background preloader

Et si j’abandonnais Scoop.it ?

Et si j’abandonnais Scoop.it ?
edit du 29 mai 2014 Cet article ayant suscité beaucoup de commentaires, je vous invite à les lire attentivement. Des précisions sont apportées, qui viennent notamment atténuer un peu mes propos tenus ici et m’ont inspiré pour l’article suivant (De la nécessité de revoir constamment son schéma de veille) Merci. J’utilise Scoop.it depuis un bon moment, et je dois dire que c’est un bien bel outil de curation. J’en avais d’ailleurs fait une présentation, suite à une webconférence qu’ils avaient organisée et que j’avais suivie.Je ne reviendrai pas sur l’intérêt de cette plateforme, qui peut apporter une réelle plus-value dans le cadre d’une veille thématique. Oui mais voilà, comme beaucoup d’outils, les conditions d’utilisation évoluent, forçant les utilisateurs à passer à une version payante (la version pro) qui n’est pas donnée : presque 13$ par mois ! Plusieurs aspects me dérangent. Plus récemment, deux évolutions m’ont chagriné : Du coup, j’envisage sérieusement de me passer de Scoop.it. Related:  Veille dans un domaineveille et curation

Augmenter sa visibilité Google avec les microformats | Hi-Commerce Préalable : entendons-nous bien d’entrée, nous allons parler ici de visibilité et de chiffre d’affaire, pas de technique informatique « pour se faire plaisir ». Les microformats sont utilisés par Google depuis 2009-2010, et pourtant, combien de boutiques en ligne les utilisent t-elles de nos jours ? En effet, les microformats offrent des avantages indéniables. Plutôt que de vous les présenter pour la énième fois, je préfère vous renvoyer vers cet article de référence. Puisqu’une image vaut mieux qu’un long discours, allons voir directement sur Google ce qu’il en est, et cherchons « bijoux vintage » : Sur les sept premiers de la première page, nous trouvons : Un site bénéficiant d’un nom de domaine correspond exactement à la recherche (no comment), www.bijouxvintage.com, avec des bijoux de luxe proposés le plus souvent à plusieurs milliers d’euros. Prenons un autre exemple sur une requête très concurrentielle : « pantalon femme » :

Connaissez-vous un outil permettant d'organiser une veille partagée par thème sous la forme de liens et/ou de documents ? | Skiller Personnellement je recommande vraiment l'appli TRELLO. Très agréable à utiliser mais surtout très pratique. on peut créer des boards, les organiser en sous dossiers dans lesquels on ajoute des liens, des photos (pour une meilleure visualisation), des checklists ...et aussi des tags (label), des commentaires . Le board est soit privé soit publique et il est possible d' inviter un ou des membres pour consultation ou modification. il est bien entendu possible de selectionner qui voit quoi. vidéo de démo : www.youtube.com/watch? Sinon j'utilise EVERNOTE aussi, qui n'est pas mal non plus mais en outil collaboratif, je confesse une nette préférence pour TRELLO.

Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web. Vous avez dit « Curation » ? La curation avec Scoop.it Présentation du service en janvier 2011 sur Le blog du modérateur « Curation » ou webinage ? Les outils de curation Scoop.it Procédure Lancez-vous ! 1. 4.

Inoreader pour partager votre veille en mode réseau social | Outils Froids Nous l’avons vu dans le dernier article, Inoreader permet d’intégrer et d’interagir avec de nombreux médias sociaux. Si toutefois vous ne souhaitez pas vous disperser il est possible de mettre en œuvre les fonctionnalités de réseau social de ce service afin de partager vos contenus sur une page profil publique à laquelle il sera possible de s’abonner. Activer votre profil dans Inoreader Pour cela vous devez d’abord activer les fonctions sociales de votre compte: Roue crantée en haut à droiteChoisissez « Préférences »Puis « Profil »Cochez la case « Activez les fonctions sociales »Choisissez les options qui vous intéressent à partir des nouvelles options qui se présentent sous forme de cases à cocherRemplissez le résumé de profil qui sera visible sur votre page profil publique Vous pouvez maintenant accéder à votre profil en cliquant sur la roue crantée en haut à droite, puis en choisissant « Profil » dans le menu. S’abonner au profil d’un utilisateur d’Inoreader? Cliquez sur « Publier »

De la nécessité de revoir contamment son schéma de veille #scoopit #Twitter Mon article précédent où j’envisageais de quitter Scoop.it du fait des modifications successives (c’est-à-dire des limitations de plus en plus grandes) pour les personnes utilisant la version gratuite de la plateforme, a suscité bon nombre de commentaires, dont plusieurs de Marc Rougier. La réaction du fondateur toulousain de Scoop.it, établi maintenant aux États-Unis, a été rapide et les échanges qui s’en sont suivis assez intéressants. Je remercie tout le monde d’avoir alimenté le débat. Je disais d’ailleurs dans un de mes commentaires que j’avais été un peu sévère dans mon article. Scoop.it reste un bon outil pour le veilleur, qui allie simplicité et efficacité dans le processus de veille. Par contre, au fil des échanges, j’en suis arrivé à la conclusion (surement provisoire) que tous ces changements étaient peut-être une chance. En ce qui me concerne, le topic sur l’encadrement des établissements scolaires et celui du numérique à l’école sont mes deux principaux thèmes de veille.

Lancement orchestré, la vérité Sauf à ne pas vous intéresser au blogging, ce qui, pour un blogueur serait pour le moins étrange, vous avez sans nul doute entendu parler des « lancements orchestrés » ou « super lancements ». Nous avons la malchance en France d’avoir trois escrocs notoires qui utilisent abondamment cette technique pour faire leur business. De prime abord, cette technique pourrait paraitre extraordinaire. Elle se résume à une phrase : « comment jean louis, perdu en dans le trou du cul du monde a réalisé 32.251,21 euros en moins d’une semaine » Là, vous êtes sous le charme. Merde quoi ! Nos escrocs vont nous expliquer que cette méthode s’inspire de ce que fait Apple avec ses produits. La technique des supers lancements, utile pour le débutant ? Le lancement orchestré, la fausse bonne idée Le principe est assez simple : un ebook gratuit à télécharger contre une adresse mail. une séquence mail à expédier de façon régulière, pour tenir l’internaute en haleine. Mais. Que se passe-t-il entre deux lancements ?

Un catalogue de plus de 100 outils gratuits pour la veille Voilà une ressource très précieuse pour les amateurs ou professionnels de la veille réalisé par la Haute-école de gestion de Genève : un catalogue de plus d’une centaine d’outils gratuits (ou presque) à utiliser pour mettre en place une surveillance active sur le web. Présentation. Un grand merci à Raphaël Rey, assistant d’enseignement à la HEG qui a réalisé cette étude. L’avantage de ce catalogue est que l’ensemble des outils sont classés en 9 grandes catégories, qui couvrent les grandes étapes du cycle de la veille (passé l’expression des besoins), avec notamment : plus d’une cinquantaine de moteurs généralistes ou spécialisés pour effectuer un sourcing (méthode pull)plus d’une vingtaine d’outils (en passant par Feedly ou Inoreader) pour la mise sous surveillance grâce aux outils de collecte automatisée (méthode push)une vingtaine d’outils pour le stockage, le traitement puis pour la diffusion de l’information (visualisation de données, diffusion manuelle ou automatisée, etc.)

Sélection de Scoop.it : outil de curation humaine Quelques Scoop.it de l’ académie : Quelques scoop.it en TIUC et TICE de Karen Chabriac Des Scoop.it réalisés par des collègues du GAPD de l’ académie de Toulouse collaboratif sur la thématique de la veille des élèves, veille individuelle, veille collective Curation d’ Anne Delannoy Réseaux sociaux et identité numérique + usages pédagogiques et professionnels de Facebook ou google+Curation de Florence Canet ( Lycée Charles De Gaulle - Muret ) Des ressources sur un sujet sensible : Les learning center et le CDI Outils de social bookmarking : comparatif de delicious, diigo et pearltrees Accueil > Boîte à outils, CDI, Etudiants 2.0 > Outils de social bookmarking : comparatif de delicious, diigo et pearltrees On désigne par « social bookmarking » le fait de stocker, de classer et de partager des signets. Ces derniers, appelés également favoris ou marque-pages, sont des pages Web au contenu pertinent auxquelles on souhaite avoir un accès ultérieur facilité. Cette activité participe pleinement à la veille informationnelle. En pratique : Vos pérégrinations sur le Web vous ont amené à découvrir des sites/pages dignes d’intérêt. retrouver vos favoris de n’importe quel ordinateur connecté à Internet,gérer une très grande quantité de signets,découvrir des sites à l’intérêt similaire en navigant dans les favoris publics des autres utilisateurs. Tableaux comparatifs des (principaux) outils : Tableau inspiré et mis à jour à partir de celui de Nicole Corsyn WordPress: J'aime chargement…

Related: