background preloader

Europe, le mépris des peuples

Europe, le mépris des peuples
Related:  UE, Poids des Lobbys, Conflits d'intérêts

Le Parlement européen confirme l'accord en trilogue pour que le pollen ne soit pas considéré comme un ingrédient du miel, mais comme un composant naturel, afin de permettre de contourner l’obligation d’étiquetage du pollen OGM - Europaforum Luxembourg - A Il n’y aura finalement pas d’étiquetage du pollen OGM présent dans le miel. Dans un vote très serré (283 voix pour, 248 contre et 45 abstentions) en faveur du rapport de l’eurodéputée britannique Julie Girling (CRE), le 16 avril 2014, le Parlement européen s’est définitivement prononcé en faveur de la proposition de la Commission européenne de septembre 2012 modifiant la directive 2001/110/CE relative au miel et qui visait à définir le pollen comme un composant naturel du miel, plutôt que comme l’un de ses ingrédients, conformément aux normes de l'Organisation mondiale du commerce, et contourner ainsi l'obligation d'étiquetage. Par cette initiative, la Commission entendait revenir à la situation antérieure à celle créée par un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui avait au contraire qualifié le pollen d’ingrédient du miel. Le contexte Suite au vote du 15 janvier, un accord informel avait été dégagé avec le Conseil, sans que ses résultats ne soient diffusés.

Désobéissons à l'Union européenne ! en version actualisée et gratuite Extrait de Désobéissons à l'Union européenne ! (2014) - Au début des années 1980, le Parti socialiste français au pouvoir s'est trouvé face à un choix crucial : mettre en place des mesures protectionnistes et dévaluer fortement le franc pour résister à la mondialisation, ou bien accepter le libre échange et la politique du franc fort voulus par les grandes puissances capitalistes. En choisissant l'ancrage aux États-Unis et à l'Allemagne de l'Ouest contre le bloc communiste, le Parti socialiste se plia aux exigences ultralibérales. Des arguments fallacieux, comme ceux de la « modernité » économique ou de la « contrainte extérieure », justifièrent l'abandon de ses propres valeurs sociales et l'adoption, à partir de 1982-1983, de politiques de rigueur. L’artisan de ce basculement fut Jacques Delors. La Table ronde des industriels européens est la structure qui rassemble les principales multinationales implantées sur le continent.

eKouter.net La gauche radicale en panne sur « l’Europe » Dans un article du 27 avril 2014, intitulé « L'euro : on peut s'en sortir ! » ( Guillaume Etievant, Secrétaire national du Parti de gauche à l'économie et au travail, résume la position de son organisation sur la question de la monnaie unique. L'auteur critique vertement les politiques monétaires de la Banque centrale européenne, inspirées jusqu'à la caricature des grands principes ultralibéraux, mais s'attarde surtout sur les moyens à mettre en œuvre pour en sortir. Le parti de Jean-Luc Mélenchon ne souhaite pas l'explosion de la zone euro, et encore moins sortir unilatéralement la France de l'eurozone, pour une raison principale : il faut, selon lui, une politique monétaire coordonnée à l'échelle de plusieurs pays afin d'éviter l'isolement et les politiques de rigueur. Premier point d'accord : la question de l'euro ne fait pas tout, loin de là. Aurélien Bernier

= L'HISTOIRE VRAIE = IL Y A 50 ANS, LE 6 JUIN 1964, CHARLES DE GAULLE REFUSAIT DE COMMÉMORER «LE DÉBARQUEMENT DES ANGLO-SAXONS» Est-il impossible de taxer les marchés financiers ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé A trois semaines des élections européennes, la taxe Tobin européenne – appelée aussi taxe sur les transactions financières (TTF) – est au menu de la réunion des ministres des finances de la zone euro, lundi 5 mai, et des grands argentiers des Vingt-Huit, mardi 6 mai. La TTF doit contribuer à la fois à la régulation financière, au redressement des finances publiques et à la solidarité internationale : « ces ressources additionnelles pourraient financer la lutte contre les grandes pandémies comme le sida ou le paludisme et la lutte contre le changement climatique », expliquait en janvier Pierre Moscovici – alors ministre de l'économie et des finances. Le principe de la taxe Tobin, du nom de l'économiste américain, qui, dans les années 1970, voulait lutter contre le court-termisme des marchés financiers, est celui d'une taxation très minimale de certains flux de capitaux. Un engagement du candidat Hollande Lobby bancaire

Le fascisme réel Le néolibéralisme est le fascisme réel. Il représente aujourd’hui le principal danger qui menace notre République, c’est-à-dire l’extrémisme le plus subtil et le plus incompris, donc le plus mésestimé dans sa capacité destructive. Ce nouveau fascisme se manifeste à travers une offensive généralisée contre les intérêts de la France et de nombreux autres pays, notamment européens. Il ne s’agit pas d’un vaste complot, mais d’un mode autoritaire de gouvernance qui se globalise dangereusement depuis la « Révolution Reagan » des années 80 et la dérégulation financière correspondante. Cette offensive néolibérale – multiforme et incessante – sert avant tout les intérêts de la politique étrangère des États-Unis et de leurs multinationales. La stratégie de la tension médiatique et la guerre néolibérale Le néolibéralisme est donc le fascisme réel. Puisque le néolibéralisme se légitime à travers l’arme de médiatisation massive, cette guerre est psychologique avant même d’être économique. Notes 1.

La gauche radicale et ses tabous, en librairie le 2 janvier 2014 Le 18 janvier 2014, Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français et président du Parti de la gauche européenne (PGE), était l'invité de l'animateur Laurent Ruquier dans l'émission « On n'est pas couché », sur France 2 ( Interrogé sur différents sujets d'actualité, Pierre Laurent a été interpellé par la journaliste Natacha Polony à propos de mon dernier livre, La gauche radicale et ses tabous, ce qui a donné lieu à l'échange suivant : Natacha Polony - Il y a un livre qui vient de paraître, d'Aurélien Bernier, qui est membre du Front de gauche, enfin qui est proche du Front de gauche, qui analyse les différents tabous qui, selon lui, empêchent la gauche radicale, la gauche de la gauche, de percer. Laurent Ruquier – C'est la real-politik ! Pierre Laurent – Le Parti socialiste vous obsède beaucoup, voyez. Natacha Polony – Sauf que vous avez changé de discours. Aurélien Bernier

"Les pays européens se sont engagés à accorder l'immunité totale à la CIA" Ancien rapporteur du Conseil de l'Europe et ancien parlementaire à Berne, Dick Marty a donné mercredi à la RTS quelques détails quant aux pratiques des agents de la CIA à travers le monde, au lendemain de la publication d'un rapport accablant sur les cas de torture commis par l'agence américaine. En plus d'expliquer que les agents n'étaient de loin pas tous en accord avec l'utilisation de la torture, le Tessinois indique que les pays européens ont fermé les yeux sur les pratiques de l'agence américaine. "Je crois qu'il faut rappeler, et c'est très important, que cette opération, cette politique antiterroriste, a été décidée et effectuée sous le manteau de l'Otan", précise Dick Mary. Immunité totale accordée "Les Etats-Unis ont invoqué l'article 5 du Traité de l'atlantique nord, qui dit que si un membre de l'alliance est attaqué militairement (on pense notamment au 11-Septembre, ndlr), les autres membres sont tenus de prêter assistance". Les agents de la CIA divisés gchi

Comment le lobby financier condamne Bruxelles à l'impuissance politique Au moment où chacun put prendre conscience de l’ampleur de la crise financière et de ses conséquences tragiques pour les économies européennes, l’évidence s’imposa qu’il fallait imposer des moyens de régulation et de contrôle afin d’éviter que pareil désastre ne se reproduise. Les gouvernants se multiplièrent alors en déclarations d’intentions affirmant leur volonté de se saisir de la question, et divers plans furent envisagés. Mais, comme le constate Kenneth Haar de l’ONG Corporate Europe Observatory (CEO), « la puissance de feu du lobby financier pour résister à toute réforme a été manifeste chacune des batailles sur la régulation financière depuis la faillite de Lehman Brothers ». La société civile marginalisée C’est à l’évaluation de ces moyens que s’est attaché Corporate Europe Observatory, associé à la Chambre fédérale du travail autrichienne et à la Fédération des syndicats autrichiens (ÖGB), dans un rapport publié il y a quelques jours. Quatre lobbyistes pour un fonctionnaire

Faillite de l’Union européenne en Palestine, par Laurence Bernard Vingt ans après les accords d’Oslo, l’Union européenne vient de franchir une première étape pour rendre crédible sa position officielle en faveur d’un Etat palestinien « indépendant, démocratique, d’un seul tenant et viable ». Une directive publiée en juillet 2013 rend en effet inéligible aux financements européens, à partir du 1er janvier 2014, toute entité israélienne — entreprise, université, laboratoire de recherche, association — située au-delà des frontières de 1967 et exerçant une activité dans une colonie en Cisjordanie ou à Jérusalem-Est. Cela devrait mettre fin au soutien à une société comme Ahava, qui exploite des boues et sels minéraux de la mer Morte, inaccessible aux industriels palestiniens ; ou encore à l’Israel Antiquities Authority, à travers laquelle les autorités israéliennes exercent un quasi-monopole sur la réglementation, la conservation et la présentation des œuvres archéologiques en Palestine. Taille de l’article complet : 2 197 mots. Vous êtes abonné(e) ?

Related:  Quid du résultat des Européennes 2014 ?