background preloader

Le numérique à l’école : des outils au service de l’apprentissage des élèves, vraiment

Le numérique à l’école : des outils au service de l’apprentissage des élèves, vraiment
Tableau interactif, ordinateur, tablette : le numérique pénètre les écoles. Ces nouveaux outils servent-ils l’apprentissage et la pédagogie ? Ou les intérêts commerciaux des géants de l’Internet et de l’électronique ? Roberto Casati, philosophe spécialiste des sciences cognitives, s’interroge sur les conséquences de ces technologies. Selon lui, elles altèrent nos capacités à lire avec attention, à se concentrer. Basta ! Roberto Casati [1] : D’après des spécialistes de la lecture comme Maryanne Wolf [2], les enfants qui appartiennent à des familles qui les font lire ou leur lisent des livres ont un lexique presque double, vers leurs dix ans, par rapport aux enfants qui n’ont pas ce privilège. Les élèves qui utilisent les outils numérique dans l’apprentissage ont-ils de meilleurs résultats scolaires ? Il n’y a pas une réponse uniforme. Que l’innovation n’est pas une valeur en elle-même. Dès que vous considérez l’enseignant comme une courroie de transmission, les jeux sont faits. Related:  Pensée complexe et numérique

L'Agence nationale des Usages des TICE - Un usage du tableau interactif en BEP cuisine Jean Louis Ravidat, professeur de cuisine depuis 20 ans, enseigne au lycée hôtelier de Poitiers (86) depuis maintenant 10 ans. Il a intégré l’usage d’un tableau interactif dans les cuisines pédagogiques, associé à une base de données conçue au niveau de l’établissement. Quel usage du tableau interactif en cuisine ? La base de données est conçue de telle sorte que chaque technique du référentiel puisse renvoyer à des informations complémentaires à la disposition des élèves. Ces informations sont présentées en libre accès sur le tableau sous forme de diaporamas et de films permettant aux élèves de réviser sans l’intervention de l’enseignant. Ces films et ces diaporamas ont tous été créés au sein du lycée. Des contraintes techniques L’installation du matériel dans les cuisines, où la température est élevée, a posé quelques problèmes techniques. Le comportement des élèves Au début, les élèves étaient seulement spectateurs devant l’enseignant qui utilisait le tableau interactif devant eux.

Prendre des notes à l'écrit plutôt qu'à l'ordinateur, ce qui est le plus efficace pour mémoriser Atlantico : Une étude réalisée par des neurologues de Princeton et l'université de Californie (voir ici) fait état d'un constat assez surprenant : écrire à la main plutôt qu'à l'ordinateur permettrait de mieux retenir ce que l'on prend en notes. Est-ce qu'il s'agit d'une piste crédible et comment l'expliquer ? André Nieoullon : C'est effectivement une piste crédible. Tout d'abord parce que l'écriture est un processus automatique qui traduit la personnalité, notamment. On sait aujourd'hui mettre en place des processus de reconnaissance de l'écriture pour déterminer un certain nombre d'éléments concernant la personnalité de l'auteur. Ce qui n'est pas nécessairement le cas dans le cadre de l'écriture à la machine : il s'agit là d'un procédé plus complexe à maîtriser, bien souvent, et qui nécessite donc de reporter une partie de l'attention ailleurs. Qu'est-ce qu'il faut en déduire concrètement ? Evidemment non ! Egalement, la vitesse de la prise de notes est un facteur important.

France TV éducation Les filières générales et technologique, au lycée, se divisent en trois classes : seconde, première et terminale. La fin du lycée est sanctionnée par le baccalauréat, le diplôme sésame permettant l'accès aux études supérieures et à la vie étudiante. La voie générale du lycée comprend trois séries, après une seconde commune : la filière littéraire (L), centrée sur des études littéraires en phase avec le monde moderne et sur l'étude des langues vivantes, la filière économique et sociale (ES) centrée sur l'enseignement ddes sciences économiques, de la sociologie et des sciences politiques. et la filière scientifique (S) dans laquelle, en terminale l'étude des sciences occupe 2/3 de l'emploi du temps des lycéens. Le lycée est donc divisé en deux cycles : le cycle de détermination avec la classe de seconde. C'est le moment où les élèves peuvent essayer des options et réfléchir à leur spécialisation. Puis le cycle terminal correspondant aux classes de première et de terminale.

La revanche du stylo sur les tablettes et les smartphones Bousculé par le clavier et l'écran tactile, le stylo effectue un retour en force en s'adaptant aux technologies numériques. On a peut-être enterré un peu vite le bon vieux stylo. Mis à l'écart au profit du clavier des machines à écrire puis des ordinateurs, concurrencé par l'écran tactile des tablettes et des mobiles, il fait aujourd'hui son grand retour au service des technologies numériques. Rien d'étonnant à ce come-back. Préférer le stylo ne signifie pas forcément abandonner les outils numériques. Reconnaissance d'écriture Du côté des smartphones, c'est le Galaxy Note de Samsung qui a lancé la tendance. La précision en plus Un problème qui ne concerne pas la nouvelle tablette de Lenovo, la Yoga Tablet 2 (à partir de 249 €). Dans la catégorie des tablettes, la nouvelle Slate 8 Pro de HP (250 €) se distingue par ses deux modes d'utilisation du stylo. Notes mémorisées Quant à la famille des stylos connectés, elle s'élargit de jour en jour.

Sitographie sur les outils de formation Accueil > Publications > Les hors-série numériques > Les articles en ligne > Sitographie sur les outils de formation Philippe Meirieu Le site de Philippe Meirieu est incontournable pour ouvrir cette rubrique. Notre ami y propose de nombreux textes ainsi qu’une histoire des grands pédagogues.

Technologies numériques et connaissance | Humanités numériques Quelles relations entre la grammaire numérique et les contenus (images, sons, textes) auxquels ces technologies nous donnent accès ? Quelle modification de nos usages d’intégration des connaissances cette grammaire numérique implique-t-elle ? Les outils que le numérique met à notre disposition pour mettre en forme comme pour transmettre toutes sortes de contenus culturels les remodèlent furtivement, sans que nous en ayons totalement conscience. Voici réunis des articles, vidéos de conférences, références de livres, qui donnent différents éclairages sur cette question du croisement entre technique et connaissance. Le second est un article s’intitulant «Prendre le pli des techniques», il est du philosophe Bruno Latour. Avec le numérique, nous parlons d’une technique très diverse, aux multiples visages.Toutefois la grammaire codificatrice qui le fonde soulève des questionnements quant à notre emprise sur les dispositifs qu’il met en place. (2) Bruno Latour, «Prendre le pli des techniques»

48 vidéos didactiques courtes pour comprendre le numérique d’aujourd’hui Comment les outils numériques modifient notre cerveau - La Croix Des études scientifiques ont montré que l’utilisation massive d’Internet transforme notre mémoire et notre attention Réécouter l'émission de France Inter "La tête au carré" présentée par Mathieu Vidard, en partenariat avec La Croix. « Internet rend-il bête ? » Tel est le titre un peu provocateur d’un best-seller de l’essayiste américain Nicholas Carr, qui vient d’être traduit en français (1). S’appuyant sur des études scientifiques effectuées outre-Atlantique, il y montre comment l’utilisation d’Internet a opéré une véritable « révolution » dans notre cerveau. Éminemment plastique, cet organe se serait déjà adapté à l’usage intense des nouvelles technologies, comme il l’a fait dans le passé avec l’invention de l’écriture ou avec le développement de la lecture. Les nouveaux outils numériques auraient modifié le fonctionnement de notre mémoire, de notre attention et, plus profondément, de notre intelligence, de notre façon d’appréhender le monde et de le penser. (1) Éd. Newsletter

Créer des supports de cours en « contenu augmenté » grâce aux QR Codes Jean-Michel Robineau est enseignant en CM2 à Angers. Afin de rendre ses supports de cours plus ludiques, il y insère des QR Codes pour générer du contenu augmenté sur les Ipads de la classe. Interview. Quelle exploitation pédagogique faites-vous des QR Codes avec votre classe de CM2 ? J’utilise les QR Codes pour enrichir les supports de cours distribués à mes élèves avec des documents multimedia en couleurs. Autre exemple, au moment de Noël, j’ai imprimé les paroles d’un chant, avec un QR Code renvoyant vers une version instrumentale de la mélodie pour chanter en classe. Pour l’instant j’utilise les QR Codes essentiellement à l’école, mais quand je donne un exercice à faire à la maison, j’intègre parfois un code qui renvoie vers une ressource de type résumé ou leçon à apprendre. Justement, quel impact cela a-t-il sur leur motivation ? Cela relance l’intérêt pour la séquence pédagogique. Exemples de supports de cours augmentés Elsa Doladille

Révolution cognitive et numérique- Usages du numérique éducatif Une étude de l’OCDE parue le 14 septembre 2015 sur les compétences numériques des élèves fait un bilan plutôt positif des compétences développées dans le système français, mais souligne que les performances scolaires ne sont améliorées que lorsque l’intégration du numérique en classe s’accompagne d’une évolution des pratiques pédagogiques. Ce constat nous incite à résumer la conférence de Britt-Mari Barth1 donnée en avril 2014 sur la révolution cognitive et son lien avec la révolution numérique. L’origine de sa recherche part de l’expérience du terrain et de la réflexion sur les processus enseigner/apprendre (sciences cognitives). • Comment la révolution cognitive peut-elle guider la révolution numérique ? Les recherches indiquent qu’une révolution cognitive est en marche depuis les années 50. L’enseignant doit désormais viser non pas d’apporter le savoir mais de permettre à chacun de construire, ou plutôt co-construire son savoir. Aspect cognitif Aspect relationnel Aspect affectif

WordPress un blog gratuit L'Homme simplifié - Francetv Éducation Déresponsabilisation, déshumanisation, simplification à outrance : il y a urgence à penser l'usage et les conséquences des nouvelles technologies sur l'individu, le travail et la société. Propos recueillis par Isabelle Magos. Présentation de l'auteur Jean-Michel Besnier Professeur de philosophie à l'université Paris IV-Sorbonne, auteur de L'Homme simplifié. Vous affirmez que la technologie a pris une place fondamentale dans notre société et qu’elle est en train de nous formater. La grande différence entre les sociétés traditionnelles et nos sociétés occidentales tient au fait, qu’actuellement, les objets que nous avons créés nous façonnent largement. La technique, au même titre que la parole, est constitutive de l’humanité. Selon vous, cette technique prendrait le pas sur la parole. Oui, j’estime que nous sommes témoins d’un déséquilibre, car nos technologies contemporaines décrédibilisent peu à peu la parole, en réduisent le pouvoir. Cette tendance peut refléter une angoisse diffuse.

Related: