background preloader

Le corps des femmes, le corps des mères et l'injonction du corps parfait

Le corps des femmes, le corps des mères et l'injonction du corps parfait
Que se passe-t-il dans la tête d'une personne capable d'écrire, à propos d'une femme qui vient à peine d'accoucher qu'alors «qu'on l'avait connue si bien foutue», qu'elle a aujourd'hui «des gros poteaux plein de cellulite» et que le fait qu'elle ait «ait gonflé autant enceinte» et «n'a pas fondu rapidement» est «vraiment décevant»? Qu'est-ce qui peut pousser à tenir de tels propos? L'ignorance? La malveillance? Ou l'idée visiblement bien ancrée qu'une mère ne doit «pas se laisser aller» après une grossesse? Par «ne pas se laisser aller», il faut comprendre: redevenir exactement comme avant. L'article publié sur Première.fr avant d'être supprimé et cet autre article épuré, mais dont voici la version initiale ci-dessous, montrent à quel point les femmes en général, et les mères en particulier, sont soumises à l'injonction du corps parfait. Les plus impitoyables peuvent être les mères elles-mêmes. Ou Taryn Brumfitt, qui essaie aussi de démonter le propos de «Fit Mom».

http://www.slate.fr/life/87831/corps-femmes-meres-grossesse

Related:  Estime de soiCorps de la femme - MilitantismeIntersectionality

Mekayla Diehl : la Miss Indiana qui assume ses formes Il y a 35 jours par Cécilia Qualifiée de Miss "normale", Mekayla Diehl affiche son corps lors d'une compétition de beauté avec aisance, légèrement plus ossue et musclée que ses compétitrices. A 25 ans, Mekayla Diehl est au coeur d'un véritable phénomène.Cette Miss Indiana est absolument adulée sur les réseaux sociaux grâce à ses courbes avantageuses. Elle participait récemment à une grande compétition de beauté aux Etats-Unis, d'où elle a été éliminée alors qu'il ne restait que 10 concurrentes. Du haut de son mètre 72, son indice de masse corporelle ne dépasse pas pourtant le 18, signe d'une grande maigreur, l'IMC moyen se situant entre 18,5 et 25. Bien que Mekayla Diehl affiche, en effet, un corps avec une musculature plus développée que les standards de beauté actuels, la jeune femme n'en reste pas "classique" pour autant.

La presse féminine, outil d'émancipation des femmes? La presse féminine est légère, réjouissante, distrayante. Du moins, c’est ce qu’elle donne à voir aux femmes qui la lisent. On reproche pourtant aux magasines féminins de diffuser un double discours extrêmement contradictoire entre l’injonction à être mince avec ces numéros spéciaux sur les régimes permettant de perdre dix kilos en trois jours avant la plage et la nécessité de s’accepter tel que l’on est parce que c’est “au naturel que les hommes nous préfèrent” (Grazia, 2013).

Une femme souffrant de la maladie de Crohn inspire d’autres malades INSOLITE - Bethany Townsend est devenue une star des réseaux sociaux après avoir posé en bikini avec sa poche de stomie. De nombreux malades ont suivi son exemple… Une photo de Bethany Townsend, qui souffre de la maladie de Crohn, a été vue plus de neuf millions de fois, reçu 13.000 commentaires et reçu plus de 242.000 «j’aime» sur Facebook depuis fin juin. La jeune Britannique qui porte des poches de stomie sur le ventre a influencé d’autres malades. Des internautes ont publié sur ce réseau social des photos d’eux avec leurs poches recueillant leurs selles et urines, rapporte le Daily Mail.

Sois belle et... sois-toi ! Le corps des femmes se livre chaque jour à tous les regards, dans un dévoilement qui l'offre à la concupiscence comme à la vindicte, et dans des proportions qui font qu'il est devenu impossible de ne pas le considérer. Contemplé, apprécié, vénéré, le corps féminin est aussi examiné, jugé, critiqué, selon un curieux mouvement qui voit la dimension corporelle de l'existence revêtir une importance inouïe pour les femmes d'aujourd'hui (pour les hommes aussi, mais ce n'est pas mon propos ici) tout en faisant l'objet d'une dénonciation quasi unanime en tant que vecteur d'assujettissement. Pour comprendre les raisons de cet opprobre, il faut remonter à la révolution des mentalités qu'il s'est agi d'opérer dans le moment du féminisme de la seconde vague. Après que la femme a été réduite à son sexe, il fallait la redéfinir comme non sexuée pour fonder sa prétention à investir le monde.

Série mode et morphologie : la silhouette en 8… Très proche de la silhouette en X, la silhouette en 8 a juste quelques kilos de plus (mais toujours une taille marquée). Nous évoquerons la silhouette en O (sans la taille marquée dans un prochain article, sois patiente, Germaine). Alors ma Poule, je sais que, a priori, tu vis mal ces rondeurs. Sauf que voilà, on t’a mis de la chair un peu partout. Tu es charnelle donc.

Cent photos pour changer l'image du corps féminin - Culture / Next On pourrait se dire que le message commence à passer. Que les standards de beauté portés par la pub, la mode, les magazines ne sont pas la réalité, c’est bien connu. Sauf qu’il est toujours bon de marteler que le corps féminin est pluriel, divers, protéiforme. C’est en tout cas ce que défend l’artiste australienne Amy Herrmann, à travers un projet photo baptisé Underneath, We Are… Women, lancé il y a six semaines via le site de financement participatif Pozible. Objectif : faire poser une centaine de femmes en lingerie. Des corps gros, vieux, minces, sculptés de vergetures ou ornés de tatouages… «L’objectif est d’apprendre aux gens que ce qu’on voit dans les magazines n’est pas représentatif de la réalité, ni de la diversité qu’on voit dans la rue, ce vaste panel de femmes aux corps incroyables», a expliqué la photographe, basée à Adélaïde, à la chaîne ABC.

Le public invité à se mobiliser contre la promotion d'un modèle unique de beauté MONTRÉAL - La population québécoise est invitée à se mobiliser contre la promotion d'un modèle unique de beauté. L'Association pour la santé publique du Québec vient de lancer un guide pour sensibiliser le public à ce phénomène socioculturel. La chargée de projet de l’association, Émilie Dansereau-Trahan, explique que cet outil vise à éveiller le sens critique des citoyens à l'égard des images de beauté qui sont véhiculées dans les médias. Elle souligne que les enfants, entre autres, sont exposés à ce modèle unique de beauté, dès leur plus jeune âge. Ces images, ajoute-t-elle, contribuent à forger leur représentation de la beauté pour les années à venir.

Le diktat des apparences Avec l’arrivée de l’été, nos corps ont recommencé à se dévoiler et à être au centre de nos préoccupations. Notre société exige d’eux qu’ils soient « parfaits ». Ce phénomène est-il récent ? Quelles sont les dérives de ce culte du corps ? Miss Idaho s'affiche avec sa pompe à insuline pour encourager les diabétiques à ne pas avoir honte SANTÉ - Ils ont décidé de ne pas laisser la maladie leur gâcher la vie. Après les malades de Crohn, c'est au tour des diabétiques de s'afficher sur les réseaux sociaux dans un concours de beauté et de fierté. Sierra Sandison, plus connue sous le titre de Miss Idaho 2014, a sauté le pas, en s'exposant avec sa pompe à insuline. Cette américaine de 20 ans a commencé à porter avec fierté sa pompe à insuline après son combat contre son diabète de type 1, diagnostiqué il y a deux ans.

Genre - Femmes : corps construits et normes d’apparence Par Magali Guillain, étudiante en Sciences sociales à l’Université de Lausanne De nombreuses différences entre les sexes sont construites au travers des contraintes imposées aux corps [1]. C’est principalement sur les femmes que reposent les contraintes d’apparence [2]. Aimer son corps, chose si contradictoire «Aime ton corps» «Sois toi-même» «T’es belle au naturel» Ce sont toutes des phrases que vous avez déjà entendues, et que j’ai assurément déjà dites à quelque part. Et j’y crois.

“A quoi rêvent les jeunes filles ?”, le doc d'Ovidie, disponible sur YouTube Après sa diffusion ce mardi soir sur sur France 2, le documentaire d'Ovidie, féministe et ex-actrice et réalisatrice de films X, sur la sexualité des jeunes femmes à l'heure de la banalisation de l'imagerie pornographique, est disponible en intégralité sur YouTube, sur la chaîne d'Infrarouge. Notre critique d'A quoi rêvent les jeunes filles ? : Elles sont les enfants d'Internet et de YouPorn. Comment les filles de la génération Y vivent-elles leur sexualité, sous l'empire du X accessible d'un clic ?

Un top taille plus pour la 1ère fois dans le calendrier Pirelli Par: StyleList Québec, 22 / 7 / 2014 Les mannequins taille plus les plus en vue Share Facebook Le marketing du vagin: quand le marché de la beauté s’attaque à l’intime Une publicité de 1968 pour un déodorant intime se demandait si les femmes pouvaient se contenter du seul déodorant pour aisselles. La réponse ne laissait flotter aucune ambiguïté: «Non, une femme honnête ne peut le nier: ce n'est pas sous ses bras que se trouve son plus grave problème.» 44 ans après, cette publicité peut sembler désuète et profondément sexiste. Pourtant, en 2012, jamais le culte de la perfection de la sphère intime n’a atteint un tel degré d’exigence et de sophistication. Cette année, un fabricant de serviette n’a pas hésité à mettre sur le marché une serviette hygiénique qui «neutralise les odeurs».

Related: