background preloader

Codecademy, le site pour apprendre à coder, est disponible en français

Codecademy, le site pour apprendre à coder, est disponible en français
Faut-il aller plus loin dans l'enseignement de la programmation informatique, en l'intégrant à l'éducation scientifique (en plus des mathématiques, des sciences expérimentales et de technologie) voire en lui permettant d'être une matière à part entière dans le programme ? Et, si oui, à quel moment doit-on commencer à initier les jeunes à cette discipline ? Au lycée ? Au collège ? À l'école ? Ces questions ont récemment été traités dans un rapport d'information sur le développement de l'économie numérique française, enregistré le 14 mai dernier par les députées Corinne Erhel et Laure de La Raudière. Des sessions d'éveil dès le primaire ? Dans celui-ci, il est préconisé "de mettre en place des sessions d’éveil au codage dès l’école primaire et de rendre obligatoire l’enseignement de l’informatique dans le cycle secondaire". Dans le système éducatif actuel, il n'y a pas d'enseignement de ce type avant le lycée. L'alphabétisation numérique Aux USA, le code est perçu comme un enjeu Related:  tuto - moocDataLe code

Crowdfunding : comment choisir son site ? Pour les entreprises, le crowdfunding s’impose désormais comme un mode de financement à part entière. Au premier semestre 2014, selon l’association Financement Participatif France, 66,4 millions d'euros ont été collectés sur les plateformes, le double de l'année dernière pour la même période. Du coup, les sites se multiplient, on en compte une soixantaine aujourd'hui en France. Alors comment choisir le bon ? « La grille d’analyse la plus efficace s'appuie sur le projet que l’on porte et son montant » répond Jean-Baptiste Sciandra, fondateur de l’agence de conseil Crowdfunding Factory. Selon ces éléments, l’entrepreneur devra s'orienter entre trois grandes familles de sites : don, prêt ou investissement.

thunderdome-data Programmation - Comment débuter, quel langage? Comment débuter, quel langage? Introduction Une des questions récurrentes sur ce forum dédié aux débutants est "Comment débuter en programmation ?" ou parfois "Quel langage pour débuter ?". Je vais tenter d'y répondre, mais il faut bien savoir que ce genre de question est susceptible de déclencher des guéguerres de chapelles. Alors tout d'abord, il n'y a pas de langage pour débuter la programmation, du moins la programmation se commence sur papier, avec l'algorithmique. Une fois ici, on a déjà des bases saines pour commencer à programmer...seulement on ne programme pas pour programmer, il faut un but, une idée, un logiciel à faire. Une fois ces choix faits, l'éventail des langages se retrouve singulièrement restreint. Alors passons en revue les langages les plus souvent cités pour débuter, avec toujours en tête le point de vue de l'apprentissage. Interface soignée (couleurs, sons, graphismes) et un apprentissage de la programmation orientée vers la conception de jeux. Delphi/Pascal Java .Net

Axelle Lemaire veut que les enfants apprennent à coder LE SCAN - Au même titre que «le découpage et le collage», la secrétaire d'État au Numérique veut que l'école apprenne la programmation informatique aux enfants. Parlez-vous le HTML? Il est probable que non. «C'est une des clés pour que les prochaines générations maîtrisent leur environnement numérique», explique la ministre. Pour l'ancienne députée des Français de l'étranger, le codage «est une brique essentielle de la créativité, comme le collage ou le découpage. Elle ajoute: «Aujourd'hui ce n'est pas dans les programmes mais j'aimerais par exemple que le temps périscolaire permette ce genre d'ateliers un peu partout en France.» Des initiatives locales ont déjà été lancées, notamment par le collectif «Code junior». Mercredi, deux députées ont présenté un rapport sur le développement numérique qui préconise cette piste, rapporte ZDnet.fr.

Au-delà de l'effet de mode, quel avenir pour les MOOC ? De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le Augmenter sa visibilité, attirer de nouveaux étudiants, accéder à des données sur l’apprentissage, motiver ses enseignants, démocratiser l’accès à l’éducation… Les raisons pour lesquelles les établissements se lancent dans les MOOC sont connues. Mais les résultats sont-ils à la hauteur des ambitions ? Tel est l’angle d’attaque d’une vaste étude sur les MOOC conduite par le département d’éducation de l’université de Columbia. Paru à la mi-mai 2014, ce foisonnant rapport (210 pages, en anglais) est le fruit de 83 interviews auprès d’acteurs de ce domaine, issus de 62 institutions nord-américaines. Les auteurs se montrent circonspects sur l’avenir des MOOC, dont la pérennité, dans leur forme actuelle, leur semble "très discutable". Un à un, ils évaluent les objectifs mis en avant par les établissements. Les auteurs reconnaissent que les MOOC ont des effets positifs sur la manière d’apprendre. La stratégie de marque ?

La leçon de journalisme d'investigation 2.0 de Jean-Marc Manach | Mardi 20 Mai 2014 sur StreetPress.com Lundi 12 mai au Numa (link is external) – Jean-Marc Manach qui raconte 15 ans de métier dans une conférence, c’est une liste sans fin de « trucs rigolos » – c’est comme ça qu’il qualifie ses scoops, découverts à force de bidouille et de bon sens. « Animatrice de Minitel rose et vidéaste expérimental », Manach est devenu journaliste, « par hasard », à 29 ans. Quelques connaissances en programmation web plus tard, il devient @manhack (link is external), journaliste-hacker que le manuel « de recherche sur Internet » de la NSA (link is external) fait bien rigoler : « En fait, toutes les techniques présentées par la NSA pour faire de l’open source intelligence, on les connaissait déjà, c’est plutôt rassurant ! » 1Les extraits de la conférence Aux débuts d’internet, des « pédo-nazis » et des hackers « A cette époque, je cherche à apprendre à protéger mes sources. Hacker Échelon « A l’automne 1999, est lancée l’idée du Global Jam Echelon Day (link is external)~rdom/ecd/jam.html.

Les langages informatiques Février 2017 Langage informatique On appelle « langage informatique » un langage destiné à décrire l'ensemble des actions consécutives qu'un ordinateur doit exécuter. Un langage informatique est ainsi une façon pratique pour nous (humains) de donner des instructions à un ordinateur. A contrario, le terme « langage naturel » représente les possibilités d'expression partagé par un groupe d'individus (par exemple l'anglais ou le français). Les langages servant aux ordinateurs à communiquer entre eux n'ont rien à voir avec des langages informatiques, on parle dans ce cas de protocoles de communication, ce sont deux notions totalement différentes. À CHAQUE instruction correspond UNE action du processeur. Le langage utilisé par le processeur est appelé langage machine. Le langage machine n'est ainsi pas compréhensible par l'être humain, c'est pourquoi des langages intermédiaires, compréhensibles par l'homme, ont été mis au point. Un langage informatique a donc plusieurs avantages : Langage compilé

A Comparison of Five Free MOOC Platforms for Educators By the end of 2013, most top universities had started to offer some sort of MOOC (massive open online course). Now, we are starting to see the MOOC product move into both the corporate and the private realm. Companies like Google and Tenaris are using MOOCs for training their employees, MongoDB is educating developers through the MOOC medium and thousands of private instructors are teaching classes on sites like Udemy. If you are considering a MOOC for yourself or your organization, you’ll first need to determine which tool you will use to build the course. edX EdX is an open-source platform offered by edX.org. edX is suitable for organizations that want a modern, flexible, robust course-management platform. Moodle Moodle is an open-source learning management system (LMS) that allows users to build and offer online courses. Moodle is suited for organizations that want a full-featured, customizable LMS. CourseSites by Blackboard Udemy (free version) Versal (free version)

Le problème de la gauche avec internet David Golumbia (@dgolumbia), auteur de La logique culturelle de l'informatique, publie une intéressante tribune dans Jacobin, le magazine socialiste américain. Comment expliquer, questionne-t-il, que si la révolution numérique produit de la démocratie, déstabilise les hiérarchies, décentralise ce qui était centralisé... bref, favorise les valeurs de gauche, celle-ci semble alors plus dispersée que jamais, et même en voie de disparition dans les démocraties les plus avancées ? Image : l'intérieur d'un ordinateur en 3D par Fidelis. Quelle est la nature libératoire de l'informatique ? Pour David Golumbia, la raison est à chercher dans le cyber-libertarianisme. David Golumbia ne donne pas de définition précise de ceux qu'il désigne sous ce terme. Comment le solutionnisme sape les fondements mêmes de l'engagement Image : "Independence" le projet de ville autonome imaginé par Glenn Beck, l'animateur télé et radio américain libertarien décrypté par les Inrocks. A qui profite l'ouverture ?

Related: