background preloader

Hitler attaque - documentaire histoire seconde guerre mondiale

Hitler attaque - documentaire histoire seconde guerre mondiale
Related:  Criminels de Guerrehitler

Hitler, L'alchimie D'un Monstre - Film Documentaire Français Complet 2013 L'Art Moderne et le IIIème Reich - Censure, Interdiction, Expositions infamantes - L'Histoire des Arts au Collège Abbal Thématique : "Arts, États, pouvoir" Période : XX° Problématique : L'oeuvre d'art et le politique : des oeuvres et des artistes qui dérangent et un régime qui tente de les faire disparaître. Contexte : Dès l'arrivée d'Hitler au pouvoir en 1933 le régime nazi impose à l’Allemagne sa conception de l’art : l’Art doit être allemand, fait par des Allemands (c’est à dire des aryens) et faire l’apologie du régime, de la tradition germanique, des fondements de la nation allemande. C’est un art replié sur lui-même, sans ouverture vers l’étranger, la nouveauté, la modernité, c'est un Art de Propagande, appelé dans l'Allemagne nazie "Art Héroïque". C’est Goebbels qui est chargé dès 1933 d’organiser la propagande en Allemagne. De ce fait, toutes les œuvres qui ne correspondent pas à cette conception de l’art (donc les œuvres modernes et expressionnistes) doivent disparaître car elles dérangent le régime nazi. L’art moderne dérange les nazis car : · il critique parfois le régime, II. III.

Ainsi Hitler acheta les Allemands, par Götz Aly (Le Monde diplomatique, mai 2005) Ce livre traite une question simple, qui n’a toujours pas trouvé de réponse : comment cela a-t-il pu arriver ? Comment les Allemands ont-ils pu, chacun à son niveau, permettre et commettre des crimes de masse sans précédent, en particulier le génocide des juifs d’Europe ? Si la haine attisée par l’Etat de toutes les populations « inférieures », des « polacks », des « bolcheviques » et des « juifs », faisait sans doute partie des conditions nécessaires, elle ne constitue pas une réponse suffisante. Dans les années précédant le régime hitlérien, il n’y avait pas plus de ressentiment chez les Allemands que chez les autres Européens ; leur nationalisme n’était pas plus raciste que celui des autres nations. Il n’y a pas eu de Sonderweg (exception allemande) qui permettrait d’établir une relation logique avec Auschwitz. La relation entre peuple et élite politique sous le national-socialisme se trouve au centre de cette étude. Taille de l’article complet : 3 033 mots. Vous êtes abonné(e) ?

Adolf Hitler: Mon testament politique du 29 avril 1945 Source:AbundantHope.net Traduit en Français par Wivine Information politique Mon testament politique: Adolf Hitler, 29 April 1945 Par Adolf Hitler Le 1ier mai 2010 - Le texte suivant a été dicté par Hitler à sa secrétaire le 29 avril 1945. Plus de trente ans se sont écoulés depuis 1914 lorsque j'ai fait ma modeste contribution comme volontaire dans la première guerre mondiale, qui avait été imposée au Reich. Dans ces trois dernières décennies, l'amour et la loyauté envers mon peuple ont guidé toutes mes pensées, mes actions et ma vie. C'est faux de dire que moi ou quelqu'un d'autre en Allemagne voulait la guerre en 1939. Trois jours seulement avant le déclenchement de la guerre germano-polonaise, j'ai proposé une solution pour le problème germano-polonais à l'ambassadeur Britannique à Berlin - contrôle international comme dans le cas du Tzar. Président du Reich: Donitz Commerce: Funk

La fortune cachée d'Hitler : le dictateur nazi devait près de 2 millions de dollars au fisc allemand Au cours de sa vie, Adolf Hitler a amassé une énorme fortune. Des royalties touchées sur son droit à l'image... aux 1,75 millions de dollars de taxes sur le revenu qu'il n'a jamais voulu payer, le Führer a accumulé une impressionante somme dans un compte secret, dont la somme avoisinerait les 3,6 milliards d'euros. Dans le documentaire "The Hunt For Hitler's Missing Millions", Herman Rothman, un juif allemand qui coopérait avec les services secrets britanniques pendant la Seconde Guerre mondiale, raconte pour la première fois comment il a découvert le testament secret d'Hitler, preuve de son immense fortune. Après le suicide d'Hitler dans son bunker en 1945, Rothman et l'un de ses collègues ont aperçu un homme qu'ils soupçonnaient d'être un nazi en fuite. Quand il est devenu Führer en 1933, Hitler devait déjà une petite fortune au fisc allemand. atlantico sur facebook notre compte twitter Ajouter au classeurLecture zen Lire ou relire plus tard Besoin de vous concentrer Je m'abonne

L'Art dégénéré du IIIème Reich Albert Speer (père) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Albert Speer (né Berthold Konrad Hermann Albert Speer[1]; 19 mars 1905 - 1er septembre 1981) était un architecte allemand qui, durant une partie de la Seconde Guerre mondiale, fut ministre des Armements de la production de guerre au sein du Troisième Reich. Speer était l'architecte en chef du Parti nazi avant de prendre des fonctions ministérielles. Il fit son autocritique et assuma ses responsabilités pour les crimes du régime nazi lors du procès de Nuremberg et dans ses mémoires. Son niveau d'implication dans la persécution des juifs et l'étendue de sa connaissance de la Shoah restent sujets à débats. Speer rejoignit le Parti nazi en 1931 et entama une carrière politique et gouvernementale qui dura 14 ans. En tant que ministre des Armements de la production de guerre, Speer parvint à accroître la production malgré les intenses bombardements alliés. Au milieu de l'année 1922, Speer commença à courtiser Margarete Weber (1905-1987).

Généalogie d'Adolf Hitler Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La généalogie d'Adolf Hitler est complexe, notamment en ce qui concerne les ascendants mâles, et a été plusieurs fois modifiée, plus souvent pour des raisons politiques ou idéologiques que du fait de la découverte d'éléments nouveaux. Arbre généalogique d’Adolf Hitler Une généalogie incertaine et controversée[modifier | modifier le code] Comme pour beaucoup d'enfants de cette époque, dont une partie des ascendants est issue de relations avec des servantes, il est difficile d'établir une généalogie assurée. Son père Alois Hitler, né en 1837, est le fils illégitime de Maria Anna Schicklgruber, dont il porta le nom jusqu'en 1877, date à laquelle, à l'âge de 40 ans, il prit celui de Johann Georg Hiedler, mort en 1857, qui épousa sa mère en 1842 mais ne le reconnut pas de son vivant. Des origines juives ? À plusieurs reprises, des rumeurs ont prêté à Hitler des origines juives, et cela parfois dans l'entourage proche de celui-ci.

Reinhard Heydrich Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Adjoint direct de Heinrich Himmler, il joue un rôle important dans l'organisation de l'appareil répressif nazi et lors de l'élimination de la Sturmabteilung (SA) en tant que force politique, principalement lors de la Nuit des Longs Couteaux. Il a également un rôle majeur dans l'organisation de la Shoah par la planification et le contrôle de l'activité des Einsatzgruppen, et lors de la conférence de Wannsee, qu'il préside le 20 janvier 1942. Il meurt une semaine après avoir été victime d'un attentat organisé par la résistance tchèque. 1904-1931 : avant l'entrée au parti nazi[modifier | modifier le code] Halle : la place du marché avec la Marktkirche et la tour rouge. Reinhard Heydrich a une sœur aînée, Maria, et un frère cadet, Heinz (1905-1944)[4]. Conformément aux souhaits de sa mère, Reinhard Heydrich est baptisé selon le rite catholique, alors que son père est un protestant non pratiquant. Engagement précoce[modifier | modifier le code]

Hitler et la société secrete thule _ résumé Hitler et Ultima Thulé On connaît les atrocités commises par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Par contre, le rôle joué par des sociétés secrètes dans l'élaboration de la doctrine et l'avènement du régime hitlérien est plus méconnu.Evoquées lors du procès de Nuremberg, en 1946, les relations du IIIe Reich avec l'occultisme et la magie noire n'ont pas été retenues par les juges.Pourtant, ces relations permettent de mieux comprendre certaines thèses prônées par les nazis ainsi que les actions de quelques dirigeants du régime. Pour apposer un peu plus d'éclairage dur le "troisième Reich" entouré de mystère et sur le rôle joué par Adolf Hitler, je dois remonter un peu plus loin dans le temps. Entre 1880 et 1890, beaucoup de personnalités et, parmi elles, quelques têtes des plus éminentes d'Angleterre se retrouvèrent pour former l' "ORDRE HERMETIQUE DE L'AUBE DOREE" (The Hermetic Order of the Golden Dawn). Etaient, entre autres, membres : FLORENCE FARR ; W. A bon entendeur . 1.

Josef Mengele Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Josef Mengele Josef Mengele, photographié en 1956 en Argentine. Compléments Josef Mengele connu sous le surnom d'Ange de la mort (16 mars 1911 à Günzburg en Allemagne – 7 février 1979 à Bertioga au Brésil) est un médecin et anthropologue nazi allemand et un criminel de guerre. Après la guerre, il ne fut jamais capturé et vécut 27 ans en Amérique latine sous divers pseudonymes, dont celui de Wolfgang Gerhard sous lequel il fut inhumé en 1979 au Brésil. Jeunesse[modifier | modifier le code] Josef Mengele naît à Günzburg, cité médiévale située au bord du Danube. Il part ensuite pour Francfort-sur-le-Main, où il étudie la médecine. Auschwitz[modifier | modifier le code] Après la guerre[modifier | modifier le code] En janvier 1945, peu avant la libération de Cracovie par l'Armée rouge, Mengele quitte le camp et rejoint sa Bavière natale. Cependant, les témoins aux procès des criminels de guerre commencent à citer son nom.

Rudolf Höss Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « article de qualité ». Rudolf Franz Ferdinand Höß (ou Höss), né le 25 novembre 1900[N 1] à Baden-Baden et exécuté le 16 avril 1947 à Auschwitz, était un officier (Obersturmbannführer) de la SS qui occupa une fonction de premier plan dans le génocide des Juifs d'Europe. Issu d'une famille catholique, Höß combat au cours de la Première Guerre mondiale, dès l'âge de 16 ans, et est décoré de la Croix de Fer. Après la fin du conflit, il s'engage dans les corps-francs ; il est condamné en 1924 à dix ans de prison pour le meurtre d'un militant communiste. Affilié au parti nazi dès 1922, il entre dans la SS en juin 1934, et commence sa carrière au sein du système concentrationnaire nazi en novembre de la même année. Ses mémoires, popularisés par Robert Merle, constituent un document historique d'une importance reconnue pour la compréhension de la Shoah, de l'univers concentrationnaire et de la mentalité des bourreaux.

Franz Stangl Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Franz Stangl, (26 mars 1908 à Altmünster (Autriche), 28 juin 1971 à Düsseldorf (Allemagne)) était un officier SS (Obersturmführer) qui fut commandant des camps d’extermination de Sobibor et de Treblinka. Il fut condamné à la réclusion à perpétuité en 1970 par un tribunal allemand. Sa jeunesse[modifier | modifier le code] Franz Stangl naît le 26 mars 1908 au sein d’une famille modeste à Altmünster en Autriche. Après l’Anschluss[modifier | modifier le code] Toutefois, à partir du milieu des années 1930, le climat en Autriche commence à changer et les idées nazies commencent à obtenir de plus en plus de soutien, y compris au sein des administrations autrichiennes, police incluse. Commence pour Stangl une période trouble. Dès avant la fin de 1938, il est chargé d’une mission de recensement des Juifs en Bohême[7]. Incorporation à l’Aktion T4[modifier | modifier le code] Monument commémoratif à Berlin L’opération Reinhard[modifier | modifier le code]

Franz Stangl The Austrian Franz Stangl was in charge of Sobibor until September 1942, when he was transferred to the deathcamp Treblinka. Stangl gained a reputation as an efficient administrator and according to SS-Obergruppenfuehrer Odilo Globocnik, Franz Stangl was "the best camp commander, who had the greatest share of the entire action...." At the end of the war Franz Stangl managed to conceal his identity and although imprisoned in 1945 he was released two years later. For years his responsibility in the mass murder of men, women and children had been known to the Austrian authorities but Austria did not issue a warrant for Stangl's arrest until 1961. After extradition to West Germany he was tried for the deaths of around 900,000 people. Franz Stangl was interviewed by the author Gitta Sereny in 1970 and his comments later appeared in the book Into That Darkness: An Examination of Conscience (1983): "Would it be true to say that you got used to the liquidations?" He thought for a moment. "...

Related: