background preloader

Non, tous les digital natives ne sont pas des experts des réseaux sociaux

Non, tous les digital natives ne sont pas des experts des réseaux sociaux
Avoir grandi avec un fax n'a pas fait de vous un spécialiste en relations commerciales. Ni avec un Minitel un as de la télématique. Alors pourquoi les digital natives, ces personnes nées avec le numérique, devraient-ils nécessairement être des experts en réseaux sociaux ? Cela semble couler de sens. > Lire Young is beautiful : manager la génération Y pour faire fructifier ses talents Ryan Holmes ne le conteste pas : les digital natives sont connectés. "Les entreprises engagent des digital natives car elles pensent qu'ils sont bons en réseaux sociaux. Et pour William Ward, la "génération Y" n'est pas à blâmer pour autant. "Le vrai problème est que nous nous attendons à ce que les gens aient ces compétences sans leur proposer une quelconque formation". Mais c'est en train de changer. Pour Ryan Holmes, ces authentiques compétences, qui n'existaient même pas il y a une dizaine d'années, sont de véritables atouts sur le marché du travail. Cet article vous a intéressé ?

Episode 1: Fred et le Chat Démoniaque un épisode parrainé par la CNIL - UTILISATION DANS LE CADRE DU B2i Domaine 2 - Adopter une attitude responsable 2.2) Je protège ma vie privée en ne donnant sur internet des renseignements me concernant qu’avec l’accord de mon responsable légal. 2.3) Lorsque j’utilise ou transmets des documents, je vérifie que j’en ai le droit. 2.7) Je mets mes compétences informatiques au service d'une production collective.Domaine 5 – Communiquer, échanger 5.1) Lorsque j'envoie ou je publie des informations, je réfléchis aux lecteurs possibles en fonction de l'outil utilisé. PROBLEMATIQUEMon image, aujourd’hui et demain : prolongement, fantasme ou réalité ? L’adolescence est un moment de construction de soi auquel Internet, phénomène médiatique et sociétal, participe activement aujourd’hui. Pourquoi Internet remporte-t-il un tel succès? NOTIONS ABORDEES • Définir l’appellation «données personnelles» : ces données personnelles le sont-elles vraiment ?

Réseaux sociaux: à quoi les ados passent leur temps sur leur smartphone? Ce n'est plus un téléphone, c'est un greffon. De quoi vous faire regretter de lui avoir offert un forfait, ou vous donner envie de verrouiller le réseau WiFi familial. Combien de fois vous êtes-vous demandé ce qu'il pouvait bien fabriquer le nez collé à son portable? Que votre ado passe sa journée à envoyer des textos, ça, vous le savez déjà. Que le deuxième usage privilégié soit les réseaux sociaux, vous vous en doutez. L'adolescent français moyen reçoit son premier téléphone mobile à 11 ans, selon Médiamétrie. A cela, une raison assez simple: la majorité des adolescents sont "amis" avec leurs parents sur Facebook. Et il ne faut pas se voiler la face, ce à quoi leurs parents ont accès, c'est juste un glaçon échappé de la partie immergée de l'iceberg. 70% des ados cachent à leurs parents ce qu'ils font en ligne. Il n'en faudra pas plus pour que les parents imaginent le pire. Tour d'horizon des applis avec lequelles jonglent aujourd'hui les ados. Skype, pour les conversations vidéo

Enseigner aux « digital natives » De la même façon que le médecin soigne et que le malade guérit, l’enseignant enseigne et l’élève apprend. Aujourd’hui, un grand nombre d’enseignants se plaignent du divorce grandissant entre les élèves et eux. Ils continuent à enseigner aussi bien que par le passé, et même parfois mieux grâce aux compétences qu’ils ont peu à peu gagnées au fil de leurs pratique, mais les élèves apprennent de moins en moins bien. Les élèves souffriraient d’un défaut d’attention et de concentration, il faudrait sans cesse relancer leur intérêt, etc. Informer La première dimension à privilégier est l’information. Tenir compte du changement d’état d’esprit des élèves Les enfants grandissent aujourd’hui dans un environnement technologique qui provoque une quadruple révolution : dans la relation aux savoirs, dans la relation aux apprentissages, dans la construction de soi et dans la sociabilité. Une construction participative des savoirs Une valorisation de la pensée spatialisée Des identités multiples

Les enfants doivent-ils apprendre le code informatique à l‘école ? Le gouvernement français a lancé le 20 janvier une concertation nationale sur le numérique à l’école. Il s’agit d’une étape vers le grand but que l’Etat s’est fixé : « ??faire entrer l’école dans l’ère du numérique?? ». Le président de la République François Hollande l’a souligné le 22 janvier dernier lors du lancement d’un grand plan numérique pour l’école puis l’a redit lors de sa conférence de presse du 5 février précisant que « ?? Avant cela et tout au long de l’année 2014, l’enseignement du code informatique aux élèves a été un point qui a polarisé les débats. Pourquoi enseigner le code ? Un mouvement mondial L’attention portée au code en France a suivi l’année dernière un mouvement qui a mis l’enseignement de celui-ci en lumière à travers le monde. L’Union européenne avait aussi organisé la deuxième Semaine du code au mois d’octobre. Le monde est devenu numérique et nécessite des enfants formés à ce monde. La toute première vidéo de code.org pour promouvoir l’enseignement du code

Etude sur les réseaux sociaux : les ados majoritaires sur Tumblr et Instagram Tous les trois mois, Global Web Index réalise une étude d’envergure sur l’usage des réseaux sociaux. Facebook en tête et belle percée d'Instagram Facebook reste en tête des réseaux sociaux les plus utilisés avec 82% d'inscrits, suivi par Google+, Youtube et Twitter. Mais c'est Instagram qui réalise la meilleure progression du trimestre en terme de nouveaux inscrits. Mais l'usage des principaux réseaux diminuent Même si le nombre d'inscrits ne cessent d'augmenter, l'activité sur ces réseaux elle diminue (-6%). Le boom des applications de chats instantanés Les usages sociaux se déplaçant vers des usages mobiles (smartphones ou tablettes) au détriment du PC, l'étude note l'incroyable percée des applications de messagerie ces 6 derniers mois avec en tête Snapchat (+67%), Kik Messenger (+32%) et WhatsApp (+30%). Les jeunes majoritaires sur Tumblr et Instagram Facebook et LinkedIn sont les deux réseaux sociaux qui accueillent l’audience la plus âgée.

Fausses informations en ligne : les adolescents « facilement dupés », selon une étude Des chercheurs de l’université de Stanford qualifient la capacité de raisonnement des jeunes sur l’information en ligne de « désolante », étude à l’appui. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Alors que la question des fausses informations circulant en ligne a fait l’objet d’une polémique après l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, l’université de Stanford (Californie) a publié, mardi 22 novembre, le résumé d’une étude à paraître sur le niveau de vigilance des adolescents et des jeunes adultes en la matière ; elle a été relayée par le Wall Street Journal. Constat : les ceux-ci sont rarement capables de distinguer le vrai du faux. Lire aussi : Le constat d’un auteur de fausses infos sur Facebook : « Personne ne vérifie. C’est effrayant » L’image comme preuve Pour parvenir à cette conclusion sévère, les chercheurs ont donné une série d’exercices à des jeunes gens, avec un niveau de difficulté différent selon les classes d’âge. Un enjeu important

Les informations essentielles des principaux réseaux sociaux en une infographie (Février 2015) par Benoît Chamontin le 13 février 2015 - C’est toujours utile d’avoir une infographie claire pour expliquer les différences entre les principaux réseaux sociaux dans le cadre d’une formation ou simplement pour illustrer ses choix stratégiques. Les étudiants de Licence Professionnelle « Métiers du Médiaplanning » de l’IUT Michel de Montaigne à Bordeaux viennent ainsi de mettre en ligne une cartographie des réseaux sociaux avec les principales informations à jour en février 2015. Certains pourront reconnaître ici une mise à jour d’une précédente infographie présentée en anglais il y a quelques années.

Lycéens exploitez au mieux les reseaux sociaux Accueil ask.fm, le réseau social que les adultes ignorent Ask.fm et ses ­60 millions d’utilisateurs dans le monde n’ont jusqu’à présent attiré le regard des médias français qu’à travers les cas tragiques de suicides reliés à des insultes et des harcèlements exercés par son entremise. Nous avons cherché pour notre part à documenter les usages quotidiens de ce réseau social inconnu des parents : on y voit à l’œuvre les « drames » ordinaires des adolescents, mais aussi la fabrique horizontale de leurs normes, et au premier chef celle de l'intimité, à l’âge où l'éclosion de la sexualité redistribue les cartes. Un réseau social peut en cacher un autre : de nombreuses pages facebook d’adolescents sont désormais ponctuées d’invitations à « aller me poser des questions sur ask.fm ». Vers ce réseau perçu comme « underground », le pas est vite franchi : comme l’indique la politique de confidentialité tout récemment traduite en français, tous les contenus y sont publics. Jouer à la confession Etre sur la sellette pour être sur la scène [i] N. [ii] J.

Théo Com | Information(s) & Documentation

Related: