background preloader

Sites belges sur le chemin de la permaculture - rubrique

Sites belges sur le chemin de la permaculture - rubrique
Voici 9 lieux belges en chemin vers un aménagement global permaculturel. Nous les avons visités pour vous et vous invitons à aller à leur rencontre pour les observer et vous imprégner de leur atmosphère. Afficher lieux permaculture sur une carte plus grande Graines de vie - Nethen Hermann Pirmez - 0476/534 445 - Lieu d’accueil du festival de permaculture en 2010, c’est un lieu de culture dont un objectif important est de fournir de la nourriture locale et biologique aux habitants des environs.

La Permaculture au Jardin | Conseils Jardinage Bio Dans un objectif expérimental, pédagogique (j'aimerais un jour y proposer des stages...), mais aussi et surtout par conviction, j'ai décidé de consacré l'une de mes parcelles à la permaculture. En fait, nombre des conseils partagés sur ce blog, et plus encore sur l'Espace Privilège, mais aussi évidemment mes pratiques de cultures, découlent, consciemment ou non, de cette approche écologique et durable du jardinage, et plus largement de la vie. Mais essayons d'y voir plus clair. La Permaculture, tentative de définition Se reposant notamment sur les travaux de l'agriculteur (et microbiologiste de formation) japonais Masanobu Fukuoka, auteur de L'agriculture naturelle : theorie et pratique pour une philosophie verte , Bill Mollison, précurseur de la permaculture cherche au départ à définir un modèle de jardinage plus respectueux de la nature et permettant une réelle autosuffisance alimentaire. La permaculture s'inscrit dans un esprit d'observation, d'ouverture et d'expérimentations. Observer

Le jardin ouvert - Cense équi'voc asbl Tout au long des saisons, notre jardin didactique et pédagogique est ouvert à tous, les jeudis de 9h30 à 16h, sauf jours fériés et au mois d’aout L’objectif de notre jardin est de transmettre gratuitement aux participants des notions d’aménagement et de conception visant l’autonomie alimentaire (fruits et légumes) suivant les principes de la permaculture Ce lieu est un jardin de rencontres, d’échanges, de transmissions de savoirs et d’expérimentations Pour un bon déroulement de la journée, nous vous demandons de prévoir des vêtements de saison adaptés, de bonnes chaussures, une paire de gants de jardinage et un bon sécateur Des boutures, semis et plants récoltés sur le terrain seront distribués lors de ces journées aux participants, selon la disponibilité D’avance nous vous remercions de votre venue, c’est votre participation qui permet au projet d’avancer

Droit aux buttes | Prise de Terre Jardins en buttes à l'écocentre du périgord On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture (avec la poule), elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. C’est Emilia Hazelipp qui semble avoir importé la culture sur butte en France. Mais quels sont les avantages de cette culture étrange qui demande pourtant un gros travail de mise en place? tout d’abord, elle évite de se baisser. - limiter l’enherbement, - limiter l’évaporation de l’eau et donc de presque supprimer l’arrosage (hors plantation bien sûr), Le non travail du sol. crédits Robert Morez, cliquez sur l’image pour l’agrandir Creuser une tranchée à 35 cm. J'aime :

Qui sommes-nous? | fermearcenciel.be La ferme Arc-en-ciel : une dizaine d’hectares où les consomm’acteurs sont bienvenus, traversés par le Ry d’Ave, affluent de la Lesse, au cœur du village de Wellin. Marcelle et Rudolf, après avoir travaillé une dizaine d’années - Rudolf en tant qu’agronome - dans différents pays en voie de développement, ont décidé de mener, en Belgique, des " recherches pratiques " en culture naturelle. Si l’activité agricole du Sud n’est pas toujours aisée, la nôtre est loin d’être parfaite. Prenons pour seuls exemples la consommation démesurée de nos ressources en eau et leur pollution, ou la rapide dégradation de nos sols (diminution inquiétante du taux d’humus). Les Lasagnes, Buttes Permanentes Venez goûter mes lasagnes ! Enfin, ce qui va y pousser... Les buttes-lasagnes sont des couches superposées de matériaux ligneux (carbonés) et de matériaux verts (azotés) et notamment destinés à accueillir des cultures gourmandes. Bien qu'ayant déjà testé une telle pratique à titre personnel, cette année, je franchis un cap en constituant des buttes-lasagnes pour mon activité professionnelle...petit tour d'horizon de la question : Quels sont les intérêts de la culture sur Buttes-Lasagnes ? Les buttes-lasagnes ont de nombreux intérêts pour le jardinier : Elles contribuent à la constitution d'un humus riche et équilibré, support idéal pour de nombreuses cultures ;Elles permettent de mettre en culture des sols incultes : caillou, sol hyper tassé, remblais de mauvaise qualité...On utilise des déchets verts et de matériaux issus de l'environnement immédiat ;Les buttes sont bonnes pour le dos : la terre est moins basse avec une butte ! Rassemblez les matériaux Constituez vos buttes-lasagnes

Un jardin en trou de serrure Où mettre le tas de com­post ? Trop près de la mai­son, il se­rait en concur­rence avec le po­ta­ger de proxi­mité (ce­lui des herbes et des sa­lades) et il nui­rait à l’esthétique vi­suelle (et par­fois à l’esthétique ol­fac­tive). Trop loin de la mai­son, et on se re­trouve avec des as­ti­cots dans la cui­sine parce qu’on n’a pas eu le cou­rage d’aller vi­der la pou­belle de dé­chets verts au fond du jar­din tous les jours. Chez nous, le tas de com­post a pas mal mi­gré, mais il n’a tou­jours pas trouvé son em­pla­ce­ment idéal. Der­niè­re­ment, il était à côté du po­ta­ger prin­ci­pal, dans un genre de kiosque de for­tune en bam­bou pour que ça ne fasse pas trop moche. Mais c’était en­core un peu dif­fi­cile d’accès et ça com­mence à être un peu trop plein. La so­lu­tion que je m’apprête à tes­ter nous vient d’Afrique. Le Key­hole Gar­den (jar­din en trou de ser­rure — ver­sion afri­caine), c’est une butte bien plus haute et dans la­quelle le trou cen­tral est un tas de com­post.

La Permaculture Simplifiée Lasagna bed, ou pourquoi j'ai mis des lasagnes dans mon potager... - Le jardin d'une gourmande paresseuse Pour la création de mon premier potager, étant une grande paresseuse dans l'âme, je n'ai eu de cesse de sillonner le net en quête de " the idee". Celle qui allait me permettre de concilier mon indéfectible loyauté envers la loi du moindre effort avec une envie de plus en plus pressante de m'essayer à cultiver ne fut-ce qu'une infime partie des légumes destinés à attérir dans mon assiette. Bien que ne possédant que peu d'espoir de trouver cette formule magique qui, en trois coups de cuillère à pot, m'offrirait la perspective d'une récolte sans pour autant en payer le prix fort ( des heures et des heures à retourner laborieusement la terre, courbant l'échine pour arracher des brouettes entières de "mauvaises" herbes, entre autres sympathiques perspectives ... ), je suis finalement pourtant " tombée" sur une idée. Elle peut sembler à première vue un peu farfelue, mais ne pouvait que me séduire par sa rapidité et sa simplicité de mise en oeuvre. Procédé : 1) Le carton 2) Les déchets verts

Jardin en butte : un gain de temps - Mon Jardin & ma maison Rassemblée de façon à former une butte, la terre se réchauffe plus rapidement et « ressuie » mieux : l’eau est plus rapidement drainée. Il est confortable de se pencher sur un sol un peu moins bas. Le sol n’est jamais travaillé. Rempli des racines de légumes récoltés ou de celles des engrais verts, il est toujours couvert par de la paille, du bois raméal fractionné (BRF). Ce potager autorise un joyeux mélange. Ainsi, on laissera se ressemer librement les plantes ou l’on sèmera les graines mêlées de légumes, parfois même directement sur le paillage qui recouvre la butte. Une seule règle : on installe un seul pied d’un légume volumineux, tandis que l’on peut semer des rangs de petites plantes. Comment realiser la butte ? Illustration : En mélange : poivron, carotte, basilic, laitue, radis, poireau, œillet d’Inde, tomate, chou pommé, luzerne. Voir aussi le sujet 3 styles de potager .

Culture sur butte - La graine de Marcimat Puisque nous avons un jardin devant la maison que nous louons, nous en profitons pour tester et mettre en pratique des méthodes de cultures, et notamment le jardinage sur buttes de cultures permanentes. Une fois construites, la pénibilité que peut représenter le jardinage, à se baisser constamment au sol, et à y travailler la terre, disparaît. Les plantations se font à hauteur de genoux, les récoltes aussi, ce qui est bien moins ruinant pour le dos. L’organisation des plantations, à la fois espacées et mélangées, permettent d’être plus résistant aux éventuelles maladies et prédateurs tout en favorisant des associations bénéfiques. Construction Nous sommes partis sur la création de 2 buttes de 1m70 de large, et de 8m de long. 3 allées de 60cm le large et 40cm de profondeur sont nécessaires, que nous complétons avec 2 petites buttes (80cm et 60cm de large), ce qui donne, de façon très schématique, ceci : Schéma en perspective des buttes. Les étapes consistent à : Le déserbage Herbes en tas

Permaculture: Ma butte en 4 étapes | La fabrication d'une Yourte 100% récup' Cette semaine je prolonge ma butte de permaculture J’ai réalisé au printemps une butte permacole « forestière » c’est une technique utilisé par plusieurs permaculteurs notamment, Masanobu Fukuoka, Philip Forrer, Sepp Holzer… On utilise également parfois le nom butte de culture auto-fertile ou-bien butte « hugelkultur ». Les résultats sont très concluant alors cette semaine je fais une petite extension. Principe de la butte Voici une petite illustration qui me plait beaucoup: Le principe est tout simplement d’enterrer des matériaux organiques. Les déchets verts comme les épluchures de légumes sont très intéressants pour attirer la vie dans le sol et les vers de terre. Ce principe permet d’obtenir un sol très bien drainé et stockant l’humidité pour les périodes plus sèches. Il est temps de se lancer Étape 1 : Je creuse un trou de 40 à 50 cm de profondeur sur 1m à 1m20 de large. Étape 2 : Je recouvre cela de branchages, feuilles vertes, déchets végétaux et compost. Étape 3 : Étape 4 : J'aime :

Related: