background preloader

Projet Crocodiles

Projet Crocodiles

Three Ways Straight Dudes Can Help End Street Harassment Almost every woman knows why strangers hooting and hollering at people on the street is a problem. More than 80 percent of women experience gender-based street harassment: unwanted sexual comments, demands for a smile, leering, whistling, following, and groping. Many men do, too, especially in the queer community. This week is International Anti-Street Harassment Week—a perfect opportunity to engage people who may not otherwise be aware that this is a widespread problem, especially straight men. 1. Most guys who aren't perceived as gay or feminine have no idea how often gender-based street harassment occurs. Guys and straight folks, it's your job to ask people you care about what they've experienced. When I first became an activist on this issue, I made a point of telling my male partner each time I was harassed and how it made me feel. 2. Most people ignore street harassment when they witness it. There is lots of advice out there for how to interrupt street harassment. 3.

Le féminisme a-t-il besoin d'une "mise à jour" Elles ont présenté leurs excuses. Les trois Femen européennes, condamnées à quatre mois de prison pour avoir manifesté seins nus en Tunisie en soutien à l’une des leurs, ont promis de ne pas recommencer aujourd’hui lors de leur procès en appel à Tunis. Quelque soit le jugement rendu, les trois jeunes femmes devraient bientôt être libérées : le premier ministre tunisien en a exprimé le souhait. On ne présente plus désormais les Femen, ces militantes de la cause féministe à la notoriété fulgurante. Une médiatisation express et massive, alimentée par les coups d’éclat (hier encore à Bruxelles) et les procédures judiciaires entamées contre elles, en Russie notamment. Patric Jean, Aby M'Baye et Marion Charpenel JC Francis © Radio France Une médiatisation qui peut être vue de deux manières : soit comme une chance pour les valeurs du féminisme, qui bénéficient à travers elles d’une large exposition. « Le féminisme a-t-il besoin d’une « mise à jour » ? Suivez-nous aussi sur :

Women should not accept street harassment as 'just a compliment' The dehumanised discussion of your body by a group of passers-by is different from a compliment. Photograph: Pascal Saez/Alamy Walking down a quiet street at around 7pm a few nights ago I noticed, without thinking anything of it, that there were two men coming towards me in the opposite direction. This is one of the things I think some men don't understand, the men who ask you what the big deal is about street harassment, say they'd love it if it happened to them, or suggest you just "take it as a compliment". Why don't you just take it as a compliment? Too late to cross the street, I braced myself for the moment of passing, muscles tensed, cold fists involuntarily clenched. For a moment, they paused, and one glanced at my breasts before turning nonchalantly to the other. "I'd hold a knife to that." The other man laughed, and they walked away without giving me a second glance. And that, in a nutshell, is why I don't take it as a compliment. This doesn't mean the end of compliments.

Not Everyone Is Beautiful | Mindless Productivity Every two or three days, I see an article or blog post or forwarded inspirational quote about beauty. It’s usually something affirming like “You are beautiful, whether you know it or not.” “We are all beautiful.” “Everyone is beautiful to somebody.” It’s cheerful stuff. It’s also bullshit. And you know it’s bullshit, because you really wanted to laugh at that video. Everyone is not beautiful. Yes, the word “beautiful” has many different meanings. Nobody says, “Everybody has a pleasant laugh.” Beauty is the only trait that everyone gets free access to. Because we have created a culture that values beauty above all other innate traits…for women, at least. But women are pretty much a one-note instrument. This, of course, is a horrible thing to say, and society knows better than to tell this to your face. Because if everyone is beautiful or everyone can be beautiful or everyone is beautiful to someone, it’s okay to base our entire civilization around a worldwide game of Hot or Not. Like this:

Chasse gardée - Le dessin de Cy. Pondu par Cy. le 16 février 2014 Se faire aborder dans la rue, c’est pas exceptionnel pour moi comme pour toutes les femmes de ce monde. Mais cette fois-ci, Cy. a eu une prise de conscience… (allez voir le blog de Cy. et sa page Facebook !) (et ses autres dessins) Ça vous a plu ? Partagez ! Ne ratez aucun article de madmoiZelle.com ! Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre actu deux fois / semaine Cet article a été pondu par Cy. - Tous ses articles Cy. c'est la Graphiste de la rédac, la suite Adobe c'est son dada mais pas que ! Tous les articles Pour rire Les autres papiers parlant de big, bigmobile, Harcèlement de rue, Les Dessins de Cy.

Pourquoi la gay-pride est importante | Dr. B "N'ayez pas peur". Jean-Paul II"Aimez-vous les uns les autres". Jésus-Christ. ALORS VOILÀ - Une ville, c'est d'abord des rues. - "un papa, des roustons, une maman, des nichons" (quelle belle vision naturaliste et zoologique du genre humain!) Ou, nettement moins poétique: - "la france a besoin d'enfants, pas d'homosexuels". Il y a donc: nos rues,les adultes qui manifestent,des banderoles avec le mot "enfants" dessus. Les enfants...Dans nos villes, les rues sont bordées d'immeubles. Avec des désirs compliqués, parfois jugés honteux. Pourquoi la gay-pride est-elle importante? Une fois par an, les enfants de nos villes peuvent regarder derrière leurs fenêtres et voir des femmes et des hommes: nombreux, différents, dansant et chantant. Certains s'habillent en femmes quand ils sont hommes, d'autres s'habillent en hommes quand elles sont femmes. La gay-pride est importante. Pas seulement pour ceux qui sont en bas et qui défilent. La deuxième cause de familles brisées. Honte à nous tous!

Comment nous draguer sans nous les briser? Ton droit, ton choix (mais pas trop quand même) | Le blog d'une gentille Et sincèrement, quand on voit que l’accès à l’IVG est menacé dans des pays comme l’Espagne on se dit qu’il vaut mieux ne pas jouer avec le feu et s’informer dès maintenant au maximum. Et non, non et re-non ce n’est pas qu’un problème féminin, ce n’est pas « un sujet de fille ». Sur ce, les sources ! 1) Les articles de Rue 89 1 et 2 2) La contraception en France : nouveau contexte, nouvelles pratiques ? 4 ) Mais également : Choisir sa contraception 5 ) /! Ah oui, et le Vilain vous pouvez le retrouver ici Des bisous !

Harcèlement de rue, cette épuisante banalité Le harcèlement de rue, ou le fait de se faire aborder, voire verbalement agresser par des inconnus, sort enfin de l’ombre. Point sur la situation et conseils de Jack Parker. Publié initialement le 1er août 2012 Aaaah bah voilà. Enfin, on en parle, grâce au documentaire de Sofia Peeters. Un truc que je remarque systématiquement quand le sujet est abordé entre femmes : tout le monde est d’accord, on partage nos histoires, on s’énerve, on s’offusque, on tape du poing sur la table, on raconte nos pires histoires, on calme ça avec une bonne dose de second degré – bref, on se comprend. Notons d’abord, parce que c’est important sinon après on va dire que je suis une harpie castratrice, que je comprends TOUT À FAIT cette réaction. Pour information, toi lecteur mâle qui déguste ces mots comme un verre de chianti, sache que ça n’est pas d’ “une remarque flatteuse de temps en temps” dont on parle. Quel genre de remarques ? “Eh madmoiZelle, t’as pas un 06 ?” Pour résumer

Related: