde : de compagnons actifs, les êtres et processus animant la Terre sont devenus de simples «ressources» statiques, un grand extérieur à dominer et «mettre en valeur». Un quart de millénaire plus tard, les scientifiques du système Terre diagnostiquent bien plus qu’une «crise» environnementale. Modernisateurs vs «terriens»

Quelques arguments permettant de déterminer le climat durant les 800 000 dernières années… et au delà (Spé) L'analyse des climats anciens peut se faire à partir de différents supports; L'un des plus précis est l'utilisation des carottes de glaces dans lesquelles sont enfermées de bulles d'air fossiles. Les apports de la glaciologie Les deux régions où de tels sondages ont été effectués sont l'Antarctique au sud et le Grønland au nord. Des résultats très importants ont été obtenus par la station franco-russe Vostok. Situation de la station Vostok

Intergovernmental Panel on Climate Change Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 en vue de fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies de parade. Depuis lors, le GIEC a établi cinq rapports d’évaluation multivolumes, accessibles depuis l’onglet Publications. Le GIEC et l’ex-Vice-Président des États-Unis d’Amérique, Al Gore, ont reçu le Prix Nobel de la paix en 2007 pour leur contribution dans le domaine des changements climatiques. Note: Certains liens mènent le lecteur à des documents/pages en langue anglaise où aucune version traduite n’est proposée. De plus amples informations sur le cinquième Rapport d'évaluation figurent ici sur les pages en anglais.

Le défi alimentaire dans le monde Le Sénateur Yvon Collin a rédigé un rapport avec ses collègues de la délégation sénatoriale à la prospective sur le défi alimentaire dans le monde à l’horizon 2050. Nombreux sont en effet ceux dans le monde qui ne mangent pas à leur faim (sous-nutrition) ou mal (malnutrition), ou trop, ou pas correctement. Toutes les 3 minutes, 525 personnes meurent de faim ! C’est un sujet très préoccupant, à telle enseigne que l’ONU (Organisation des Nations Unies) qui rassemble presque tous les pays du monde, a défini en l’an 2000 un vaste programme de lutte contre la faim intitulé « Objectifs du millénaire pour le développement ». Or en 2010, ces objectifs n’ont toujours pas été atteints et ne le seront probablement pas avant 2015… Il y a de plus en plus d’hommes à nourrir sur la planète.

Nouveau record de chaleur planétaire en avril Si le mois d’avril fut frisquet en France métropolitaine, il bat à nouveau un record mensuel au niveau planétaire. L’analyse récemment publiée par l’équipe Nasa/Université Columbia de New York le révèle. Avec 1,11°C de plus que la moyenne des mois d’avril durant la période 1951/1980, avril 2016 constitue un nouveau record. C’est le 7ème mois consécutif que le record mensuel est battu. Les quatre premiers mois de 2016 sont donc également en tête du palmarès avec 1,21°C de plus que la moyenne. Cette montée des températures pose un petit problème de couleurs à l’équipe de la Nasa qui n’avait manifestement pas prévu une évolution aussi rapide, montre le tableau ci dessous, qui présente les écarts à la moyenne des températures, mois par mois, depuis 1901 (les V signalent des éruptions volcaniques stratosphériques qui refroidissent l’atmosphère durant quelques mois, tandis que les m et M signalent les minima et maxima d’activité solaire).

Qui sont les climatosceptiques? Dans la famille climatosceptique, on trouve des scientifiques conservateurs, familiers des lobbys industriels, d'autres qui dézinguent le Giec parce qu'ils n'y retrouvent pas leurs conceptions du réchauffement climatique, d'autres encore qui voient dans la controverse un moyen de rester en scène. L'ampleur du débat mérite que l'on se penche sur ces différents courants d'opposants au réchauffement climatique d'origine humaine. Les think tanks conservateurs Dans un ouvrage à paraître en mai 2010, Merchants of doubt (en prévente sur Amazon, en anglais), Naomi Oreskes, professeur d'histoire des sciences de la terre à l'Université de San Diego et Erik Conway, historien à la Nasa, décrivent le rôle des think tanks américains dans la diffusion du climato-septicisme aux Etats-Unis.

Related: