background preloader

Ma bibliographie influente

Ma bibliographie influente

Apprentissages en liberté Coaching, co-design, innovation agile et facilitation métamorphosent les façons d’apprendre. La libération des énergies créatrices Les organisations hiérarchisées et bureaucratiques ont leur « plan de déploiement » pour atteindre leurs « objectifs ». Les racines de leur philosophie d’action et de leur vocabulaire restent empruntés à un monde militaire ancien où le centre domine et adresse ses ordres et ses circulaires à des exécutants pour créer un mouvement. Parallèlement, des entreprises agiles s’inventent en même temps qu’elles créent de nouveaux services à valeur ajoutée. Quatre dynamiques libérant les énergies créatrices participent de la métamorphose : la facilitation, le co-design, l’innovation agile et le coaching. Dynamique 1 : La facilitation La facilitation est une approche qui aide des collectifs à s’autosaisir de leur envie de métier et de transformation de celui-ci, de donner à chacun une place et un rôle à la hauteur de son engagement à embarquer manager et équipe. Sources :

L'enseignement explicite : une méthode adaptée pour les élèves en difficulté Il y a une petite guerre dans le milieu de l'éducation. Pas de panique, ce conflit n'a rien de dangereux. Il n'est qu'idéologique. Or, un autre camp, celui d'un enseignement plus explicite est en train de reprendre de la vigueur depuis quelques années. Explicite n'est pas que magistral Même s'il s'agit d'une méthode plus « passive », il serait plus qu'erroné de croire que l'enseignement explicite n'est qu'une nouvelle façon de nommer les cours magistraux. Ensuite, les cours se déroulent en trois volets. Par la suite, une fois la nouvelle notion inculquée, c'est la pratique guidée qui se met en place. Aider les élèves en difficulté Mais pourquoi cette approche revient-elle peu à peu dans l'actualité éducative? Toutefois, comme le précise le chercheur Clément Gauthier dans un papier publié en novembre 2014, il ne faudrait pas voir cette approche comme un nouveau dogme. Par contre, il faut savoir qu'elle est extrêmement exigeante pour le professeur. Références Appy, Bernard.

Écosystème des outils collaboratifs Si vous recherchez un «outil collaboratif» dans Internet, vous serez assurément submergé par le flot de propositions : plusieurs centaines, avec chacune leurs caractéristiques imbattables. Certains services ne font qu’une seule chose, comme le partage d’écran, la présentation en 3D ou la vidéoconférence, alors que d’autres intègrent plusieurs fonctions différentes allant de la communication à la gestion de projet en passant par le dépôt de documents. En intégrant plusieurs services complémentaires, des géants comme Google et Facebook ont littéralement fait disparaître la plupart des services de petite taille. Qui utilise encore une application dédiée de chat ou de messagerie instantanée ? Certains services, comme la navigation partagée ou le partage de signets, se sont trouvé des niches mais la plupart, même excellents comme EditGrid, sont disparus. Choisir Pour s’y retrouver, voici quelques critères simples pour préciser les besoins. L’activité Le flux La durée Communication Organisation

The Importance Of Creativity In The Classroom Image via Flickr by Linus Bohman In his popular TED talk, Ken Robinson made the powerful point that most of the students doing work in your classrooms today will be entering a job force that none of you can visualize. That talk is from almost ten years ago, so we already know he was right and can only assume he’ll continue to be so in the years to come. Learning a specific skill set doesn’t have the value in today’s world that it once did. Schools and businesses throughout the world are latching onto this idea. But this trend toward valuing creativity goes beyond the big tech companies that have long treated “innovation” as a buzzword. Creativity is no longer seen as just being for artists and musicians (not that that view was ever accurate). Introducing more creativity into your classroom and assignments doesn’t have to make your job harder. 1. You can provide them the subject to cover, but give them some freedom in how they complete it. Even better, have them mix and match formats. 2.

theconversation Les réformes successives proposées au sein de l’Éducation nationale suscitent à chaque fois discussions et clameurs, animant ministère et corps enseignant pour de longues palabres. Je ne rentrerai pas dans le débat de la « réformyte » car il me semble honnête de réformer une institution pour la faire coller au plus près des réalités sociales dans lesquelles elle se situe. Mais, côtoyant depuis quelque temps le monde de l’entreprise privée, je m’interroge. Mon interrogation émane de trois constats. Problème de la vocation des enseignants versus la formation professionnelle Les enseignants pâtissent d’un corps de métier fondé sur la vocation et non sur l’apprentissage solide d’un métier, ce qui est source de nombreuses tensions quotidiennes. On remarque ainsi un effet de double bind ou double contrainte, conforme à la théorie communicationnelle de Gregory Bateson. Le cas des dispositifs d’aide mis en place par les rectorats en est une bonne illustration.

Les meilleures conférences TED sur l’éducation Sir Ken Robinson nous expose d’une manière amusante et profonde la nécessité de créer un système éducatif qui favorise (plutôt que rabaisse) la créativité. Sir Ken Robinson plaide pour un apprentissage personnalisé en lieu et place des enseignements standardisés – il s’agit de créer les conditions où les talents naturels des enfants peuvent s’épanouir. Sugata Mitra nous fait part de son audacieux projet : construire l’Ecole dans le Cloud, un laboratoire d’apprentissage en Inde où les enfants reflechissent et s’entraident ensemble en utilisant les ressources et le parrainage à partir du Cloud. On y découvre sa vision pour les Self Organized Learning Environments. Dans une culture où être sociable et ouvert sont des qualités valorisées plus que toutes autres, il peut s’avérer difficile, voire honteux, d’être introverti. Le monde change bien plus vite que la plupart des gens ne s’en rendent compte. When 13 year-old Logan LaPlante grows up, he wants to be happy and healthy.

Comment stimuler la créativité de ses équipes ? 02 Mai Comment stimuler la créativité de ses équipes ? Publié à 06:32h dans Management par Pépite SC Certaines entreprises ont parfois tendance à tout miser sur l’exploitation. Or, la créativité des équipes de l’entreprise fait partie des points clés à suivre pour avancer vers la prospérité et défier la concurrence. Une observation des équipes s’impose Dans un premier temps, contentez-vous d’observer vos équipes en vue de distinguer les plus créatives. Priorisez la transparence Il est difficile de se motiver au travail lorsqu’on ignore le but à atteindre. Proposez une récompense Pourquoi développer sa créativité sans reconnaissance ? Qui dit routine dit démotivation Aidez vos collaborateurs à casser la routine du quotidien en réalisant des séances d’ »incentive » et de team building. Renforcez la communication Des idées, tout le monde peut en avoir, mais combien ose les exprimer ? Les actions doivent, avant tout, commencer par vous.

Focus sur le « management agile » 21 Oct Focus sur le « management agile » Publié à 07:20h dans Management par Pépite SC Évoluant au même rythme que la société et l’univers entrepreneurial, les entreprises se trouvent dans l’obligation de suivre les innovations en matière de management. Entre le top-down et le bottom-up qui demeurent le schéma classique des relations et des marges d’action, le management agile intervient sur le middle. Le concept d’agilité Il s’agit d’un concept qui a vu le jour dans les années 90. Les objectifs du management agile Parce que le principe du management agile repose sur la performance et la satisfaction de la clientèle, le premier objectif de la démarche est la conservation, voire l’acquisition, des parts de marché. Entre les mains du manager Bien qu’il s’agit d’un middle management, le changement relève toujours de la volonté du ou des managers qui doivent mettre en œuvre un plan d’action efficace.

L'agilité au service de l'école Le management agile au service de l’école : Avec l’introduction du numérique les frontières spatiales et temporelles de la classe ont changé. Faire le choix du numérique, c’est entrer dans un écosystème d’apprentissage qui demande une forme de lâché-prise pour l’enseignant. Comme professeur, il me fallait trouver une autre technique de gestion de la classe qui puisse engager l’élève dans le changement. Favoriser la simplicité : J’ai souvent été bluffé par des applications. L’enseignant agile s’appuie sur deux principes pour penser son scénario pédagogique : une complexité à taille humaine et la culture client. Savoir bricoler Parfois, le numérique nous joue des tours et la classe peut rester bloquée pour des raisons techniques. L’agilité c’est le mouvement et le bricolage. Je dois le dire, j’admire la patience dont les élèves font parfois preuve face à un obstacle et la capacité créative à contourner l’obstacle. Aider à devenir autonome : Favoriser l’épanouissement : Sources

A quoi ressemblera le manager 3.0 dans l’entreprise de demain ? | L'Atelier : Accelerating Innovation On parle beaucoup de réorganisation du monde du travail, de nouvelles manières de faire et de produire dans un écosystème plus local qui se passerait d’intermédiaires. Quelle place et quel rôle alors pour le manager dans l’entreprise de demain ? Le monde de l’entreprise est en pleine mutation. Des transformations substantielles, qui suivent les mouvements et les fluctuations d’une révolution encore plus grande : celle du numérique. A l’appui des transformations digitales des entreprises, de nouveaux modèles d’organisation du travail dessinent de nouvelles logiques de production et de nouvelles perspectives d’innovation. Suite au panorama général de ces nouveaux modèles qui entendent optimiser le fonctionnement des sociétés de demain, ressort une interrogation fondamentale : quels effets ont ces mutations sur les métiers ? Le management, fille des révolutions Le management est fille des révolutions. Mais ces modèles ne peuvent tenir qu’un temps, l’humain surgit toujours à un moment.

Philippe Rodet : “Pour être efficace, le concept de 'management bienveillant' doit être porté par le sommet de l'entreprise” Dans son dernier ouvrage co-écrit avec Yves Desjacques, "Le management bienveillant", Philippe Rodet nous explique comment il est possible, grâce à ce type de management, d'améliorer notamment la créativité et l'engagement en entreprise, tout en réduisant le stress. Bien-être et travail Ajouter au classeurSuivre ce contributeurLecture zen Intéressé par cet auteur ? Pour retrouvez facilement ses articles dans votre compte et recevoir une alerte à chacune de ses contributions : Lire ou relire plus tard Pour classer cet article et le retrouver dans votre compte : Besoin de vous concentrer Pour lire cet article dans sa version zen : Je m'abonne Atlantico : Comment définiriez-vous la notion de "bienveillance" ? Philippe Rodet : En quelques lignes, je vais essayer de faire apprécier l'évolution du concept de bienveillance à travers trois grands auteurs : Aristote, Thomas d'Aquin et Emmanuel Kant. Pour Aristote, être bienveillant, c’est par principe souhaiter gratuitement du bien aux autres. Télécharger

Management : quelles sont les attentes des générations Y et Z ? Qui sont ces jeunes diplômés et étudiants de la génération Y et Z dont on fait des statistiques et dont le comportement est analysé à la loupe ? Comment faut-il les manager et sont ils si différents ? Le cabinet d'étude Universum a tenté de creuser le mystère de ces nouvelles générations, dernières arrivées sur le marché du travail en réalisant une étude auprès de 18 000 étudiants et jeunes diplômés avec première expérience professionnelle dans 19 pays. Profils générationnels Première différence, la génération Y est née presque majoritairement avant l'avènement d'Internet (entre 1984 et 1996) tandis que la génération Z est, elle, immergée dans la culture numérique depuis le plus jeune âge. Pourtant, la génération Y est encore plus observée au microscope que sa consoeur, car déjà intégrée sur le marché du travail. Cette génération a grandi dans un tumulte technologique sans précédent et en accélération permanente. Qu'attendent les générations X, Y et Z ? 1. 2. 3. 4.

Qui sont les "nouveaux travailleurs" ? Neuf caractéristiques d'une culture émergente Remix est la plus grande communauté de coworkers à Paris - 4 espaces et 300 coworkers. (Crédit : Laure Bernard) Bâtir une communauté, assise sur un socle de valeurs et mue par une énergie authentique, humble, et totalement axée sur une façon différente de voir le travail et sa vie dans le travail. Voilà le Remix Coworking tel que nous l’avons imaginé avec mon associée, et créé en janvier 2013. ​L’émergence d’une nouvelle culture Voici quelques traits marquants de cette culture : - Le blurring : La propension à mélanger vie privée et professionnelle. - L’incertitude joyeuse : La faculté à évoluer avec panache et positivité dans un environnement chaotique et sans visibilité. - Le slashing : Effectuer plusieurs métiers successivement ou simultanément qu’il faut comprendre comme la capacité de réinventer dynamiquement sa vie (par nécessité et parfois par envie) - L’agilité : Il s’agit de la mise en conformité de la vision avec l’exécution. ​​

Related: