background preloader

21 sites web de crowdfunding en France

21 sites web de crowdfunding en France
Traduit en français, le crowdfunding signifie « financement participatif ». C’est le principe qui met en relation des entrepreneurs, des créatifs et tous porteurs de projet en mal de trésorerie avec des investisseurs ou des donateurs qu’ils soient particuliers ou professionnels. Panorama d’une vingtaine de sites de crowdfunding en France. Le crowdfunding connait un essor mondial grâce aux nouvelles technologies et à la mise en relation facilitée, indue par Internet. La solution web du financement participatif est à la fois risquée, fascinante, engageante pour l’avenir et porteuse de création et d’innovation. Les sites de crowdfunding se rémunèrent via une commission sur les collectes de fonds réussies, souvent comprise entre 3% et 5% (mais qui peuvent atteindre 10%). Les plateformes de prêt Pour ceux qui souhaitent donner du sens à leur épargne, le crowdfunding basé sur le prêt entre particuliers est une bonne solution. Babyloan est spécialisé dans le micro-crédit solidaire. d

11 Craziest Crowdfunding Success Stories Thinkstock Crowdfunding has proved to be a great method for funding supplies and shipments to countries in need and acting as a dream-maker for those that lack their own resources, but this innovative form of raising money has also served up some laughable (though creative) products. You’ll love these crazy crowdfunding stories—just try not to think about how much money people were willing to drop to make them happen. Kurt Braunohler’s Cloud Project Kurt Braunohler Kurt Braunohler’s Cloud Project on Kickstarter was clearly stated as a campaign to “hire a man to write stupid things with clouds in the sky.” Goal: $4,000 Raised: $6,820 Potato Salad Kickstarter Recently landing among the most notorious of wacky crowdfunding campaigns, Zack (Danger) Brown’s Potato Salad Kickstarter project exceeded his expectations. Goal: $10 Raised: $55,492 The Menurkey Menurkey.com Goal: $25,000 Raised: $48, 345 Combat Kitchenware Goal: $7,000 Raised: $46,261 Pi Pie Pans Goal: $2,000 Raised: $17,542 Squirrel Census Live

Le crowdfunding local : TPE, commerce, artisanat, ESS - Bulb in Town L’économie collaborative Un modèle en croissance fulgurante Une récente étude réalisée pour La Poste [1] en France relève qu’un Français sur deux pratique déjà l’économie collaborative (essentiellement la consommation collaborative). Cela recoupe une autre étude récente faite aux Etats-Unis [2]. Plus impressionnant encore, les courbes d’évolution du phénomène (qui feraient plus d’un envieu du côté de l’économie classique) montrent un bon doublement d’échelle à chaque année. Le crowfunding a soulevé 2,7 milliards de dollards en 2012 et plus de 5 en 2013 ; l’économie collaborative représente une trentaine de milliards en 2013. Ceux qui connaisent l’histoire des grains de riz dont le nombre double sur de case en case sur un échiquier (ou la métaphore du nénuphar) ont compris que très rapidement, cette nouvelle économie va disputer une part non négligeable à l’économie classique (51% des Français pensent que ces pratiques seront amenées à se développer). Rapide présentation Mode de fonctionnement En découlent : Annexe

Le crowdfunding de A à Z Réalité pour certains, le crowdfunding est encore un concept, voir une utopie pour beaucoup. Pourtant, il suffit de jeter un coup d'oeil aux projets déjà financés sur Ulule pour voir qu'une communauté solide et beaucoup de motivation, ça peut faire bouger des montagnes. Avant de rentrer dans le vif du sujet, une introduction au crowdfunding s'impose. Pour résumer donc, le crowdfunding c'est un projet, des gens, des réseaux sociaux. Le crowdfunding, ce n'est pas un don désintéréssé, il ne s'agit pas d'actions de charité. Passons à présent à l'étape concrétisation. C'est clair ? Parés pour la suite ? ABECEDAIRE DU CROWDFUNDING (work in progress) A comme Amis : Ce sont vos premiers soutiens, vos premiers ambassadeurs, vos premiers fans (après maman). B comme Bienvenue : Un projet en crowdfunding, c'est aussi une invitation à partager des idées prosaïques, sociales ou farfelues ! C comme Communauté : C'est la base, la double (voir la triple base). T comme Tu arrives bientôt au U

Un bel exemple de crowdfunding: 300.000 euros récoltés en 1 heure | Entrepreneuriat MyMicroInvest a organisé hier au salon Digital First à Tour & Taxis (Bruxelles) sa 3e opération de crowdfunding « live », filmée et relayée en direct sur les réseaux sociaux et le web. Originalité de cette édition : les start-up en recherche de « financement par la foule » étaient « challengées » par un trio d’entrepreneurs bien connus, à savoir les frères Zurstrassen (José et Jean) et Grégoire de Streel, les fondateurs de Skynet et Keytrade Bank. A l’époque, ils avaient sorti chacun entre 12.500 (pour Skynet) et 20.000 euros (pour Keytrade) de leurs poches. « J’avais emprunté à la Générale de Banque », se souvient José Zurstrassen (par ailleurs président de MyMicroInvest). Les banques étaient sans doute moins réticentes que maintenant « mais nous devions faire de l’argent plus rapidement que les start-up actuelles ». Fin de la parenthèse historique. En 2014, ils auraient sans doute fait appel au financement participatif. Une étude partielle

3 campagnes de crowdfunding pour donner du sens à votre argent Dynamique Entrepreneuriale Avec des taux historiquement bas et une opacité de moins en moins bien acceptée quant à l'utilisation des fonds qu'ils leur confient, un nombre grandissant de Français se détournent des banques pour gérer leur épargne. Il faut dire que le taux de 1% proposé par exemple par le Livret A peut pousser à s'interroger sur les alternatives disponibles. Parallèlement, la finance participative séduit de plus en plus les Français et les sites de crowdfunding se multiplient. Les entreprises qui aiment entretenir un échange direct avec leurs clients et qui ont, de leur côté, parfois du mal à accéder aux financements classiques, notamment bancaires, plébiscitent elles aussi ce mode de financement et sont nombreuses à tenter l'aventure.Dynamique Mag a choisi de mettre en avant 3 campagnes en cours, qui ont besoin de votre soutien, et qui ont retenu l'attention de la rédaction car elles répondent à cette ambition de donner plus de sens à votre épargne. Reste : 33 jours

La disruption, obsession stérile des grandes entreprises Innovation Le 21/03/2017 L’innovation radicale est sur toutes les lèvres. L’innovation radicale obsède, dans les entreprises comme dans le monde académique, de même que son néologisme français, l’« ubérisation » (même s’il ne s’agit pas exactement de la même chose), que ce soit en France ou dans la Silicon Valley. Les responsabilités sont partagées : les entreprises n’ont plus besoin de prouver leur soif insatiable de terminologies nouvelles. Les trois bémols de la disruption selon Christensen Si la disruption est donc omniprésente dans les têtes et dans les discours, son utilité est-elle à la hauteur de sa popularité ? 1. 2. 3. Si la théorie de la disruption n’est pas l’arme fatale qui peut permettre aux grandes entreprises de comprendre le succès des innovations radicales passées et de préparer le succès des innovations radicales futures, vers quoi se tourner ? Les deux dimensions du succès d’une innovation radicale Aucune solution miracle

Le crowdfunding se décline à toutes les sauces INTERNET - Musique, presse, équitation, littérature... Les internautes ont l'embarras du choix pour financer des projets estampillés participatifs... Le crowdfunding est à la mode et de nombreux sites surfent sur cette tendance. Sandrine Cochard Le reste de l'actualité en vidéo Crowdfunding Vacations Is a Trend That Needs to Stop Online crowdfunding tools have made possible many amazing opportunities that were previously long shots. For scrappy entrepreneurs, generous donors can provide financing that no bank or venture capitalist would likely offer. For those not launching a product, crowdfunding also offer hope in the bleakest of circumstances: Campaigns have raised money for the unemployed, the gravely ill and even funerals. But the practice of setting up a campaign to raise money has gone too far. And it's time we called it out. The Wall Street Journal interviewed several people who have turned to crowdfunding sites — including Kickstarter, Indiegogo, GoFundMe and Tilt — to ask family, friends, acquaintances and strangers to contribute to activities that can only be described as leisure. Whether it's a holiday in Tuscany, a honeymoon in Bora Bora or a graduation trip around the world, these requests are anything but necessary. Here's a hint: She might not have realized it, but they were being polite.

Related: