background preloader

Les classement Unesco et labels touristiques sont-ils des coups gagnants pour le développement économique ?

Les classement Unesco et labels touristiques sont-ils des coups gagnants pour le développement économique ?
Un engagement contraignant Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris pour les prochaines municipales de 2014 ne s’attendait pas à voir débarquer un nouvel opposant dans sa campagne. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit de l’Unesco. Son sous-directeur général Francesco Bandarin s’est ainsi répandu dans la presse début octobre pour dire tout le mal qu’il pensait de la très décriée Tour Triangle, un projet architectural de 180 mètres de haut, héritage de l’ère Delanoë et porté par Anne Hidalgo en tant qu’adjointe à l’urbanisme. « Paris ne sera pas une ville-musée » a sèchement prévenu Anne Hidalgo, qui ne veut pas se laisser dicter ni l’urbanisme, ni la stratégie économique de la capitale par l’Unesco. Bras de fer à Bordeaux – Anne Hidalgo n’est pas la seule à devoir faire face aux prescriptions de l’organisation internationale. Tourisme et patrimoine : une mono activité ? La carte des plus beaux villages de France. Ce modèle, beaucoup d’autres veulent le suivre.

http://www.lagazettedescommunes.com/199112/les-classement-unesco-et-labels-touristiques-sont-ils-des-coups-gagnants-pour-le-developpement-economique/

Related:  luciervVilles du patrimoine mondialProblématique UNESCO

Une patrimonialisation sans appropriation ? Le cas de l’architecture de la reconstruction au Havre 1 Télérama, n° 2909, 12 octobre 2005, p. 69. 2 Le boulevard Foch, un des axes principaux de l’ordonnancement de Perret, menant de l’Hôtel de vill (...) 3 En 1988 le centre-ville du Havre sert de décor au film d’Agnieska Holland, « Le complot », inspiré (...) 1En juin 2010, la ville du Havre a fêté le 5e anniversaire de son inscription sur la liste prestigieuse du patrimoine mondial de l’Unesco. Que de chemin parcouru dans un laps de temps aussi court ! À peine cinq ans auparavant, les journaux s’étonnaient de la décision de l’Unesco de classer « cette sinistre caricature de la reconstruction d’après guerre, ce béton âpre, cette ville au carré1 ». « L’Unesco est-elle tombée sur la tête ? » (Martin-Chauffier, 2005) s’interrogeait Paris-Match magazine.

La fermeture du paysage : révélateur de la portée opérationnelle du label UNESCO en Val de Loire patrimoine mondial / Toutes les actualités / Articles / Actualités / Val de loire Refonte Dans le cadre de la validation du diplôme d'ingénieur en aménagement du territoire à l'école Polytechnique de l'Université de Tours, Cyril Barbier et Mathias Gaillard ont mené un travail de recherche sur ce thème sous la direction de José Serrano. L’impact opérationnel du label UNESCO sur la gestion de l’évolution du paysage (Extrait de l’introduction) « L’analyse de la portée opérationnelle du label UNESCO sur le périmètre du Val de Loire se fera à travers la thématique de la fermeture du paysage, et ce à l’échelle institutionnelle locale. Après avoir défini les notions importantes liées à notre étude, nous développerons dans quel contexte le Val de Loire a été inscrit.

Un label UNESCO ; et après ? - AJP "Le label patrimoine mondial décerné par l’Unesco, tout le monde en rêve. Mais une fois le label acquis, encore faut-il en assurer la gestion !" . A Dijon, la labellisation de l’Unesco permet la création d’emplois En 2010, l’Unesco a inscrit le repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Avec Lyon, Rungis et Tours, Dijon constituera le « réseau des cités de la gastronomie ». En 2015, l’Unesco a également inscrit les climats du vignoble bourguignon au patrimoine mondial.

Patrimoine de l’humanité de l'Unesco : grandes causes, petits arrangements financiers... Le temple d'ANGKOR au CAMBODGE n'était jusque dans les années 80 absolument pas visité, et qui, après le classement en 1992, a attiré 60.000 visiteurs en 1999, 250.000 en 2001 et 3 millions de visiteurs en 2011 © Aleksandar Todorovic - Fotolia.com Canal plus a consacré une émission « spéciale investigation » sur les coulisses de l’UNESCO et de son Comité chargé d’attribuer le label « Patrimoine de l’humanité » à des sites répondant à certains critères de sélection. Au delà de l’aspect délibérément provocateur, l’émission pose le problème des pressions qu’exercent les états demandeurs pour soutenir des patrimoines qui apparemment ne présentent pas les qualités nécessaires pour obtenir le label.

L’UNESCO menace l’Australie de déclasser la Grande Barrière de Corail L'interdiction de dépôt des boues de dragage pourrait convaincre l'Unesco de ne pas modifier le statut de la Grande Barrière de corail Le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO a publié aujourd’hui un projet de décision concernant la Grande Barrière de Corail. Celui-ci souligne les menaces qui pèsent encore sur ce site inscrit au patrimoine mondial et appelle l’Australie à lui faire, d’ici 18 mois, un rapport précis sur les progrès réalisés. Même si ce projet de décision reconnait les engagements récents de l’Australie pour renforcer la protection de la Grande Barrière de Corail, il indique que le pays doit maintenant “mettre en place, rigoureusement, tous ses engagements”. Selon Dermot O’Gorman, directeur général du WWF Australie, « L’UNESCO a pris la bonne décision : il est normal que le statut de la Grande Barrière de Corail soit déterminé par l’état réel de ses précieux coraux et de sa vie marine. #SOSreef

Patrimoine mondial : l'Unesco refuse de déclasser des forêts australiennes Cette décision est un camouflet pour le premier ministre conservateur australien, Tony Abbott, qui souhaitait déclasser 74 000 hectares sur 120 000 inscrits au patrimoine mondial. Le comité du patrimoine mondial de l'Unesco, réuni à Doha, a refusé de déclasser partiellement des forêts de Tasmanie comme le demandait l'Australie, une décision de bon sens, se sont félicitées mardi 24 juin les associations australiennes de protection de la nature. Cette décision est un camouflet pour le premier ministre conservateur australien, Tony Abbott, qui souhaitait déclasser 74 000 hectares sur 120 000 inscrits au patrimoine mondial en 2013 sous le gouvernement travailliste. C'était la première fois qu'un pays développé avait déposé une telle demande. Lire notre reportage (édition abonnés) : En Tasmanie, la « guerre des forêts » est relancée par les conservateurs Les forêts de Tasmanie ont une surface totale de 1,4 million d'hectares.

L’Unesco, limites et paradoxes – Voyage d'orient 2.0 Nous avons lors de notre périple, visité de nombreux sites classés. Presque tous ceux de l’Unesco était chers et très fréquentés. Tous les sites estampillés du plus haut label établissent pour de nombreux touristes une simple liste de destinations à cocher. Dès leur classement, ces lieux deviennent des pièces d’un gigantesque musée planétaire. A l'Unesco, la France s'est tirée une balle dans le pied Un mois de critiques, pétition sur internet, courriers officiels, pressions discrètes ou tonitruantes, questions au gouvernement, auront fini par contraindre la diplomatie française à réviser sa copie. C'est dans ce contexte qu'a lieu, ce 3 juin, la Conférence de Paris sur le Proche-Orient, destinée à relancer les négociations entre Israéliens et Palestiniens. Depuis le 1er juin, la France préside le Conseil de sécurité de l'Onu.

L'Unesco aujourd'hui Quel bilan tirer des six décennies d’existence de l’Unesco ? Chloé Maurel dresse un bilan sans complaisance des actions menées par cette organisation, créée en 1945 pour démocratiser l’éducation, la science et la culture. Cet échec s’explique par des facteurs internes à l’Unesco mais aussi par l’action de certains de ses membres les plus influents, au premier rang desquels les États-Unis. Cependant, la récente signature de la Convention sur la diversité culturelle est peut-être le signe d’un renouveau possible. Depuis sa création en 1945, l’Unesco, organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, a mené dans ces trois domaines des actions variées : recherches et études, séminaires et conférences, publications, action normative, projets directs sur le terrain, créations d’institutions ou soutien à des institutions existantes, coordination avec des organisations non gouvernementales.

Related: