background preloader

Jésus-Christ

Jésus-Christ
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite de Jésus en tant que Christ pour les chrétiens. Voir Thèse mythiste pour Jésus en tant que mythe, Voir Jésus de Nazareth pour l'aspect historique de Jésus, voir Îsâ pour Jésus en tant que prophète pour les musulmans. Il est considéré par les chrétiens comme le Messie et le Fils unique de Dieu et par les musulmans comme le Messie et prophète de Dieu. Représentation du Christ en croix, Église de Beaune, France. Ce n'est qu'à partir des recherches critiques du XIXe siècle que l'on a peu à peu dissocié Jésus-Christ, la figure historique, et Jésus de Nazareth, le personnage historique. Le Jésus de l'histoire[modifier | modifier le code] Dans les premières décennies qui suivent la mort de Jésus de Nazareth vers 30, ses disciples vont se constituer en petites communautés autour de deux croyances : celle que Jésus était le messie attendu par les juifs, et celle qu'il était ressuscité et était apparu à un certain nombre de témoins. Related:  spiritualité

Dieu le Père Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La « création de l'homme » après restauration La théologie chrétienne a développé la conception d'un Dieu trinitaire : Père, Fils et Saint-Esprit. Au sein de nombreuses croyances, il est donné au Dieu suprême le titre et l'attribut du Père. Le judaïsme lui aussi développa certains attributs de Yahweh comme Père du fait de sa création, de l'éducation que donne Dieu et sa paternité envers le peuple d'Israël. Jésus dans son enseignement à travers les évangiles définit la paternité de Dieu comme étant l'élément essentiel de Dieu avec l'Amour. La doctrine chrétienne va progressivement conceptualiser la paternité de Dieu à travers le dogme de la Trinité. Trinité[modifier | modifier le code] La majorité des courants du christianisme (catholique, orthodoxe, protestant) confessent un Dieu unique en trois hypostases : Père, Fils et Esprit Saint, égales et participant à une même essence (consubstantialité ou homoousia). Représentation du baptême de Jésus

L'unique personnalité du Christ - Salve Regina - Nightly De Salve Regina. L’unique personnalité du Christ Tout chrétien croit fermement que Jésus est véritablement homme, véritablement Dieu, qu’en lui la nature divine et la nature humaine sont distinctes, mais qu’il n’y a en lui qu’une personne, celle du Verbe fait chair, Fils unique de Dieu fait homme. Il a dit en effet (Jo. XIV, 6) : « Je suis la voie, la vérité et la vie » ; c’est à dire : je suis la voie comme homme : mais Dieu seul peut dire : je suis la vérité et la vie. Une créature intellectuelle peut avoir la vérité et la vie, mais elle ne peut pas être la vérité, ni la vie. C’est là un mystère essentiellement surnaturel, inaccessible à la raison, mais celle-ci éclairée par la foi peut en obtenir une certaine intelligence, très fructueuse pour la vie intérieure. Cette nouvelle conception de la personnalité du Christ a été condamnée par un décret du Saint Office du 27 Juin 1951 publié par l’Osservatore Romano le 19 juillet 1951, avec article explicatif du R.me Père M.

Saint-Esprit Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Saint-Esprit, ou Esprit saint, est l'Esprit de Dieu, et la troisième personne de la Trinité dans le christianisme. Il est aussi appelé l'Amour du Père et du Fils. Dans la Bible, le Saint-Esprit se manifeste dès l'Ancien Testament. Le mot Esprit traduit dans le Nouveau Testament le mot grec Pneuma (littéralement Souffle). Définitions[modifier | modifier le code] Une des trois personnes de la Trinité chrétienne[modifier | modifier le code] Le Saint-Esprit est, pour les chrétiens, l'Esprit de Dieu, qui pousse à l'action les prophètes, et d'une manière plus générale non seulement les croyants mais aussi tous les êtres humains. Depuis le premier concile de Nicée, il est reconnu comme la troisième hypostase (terme traduit aujourd'hui par le mot « personne ») de la Trinité, distinct du Père et du Fils (Jésus-Christ), mais consubstantiel à eux, c'est-à-dire partageant la même essence (οὐσία / ousía). L'encyclique poursuit : L'esprit de la promesse :

Christianisme dans le monde romain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite de différents aspects du christianisme dans le monde romain. Les questions posées par la christianisation de l’Empire romain[modifier | modifier le code] La progression du christianisme dans l’Empire est sujette à de nouveaux débats. Certains points semblent néanmoins établis. La question du développement du christianisme a longtemps été posée en termes d’affrontement avec la culture antique. Le christianisme, en devenant la religion de l’Empire romain au IVe siècle, sert à justifier un ordre politique autoritaire qui s’exerce au nom de Dieu. Pour l’Église d’Occident, romanité et christianisme sont tellement indissociables que les évêques trouvent normal de défendre l’Empire face aux barbares[12]. La grande persécution[modifier | modifier le code] Saint Érasme flagellé en présence de l’empereur Dioclétien. Une des conséquences de la grande persécution pour le monde chrétien est le schisme donatiste à partir de 307.

Jésus de Nazareth - Wikipédia - Nightly Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite de l'aspect historique de Jésus de Nazareth. Pour les thèses contestant l'historicité de Jésus voir la Thèse mythiste ; Voir Jésus-Christ pour Jésus en tant que Christ pour les chrétiens et Îsâ pour Jésus en tant que prophète pour les musulmans. Étymologie et dénomination[modifier | modifier le code] Jésus, en grec Ἰησοῦς / Iēsoûs, vient de Yéhochoua[5],[6] (hébreu : יהושע), à travers sa forme abrégée Yéchoua[7] (hébreu : ישע). « Jésus » est un prénom courant dans la Palestine au Ie siècle[10]. Titulatures dans le Nouveau Testament[modifier | modifier le code] On trouve également plusieurs fois l'expression « Fils de l’homme »[n 8] qui est attribuée à Jésus lui-même par les rédacteurs des évangiles[19]. Biographie[modifier | modifier le code] La biographie de Jésus de Nazareth est très mal connue. Quoi qu'il en soit, les éléments biographiques se résument à peu de choses. Premières années[modifier | modifier le code]

Histoire du christianisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le développement historique des principales églises ; dans ce diagramme la position des branches n'a pas de signification autre que chronologique et démographique approximative. La question des origines du christianisme est problématique en soi, selon qu'on se réfère à la théologie dogmatique de telle ou telle Église ou aux diverses écoles d'historiens[N 1]; Jésus-Christ est considéré comme l'unique Sauveur[4]. Pourtant, si la conscience de cette réalité ne fait aucun doute, la formulation ne va pas sans tâtonnements. Les Pères de l'Église fondent alors leur réflexion sur les textes de la Bible, regardés comme un ensemble cohérent dont les différentes parties se complètent[N 2]. Christianisme des premiers temps[modifier | modifier le code] Premiers chrétiens[modifier | modifier le code] Les premières prédications se fondaient sur une proclamation de foi, appelée kérygme : * Jésus est le Messie, le Fils de Dieu ; * il appelle à la conversion.

Origines du christianisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Perspective historique[modifier | modifier le code] Quelle que soit la date de rédaction retenue pour les épîtres, les évangiles, les Actes, encore faut-il attendre que ces documents aient circulé. Le premier témoignage de cette circulation des écrits se situe en 140, quand Marcion arrive à Rome, sachant que rien n'atteste concrètement de la circulation des lettres de Paul, ni pour certaines d'entre elles, comme la Lettre aux Colossiens, qu'elles aient été envoyées, ni pour certaines autres (Romains) que leur forme actuelle soit leur forme initiale. Néanmoins la critique textuelle, c'est-à-dire l'évaluation scrupuleuse de la transmission des textes à travers les manuscrits, a permis d'établir un texte fiable des écrits du Nouveau Testament, en particulier pour des lettres de Paul (dont un échantillon significatif de papyrus date de la fin du IIe siècle et du début du IIIe siècle[1]). École anglo-saxonne[modifier | modifier le code] ↑ K.

Le disciple que Jésus aimait - Nightly C’est dans le Livre de l’Heure qu’apparaît explicitement le Disciple aimé... C’est dans le Livre de l’Heure qu’apparaît explicitement le Disciple aimé. La première mention se trouve dans le récit du dernier repas (Jn 13). Il est placé " tout contre Jésus " (13,23) puis " se penche sur [sa] poitrine " (v. 25). Plus tard, il est au pied de la croix (19,26), puis il entre dans le tombeau vide où il " voit et croit " (20,8). Point de vue historique. Point de vue narratif. Ainsi, au niveau du récit, tout ce qu’on apprend sur son nom est qu’il est " aimé ". [Voir Bernadette Escaffre, “Jean, le disciple bien-aimé”, dans Pierre Debergé (dir.), “La Bible et ses personnages. © Bernadette Escaffre, SBEV / Éd. du Cerf,Cahier Évangile n° 146 (décembre 2008) "Évangile de J.

Christianisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Résurrection de Jésus - Vitrail. Le christianisme est une religion fondée sur l'enseignement, la personne, et la vie de Jésus de Nazareth que les chrétiens considèrent comme le Messie — ou Christ — annoncé par la Bible. Les premières communautés chrétiennes naissent au Ier siècle au sein de la diaspora juive après la crucifixion de Jésus (et, pour les chrétiens, de sa résurrection). Elles sont fondées par les apôtres et des premiers disciples de Jésus en particulier dans les grandes villes de Rome, Éphèse, Antioche, Alexandrie. Le Christianisme est devenue la religion officielle de l'Empire romain au IVe siècle. Les principales branches du Christianisme sont l'Église catholique, les Églises orthodoxes et les protestantismes. À la mi-2014, le nombre de chrétiens est évalué à 2,376 milliards (dont la moitié de catholiques, 37 % de protestants et 12 % d'orthodoxes). Étymologie[modifier | modifier le code] Les branches du christianisme

Construire un monde de bonté, de beauté et de vérité | ZENIT - Le monde vu de Rome - Nightly Le pape évoque les trois désirs des jeunes Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1602 clics Le pape François exhorte les jeunes à « construire un monde de bonté, de beauté et de vérité : vous pouvez le faire... Si vous ne le faites pas, c'est par paresse ». Il les encourage également à « aller à contrecourant de cette civilisation qui fait tant de mal », notamment par « l’alcool et la drogue », mais aussi à « faire du bruit : là où sont les jeunes il doit y avoir du bruit ». Quelque 500 jeunes du diocèse italien de Piacenza-Bobbio ont rencontré le pape François à 16 heures en la basilique Saint-Pierre, ce 28 août 2013. Artisans de l’avenir Avec humour, le pape a expliqué aux jeunes pourquoi il avait accepté ce rendez-vous avec eux : « Je l'ai fait pour des raisons égoïstes… savez-vous pourquoi ? Avant de répondre : « Parce que vous avez dans votre cœur une promesse d'espérance. Le défi des jeunes Aller à contre-courant (28 août 2013) © Innovative Media Inc.

Veux-tu apprendre comment la bonté du Christ a tempéré la rigueur de la loi ? - Le blog d'un pèlerin - Nightly Frères bien-aimés, nous devons faire de la présente leçon du saint Evangile une étude d'autant plus approfondie, nous devons en conserver un souvenir d'autant plus durable, qu'elle nous donne une plus haute idée de la miséricordieuse bonté de notre Créateur. Vous l'avez entendu, des accusateurs méchants avaient amené devant lui une femme adultère ; au lieu de la condamner à être lapidée, comme le voulait la loi de Moïse, le Sauveur força les accusateurs de cette femme à reporter leur attention sur eux-mêmes et à se prononcer sur le compte de la pécheresse avec l'indulgence qu'eût réclamée pour eux-mêmes leur propre faiblesse bien constatée. Enfin, pour l'éprouver, ils lui amenèrent une femme surprise en adultère, et lui demandèrent ce qu'il fallait faire de cette malheureuse que la loi de Moïse condamnait à être lapidée. Veux-tu apprendre comment la bonté du Christ a tempéré la rigueur de la loi ? "Que celui de vous qui est sans péché". Œuvres complètes de Saint Augustin

Poursuivons la bonté dans un monde hostile — BIBLIOTHÈQUE EN LIGNE Watchtower - Nightly Poursuivons la bonté dans un monde hostile “ La chose désirable chez l’homme tiré du sol, c’est sa bonté de cœur. ” — PROVERBES 19:22. VOUS considérez-vous comme quelqu’un de bon ? Dans ce cas, la vie dans le monde moderne ne doit pas vous sembler facile. Comment expliquer que la bonté soit si rare, même dans les pays dits chrétiens, alors que la Bible l’inclut dans “ le fruit de l’esprit ” ? 2 Ce manque de bonté dont nous pouvons être victimes n’est pas sans nous affecter. 3 Les conditions éprouvantes qui règnent dans le monde n’incitent pas non plus à la bonté. 4 Quelqu’un pourrait facilement en arriver à se dire que la bonté n’est pas une priorité et que se montrer bon serait même une marque de faiblesse. 5 Sachant qu’un chrétien se doit de manifester le fruit de l’esprit de Dieu, nous devrions réfléchir à la manière dont nous pourrions exercer la bonté. La bonté au sein de la famille 8 La bonté est une qualité active qui pousse à vouloir faire du bien aux autres. 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Les serviteurs de Dieu doivent aimer la bonté — BIBLIOTHÈQUE EN LIGNE Watchtower - Nightly Les serviteurs de Dieu doivent aimer la bonté “ Qu’est-ce que Jéhovah réclame de toi, sinon de pratiquer la justice, d’aimer la bonté et de marcher modestement avec ton Dieu ? ” — MIKA 6:8. JÉHOVAH est un Dieu de bonté (Romains 2:4 ; 11:22). 2 Faits à l’image de Dieu, les humains ont la capacité de refléter ses qualités (Genèse 1:26). 3 La bonté consiste à s’intéresser activement au bonheur des autres. 4 Jéhovah Dieu a été le premier à faire preuve de bonté. 5 La bonté est aussi un aspect du fruit de l’esprit saint, la force agissante de Dieu. “ Le fruit de l’esprit, écrit Paul, est amour, joie, paix, patience, bienveillance, bonté, foi, douceur, maîtrise de soi. La vraie bonté n’est pas de la faiblesse 6 Pour certains, bonté rime avec faiblesse. 7 Voyez le cas d’Éli. 8 Notre modèle, Jésus Christ, n’a jamais fait preuve de bonté mal placée. La bonté et d’autres qualités divines 9 La bonté se conjugue avec d’autres qualités produites par l’esprit de Dieu. Pourquoi le monde est-il si cruel ?

Related: