background preloader

Adapter le contenu des programmes et la pédagogie aux « nouveaux » rythmes scolaires

Adapter le contenu des programmes et la pédagogie aux « nouveaux » rythmes scolaires
La question des rythmes scolaires a fait couler beaucoup d’encre et ne laisse personne indifférent. J’avais déjà pu donner mon avis avant le début de la réforme (article 1) ou encore au moment de la rentrée (article 2), quand la réforme peinait à se mettre en place en France. Ce mois-ci, nous revenons sur ce sujet en publiant, avec ma collègue de l’OCDE Nhung Truong, un numéro des Indicateurs de l’éducation à la loupe qui s’intéresse à un aspect moins médiatisé des rythmes scolaires : le temps d’instruction ( Combien de temps les élèves passent-ils en classe dans les pays de l’OCDE ? Ce temps d’instruction varie-t-il selon les pays, les matières et les niveaux d’enseignement ? Comment est-il réparti au cours de l’année et de la journée scolaires ? La France compte parmi les pays où les élèves reçoivent le plus d’heures d’instruction dans le primaire et au collège. Signaler ce contenu comme inapproprié

L'école maternelle et les nouveaux rythmes scolaires - recommandations Respecter une alternance équilibrée entre les temps d’activité et les temps calmes et de repos des enfants Le respect des cycles du sommeil de l’enfant est indispensable à l’école maternelle. Les nouveaux rythmes scolaires vise à mieux prendre en compte les besoins physiologiques de l’enfant et elle doit toujours respecter ses besoins de sieste. Si les besoins de chaque enfant sont variables, il importe de prendre en compte les besoins généralement constatés : le temps de sommeil d’un enfant de 2 ans est environ de 13-14 heures et de 12 heures pour les enfants de 3 à 5 ans.jusqu’à l’âge de 4 ans, la majorité des enfants a besoin d’un temps de sommeil dès la fin du déjeuner : une sieste d’une durée d’une heure trente à deux heures correspond à un cycle de sommeil et permet à l’enfant de se sentir reposé.Le respect de ces besoins assure l’équilibre des enfants et leur permet d’être disponibles pour les apprentissages. Les enfants ont besoin de se repérer dans les lieux de l’école.

MENE1410598C L'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires mise en place par le décret du n° 2013-77 du 24 janvier 2013 permet de mieux répartir le temps d'enseignement sur la semaine en assurant une plus grande régularité des apprentissages. Il s'agit ainsi de répondre à la nécessité d'un meilleur respect des rythmes naturels d'apprentissage et de repos des enfants afin de favoriser la réussite de tous à l'école primaire. D'ores et déjà, la quasi-totalité des communes ont élaboré leur projet horaire et l'ont communiqué aux autorités académiques. Cependant, certaines organisations de la semaine scolaire, pourtant fidèles aux principes visant à mieux répartir le temps d'apprentissage, ne peuvent actuellement se mettre en place, alors qu'elles concourent aux objectifs poursuivis par la réforme des rythmes scolaires mise en œuvre par le décret du 24 janvier 2013 et à l'enrichissement de l'offre périscolaire. 1 - Les conditions de l'expérimentation 4 - Le calendrier

Quelles écoles ont choisi de faire classe le samedi matin ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Léchenet Depuis la rentrée de septembre 2014, l’ensemble des communes doivent appliquer les nouveaux rythmes scolaires. Cette réforme propose une organisation type mais permet des emplois du temps variés. « Les Décodeurs » ont pu se procurer la base de données des emplois du temps des écoles du ministère de l’Education nationale. Les informations suivantes sont publiées telles qu’elles apparaissent sur le site à la date du 28 septembre 2014. Les écoles ayant choisi de faire classe le samedi matin se concentrent dans quelques départements. Cette base de données permet aussi de savoir que seules 27 écoles élémentaires et 23 écoles maternelles ont choisi de réduire les vacances d’été pour proposer des emplois du temps de moins de vingt-quatre heures de classe par semaine. Un très faible nombre d’écoles a choisi de libérer les élèves un après-midi entier, bénéficiant d’une dérogation dans le cadre du décret Hamon.

L'État mobilisé aux côtés des communes pour la généralisation des projets éducatifs territoriaux sur l'ensemble du territoire À l’occasion de leur déplacement aux Mureaux, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ont échangé avec des maires et associations d’éducation populaire et de jeunesse du département des Yvelines sur les conditions de généralisation en 2015 des PEDT, portés par les élus locaux pour proposer à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et de qualité avant, pendant et après l'école, organisant ainsi, la complémentarité des temps éducatifs et des interventions auprès des enfants. Conformément aux engagements qui avaient été pris par les ministres début janvier 2015, dans chaque département, les services de l’État sont mobilisés dans les groupes d’appui départementaux pour apporter conseil et accompagnement aux maires, en particulier les maires des communes rurales et des petites communes, qui souhaitent s’engager dans l’élaboration de leur PEDT.

Nouveaux rythmes scolaires: élève handicapé, qui s'en occupe Résumé : Nouvelle réforme, nouveau découpage du temps de classe qui fait la part belle aux activités extrascolaires. Mais quid de la prise en charge des élèves handicapés ? Education nationale, mairies, collectivités... Qui doit s'en occuper ? Par Handicap.fr / E. Quel impact la réforme des rythmes scolaires dans le primaire aura-t-elle sur la prise en charge des élèves handicapés ? AVS : pas concernés La bonne nouvelle de cette rentrée 2013, c'était l'embauche de 8 000 AVS supplémentaires et la professionnalisation du métier. Le Défenseur des droits alerte Déjà en novembre 2012, Dominique Baudis, Défenseur des droits, alerté par de nombreux parents, avait saisi le gouvernement sur ce sujet (recommandations en lien en fin d'article), le rappelant à ses obligations et suggérant la possibilité de prolonger la présence des AVS lors des activités extra ou périscolaires. L'Education nationale délègue "Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.

Les textes officiels Le Bulletin Officiel de l'éducation nationale (BO) Le Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative publie les textes réglementaires (décrets, arrêtés, circulaires, etc.) relatifs à la mise en place des mesures ministérielles. Il est publié tous les jeudis. Le BO est consultable uniquement en version électronique, qui peut être téléchargée. Consulter le Bulletin officiel de l'éducation nationale Le Journal officiel (JO) Le Journal officiel de la République française est le quotidien officiel édité par l'État français. Le JO consigne les événements législatifs (lois, décrets)les règlementsles arrêtésles déclarations officielles les publications légalesles marchés publics les déclarations de création des associations La date de parution au JO conditionne en général la date à laquelle s'applique un texte en raison du principe selon lequel nul n'est censé ignorer la loi, afin que tous puissent en prendre connaissance. Le code de l'éducation

La réforme des rythmes à l'école primaire L’essentiel sur la réforme des rythmes à l’école primaire L’objectif de la réforme : mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous Depuis la mise en place de la semaine de quatre jours en 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours contre 187 jours en moyenne. Ils subissent de ce fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde.Selon les scientifiques spécialistes des rythmes de l’enfant, cette extrême concentration du temps est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Les grandes lignes de la réforme : un cadre national exigeant qui favorise les ambitions éducatives des territoires Le financement de la réforme : la création d’un fonds spécifique pour accompagner l’organisation d’activités périscolaires par les communes Un outil pour la mise en œuvre de la réforme : le projet éducatif territorial Ces préconisations sont les suivantes :

Questions-réponses sur la réforme des rythmes à l'école primaire Télécharger "Les rythmes scolaires en France : le saviez-vous ?" En quoi la réforme des rythmes scolaires va-t-elle favoriser la réussite scolaire de tous les élèves ? Avec des enseignements regroupés sur seulement quatre jours par semaine, les écoliers français subissent actuellement des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Or cette extrême concentration du temps d’enseignement est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. La réforme des rythmes scolaires permettra de mieux répartir les heures de classe sur la semaine, d'alléger la journée et de programmer les enseignements à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. Les élèves seront ainsi plus attentifs pour apprendre à lire, écrire et compter, moins fatigués et plus épanouis. Quel sera le bénéfice de cette réforme pour les enfants ? L’ajout d’une matinée de classe permet-il réellement de réduire la fatigue des enfants ? Oui.

Rythmes scolaires : tout comprendre de la réforme Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Léchenet Le constat est quasi-unanime : les élèves français ont des années scolaires trop courtes et des journées trop longues. En juillet 2011, la conférence nationale sur les rythmes scolaires, réunie à la demande du ministre de l'éducation Luc Chatel, préconise dans son rapport d'orientation (PDF) un "étalement de la semaine sur au moins neuf demi-journées, dont, à l'école élémentaire, une demi-journée supplémentaire de trois heures d'enseignement (le mercredi ou le samedi)". Luc Chatel en reste au stade du constat. Devenu ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon fait de la question des rythmes scolaires une de ses premières batailles. Que change le décret ? Le décret modifie l'organisation de la semaine de classe pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires une demi-journée est ajoutée, fixée au mercredi matin, et la journée est raccourcie. xx Comment seront organisées les journées ? Pourquoi ça coince ?

Exclusif - Réforme des rythmes scolaires : quel impact sur les services des sports ? - Enquête de l'Andiis Publié le 07/02/2013 • Mis à jour le 22/02/2013 • Par Laurent Bigot • dans : France Si les plus grandes collectivités sont mieux informées et mieux organisées pour répondre à la réforme des rythmes scolaire initiée par l’Éducation nationale, toutes se disent inquiètes et désarmées. C’est ce qu’il ressort d’une enquête inédite que vient de rendre publique l’Andiiss, présentée lors des 7e Journées d’étude nationales de l’association, les 6 et 7 février 2013, à Villeurbanne, en présence d’un représentant du ministère de l’Éducation nationale Effets incertains ou négatif- Ce sentiment a tendance à leur faire anticiper des effets incertains ou négatif pour les services des sports eux-mêmes (respectivement 65% et 11%) et pour les équipements sportifs (52% et 25%). Toutes signalent par exemple que le déplacement des créneaux sportifs du mercredi matin touchera en premier lieu les associations et les scolaires, avant même le grand public. A partir de 2013 ou 2014 ?

Nouveaux horaires à l'école pour tous les élèves à la rentrée 2014 - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Une nouvelle organisation du temps scolaire pour tous les écoliers Depuis la mise en place de la semaine de quatre jours en 2008, les écoliers français avaient le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours contre 187 jours en moyenne. Ils subissaient de ce fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Selon les scientifiques spécialistes des rythmes de l’enfant, cette extrême concentration du temps était inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. La réforme des rythmes scolaires a conduit à mieux répartir les heures de classe sur la semaine, à alléger la journée de classe et à programmer les séquences d’enseignement à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. Elle a permis une meilleure articulation des temps scolaire et périscolaire et s’est accompagnée d’une prise en charge des élèves jusqu’à 16h30 au moins. Le soutien au développement des activités périscolaires

Rythmes scolaires : clichés et contre-vérités passés au crible Education Publié le 08/09/2014 • Mis à jour le 09/09/2014 • Par Stéphanie Marseille • dans : A la une, Dossiers d'actualité, France © Phovoir Rentrée 2014 : la réforme des rythmes scolaires concerne donc tous les écoliers, à de rares exceptions près. Si une poignée d’irréductibles élus frondeurs ont fait les gros titres des médias au cours de la semaine de rentrée, la vaste majorité des collectivités territoriales s’efforcent de se conformer au cadre des deux décrets. Voir le sommaire Cet article fait partie du dossier Rythmes scolaires : comment mettre en place la réforme, à quels coûts ? Chiffres-clés La réforme en chiffres Les coûts de la réforme La réforme représente un coût pour les collectivités : Vrai. Mais, corrélé aux politiques éducatives locales de chaque commune, ainsi qu’aux équipements et ressources propres à chaque territoire, le coût oscille considérablement d’une commune à l’autre : 125,5 euros par enfant à Cergy, mais 323 euros par enfant à Roubaix, par exemple. Haut de page

Related: