background preloader

Les Cartes mentales en cycle 3

Les Cartes mentales en cycle 3
Related:  Usages des cartes mentalesCARTES MENTALES

L'Agence nationale des Usages des TICE - Les cartes heuristiques : pourquoi et pour qui ? par Pierre Nobis * Les cartes heuristiques ont fait leur apparition dans les programmes officiels, notamment au sein de l'enseignement d'exploration intitulé « Création et innovation technologiques », ainsi que des enseignements technologiques dans la filière STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable). On constate un nombre croissant d'expérimentations de terrain menées à tous les niveaux scolaires en France. Définitions La « carte heuristique » (du grec heuriskein, trouver) est l'expression dérivée de « schéma heuristique », traduction du terme « mind map » par la linguiste Hélène Trocmé-Fabre. Quelle plus-value des outils numériques ? Cette étude vise précisément à cerner les effets du mindmapping numérique par comparaison avec la technique de cartographie papier au niveau des résultats académiques. * Pierre Nobis - Enseignant documentaliste* - Contributeur éduscol* - Rédacteur Thot Cursus date de publication : 04/02/2014 Références bibliographiques :

L'Agence nationale des Usages des TICE - Les cartes conceptuelles numériques : des outils pour évaluer et comprendre par Estelle Bouillerce * La carte conceptuelle, appelée aussi carte de connaissances est un graphique de structure hiérarchique dont les nœuds représentent des concepts, et les liens, les relations entre ces concepts. Des étiquettes de mots apposées aux liens permettent de préciser la nature de la relation qui unie les concepts (Martin Davies 2010). Les cartes conceptuelles présentent un intérêt dans divers domaines de l'apprentissage : mémorisation, présentation, travail collaboratif, par exemple. L'évaluation des processus d'apprentissage, La compréhension de l'écrit. Évaluer les processus d'apprentissage Considérant que le point de départ de l'apprentissage est ce qu'une personne sait ou ignore avant un moment d'enseignement (Novak 1977), les cartes conceptuelles constituent un bon moyen de pointer les évolutions cognitives des élèves avant et durant les différentes étapes de l'apprentissage. Contrôler la structuration de la connaissance individuelle et collective Elle révèle que :

Apprendre à apprendre avec les cartes mentales Canopé recrute en Bourgogne-Franche-comté Publié le 11.05.21 Des médiateurs de ressources et services et un agent d’accueil. Rejoignez un réseau pédagogique dynamique et innovant le 1er septembre 2021 ! En savoir plus Vous souhaitez aborder sereinement la pratique de l’escalade avec vos élèves ? Publié le 03.06.21 Réseau Canopé vous propose deux parcours m@gistère gratuits pour vous former à la sécurité et à la pédagogie. Vous souhaitez aborder sereinement la pratique de l’escalade avec vos élèves ? Stop 25 - Besançon 39 - Lons le Saunier 70 - Vesoul 90 - Belfort Blog des ateliers 21 - Dijon 58 - Nevers 71 - Mâcon 89 - Auxerre Une formationUne animationUn évènement Arts & culture Education &société Editions Canopé S'abonner Réseau Canopé dans l'académie de Besançon Qui sommes nous ?

Usages pédagogiques des cartes mentales Pour explorer des pistes d'utilisation des cartes mentales par, avec et pour les élèves. 1 Les étapes de la recherche d'information 1.1 Mobiliser ses idées / Faire émerger ses représentations / Déterminer des pistes de recherche «Pour s'informer, il est nécessaire d'avoir des idées» [1]. La démarche de recherche d'informations débute nécessairement par une étape de mobilisation d'idées. C'est un « préalable indispensable riche d'enseignements permettant d'appréhender la “complexité” »[2] d'un sujet. Il s'agit de faire émerger les acquis, les hypothèses, les réflexions, les représentations sans recours - au moins dans un premier temps - à une quelconque source d'information. Figure 3 : Thérèse Raquin et les Impressionnistes Thérèse Raquin et les Impressionnistes, réalisée pour des élèves de seconde dans le cadre de l'enseignement de français, pour une recherche documentaire. Enrichir son questionnement, l'exemple de Wikimindmap. 1.2 Élaborer un plan Figure 5 Figure 6 Figure 7 Figure 8 Figure 15

Les cartes mentales en classe. Concrètement, pour quoi faire ? Sur le blogue emapsfree.fr, entièrement dédié aux cartes mentales, on peut lire une entrevue avec Claire Egalon, professeur documentaliste stagiaire, qui expose certaines de ses expérimentaitons du "mindmapping" avec des élèves de primaire dans le cadre de cours d'allemand. Cette entrevue a été reprise sur le site @Brest, dans la rubrique Libres et savoirs publics. Claire Egalon a été enseignante vacataire d'allemand avant de passer son CAPES de professeur documentaliste, et dans ce cadre a utilisé les cartes mentales avec des élèves de primaire, dans deux classes de niveaux différents. Elle a noté des résultats très intéressants d'emploi de cette technique dans les deux domaines suivants : Mémorisation, dans la mesure où la confection d'une carte permet de se concentrer sur les mots les plus importants qui mèneront naturellement à la mémorisation de ce qui n'est pas écrit. Par ailleurs, les élèves ont dessiné eux-mêmes leurs cartes sur leurs cahiers. La créativité à l'honneur

Dessine-moi une idée asbl - Mind Mapping à tout âge, pour toutes les disciplines Le Mind Mapping est une nouvelle compétence qui peut être enseignée à l'école, dès le plus jeune âge. Dès que l'élève maîtrise l'outil et la technique, il devient plus actif et plus autonome lors des séquences d'apprentissage. Il comprend et mémorise mieux les concepts. Quelles sont les aptitudes fondamentales qui permettent d’apprendre à l’école comme dans la vie? En fait, dès le plus jeune âge et pendant toute la scolarité, nous apprenons à écouter, à parler, à lire, à écrire et à calculer. Mais il existe un technique particulière, bien différente et pourtant tout aussi pertinente qui permet d'organiser et de fixer les connaissances à tout âge : le Mind Mapping. Représenter ce que nous pensons sous une forme simple et structurée, avec quelques mots, quelques dessins, des liens et des couleurs, c’est possible et cela peut devenir très vite un moyen supplémentaire pour apprendre davantage, différemment. Le Mind Mapping est donc bien une nouvelle compétence à acquérir par les élèves.

Cartes heuristiques : quels outils pour un usage pédagogique ? Dans le cadre du GIPTIC documentation de Paris (Groupe d’Intégration Pédagogique des Technologies de l’Information et de la Communication), je propose une animation sur les cartes cognitives. C’est donc l’occasion de publier un article sur le sujet, ainsi que le support de formation. cartes cognitives ? Les cartes cognitives sont des représentations graphiques et structurées des relations existant entre différentes idées. Il existe deux types de cartes cognitives : les cartes heuristiques (ou cartes mentales) et les cartes conceptuelles. Les cartes heuristiques se caractérisent par une structure radiante (du centre vers l’extérieur : façon « soleil »). Exemple par Chercher pour trouver (EBSI Montréal) Les cartes conceptuelles se structurent en réseau et se lisent du haut vers le bas. Exemple par Joseph D. A quoi ça sert ? A vous de comparer ! Comment ça fonctionne ? Quels outils ? Pour créer des cartes cognitives, il existe un grand nombre d’outils. Parmi les logiciels gratuits, on distingue :

Évaluer les compétences avec des cartes mentales. C’est possible ! (1/2) Cet article est publié en deux fois. Première partie : Le problème de l’évaluation des compétences en formation paramédicale Deuxième partie : Evaluer les compétences avec les cartes mentales : proposition de méthode. Les cartes mentales, de quoi s’agit-il ? Les cartes mentales, ou topogramme ou Mind Map font référence aux travaux sur la représentation spatiale de concepts (Buzan & Buzan, 2012) dès les années 1970. Une carte mentale n’est rien d’autre qu’un schéma arborescent, à partir d’un centre, dont naissent différentes branches avec leurs mots-clés. La carte mentale est un outil qui organise graphiquement ce que nous savons ou pensons sur un sujet. La densité élevée d’idées, de représentations et de concepts dans l’espace réduit de la carte mentale est intéressante. Nous comprenons mieux l’état d’une question parce que nous établissons un lien entre les idées. Les cartes mentales pour évaluer les compétences Proposition de méthode d’évaluation en formation en soins infirmiers Conclusion

Infobourg - Les cartes mentales… ou l’art de favoriser la réussite des élèves en se simplifiant la vie Un dossier conjoint Infobourg.com – Carrefour ÉducationLe texte de ce dossier est disponible en format PDF. Il est aussi disponible en format OpenOffice/LibreOffice.Et en format ePub pour la lecture sur tablette ou téléphone. Adepte de simplicité pédagogique? Saviez-vous que les cartes mentales constituent l’une des méthodes les plus efficaces et polyvalentes pour assurer la réussite des élèves? Grâce à cette technique d’une commodité désarmante, vos jeunes protégés gagneront en autonomie et prendront le plein contrôle de leurs apprentissages. Alors que le concept de « carte mentale » émerge dans les discussions et les usages pédagogiques, il semble pourtant vieux comme le monde. Mind mapping, carte mentale, cartographie… Les dénominations de cette stratégie pédagogique sont légion. - La carte mentale ou heuristique :Elle propose un contenu en arborescence, des diagrammes et/ou des liens sémantiques ou hiérarchiques entre les idées et concepts. Sommaire du dossier

La carte heuristique et son utilisation en classe La carte heuristique et son utilisation en classe Qu’est-ce qu’une carte heuristique ? Comme le suggère le célèbre cri d’Archimède « Eurêka ! » (j’ai trouvé !) Si l’emploi de cette notion est d’ordinaire peu fréquent, ce n’est plus le cas aujourd’hui et ce regain d’intérêt s’explique par un nouvel outil : les cartes heuristiques ou mind map. Ci-dessous, une enfant de 9 ans a élaboré une carte heuristique d’un de ses voyages : À la différence d’un voyage raconté par écrit et donc prisonnier d’une forme linéaire et descendante, la carte heuristique offre une vision globale et systémique de l’événement. Utilisations de la carte heuristique en classe Tâche ô combien difficile, nous ne listerons pas l’ensemble des applications pédagogiques de la carte heuristique. Voici quelques exemples de son utilisation en classe. Un exemple d’utilisation en classe Pour analyser un sujet donné (ex : préférez-vous les romans dont le héros est un personnage positif ?) Logiciel de cartes heuristiques :

Potentiel pédagogique des cartes conceptuelles Les cartes conceptuelles ou de connaissances se distinguent des cartes mentales ou heuristiques en ce que ces dernières servent à créer, à faire œuvre d’imagination, tandis que les premières servent à ordonner, à faire ressortir les liens logiques entre des concepts. Les avantages pédagogiques « Des apprentissages signifiants : Selon Ausubel (1968), la création de liens entre les connaissances est fondamentale dans le processus de construction de connaissances puisqu’une information ne peut devenir une connaissance tant qu’elle n’est pas reliée de façon signifiante aux connaissances antérieures d’un individu. Source « Les logiciels de construction de cartes de connaissances : des outils pour apprendre », in Dossiers technopédagogiques, du site Profetic – Intégration des TIC et nouvelle pédagogie universitaire. Applications Dans le profil TIC La carte conceptuelle a sa place dans l’application du Profil de sortie TIC des étudiantes et des étudiants du collégial.

Fabriquer des fiches de lecture grâce aux cartes heuristiques. La carte heuristique permet d’organiser de manière logique une démarche alliant la recherche et la réflexion personnelle. On peut en effet demander plusieurs choses dans un compte rendu de lecture : • Des éléments concernant le texte et son appréciation directe par les élèves. • Des éléments de paratexte concernant l’auteur, la genèse de l’oeuvre, sa réception etc... Lorsque l’on demande aux élèves de préparer une présentation orale du livre, ils vont avoir tendance à rédiger l’intégralité de leur intervention orale, souvent de manière peu organisée. Il est très difficile de faire abandonner aux élèves cette habitude qui certes les rassure mais les handicape surtout en les enchaînant à une lecture souvent maladroite de leurs notes. La carte heuristique, si elle est utilisée comme document unique et projetée au tableau demande à l’élève de fabriquer son discours au fur et à mesure de sa progression avec pour seule aide sa mémoire et les éléments présents dans la carte.

L’écriture collaborative à l’aide des cartes scripturales : proposition d’une approche innovante | Gabriel Dumouchel À l’hiver 2014, le très sympathique et compétent Pascal Grégoire (un de mes anciens collègues du CRIFPE et maintenant professeur en didactique de la grammaire à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue) m’a invité à soumettre un texte à la revue Québec français. Il l’avait fait à titre de responsable d’un dossier thématique portant sur l’enseignement-apprentissage de l’écriture à l’ère du 2.0. Cet excellent dossier qui comprend entre autres mon texte vient d’ailleurs de paraître dans le numéro 173 de la revue qui est disponible en ligne sur Érudit. Étant donné que ce n’est pas tout le monde qui a accès à la version payante de cette revue (tant papier qu’en ligne), je vous présente ici la version manuscrite originale (et donc un peu plus longue) de mon article. L’écriture collaborative à l’aide des cartes scripturales : proposition d’une approche innovante Par Gabriel Dumouchel, doctorant en psychopédagogie, Université de Montréal Carte heuristique créée avec Freemind Références

Évaluer les connaissances avec les cartes mentales Le potentiel pédagogique des cartes mentales n'est plus à démontrer. Bon nombre d'usages pédagogiques ont été expérimentés et présentés en ligne : brainstorming, prise de notes, aide à la mémorisation... La carte est utilisée soit comme une production intermédiaire (individuelle ou collective) s'inscrivant dans le parcours de formation des élèves, soit comme un produit documentaire ultime faisant l'objet d'une évaluation de type sommatif ou certificatif. La carte comme production finale De nombreuses contributions en ligne témoignent du recours à la carte mentale comme support d'évaluation. Pour évaluer la lecture cursive, certains enseignants de lettres ont aussi recours au schéma heuristique, comme l'illustre ce court billet issu du blog Les lettres de Matisse Grand Couronne. Préparer les examens avec les schémas heuristiques Sources Vignette : Illustrations.fr

Related: