background preloader

Film d’animation pédagogique sur le circuit économique – Exposition « L’économie : krach, boom, mue ? » - Cité des sciences et de l’industrie – Paris

Film d’animation pédagogique sur le circuit économique – Exposition « L’économie : krach, boom, mue ? » - Cité des sciences et de l’industrie – Paris

http://www.cite-sciences.fr/au-programme/expos-temporaires/economie-krach-boom-mue/film-animation-circuit-economique.html

Définition et mesure de la production - [L'économie au BTS Banque] Pour mesurer la production il faut commencer par définir ce concept. Ensuite il faudra distinguer entre la valeur de la production telle qu’elle apparaît au moment de sa mise à disposition (vente des biens et services marchands, ou fourniture des services non marchands) et la valeur ajoutée par le producteur aux biens et services transformés par son activité productive. Définition de la production. La production est l’activité humaine conduisant à la création de valeur. Plus précisemment c’est l’activité exercée sous le contrôle et la responsabilité d’une unité institutionnelle [1] qui combine les ressources de main-d’œuvre, capital et biens et services pour fabriquer des biens ou fournir des services ; elle est aussi le résultat de cette activité. Les biens et services issus de la production sont en principe destinés à être vendus.

Ressources pour la classe Eduscol-Sciences économiques et sociales (anciennement Educnet) EDU'Base SES : accès aux ressources indexées des sites académiques et d'Éduscol. Les interlocuteurs académiques et les responsables des sites académiques et d'Éduscol renseignent une banque des ressources pédagogiques en sciences économiques et sociales. Educnet "Lire les comptes", pour aider à déchiffrer les statistiques (données sur le budget de l'Etat et sur l'école). Webclass (anciennement BRISES) Webclass, véritable manuel en ligne, est un site destiné aux élèves de Terminale ES.

Les agents économiques et leurs opérations Des salariés, des travailleurs indépendants, des sociétés, des administrations publiques, des associations, participent à la création de richesses en produisant des biens et services. Cette production donne lieu à des échanges de biens, de services, de créances [1] et de monnaie.Les échanges entre ces différents acteurs de la vie économiques les rendent mutuellement interdépendants : le comportement de chacun affecte la situation des autres. Pour décrire ces interdépendances entre les agents de l’économie, il faut adopter un système de représentation. Les économistes procèdent en trois étapes :

Chapitre 3. Quels sont les fondements du commerce international et de l'internationalisation de la production ? La synthese On peut en préalable définir le processus de comme " l’émergence d’un vaste mondial des biens, des services, des capitaux et de la force de , s’affranchissant de plus en plus des frontières politiques des États, et accentuant les interdépendances entre les pays " (S. d’Agostino, La mondialisation, Ed. Bréal, 2002). L’internationalisation des économies nationales résulte, de manière un peu différente, de l’essor des échanges internationaux, résultat d’une ouverture croissante des économies nationales ayant encore des frontières économiques. Alors pourquoi les pays échangent-ils entre eux ? Pourquoi un pays exportera-t-il plutôt des voitures que des ordinateurs ?

La combinaison des facteurs de production et l'évolution des technologies Détails Publié le samedi 2 juin 2012 16:41 Sacha effectue un stage chez un acteur majeur du marché du « gaming » : la société SOTENDO. L'évolution du droit du travail (création et destruction d'emplois) et les marchés du travail - Université de tous les savoirs - Vidéo L'évolution du droit du travail (création et destruction d'emplois) et les marchés du travail Les grands changements des débuts du XXIe siècle : - Le travail n'est plus un face-à-face entre un homme et une machine, mais un tête-à-tête entre deux personnes. - La nouvelle économie ouvre la voie aux manipulateurs de symboles, hommes et femmes de chiffres et de lettres, habitués des nouvelles techniques de l'information et de l'international. - Les services aux personnes sont le principal des nouveaux pourvoyeurs d'emploi. - La disparition du taylorisme fait de chaque employé une personne responsable de ses objectifs. - L'entreprise fonctionne en réseaux. La plupart des métiers sont faits de relations humaines et de communication.

PIB de la France : stable au second trimestre 2015 Au quatrième trimestre 2016, le produit intérieur brut français progresse de 0,4%, après une hausse de 0,2% sur les trois mois précédents. [Mise à jour du 28/02/2017 à 10h21] La croissance de l'économie française a bien atteint 0,4% au dernier trimestre 2016 et atteint donc 1,1% sur l'ensemble de l'année, selon une deuxième estimation publiée par l'Insee. Au quatrième trimestre 2016, le produit intérieur brut (PIB) en volume de la France est en hausse de 0,4% sur trois mois, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Il augmente de 1,1% sur un an. Dans le détail, la formation brute de capital fixe (FBCF), autrement dit l'investissement, a augmenté de 0,8%, après avoir progressé de 0,3% au troisième trimestre 2016.

Théories et influence de l'économiste John Maynard KEYNES 4 octobre 2016 La vidéo qui suit est un documentaire sur l'économiste britannique John Maynard Keynes. Au travers de ses idées, Keynes a été sans doute un des hommes et des économistes les plus importants du XXème siècle, et son influence perdure encore aujourd'hui. Il développe un courant de pensé appelé "keynésianisme" qui prône en substance le contrôle de l'économie par le gouvernement.

3 minutes pour comprendre le pouvoir d'achat[ Pourquoi le ressenti des français est-il parfois différent des données proposées par l’INSEE ? Le pouvoir d’achat est-il réellement en baisse ? Sur le site Dessine moi l’éco cette présentation vidéo. LE BONHEUR AU TRAVAIL :  DE LA PROPOSITION DE REVE AU RISQUE D’INJONCTION A ETRE Dans la droite ligne de la mode de la libération des entreprise ou de la pleine conscience, on voit surgir une nouvelle proposition : Le bonheur au travail. L’irruption, ou devrions nous dire l’éruption, de ces propositions sonne comme des promesses d’avenir radieux mais peuvent parfois être transformées en des injonctions cachées d’un système économique en réorganisation permanente et qui tente d’amener les individus à compenser individuellement les problèmes que ce même système génère. La proposition du bonheur mérite d’être examinée car qui refuserait une telle proposition ? La référence à Spinoza tente de placer le débat dans le champ philosophique. C’est certainement une nécessité car le bonheur est bien une question de philosophie.

Les robots vont-ils vous mettre au chômage? L'économiste anglais John Maynard Keynes s'en alarmait déjà au tout début des années 30, en parlant d'une "nouvelle maladie". Il lui avait donné un nom: "chômage technologique". Il définissait ainsi le chômage dû au remplacement des travailleurs par les machines. Ce grand remplacement n'a pas eu lieu. Mais la question est aujourd'hui posée par de nouveaux Cassandre, au moment où le grand public découvre les progrès de l'intelligence artificielle, les voitures autonomes, et les premiers robots de services. La « révolution des robots » s’impose dans les usines En 2016, le marché mondial des robots industriels a bondi de 16 % par rapport à l’année précédente, un niveau inédit. Et pour les experts, ce n’est qu’un début. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Denis Cosnard L’essayer, c’est l’adopter. ­A Coubert (Seine-et-Marne), pas question de rendre le robot installé depuis la fin 2014 chez Sotubema. « J’envisage plutôt d’en acheter un deuxième d’ici à deux ans », confie même Domi­nique Etienne, le directeur de cette usine de pièces préfa­briquées en béton. C’est que la mise en place du premier robot jamais entré dans les murs de cette PME de 48 personnes a été couronnée de succès.

Related: