background preloader

ORME 2014 : Quelle plus-value pédagogique pour l’École numérique ?

ORME 2014 : Quelle plus-value pédagogique pour l’École numérique ?
Les Rencontres de l’Orme mardi 27 et mercredi 28 mais 2014 ont rassemblé un grand nombre d’intervenants et acteurs éducatifs, pédagogiques, culturels, institutionnels et industriels autour d’une grande thématique : « Ecole numérique : une école augmentée ? » Pour lancer le sujet, expliquer cette thématique qui peut apparaître sibylline au premier abord et proposer quelques pistes de réflexion, Jacques Papadopoulos, directeur du CANOPÉ–CRDP d’Aix-Marseille a réuni autour de lui plusieurs chercheurs, pédagogues ou acteurs du Ministère de l’Education Nationale, autour d’une table ronde inaugurale des plus intéressantes. École numérique : une école augmentée ? Mais pourquoi une telle thématique ? Avec cette question première, des dizaines d’autres questions sont sous-jacentes. En effet, qu’en est-il réellement du numérique à l’école ? Quelles préconisations pour lever les obstacles au développement du numérique à l’École ? Le sujet et la réflexion restent bien sûr ouverts… Alexandra Mazzilli

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/05/30052014Article635370315664095325.aspx

Related:  Twitter en classeActu Formation

Exemples d'usages des ENT dans les disciplines Ressources numériques et Environnement Numérique de Travail « L’espace numérique de travail i-Cart est déployé dans tous les collèges de l’académie de Poitiers. Ce nouvel outil, basé sur une technologie « open-source1 », propose des services sur Internet pour la communauté scolaire de l’établissement (parents, élèves, enseignants, personnels administratifs). Le numérique à l'école. France-culture C’est couru d’avance. De la loi de refondation de l’école en discussion depuis hier soir à l’Assemblée nationale, on risque fort de ne retenir que l’écume : à savoir le débat sur les rythmes scolaires.Il y a pourtant tant d’autres choses à dire sur ce texte, prévu pour être adopté par le Parlement, au plus tard début juillet. Le numérique par exemple. Vincent Peillon en a fait un des piliers de sa refondation, plaidant pour une « stratégie numérique globale », afin, -c’est le ministre qui parle- de « faire entrer l’école dans le XXIe siècle ».

Tablettes et cours inversés, équation gagnante dans un lycée pilote « Franchement, on ne s'attendait pas à être une classe pilote sur l'usage du numérique... Besançon, ce n'est pas une grande ville », ironise Noémie Jeannin, élève de terminale S. Pourtant, grâce à l'expérimentation lancée par ses professeurs de mathématiques et d'histoire-géographie, toute sa classe du lycée Jules Haag est équipée depuis septembre d'une tablette. L’énergie d’apprendre, avec ou sans les TIC Les mots et expressions « sens de l’effort », « plaisir d’apprendre », « motivation », « attention », « estime de soi », « sentiment d’autoefficacité », sont parmi ceux qui accompagnent le plus souvent des propos sur l’évolution actuelle de l’éducation, en particulier de la dimension scolaire de celle-ci. Le monde académique (scolaire et universitaire) a longtemps rejeté la télévision comme étant « distractive » au double sens du terme par rapport aux apprentissages nobles ceux qui ne peuvent se faire que dans un monde encadré et défini par la société. Cette vision du rôle de l’école est bâtie principalement sur la philosophie des lumières et incarnée principalement par Condorcet pour qui il s’agissait que l’état mette en place une institution qui libère de l’esclavage, celui-ci étant d’abord issu de l’ignorance des savoirs et donc de l’impossibilité pour le citoyen d’en discuter. Lorsque l’on parle des jeunes, on dénonce souvent leur manque d’effort, leur manque d’énergie.

Quelques mots sur le travail collaboratif Le terme "collaboratif" est assez répandu sur le web, nombreux étant les projets et travaux menés en commun par des groupes de personnes organisés selon des méthodes dérogeant un peu des méthodes de travail "traditionnelles". On pensera par exemple à GNU /Linux, Wikipédia (et tous les Wiki d'ailleurs), ou encore Framasoft... Dans les entreprises, et pour la plupart d'entre nous, ce n'est pas vraiment une façon habituelle de travailler.

Quelles techniques pédagogiques choisir ? Vous avez clairement défini votre objectif d'apprentissage ? Mais vous hésitez sur la technique pédagogique la plus adaptée ? Fini le casse-tête ! Voici un outil facile à utiliser proposé par Olivier Legrand. Cette mindmap intitulée simplement "techniques pédagogiques pour la formation et l'enseignement" est un support très bien conçu qui permet de visualiser une vingtaine de techniques pédagogiques. Chacune d'elles mentionne l'intérêt qu'elle apporte pour l'apprenant, l'objectif visé et les conditions de mise en oeuvre.

Twitter #3 - Ecole numérique pour tous Après cette première rencontre avec les deux plateformes, rentrons dans le vif du sujet : les usages pédagogiques! Et c’est bien évidemment un point décisif de mon expérience. Quelle plus-value pédagogique peuvent m’apporter ces outils de micro-blogging? A propos Si l'open source entre dans les entreprises, ce n'est pas juste l'affaire de programmeurs incontrôlables. C'est véritablement que les bénéfices sont énormes. Les administrateurs et exploitants le savent: rien n'est plus fiable et performant qu'un serveur Linux pour faire tourner un serveur d'application java, par exemple, ou encore une base de données. D'ailleurs, il serait ridicule d'affirmer « nous sommes une grande entreprise, avec un immense système d'information, critique pour la marche des affaires, l'open source n'est pas fait pour nous ». Car les plus grandes plateformes au monde sont construites sur des socles open source.

Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes. Toutes ces approches correspondent à des pratiques courantes dans l'apprentissage.

Au fil des années scolaires en lycée professionnel : les usages des outils Web 2.0 en classe : Twitter, Tumblr… Fiche pédagogique d’un scénario pédagogique que je mets en place avec mes élèves : Public: seconde Bac pro Gestion Administration: 30 élèves qui travaillent en binome Volume horaire 4h Dispositif matériel: 15 postes élèves Programme: -Histoire : Objet d’étude 1 : humanisme et renaissance

« Le numérique permet d’élargir notre palette pédagogique » Ce dossier montre que le numérique, à certaines conditions, a un réel impact sur les apprentissages des élèves en histoire-géographie, en développant l’autonomie, la collaboration, la concentration, le sens de l’effort, tout en offrant un aspect ludique que nos élèves apprécient. On verra ainsi naitre de nouveaux chemins qui amènent tous à apprendre, tous au savoir. Voir le sommaire du numéro Ce dossier est le premier d’une série qui portera sur l’enseignement avec le numérique. Concernant l’histoire-géographie, quelles ont été vos surprises au cours de la réalisation du dossier ?

Related: