background preloader

Comment convaincre les gens

Comment convaincre les gens
5 méthodes:Les basesVos compétencesLa motivationLes stratégiesAgir comme un commercial Convaincre les gens que votre voie est la meilleure est souvent très difficile, surtout quand vous n'êtes pas très sûr de pourquoi ils disent non. L'astuce consiste à obtenir d'eux qu'ils se demandent pourquoi ils disent non et avec les bonnes tactiques, cela peut être assez facile à faire. Voici comment. Étapes Les bases <img alt="Image intitulée 13110 2" src=" width="728" height="546" class="whcdn" onload="WH.performance.clearMarks('image1_rendered'); WH.performance.mark('image1_rendered');">1Reconnaissez le bon moment. <img alt="Image intitulée 13110 1" src=" width="728" height="546" class="whcdn">5Générez un besoin. Vos compétences La motivation Les stratégies Agir comme un commercial Conseils Être aimable, sociable et avoir le sens de l'humour, aide. Related:  gejulien

Comment préparer une négociation ? Comment devenir un as de la négociation ? Est-ce à la portée de tous ? Nous vous proposons un billet dans le suite de négociation : les 5 erreurs à ne pas commettre ! Un premier point et c’est une bonne nouvelle : tout le monde peut devenir un bon négociateur ! La préparation est une phase souvent négligée. Voici les différentes questions à se poser : 1 – Qui sont les acteurs en présence ? Cette phase d’identification nécessite une investigation préalable pour recueillir des informations sur les différentes parties prenantes. Leurs points forts et leurs points faibles Pour mettre toutes les chances de son côté, il est nécessaire de bien connaître ceux qui seront en face de nous. Leurs besoins et leurs objectifs Il s’agit d’une question fondamentale. La concurrence Il s’agit d’une information à ne pas négliger. 2. Écrivez clairement sur papier ce que vous désirez obtenir. 3 – Quelles sont vos stratégies et tactiques ? mode compétitif Cette approche nécessite beaucoup de prudence. 4. Conclusion

La personne âgée opposante - Gériatrie, soins palliatifs - Michel Cavey Que faire pour la personne âgée qui ne veut rien faire ? C’est là une question qui se trouve au cœur de la pratique quotidienne du soignant, spécialement en maison de retraite. On sait que les EHPAD sont des lieux de vie, et qu’il convient d’organiser celle-ci de telle sorte qu’elle ressemble autant que possible à la vie ordinaire. On sait que la personne âgée a besoin d’activité physique ; en cela elle ne diffère pas de n’importe quel humain, à ceci près qu’elle paie immédiatement, elle, les conséquences de la sédentarité. On sait qu’elle a besoin de stimulations intellectuelles, sous peine de tomber dans un état d’apathie, voire d’aggraver les conséquences d’un déclin cognitif. L’animation des vieilles personnes : Nouvelle ? On ne sera pas long à discerner que ce mouvement comporte deux aspects. Le premier aspect est l’animation proprement dite. Il y a le désir d’occuper le temps. Il y a le désir de maintenir un lien social. Occuper le temps : Stimuler le psychisme, l’intellect, le corps :

Philippe Breton, Convaincre sans manipuler. Apprendre à argumenter 1Philippe Breton, chercheur au laboratoire Cultures et sociétés en Europe (Strasbourg, CNRS), a voulu, dans cet ouvrage, transmettre les principales techniques de l’argumentation utilisant les méthodes de la rhétorique classique. Le manuel a été écrit à la suite de stages de formation animés par l’auteur dans le secteur public comme dans le secteur privé. Il fait référence aux méthodes classiques de la rhétorique mais les illustre constamment par des exemples contemporains qui proviennent soit de la littérature, soit de l’actualité ou de l’histoire, soit encore de son imagination. Ainsi l’auteur peut-il citer des discours de Nicolas Sarkozy, de Daniel Cohn-Bendit, d’Alain Madelin, de l’Abbé Pierre ou de Jacques Vergès en insistant sur les techniques argumentatives sollicitées par ces grands orateurs. 2L’argumentation, selon Breton, est une pratique humaniste et citoyenne qui trouve son origine dans la démocratie classique.

L'écoute active L'écoute active Comment pratiquer l’écoute active? Pour simplifier, considérons qu’il s’agit de savoir écouter et de savoir activer l’expression de l’interlocuteur. bien écouter, c’est d’abord être en EMPATHIE, ce qui revient à isoler soigneusement ce qu’exprime votre interlocuteur de ce que nous ressentons nous-mêmes en l’écoutant (en particulier sympathie ou antipathie). C’est d’abord se taire lorsque votre interlocuteur parle ou lorsqu’il cherche la suite de ses idées: la première technique d’écoute active est donc LE SILENCE. Ainsi votre interlocuteur reconnaîtra comme dans un miroir l’image de ce qu’il a dit ; cette image l’aidera à clarifier son point de vue et à l’approfondir (la reformulation a un effet de “rebond”) : ainsi, il se sentira compris et encouragé à s’exprimer. La reformulation-écho s’appuie sur un mot fort (qui vous semble avoir une signification importante, à l’instant, pour votre interlocuteur ... et pas pour vous nécessairement). Source:www.inh.fr

Techniques de negociation CSI info 9 Chapitre 7 Techniques de négociation et gestion de conflit Techniques de négociation La capacité à négocier est une aptitude très importante chez un gestionnaire de projet. Dans ce manuel, nous ne pourrons pas vous fournir un aperçu complet des qualités d’un négociateur. Approche de la négociation Une approche très courante de négociation est celle qui dit ‘Je veux obtenir ce pour quoi je suis venu, je veux gagner la négociation, et si je gagne l’autre partie aura perdu’. Gagne-gagne C’est la situation dans laquelle les deux parties obtiennent au moins partiellement ce qu’elles veulent. Gagne-perd C’est la situation classique décrite plus haut – s’il y a un gagnant, alors, par définition, il y doit y avoir un perdant. Perd-perd Si les deux parties sont déterminées à ne pas laisser l’autre gagner, elles peuvent toutes deux finir par ne pas atteindre leur objectif. Le processus de négociation Vous pouvez diviser le processus de négociation en : 1. Fixez des objectifs clairs 2. 3.

Amener une personne dépendante à accepter de se faire aider La loi du 24 janvier 1997 créant le Prestation Spécifique Dépendance (PSD), définit la dépendance comme “l’état de la personne qui, nonobstant les soins qu’elle est susceptible de recevoir, a besoin d’être aidée pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou requiert une surveillance régulière“. Cette définition a d’ailleurs été reprise dans la loi du 1er janvier 2002 remplaçant la PSD par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Qu’est ce que la relation d’aide et pourquoi se faire aider ? La relation d’aide peut se définir comme une relation entre deux personnes dont une accompagne l’autre. La relation d’aide s’intègre dans une relation de confiance où l’aidant est là pour « faire un bout de chemin » avec la personne à aider, en l’accompagnant dans la vie quotidienne. A quoi renvoie la notion d’acceptation d’aide ? Accepter de se faire aider c’est accepter sa perte d’autonomie et les difficultés rencontrées au quotidien. Comment lui faire accepter ? Par l’écoute

Argumentaire de vente : La méthode SONCAS Soncas = Sécurité - Orgueil - Nouveauté - Confort - Argent - Sympathie Cette méthode est bien connue par nombre de commerciaux et existe depuis de nombreuses années, elle est encore largement utilisée dans une journée de travail et peut être prise en référence dans bien des cas. Pourquoi les clients achètent-ils ?Sans doute parce qu'ils ont besoin d'un produit ou d'un service. Quels sont les mobiles d'achat ? Sécurité : le client a constamment besoin d'être rassuré sur la qualité du produit, soit par la marque, le label de qualité, la garantie ou la publicité, soit par le vendeur, d'où l'importance d'une argumentation justifiant la qualité du produit. Orgueil : fierté, vanité, amour propre, émulation, envie, sont autant d'aspects du besoin profond de s'affirmer. Nouveauté : curiosité à satisfaire, goût du modernisme, besoin de changer, envie de se renouveler, attrait de l'inconnu, tous ces facteurs peuvent jouer un rôle déterminant dans un achat. Source : businesspme

Le questionnement - questions ouvertes, fermées, d'approfondissement et inductives - capitalrh Les différents types de question La qualité de la réponse dépend, souvent, de la qualité de la question ! Mener un entretien, suppose de poser des questions ce qui n’est pas un exercice naturel pour tout le monde. Les questions ouvertes Les questions ouvertes servent à comprendre, à faciliter l'expression, à dialoguer, à échanger. Les questions d'approfondissement Les questions approfondissement servent à … approfondir la première réponse. Les questions fermées Les questions fermées servent à valider, cadrer et obtenir un accord. Les questions inductives Les questions inductives sont le plus souvent des questions fermées dont la réponse est plus ou moins contenue dans la question ! La reformulation La reformulation est certainement un des points les plus évoqués quand on parle de communication. Exemples de reformulation

Faire face au refus d’aide d’une personne âgée L’intervention d’une aide à domicile peut être perçue par votre proche âgé comme une intrusion dans son quotidien. Comment le convaincre d'accepter de se faire aider ? Il n’est pas facile de dépendre d’un tiers dans les actes de la vie quotidienne. Face à ce type de refus, sécurisez la personne dans son identité, par la reconnaissance de ce qu’elle est en tant qu’individu et non en tant que « malade », ou « personne dépendante » peut alors faciliter son acceptation. Ne pas imposer. Présenter les avantages d’être aidé. Proposer un essai. Si votre proche maintient son refus d’aide au repas, à la toilette, faites intervenir son médecin qu’il sera plus disposé à écouter sur l’importance de recevoir des soins. Ce que la loi prévoit Le refus d'aide des personnes âgées à domicile n'est pas encadré par la loi comme peut l'être le refus de soins.

121 techniques de persuasion pour influencer les gens Nous vivons tous des vies différentes et il peut y avoir certains d'entre vous là-bas qui vont au combat chaque jour au sein de votre propre société. Pour cette raison, j'ai créé une liste de toutes les techniques de persuasion connus que de persuasion maîtres utilisent pour influencer les gens et obtenir ce qu'ils veulent. Néanmoins, s'il vous plaît prendre note que le pouvoir implique une grande responsabilité. Comment rendre les gens Coopérer 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. Les techniques de mise en miroir et de jumelage 10. 11. 12. 13. 14. L'application de dissonance cognitive 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. Création d'un sentiment d'obligation 22. 23. 24. 25. The Power Of Groupthink 26. 27. 28. La loi de la rareté 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. Le langage de la persuasion 36. 37. 38. 39. 40. 41. 42. 43. 44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. 51. 52. 53. 54. 55. 56. 57. 58. Distinction et du contraste 59. 60. 61. 62. 63. 64. 65. 66. Le pouvoir de suggestion 67. 68. 69. 70. 71. 72. 73. Amener les gens impliqués 74.

Related: