background preloader

Les idées reçues sur les jeunes et les réseaux sociaux sont fausses

Les idées reçues sur les jeunes et les réseaux sociaux sont fausses
Ce texte a été lu 2450 fois ! Lorsqu’on parle de réseaux sociaux et de jeunes, ces derniers sont perçus comme des êtres narcissiques, dénués de toute pudeur, avec une forte addiction. Ce sont trois idées fausses selon la sociologue Joëlle Menrath qui décrit des êtres qui gèrent plutôt avec discernement leur vie numérique. Dès que le sujet des jeunes et des réseaux sociaux est évoqué, les trois premières idées qui viennent à l’esprit sont que les jeunes sont narcissiques, étalent leurs vie privée et intime, et tout cela avec une certaine addiction. Le narcissisme chez les adolescents La sociologue Joëlle Menrath dément ces trois idées. Première critique, les réseaux sociaux sont vus comme « une autoproduction, une écriture de soi et un certain égocentrisme » cite la sociologue. L’absence de pudeur La plupart de ces questions portent sur leur sexualité, mais ils restent libres d’y répondre ou pas. « Ils prennent le risque de répondre et de se mettre à nu face à des questions très intimes. Related:  Approches théoriquese-éducation

danah boyd : pourquoi avons-nous peur des médias sociaux A l'occasion de la conférence SXSW qui se tenait mi-mars à Austin, Texas, la sociologue de Microsoft, danah boyd, a donné une très intéressante conférence sur "le pouvoir de la peur chez les publics en réseaux" dont elle a publié le transcript sur son site. Son intérêt pour cette question, comme elle l'explique, vient du fait qu'elle travaille particulièrement sur les cultures adolescentes et les rapports des jeunes aux nouvelles technologies (voir les nombreux articles que nous avons consacré aux travaux de cette chercheuse). Dans ce cadre, elle observe notamment l'intimidation en ligne et est souvent confrontée aux problèmes que les jeunes rencontrent via les réseaux sociaux. L'occasion de revenir avec elle sur comment les médias en réseaux favorisent nos angoisses et comment pouvons-nous les combattre. Pour danah boyd, si l'on suit une suite de causes à effets, les choses sont assez simples. Image : l'annonce de l'intervention de danah boyd sur le site de SXSW.

E-inclusion, quartier populaire et territoire: osons l’excellence ! » Le fil des idées Si chacun peut, aujourd’hui, constater les potentiels extraordinaires ouverts par le développement de la société numérique en termes de diffusion de la connaissance, d’échanges d’idées, d’innovation sociale et économique, nous assistons, depuis plusieurs mois, à une prise en compte des enjeux sociaux liés au numérique. La problématique de l’e-inclusion émerge . Elle ne doit plus rester l’affaire de quelques spécialistes mais devenir également celle des acteurs du développement local, tant les distorsions d’usages sont flagrantes et laissent aujourd’hui nombre de personnes, notamment des quartiers populaires, sur le bord de la route de cette évolution majeure de la société. La prise en compte par les acteurs du développement social des enjeux et des potentiels du numérique reste encore trop minorée. Un contexte national qui évolue : L’accès ne fait pas tout Depuis vingt ans, la problématique de l’inclusion s’est trop focalisée sur la question de l’accès aux équipements et aux réseaux.

6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux Dans son livre, la chercheuse danah boyd explore la vie des jeunes sur Internet. Nous lui avons demandé des pistes pour comprendre leur comportement. Après dix années de travail auprès de jeunes Américains, danah boyd, blogueuse sans majuscule, chercheuse chez Microsoft Research et professeure associée à l’université de New York, publie un livre pour éclairer l’usage que les adolescents ont des réseaux sociaux. It’s complicated : the social lives of networked teens (disponible gratuitement en anglais, en attendant une traduction en français) veut expliquer aux parents ce que font concrètement leurs enfants sur Internet, s’attachant à démonter plusieurs fantasmes et à nuancer les risques les plus couramment évoqués (cyberaddiction, perte d’identité, disparition de leur vie privée, harcèlement, mauvaises rencontres). It’s complicated, du nom d'un statut Facebook, illustre toutes les facettes de cette vie en ligne qu’ont ces adolescents aux yeux rivés sur leur smartphone. 1. 3. 4. 5. 6.

Le phénomène MOOC en infographie Une formation en ligne ouverte à tous (FLOT), aussi appelée cours en ligne ouvert et massif(CLOM), cours en ligne ouvert à tous, cours en ligne (termes officiels recommandés par la Commission générale de terminologie) ou cours en ligne ouvert aux masses ; en anglais : massive open online course, MOOC), constitue un exemple de formation ouverte et à distance en télé-enseignement. Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Des ressources éducatives libres sont souvent utilisées. Le qualificatif « massif » quant à lui, est lié au grand nombre de participants : dans le monde anglophone, il peut arriver que plus de 100 000 personnes soient réunies pour un cours. Quelques infographies sur le phénomène MOOC Une infographie réalisée par BDO

Pour danah boyd, la privacy n'est pas morte - Austin, Babel Web 2 Par Jean-Samuel Beuscart danah boyd est une sociologue qui explore, depuis plusieurs années, la façon dont les gens s'approprient les médias sociaux, qu'il s'agisse des adolescents américains sur myspace, de tout un chacun sur Facebook, ou de l'élite geek sur Twitter. C'est aussi une excellente oratrice, très incisive. Bref, c'était un réel plaisir de l'entendre prononcer la conférence plénière d'ouverture du festival. La conférence portait sur la "privacy", qu'on peut traduire imparfaitement par droit à la vie privée; autrement dit, la capacité des individus à contrôler quels aspects de leur vie sont rendus publics, et à destination de quel public. Contre cette tendance, la sociologue a affirmé que les gens n'ont à aucun moment renoncé à contrôler l'information personnelle qu'ils rendent publique, et que l'affirmation contraire est le reflet d'une croyance limitée à une petite élite sociale et technologique. Il n'y a aucune raison de croire que ces enjeux soient différents en ligne.

Formation innovante : BYOD, hybride, netware, cloud, deep learning | Formation 3.0 Quelles sont les tendances innovantes en formation aujourd’hui ? J’ai repris cinq éléments innovants que je pratique dans mes propres formations : le BYOD, la formation hybride, l’usage du netware et du cloud. Et enfin, mais peut-être surtout : une stratégie de deep learning (apprentissage profond) ! J’ai lu récemment plusieurs articles sur le fait que la formation n’innovait pratiquement pas, malgré l’apparition de l’e-learning ou des MOOCs. Personnellement, je crois que c’est faux. Je crois au contraire que nous vivons une époque d’intense bouillonnement créatif autour de la pédagogie, de l’éducation et des nouvelles technologies. Tout comme l’Internet des objets favorise une interpénétration toujours plus profonde du monde physique et du Net, les outils numériques et les pratiques en présentiels se fondront davantage dans une pédagogie unique. Formation innovante La formation hybride : les avantages des deux modes Le mode présentiel Il peut se présenter de deux façons : Classe inversée

Donner du sens aux éléments de technologie : soulevons le capot du numérique Questions de sécurité Quand l’adolescence est là : « Internet on connait, ça va ». On sait [1] « mieux que les vieux comment ne pas se taper la honte sur les réseaux sociaux ». Et parfois, « beurk les cours de techno ». Ce qu’il nous faudrait, c’est un cas concret et parlant où expliquer une technologie permet de résoudre certains problèmes d’usage que nous pourrions rencontrer. D’ailleurs … oh … Excusez-moi, mais, voilà que je viens de recevoir un courriel inquiétant. C’est un mél qui semble sérieux : pas de fôte d’orthographe et une invitation à aller sur le site sécurisé mentionné, qui affiche cette page : C’est exactement la bonne présentation de Twitter, il y a bien « twitter » dans l’adresse et en plus je crois me souvenir que le « s » de « https: » veut dire sécurisé. Alors ? On a bien compris l’arnaque. Il y a une parade universelle : apprendre une bonne fois pour toute la langue dans laquelle s’écrivent ces adresses. De la notion d’identificateur de ressources universel

Légamédia : Base juridique de référence sur les pratiques numériques : expression sur Internet, données personnelles, vie privée NetPublic a déjà évoqué en mars 2013 la boîte à outils et réglementaire pour des publications Internet du site Eduscol (portail national des professionnels de l’éducation par le Ministère de l’Education nationale) appelée Légamédia. Cette base juridique se complète peu à peu et tient désormais compte de pratiques numériques non seulement concernant les publications Internet au sens large (sites, blogs, réseaux sociaux, forums…) mais également sur le volet des données personnelles, de la vie privée et des espaces d’expression sur Internet. Légamédia fait référence aussi bien pour le monde scolaire, les espaces publics numériques que pour les différents types d’organisations (entreprises, institutions, associations), internautes et mobinautes. En accès libre et fréquemment mise à jour, la base réglementaire Légamédia est essentielle à connaître et à consulter pour connaître ses droits et devoirs en terme de pratiques numériques. La base juridique Légamédia se décline en 3 rubriques :

Faut-il prescrire des comportements aux élèves en matière d'éducation aux médias ? Le cas de Child Focus | Philosophie, médias et société Par Nathalie Papleux (@napapleux – profil LinkedIn). Rédigé dans le cadre du Cours de Philosophie et éthique de la communication, Master 1 en éducation aux médias, IHECS, année académique 2013-2014. La question est de savoir s’il faut envisager de prescrire des comportements ou au contraire laisser une autonomie aux citoyens en la matière[1]. Faut-il édicter des règles, établir une charte des bons ou mauvais comportements face aux médias ? L’exemple de Child Focus : une approche essentiellement protectrice Depuis sa création, l’approche de Child Focus est celle d’une approche « vaccinatoire » qui vise à protéger les jeunes des risques et dangers des nouveaux médias. Que penser de cette approche ? Child focus est née à la suite d’une affaire judiciaire qui a bouleversé la Belgique tout entière : la disparition de deux fillettes, Julie et Mélissa, enlevées par Marc Dutroux et son complice en 1995 à Grâce-Hollogne. Mais le danger décrit par Child Focus est-il avéré ? A qui parle-t-on ?

Appel à projets « écoles connectées » dès la rentrée 2014 Rendre accessibles les usages numériques éducatifs dans tous les établissements scolaires dès la rentrée 2014 Le développement des usages numériques éducatifs constitue une priorité de la stratégie du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche visant à « faire entrer l’école dans l’ère du numérique », notamment par la mise à disposition de contenus pédagogiques et la création d’un service public du numérique éducatif. A cette fin, l’accès à un débit de qualité constitue un élément indispensable à la généralisation de ces usages. Conformément à cet objectif, les établissements scolaires de métropole et des outre-mer constituent des sites prioritaires de raccordement en fibre optique dans le cadre du Plan France Très Haut Débit, qui apporte la réponse la plus adaptée aux besoins des ces écoles, collèges et lycées. Près de 9000 établissements scolaires éligibles au soutien de l’Etat Pour en savoir plus: – Le soutien financier de l’État

Related: