background preloader

Quelle continuité école-maison autour d’un usage raisonné des ENT et des tablettes ? Adeline COLLIN - EHESS

Quelle continuité école-maison autour d’un usage raisonné des ENT et des tablettes ? Adeline COLLIN - EHESS
Quelle continuité école-maison autour d’un usage raisonné des ENT et des tablettes ? Adeline COLLIN Journée d’étude organisée par l’EHESS en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale 8 avril 2014, Salle des Conférences, Lycée Henri IV, 75005 Paris Maintenant, les objets communicants font partie de l’environnement des enfants dès leur naissance. En gardant l’approche phénoménologique et interdisciplinaire qui était celle du séminaire EHESS/MEN 2013, la journée du 8 avril présentera des retours d’expériences et des études sur les interactions entre les enfants et les objets communicants en situation à la maison et à l’école. Programme 9h30 Accueil EHESS /MEN 10h-12h Supports mobiles et tactiles chez les jeunes enfants à la maison et à l’école 10h Introduction : Ethnothéories, apprentissages et contextes : Blandine BRIL (EHESS) 10h20 Children online: Home and pre-school : Lydia PLOWMAN (University of Edinburgh) Related:  Travail à la maison et numériqueReflexion

Exemples d'usages des ENT dans les disciplines Ressources numériques et Environnement Numérique de Travail « L’espace numérique de travail i-Cart est déployé dans tous les collèges de l’académie de Poitiers. Ce nouvel outil, basé sur une technologie « open-source1 », propose des services sur Internet pour la communauté scolaire de l’établissement (parents, élèves, enseignants, personnels administratifs). Les usagers ont la possibilité d’accéder à des ressources pédagogiques choisies à partir d’un portail unique.L’ENT i-Cart est accessible de tout point raccordé au réseau Internet, par l’équipe éducative, les élèves et les parents [...] L’ENT i-Cart dispose de nombreuses fonctionnalités qui servent les activités pédagogiques et administratives. » Source : Educavox, 25 juillet 2013 Pilotage et vie de l'établissement Source : Académie de Nantes, [consulté le ] 20 septembre 2012 Intégration d'un ENT dans un projet d'établissement Source : Agence nationale des usages des TICE (CNDP) Accompagnement des projets des ENT dans les académies

Forum UNESCO Education aux médias: le point de vue de Divina Frau-Meigs - MediaEducation DR Olivier Roller L’UNESCO accueillera le 1er Forum européen « Les médias et la maîtrise de l’information » du 27 au 28 mai 2014 à Paris. Cette conférence sera l’occasion de revenir sur l’éducation aux médias en Europe, à la fois dans les curriculums scolaires et dans l’éducation populaire et informelle. A cette occasion, Divina Frau-Meigs, directrice du CLEMI et chercheure ayant la chair « savoir-devenir dans le développement numérique durable: maîtriser les cultures de l’information » à l’UNESCO a répondu à un entretien (en anglais) pour le site espagnol Gabinete comunicacion y educacion. Lire la suite L’ENT, un outil au service de nouvelles pratiques inspirées de la classe inversée - Ludovia Magazine 1 Share Share Tweet Email Problématique pédagogique : Enseignant depuis huit ans en établissement ECLAIR, j’ai des élèves aux profils hétérogènes : de bons élèves qui, quelle que soit l’activité proposée, accèdent très vite au sens et comprennent immédiatement les faits de langue étudiés, et d’autres élèves, plus justes, voire faibles ayant de réelles difficultés de compréhension et pour lesquels il me faut expliquer davantage ou autrement les contenus linguistiques. Lors de l’analyse de nouveaux faits de langue, de travaux de description iconographique ou de compréhension orale / écrite, j’avais parfois le sentiment frustrant de ne faire cours qu’avec quelques élèves. Cela a nourri mon insatisfaction et m’a poussé à me questionner : comment parvenir à aider les élèves les plus en difficulté sans négliger la progression des élèves les plus avancés ? Apport du numérique / Présentation de la technologie utilisée : Relation avec le thème « Numérique & éducation : entre consommation et création »

Sortir de la classe pour apprendre… oui, mais pas n’importe comment ! | Parlons pédagogie ! Le blog de François Fourcade Je constate que de plus en plus de collègues militent pour ce qu’on pourrait appeler une « pédagogie hors-les-murs » ou une « pédagogie du détour ». Confrontés aux questions de plus en plus pressantes et très pertinentes des étudiants de cette fameuse génération Y (« why ») qui questionnent d’abord le « pourquoi » des choses avant le « comment », des enseignants estiment, à raison, que sortir de l’école permet de donner du sens et de la valeur aux apprentissages. L’enjeu est alors de réussir à problématiser les connaissances et de confronter les savoirs hérités et institutionnalisés au réel pour ne pas en rester à un niveau trop superficiel. J’aime bien faire résonner cette étymologie un peu fantasmée du mot « ex-péri-menter » comme l’articulation de trois mots « ex » pour « sortir » ; « péri » pour danger ; « menter » pour mental. « Expérimenter », c’est alors bien cette mise en danger qui permet d’apprendre.

E-éducation : du cahier à la tablette La rentrée 2015/2016 sera soutenue par des stratégies pédagogiques innovantes. Michel Barat, recteur de l’académie de Corse réaffirme le cap d’une école adossée aux technologies de l’information et de l’éducation. Un premier pas a d’ores et déjà été franchi. Il appelle de manière irrésistible les suivants. « L’année écoulée a été mise à profit afin de préparer cette évolution. D’autres facteurs contribuent à créer un climat favorable. Michel Barat : « L’année écoulée a été mise à profit afin de préparer cette évolution. Sur ce point, l’avenir se conçoit en relation étroite avec la Collectivité territoriale de Corse. « Avec l’institution régionale, nous essayons d’y remédier. La conception d’une école novatrice est régie par un souci d’efficacité pédagogique. « Il ne s’agit pas de faire du numérique pour du numérique. D’autant que le meilleur mais aussi le pire est pressenti. « Les nouvelles technologies ne sont pas la panacée.

Plagiat et copier-coller : Que faire ? S'il a fait l'objet d'études universitaires dans l'enseignement supérieur, le plagiat est nettement moins connu dans l'enseignement scolaire. Dora Dussurgey, Crdp de Lyon, propose dans Savoirs CDI, un site pour les professeurs documentalistes développé par le Cndp, un intéressant dossier qui met en évidence le phénomène et pose la question des réponses. "Force est de constater que le milieu universitaire n'est pas le seul à subir les conséquences de ces mauvaises pratiques : collégiens et lycéens s'adonnent également aux joies du copié-collé, prenant de ce fait de bien mauvaises habitudes dès leur entrée en 6ème", écrit Dora Dussurgey. En effet, quand on demande aux collégiens s'ils sont capables d'expliquer ce qu'est le copié-collé, 71,4% des élèves de 6ème et 80% des élèves de 4ème répondent par l'affirmative. En revanche, seulement 3,5% des élèves de 6ème (33,3% pour les élèves de 4ème) sont capables d'expliquer ce qu'est le plagiat. Comment lutter contre le phénomène ?

Marc Prensky : «Aider nos enfants à devenir des personnes capables d’améliorer le monde» Entretien avec Marc Prensky Directeur de The Global Future Education Foundation (USA) La Croix : En quoi les nouvelles technologies – et leur mondialisation – changent-elles les rapports des jeunes à l’école, au savoir ? Marc Prensky : Avant, on présupposait que l’école et les enseignants savaient tout, et que les élèves, au départ du moins, ne savaient rien. L’éducation n’était qu’une question de transmission de savoirs. Aujourd’hui, la plupart des élèves ont bien plus de connaissances qu’avant et ont les moyens de faire des choses qu’on ne pouvait pas faire à leur âge : trouver instantanément sur Internet n’importe quelle information, voir le monde en temps réel, contacter leurs pairs et des experts du monde entier, simuler la réalité pour mieux la comprendre, créer des robots pour accomplir des tâches que les humains ne pouvaient pas effectuer, etc. Dans ce contexte, quels devraient être le rôle des enseignants et celui des parents ?

Les ENT pour l’école (en licence libre ou non) Le SDET [ou Schéma Directeur des Espaces de Travail] (…) s’adresse principalement aux acteurs décisionnaires des écoles, établissements scolaires, établissements d’enseignement supérieur, aux inspecteurs d’académie, aux recteurs, aux responsables des collectivités territoriales, ainsi qu’aux éditeurs de solutions ENT, éditeurs de services en ligne et de contenus et prestataires de services.Le SDET doit être un cadre de référence commun aux différents acteurs : maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, utilisateurs finaux et différents intervenants, partenaires ou prestataires. Il a pour mission de : - fournir des éléments de choix d’un espace numérique de travail ; - proposer un ensemble de préconisations fonctionnelles, organisationnelles, techniques pour guider dans la réalisation ou l’adaptation de produits et de services ; - Normaliser les terminologies et les définitions techniques associées à l’ENT. ONE. La solution NetEcole d’ITOP éducation (de conception 100 % Française).

Print, tablettes, autres écrans : Les nouveaux usages des moins de 20 ans 14 mars 2014 - Si l’on s’en tient à l’horizon des 5 à 10 ans à venir, des lignes de force s’imposent quant au consommateur de demain. Mais au-delà de ce qui peut apparaître comme des évidences (comme la poursuite de cette méga-tendance de la digitalisation de notre société), encore faut-il en formuler les implications, qui constituent autant d’enjeux essentiels aux yeux des experts Ipsos Rémy Oudghiri, Agnès Gilbert et Françoise Hernaez-Fourrier, dont nous vous proposons de découvrir ici les propos croisés. Cette nouvelle vague de résultats révèle l’accélération des équipements en terminaux connectés : près d’un foyer avec enfants sur deux dispose désormais d’une tablette (contre seulement 22% en 2012). Cette transformation rapide des usages n’induit pas pour autant un accroissement du temps total passé devant les écrans, qui reste stable. « Génération connectée », certes.

La tablette au collège : créativité et enjeux info-documentaires by geraldine mocquais on Prezi

Related: