background preloader

Mot-clé grande guerre

Mot-clé grande guerre
Général Gallieni, 1915 Moment de grâce, 1916 Dreyfus, officier de la légion d’honneur, 1919 Grand’Place d’Arras, 1919 L’adjudant Jean-Pierre Lenoble, 1921 Mise au tombeau du Soldat inconnu, 1921 Bombardement rue de la Lune, 1918 Lunchtime, 1916 Morts pour la France, 1917 Auguste Thin et le Soldat inconnu, 1920 Soldats aveugles, 1916 Poilu sept fois blessé, 1916 Marcel, mobilisé de 1914 Départ des volontaires belges, 1914 Henri, mobilisé de 1914 Soirée à la cave, 1918 14, rue de Rivoli, 1918 Comme des bêtes fourbues, 1916 Bombardement rue de Tolbiac, 1918 Le chemin, la vérité et la vie, 1916 Hôtel de ville de Montdidier, 1919 Obsèques de victimes parisiennes, 1918 Station de métro refuge, 1918 Permission en famille, 1915 « précédents - page 1 de 2 Fil des articles “grande guerre”

http://vergue.com/tag/grande%20guerre

Related:  Guerre 14-18civils et militaires durant la Grande Guerre

Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918 Retracer le parcours du combattant (2) La mobilisation des classes 1911-1919 Le 1er août 1914, le gouvernement français décrète la mobilisation générale. Que s'est-il passé pour les 880 000 hommes alors au service militaire ? Et quand les classes suivantes furent-elles mobilisées ? Les classes 1911, 1912 et 1913 : Ces classes sont alors sous les drapeaux.

Centenaire de la Première Guerre mondiale: combien de «poilus» de votre département parmi les victimes? [CARTE INTERACTIVE] Ou comment sont nés les mythes des 240.000 morts bretons, des 40.000 morts corses ou de la «chair à canon» des troupes coloniales. Sur la plaque, deux soldats, un fantassin et un fusilier-marin, regardent vers un horizon espéré radieux: l'oeuvre date de 1935, dix-sept ans après la «Der des Ders», dont les deux bornes, «août 1914-novembre 1918», encadrent leurs visages. En dessous, on peut lire: «Les anciens combattants bretons à leurs 240.000 morts» Ce chiffre qui orne la grande galerie de la cour d'honneur des Invalides, on le trouve aussi dans la basilique de Saint-Anne d'Auray (Morbihan), sous la plume d'un député ou dans des ouvrages grand public.

La géographie des « morts pour la France » LE MONDE | | Henri Gilles, Jean-Pascal Guironnet et Antoine Parent Le sentiment que des régions ont été plus sacrifiées que d’autres durant la Grande Guerre, bien présent dans la mémoire collective, en particulier en Bretagne et en Corse, est-il fondé ? En étudiant la répartition géographique des « morts pour la France », nous avons cherché à mesurer les écarts entre les pertes humaines des régions françaises métropolitaines. Nous avons tenté de les expliquer à partir de variables testables empiriquement, dans le but d’identifier et de « reconstruire » une rationalité, au sens économique, des choix du haut commandement. Par son exploitation exhaustive de la base de données « Mémoire des hommes » du ministère de la défense, et par les techniques économétriques employées, cette recherche cliométrique se démarque d’une grande partie des travaux antérieurs des historiens.

Présentation du dossier « L'armistice du 11 novembre 1918 » - Pour mémoire - CNDP L’armistice, signé le 11 novembre 1918 entre les Alliés et l’Allemagne marquant la fin de quatre années de guerre, constitue un moment clé de la conscience nationale et européenne. « L’École a pour mission l’enseignement de l’histoire de la Grande Guerre, et également la transmission de la mémoire » (*). La commémoration de l'armistice permet de mener un travail d'Histoire ancré dans un enseignement de la citoyenneté et des valeurs de la République. © H. Marquis Partant des événements de l'année 1918 (voir le chapitre 9 du livre La Grande Guerre par M.C Bonneau-Darmagnac, Fréderic Durdon, Pierrick Hervé, CRDP de Poitiers collection trait d’union, 2008) qui ont conduit à l'arrêt des combats, cet opus de la collection « Pour Mémoire » met en évidence les spécificités de la Première Guerre mondiale.

Fiche de révision : Guerre totale et violence de masse. Fiche de révision : Guerre totale et violence de masse. lundi 13 avril 2015, par Christophe Clavel Voici une fiche de révision sur la 1re Guerre mondiale : Guerre totale et violence de masse. Versailles 1919/1920 : la paix manquée (2ème partie) - Jean-Pierre Rissoan I. LES TRAITES ET L'ILLUSION DE LA PAIX (1ère partie)Versailles 1919/1920 : la paix manquée (1ère partie) a. Une nouvelle géographie de l'Europe : La carte de 1914 / la carte de 1924 Mémoires de guerres Kriegserinnerungen: Les femmes dans la Grande Guerre Comment les femmes sont elle présente dans la première guerre mondiale? Quelles en sont les conséquences ? I Le soutien du soldat au front 1 les femmes infirmières2 la correspondance3 Les œuvres de charités II Mobilisation à l’arrière 1 A l’usine2 au foyer3 dans les champs4 vu par la propagande

Histoire et mémoire des deux guerres mondiales - Enseigner la première guerre mondiale - Les femmes et la 1ère guerre mondiale par Jocelyne et Jean-Pierre Husson Pendant la 1ère guerre mondiale la contribution des femmes à l'effort de guerre a revêtu des formes multiples : - courage des femmes d'agriculteurs qui, dans une France encore à dominante rurale et agricole, ont dû assumer à partir de l'été 1914 les durs travaux des champs ; - dévouement des infirmières qui ont soigné les soldats blessés dans les hôpitaux de guerre et les maisons de convalescence ; - compassion des « marraines de guerre » qui écrivaient et envoyaient des colis aux soldats du front, rendaient visite aux blessés dans les hopitaux ; - courage aussi des femmes des villes qui ont dû pallier le manque de main d'oeuvre dans de nombreux secteurs d'activités, distribuant le courrier, conduisant les tramways, travaillant plus de 10 heures par jour dans les usines d'armement. 1/ L'appel aux Françaises de Viviani « Debout, femmes françaises, jeunes enfants, filles et fils de la patrie. Remplacez sur le champ de travail ceux qui sont sur le champ de bataille. 14-18.

Parcours - L'évolution de l'armement pendant la Première Guerre mondiale parcours pédagogique Nicolas Rocher - IA IPR Histoire Géographie – académie de Clermont-Ferrand Présentation Le fil directeur de ce parcours est l'étude de l'évolution des armements au cours de la Première Guerre mondiale. Parcours parcours pédagogique Nicolas Rocher - IA IPR Histoire Géographie – académie de Clermont-Ferrand Présentation Le fil directeur de ce parcours est l'étude de la bataille de Verdun, considérée comme exemple de la « violence de masse » par les programmes d'Histoire de la classe de Troisième. Place dans le programme

8ème FEI : Une plate forme pour découvrir la guerre 1914-18 au quotidien Comment découvrir ce qu'ont pensé, décidé et ressenti les Français durant la Grande Guerre ? Les familles gardent précieusement les correspondances familiales où l'on sait lire entre les lignes les souffrances et les découvertes. Un efamille a su garder une énorme correspondance et une masse de documents : la famille Résal.

QCM sur la Première Guerre mondiale Quelles sont les années de début et de fin de la Première Guerre mondiale ? Rédigez votre réponse sous la forme : de 1952 à 1958Quels sont les deux camps s'opposant durant la Première Guerre mondiale ? 2 cases à cocher.Qui sont les vainqueurs de la Première Guerre mondiale ? La France, le Royaume-Uni, l'Italie et la Russie. La France, le Royaume-Uni, l'Italie et les États-Unis. Comment endurer la guerre Il paraissait probable, en 2013, que les deux « écoles » de l’histoire de la Première Guerre mondiale en France, l’école du « consentement » et l’école de la « contrainte », s’affrontent de manière violente, à la faveur de l’intérêt massif qui serait porté à leur objet de recherche. S’il est bien trop tôt pour tirer des résultats scientifiques du flot de publications liées au Centenaire, il est en revanche aisé de constater que cet affrontement n’a pas eu lieu. Peut-être parce que les protagonistes, lassés de ces étiquettes réductrices, ont décidé de dépasser l’ancien clivage ?

Related: