background preloader

Les élections européennes expliquées en patates

Les élections européennes expliquées en patates
Related:  droit de vote

Vote obligatoire : est-ce vraiment efficace?-le JDD 15 avril 2015 Après le député EELV François de Rugy, c'est au tour de Claude Bartolone d'évoquer l'instauration du vote obligatoire. "Je crois que l'on pourrait engager cette démarche parce que la démocratie s'entretient, s'irrigue. Je ne connais pas de meilleur moyen de l'arroser que de participer au vote", a-t-il expliqué mercredi à l'Elysée, où il doit livrer à François Hollande un rapport sur l'engagement républicain. En déplacement en Suisse, le Président a indiqué que cela "fait partie des sujets qu'on aura à regarder". "On ne va pas conclure immédiatement (...) Avec près de 50% d'abstention lors des dernières élections départementales, et plus de 56% aux Européennes de 2014, la solution parait toute trouvée en effet. Plusieurs Etats pratiquent déjà le vote obligatoire, à commencer par la Belgique, qui a instauré cette obligation à la fin du XIXe siècle. Lire aussi : Belgique : comment vote-t-on quand on y est obligé?

Union pour la Méditerranée (Euromed)-SEAE (Service européen pour l'action extérieure ) | Euromed L'Union pour la Méditerranée a pour but de promouvoir l'intégration économique et les réformes démocratiques dans seize pays voisins situés au sud de l'UE, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Les accords de coopération, anciennement appelés "processus de Barcelone", ont été relancés en 2008 et rebaptisés Union pour la Méditerranée (UpM) La relance était l'occasion de concrétiser les relations et de les rendre plus visibles grâce à la mise en place de nouveaux projets régionaux et sous-régionaux qui présentent un véritable intérêt pour la population de la région. L'Union pour la Méditerranée réunit les 28 États membres de l'UE et 15 partenaires de la région du sud de la Méditerranée, d'Afrique et du Moyen-Orient: l'Albanie, l'Algérie, la Bosnie-et-Herzégovine, l'Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, la Mauritanie, Monaco, le Monténégro, le Maroc, la Palestine, la Syrie (suspendue), la Tunisie et la Turquie.

«Les Etats européens ont beaucoup de mal à envisager la complexité nouvelle des frontières» Après les attentats de Nice et de Bavière, partout en Europe (en Italie, en Espagne, en France), les contrôles frontaliers ont été rétablis. Entre terrorisme, migrations et Brexit, livres et colloques sur les frontières se multiplient (1). Sabine Dullin, historienne au Centre d’histoire de Sciences-Po, spécialiste de l’espace soviétique (2) a récemment dirigé l’ouvrage collectif les Frontières mondialisées (PUF). La création d’un corps de gardes-frontières européens vient d’être adoptée par le Parlement européen. Si l’on veut rester positif, parions qu’en ces temps de Brexit, cela pourrait être un moyen de lutter contre les xénophobes anti-Européens qui ne croient qu’aux frontières nationales. Vous parlez de théâtre ou de mise en scène à propos de la sécurisation des frontières… Dans la période troublée et dangereuse que l’on traverse, la frontière se brouille entre intérieur et extérieur. Des moyens pourtant assez répandus actuellement…

« Voter ne sert à rien » : les abstentionnistes expliquent leur choix Programmes non tenus, non-renouvellement des élus… des lecteurs ont expliqué au « Monde » pourquoi ils refusent désormais de se rendre à l’isoloir. Vous avez été nombreux, très nombreux, à répondre à notre appel sur les raisons qui vous ont poussé (es) à renoncer au vote lors du premier tour des régionales, dimanche 6 décembre, ou avant. Si, bien entendu, la masse de vos témoignages n’a pas de valeur statistique, elle donne le sentiment que cette absence d’expression dans les urnes a besoin d’être justifiée, revendiquée et, finalement, fortement exprimée. Sans doute faut-il en déduire que la vie politique française passionne bel et bien ceux qui choisissent de ne pas participer au choix de ses représentants. A chaque élection, la question revient – avant d’être le plus souvent éclipsée par les résultats des scrutins : pourquoi les électeurs s’abstiennent-ils en masse ? Lors du premier tour des élections régionales, le 6 décembre, 50,1 % des inscrits ne sont ainsi pas allés voter.

Politique européenne de voisinage Avec sa politique européenne de voisinage (PEV), l'UE vise à renforcer les relations avec ses pays voisins à l'est et au sud afin de promouvoir la prospérité, la stabilité et la sécurité à ses frontières. La politique européenne de voisinage a été mise en place en 2004 dans le but d'encourager des relations plus étroites avec les pays limitrophes de l'UE. Il est dans l'intérêt mutuel de l'UE et de ses pays voisins de promouvoir la prospérité, la stabilité et la sécurité dans ces régions. À ce jour, la PEV compte 16 partenaires: l'Algérie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Belarus, l'Égypte, la Géorgie, Israël, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, la République de Moldavie, les territoires palestiniens occupés, la Syrie, la Tunisie et l'Ukraine. La PEV offre à l'UE les moyens de renforcer les relations bilatérales avec ces pays. Les pays qui souhaitent renforcer leurs relations avec l'UE concluent à cet effet des plans d'action bilatéraux communs. Plus...

JO 2016 : une escrimeuse italienne brandit le drapeau de l’UE sur le podium LE MONDE | • Mis à jour le | Par Le Monde.fr Le geste est passé quasiment inaperçu, excepté en Italie. Et à Bruxelles. L’escrimeuse italienne Elisa Di Francisca, battue en finale par la Russe Inna Deriglazova, n’a pas gardé son titre remporté quatre ans plus tôt à Londres. Mais comme le relate le Corriere della Sera, elle a « signé un record qui ne sera jamais battu ». Certes, elle l’a agité au pied du podium devant les photographes, avant de monter sur la deuxième marche, mais le geste très symbolique a quand même été remarqué. « Je l’ai fait pour les victimes des attentats de Paris et Bruxelles et pour dire que l’Europe existe, et qu’elle est unie contre le terrorisme », a-t-elle dit pour expliquer la présence du drapeau bleu à étoiles jaunes. « La nuit de Rio n’a pas la couleur de l’or, s’emporte lyriquement le journaliste de La Stampa, mais celle d’un puissant bleu. »

Expliquez-nous... le vote blanc Les régionales J moins 2. La qualité des reports de voix d'un camp vers l'autre sera une clé du second tour des régionales, élément déterminant en Paca et dans le Nord où le PS s'est désisté pour faire barrage au FN. L'abstention, le vote nul ou le vote blanc pourraient être également déterminants. Le vote blanc consiste à déposer dans l’urne une enveloppe vide ou contenant un bulletin dépourvu de tout nom de candidat. Ce type de vote indique une volonté de se démarquer, de refuser le choix politique proposé. Le vote blanc ne doit donc pas être confondu avec le vote nul. Des associations qui militent pour défendre ce vote blanc Plusieurs associations comme Blanc se sont exprimées.

leuropecestpassorcier L’Europe c’est pas sorcier est une opération transmedia, participative et intergénérationnelle sur l’Europe dédiée aux enfants, aux adolescents et jeunes adultes, aux parents et grands parents. En mettant les internautes en immersion sur les sujets européens qui les intéressent, ce site est un des éléments de l’opération L’Europe c’est pas sorcier qui se décline aussi en une exposition, un mémento et des événements en région. C’est L’Union européenne expliquée à tous. Son histoire, les gens qui y vivent et qui la font, les traités, les institutions et leurs rôles, les chefs d’Etat et les commissaires, les ministres et les députés, les sujets de tous les jours et l’Europe de demain. L’opération est produite à l’initiative de et par Graine d’Europe qui associe sa démarche de sensibilisation à l’Europe à la philosophie de l’émission « C’est pas sorcier » pour créer le concept « L’Europe c’est pas sorcier », en partenariat avec France Télévisions.

Les Documents politiques, diplomatiques et fi... - Gallica mobile website Rappel de votre demande: Format de téléchargement: : Texte Vues 17 à 17 sur 36 Nombre de pages: 1 Notice complète: Titre : Les Documents politiques, diplomatiques et financiers Éditeur : Agence indépendante d'informations internationales (Paris) Date d'édition : 1926-10 Type : texte Type : publication en série imprimée Langue : Français Langue : language.label.français Format : application/pdf Format : Nombre total de vues : 10381 Description : 1926/10 (A7,N10). Droits : domaine public Identifiant : ark:/12148/bpt6k54208342 Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-G-1532 Relation : Relation : Provenance : Bibliothèque nationale de France Date de mise en ligne : 04/09/2008 Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. pioquc avec toulcs les nations représentées dans la Société cl dans son Conseil. Discours de M. M. Ah !

Elections : et si on rendait le vote obligatoire ? | Conseil départemental de l'Hérault Depuis 20 ans en France, les taux d’abstention aux élections ne cessent d’augmenter. Qu’en déduire ? Faut-il y remédier par la contrainte ? Elections : et si on rendait le vote obligatoire ? Taux d’abstention record de 56 % au 1er tour des cantonales (2011), 59 % aux Européennes (2009), 35 % au 2nd tour des municipales (2008)… Des chiffres à la hausse depuis les années 90. Plus qu’un droit, le vote est un devoir en Belgique, Bolivie, Grèce, Brésil, Luxembourg et en Australie. Les enjeux de l’élection européenne cartes sur table Introduction – Quelle géographie de l’Europe ? La définition de l’Europe ne vas pas de soi. On ne peut parler de « continent » parce qu’on ne sait où il s’arrête à l’Est (l’Oural est une frontière très conventionnelle) ou au Sud-Est (en Turquie Istanbul est formellement en Europe). On peut, plus clairement, parler d’« Union européenne » avec sa liste de 28 États-membres, mais en gardant à l’esprit que cette liste s’allonge (la Croatie est entrée à l’été 2014). Et elle va continuer à s’allonger car plusieurs pays sont candidats ou bien, pour parler comme à Bruxelles, ont « vocation à être candidats » (les pays de l’ex-Yougoslavie et l’Albanie). L’Europe en situation

"Brexit" : cartes, infographies, analyses sur le vote du 23 juin Le vote du référendum du jeudi 23 juin dessine des fractures dans le Royaume-Uni. 1. Les résultats du scrutin La carte du vote par circonscription. Le Monde, Les décodeurs, 24 juin 2016 La carte interactive par circonscription, Francetvinfo, 25 juin La carte par anamorphose, « "Brexit" : villes (et Ecosse) contre campagnes », Le Monde, Les décodeurs, 24 juin 2016 La composante géographique met en évidence des logiques territoriales dans la distribution des votes : L’Ecosse et les villes pour le remain, la campagne pour le leave Un grand nombre de visualisations sur le site de la BBC 2.

Le droit de vote : une obligation pour certains pays  <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> La question du vote obligatoire se pose régulièrement dans un certain nombre d’États, dont la France, au vu de l’importance prise par l’abstentionAbstentionNon participation à un scrutin. Les théories du droit de vote dans le contexte français Pour mesurer les implications et la nature de ce débat, il faut revenir à l’époque révolutionnaire, où deux conceptions du vote s’opposent. Pour certains, qui s’appuient sur la pensée de Jean-Jacques Rousseau , le vote est un droit (théorie de "l’électorat-droit ") dont dispose tout citoyen. Pour d’autres, au premier rang desquels l’abbé Sieyès, qui va la théoriser dans son pamphlet Qu’est-ce que le Tiers-État ? Or, selon certains juristes, cette théorie de l’électorat-fonction justifierait la mise en place du vote obligatoire. Les pays où le vote est une obligation Le système le plus connu est celui de la Belgique.

Brexit: les cartes qui expliquent le vote des Britanniques Le Royaume-Uni a donc voté «leave» à 52%. Mais comment s'explique ce vote qui oppose des régions (Ecosse et Irlande du Nord pour le «remain» et Angleterre et Pays de Galles pour le «leave»? En comparant des données économiques ou politiques, on constate que la question sociale est dominante dans le choix des Britanniques. Preuve par quelques cartes. Les résultats nationaux La carte des résultats nationaux trace deux Royaume-Uni. Carte des résultats du vote sur le Brexit. Nous avons comparé cette carte des résultats avec d'autres cartes sur l'économie, la sociologie ou la politique britannique. La carte électorale britannique Les dernières élections législatives britanniques ont eu lieu en mai 2015. Vote UKIP lors des dernières législatives britanniques. Le parti UKIP de Nigel Farage a toujours fait campagne sur le thème de «Leave Europe». Les électeurs du parti UKIP seraient les plus pauvres en comparaison avec les électeurs des autres forces politiques, selon le Mail.© Mailonline

Related: