background preloader

La Planète financière

La Planète financière
Related:  La Planète financièreyvessacre

Jean-Marie Harribey » Blog Archive » Démondialisation ou altermondialisme ? La violence de la crise mondiale est telle que, face à la faillite des politiques économiques dont l’objectif n’est pas d’en venir à bout mais de préserver les privilèges acquis par une minorité de possédants, des propositions en apparence iconoclastes fusent de partout. Notamment, en Europe, où la crise prend le visage d’une crise de la dette publique, née de l’amoindrissement délibéré des recettes fiscales et du sauvetage désespéré du système bancaire par des États désormais à la merci des marchés financiers dont les exigences deviennent exorbitantes. Comme il est avéré que l’origine fondamentale de cette crise est la financiarisation de l’économie mondiale dont la face visible avait nom « mondialisation », l’idée de « démondialisation » fait son chemin. À gauche, autour d’intellectuels comme Emmanuel Todd et Jacques Sapir, mais aussi à droite. Cette notion de démondialisation pose un vrai problème à l’altermondialisme.

ILS N’Y ARRIVENT PAS ! par François Leclerc Billet invité. « On va y arriver ! » est depuis quelques jours le leitmotiv d’Angela Merkel, repris par Jean-Claude Juncker, comme s’ils voulaient s’en convaincre. Mais ils n’y arrivent pas. Le sommet des 11 pays de la Route des Balkans a péniblement débouché dans la nuit de dimanche à lundi sur dix-sept modestes mesures présentées par Jean-Claude Juncker, ainsi que sur la création de « capacités d’accueil » de 100.000 personnes dans les Balkans, dont 50.000 en Grèce, puisqu’il fallait comme d’habitude annoncer des chiffres ronflants. C’est « une première étape pour une meilleure gestion des flux [des réfugiés]» a déclaré Angela Merkel, relativisant leur portée. Le mauvais temps et la mer brutale ne font pas obstacle à la traversée entre la Turquie et la Grèce, et les tragédies se multiplient. De toutes les incuries dont les autorités européennes ont jusqu’à maintenant fait la démonstration, celle qui se déroule sous nos yeux n’a pas d’équivalent et n’a pas fini de faire ses dégâts.

Le dessous des cartes | ARTE Une sélection de ressources du site Géoconfluences pour le programme 2015 des concours d’entrée aux ENS Le site Géoconfluences propose une sélection des ressources susceptibles de donner des éclairages sur les thèmes des programmes de géographie des concours d'entrée aux ENS. ENS Lyon : La planète financière : espaces et territoires à l'ère de l'économie globalisée La présentation du programme de l'épreuve de géographie 2015 par le jury et le commentaire en date du 20 mai 2015 Nouveaux regards cartographiques sur la mondialisation : une collection de conférences filmées avec les documents d'accompagnement enregistrées lors de la journée de réflexion organisée par l'ENS de Lyon, le site Dgesco-Géoconfluences et l'Institut français de l'Education (IFÉ), le 18 mai 2011. ENS Ulm : L'eau en France La présentation du programme de l'épreuve de géographie 2015 par le jury

Géographie de la planète financière DiskMaker X Territoires et dynamiques spatiales de la finance mondiale - Globe En écho à l’émission que Planète Terre consacre aujourd'hui à la géographie de la finance mondiale (disponible à la réécoute et au podcast ici), Globe vous propose de découvrir les démarches de recherche de ses deux invités : Olivier Crevoisier et Maude Sainteville. Alors que l'avènement du capitalisme financier a été présenté par certains analystes comme l'annonce de la "fin de la géographie", la géographie peut-elle vraiment nous aider à décrire les flux financiers, si mobiles qu'ils semblent abolir les distances ? Quels sont les principaux enseignements de ces travaux pour la compréhension du fonctionnement de l'industrie financière ? Quel est l'apport de la géographie au débat sur la réforme du système financier après la crise de 2008 (dont les mécanismes sont rappelés dans cette vidéo et illustrés par cette carte) ? "Les territoires de l'industrie financière" (O. Les territoires et les circuits de la globalisation financière : De (nouveaux ?) I. Sources : Pour aller plus loin :

"Le G20 a une approche très naïve de la lutte contre les paradis fiscaux" -De plus en plus de pays -on parle d'une quarantaine- se disent favorables à la lutte contre la fraude fiscale, approuvant le principe d' un échange automatique d'informations entre administrations fiscales. Dans votre livre, « La richesse cachées des nations »* , vous avez défendu la mise en place de cet échange automatique. Les paradis fiscaux sont-ils donc en voie d'extinction ? -Cette conclusion me paraît bien hâtive. Même si les autorités de ces pays prennent des engagements, sous la pression internationale, les banques et intermédiaires locaux ne vont pas se faire hara kiri juste pour complaire aux pays riches. -Que faut-il faire, alors ? Il y a deux choses à faire. -N'est-ce pas beaucoup plus complexe de mettre en place un tel cadastre, par rapport au recensement des terres et biens immobiliers ? - Pas tant que ça. -Qui pourrait le faire ? - Ce pourrait être le rôle du Fonds monétaire international (FMI). -Vous évoquiez une seconde priorité… -De quel ordre ? -Absolument.

t1675f II. Rappel de notions de base simples en économie générale, economie de marché et de gestion à l'attention des formateurs 2.1. 2.2. 2.3. 2.1. L'économie est une part importante de l'activité humaine; c'est la part des activités que les hommes consacrent à la satisfaction de leurs besoins matériels. Ces besoins matériels peuvent correspondre: - soit à des biens réels: aliments pour les besoins d'alimentation, maisons et vélos pour les besoins de logement et de déplacement, ainsi que les machines et les équipements qui permettent de satisfaire nos besoins... - soit à des services pour répondre à nos besoins en services: financiers (banques, assurances..) services d'instruction et de formation (école, centre de formation...), service de santé (dispensaire, médecin, hôpital...), services de transports, services de réparation et d'entretien, services de loisirs, etc... 2.2. Il y a bien longtemps, les populations vivaient en circuit fermé, produisant et consommant ce qu'elles produisaient. 2.3.

Neoliberalism has brought out the worst in us | Paul Verhaeghe We tend to perceive our identities as stable and largely separate from outside forces. But over decades of research and therapeutic practice, I have become convinced that economic change is having a profound effect not only on our values but also on our personalities. Thirty years of neoliberalism, free-market forces and privatisation have taken their toll, as relentless pressure to achieve has become normative. There are certain ideal characteristics needed to make a career today. It’s important to be able to talk up your own capacities as much as you can – you know a lot of people, you’ve got plenty of experience under your belt and you recently completed a major project. On top of all this, you are flexible and impulsive, always on the lookout for new stimuli and challenges. This description is, of course, a caricature taken to extremes. Bullying used to be confined to schools; now it is a common feature of the workplace.

Les paradis fiscaux dans la mondialisation boursière 1Souvent stigmatisés par les polémiques liées aux crises financières, les paradis fiscaux sont des lieux de pouvoir où se croisent les intérêts des Etats et ceux des firmes transnationales. Les entreprises utilisent un arsenal de moyens légaux mis à leur disposition par ces territoires de la finance mondialisée afin de réduire leurs contributions fiscales et/ou de contourner des règlementations nationales trop contraignantes. Pour illustrer ces réalités, des ordres de grandeurs sont régulièrement diffusés : environ la moitié des actifs financiers transiteraient par ces paradis fiscaux et quasiment un tiers des investissements directs à l’étranger y ferait escale. Mais au-delà de la dimension spectaculaire de ces données chiffrées, la description spatiale de ces flux de capitaux virtuels reste très opaque et partielle. Quels acteurs et puissances usent et abusent des paradis fiscaux ? A. B. C. 9 Le terme de « résidence » de l’entreprise est utilisé par les fiscalistes. A. B. C.

Les grands défis de la planète financière L'année 2012 devrait réserver son lot de bonnes et mauvaises surprises aux établissements financiers européens qui sortent d'une année 2011 cauchemardesque. Les banques n'ont en effet jamais été autant au centre du viseur et devront faire face à de multiples pressions de la part des régulateurs et des dirigeants européens. Même leur modèle économique est remis en cause. La Commission européenne a, par exemple, créé un groupe de travail chargé de lui rendre, d'ici à la mi-2012, un rapport sur l'efficience de la séparation des activités de banque de détail de celles d'investissement. La commission Vickers, au Royaume-Uni, n'a pas attendu Bruxelles pour indiquer la nécessité de séparer l'activité de détail de l'activité de marchés, afin de protéger les dépôts. Les douze prochains mois verront également les établissements financiers européens poursuivre leurs plans de restructuration comprenant des cessions d'actifs et des réductions d'effectifs. - La gestion d'actifs en alerte

Related: