background preloader

Les effets de la réforme de la formation – épisode 4 – les formateurs vont changer de métier

Les effets de la réforme de la formation – épisode 4 – les formateurs vont changer de métier
Moins de formateurs externes, plus de formateurs internes L’effet premier de la réforme est d’amener les entreprises à sortir de la logique de la formation conventionnée. La formation externe prise en charge par les fonds mutualisés des OPCA va sensiblement diminuer. Libéré de la contrainte fiscale, les entreprises vont revenir aux modalités pédagogiques qui prévalaient au cours des “Trente glorieuses“ : Formation au poste de travail ou O.J.T, démultiplication interne, école interne… Conséquence : elles vont ré-internaliser la fonction formation. Du formateur au E-Formateur Le formateur sera donc interne. S’il n’est plus animateur de stage, quelles missions pourra t-il remplir pour éviter d’aller pointer à Pôle Emploi comme l’on fait les ouvriers sidérurgiques, les disquaires ou libraires ou le feront les futurs-ex taxis, visiteurs médicaux ou caissières… ? Le métier classique de formateur est sans nul doute en danger. Marc Dennery

Réforme 2014 : ce qui va changer dans les pratiques de formation La réforme de la formation 2014, c’est d’abord trois évolutions qui vont renforcer le système de formation tel qu’il est construit aujourd’hui. 1 - Des salariés davantage acteurs de leur formation Le nouveau système de formation va outiller considérablement les salariés. 2 - Des entreprises plus responsables des résultats que des moyens. C’est la bonne nouvelle de la réforme. Parallèlement, les critères de définition de l’action de formation seront élargis (cf. propositions du gouvernement) . 3 - Un marché de la formation encore plus régulé La mutualisation sera sensiblement augmentée, reste à savoir de quel montant exact, le patronat tardant à s’accorder sur cette question. Cinq évolutions majeures dans les pratiques de formation Comment les acteurs de la formation de terrain vont-ils s’approprier ce nouveau système de formation ? 1 - Moins de formation de maintenance, plus de formation d’investissement 2 - Du stagiaire à l’E-autodicate 3 - La formation rapprochée

Ce que la loi sur la formation professionnelle va changer pour l'entreprise Mission accomplie pour le ministre du Travail, Michel Sapin. La réforme de la formation professionnelle a été menée tambour-battant. Issue de l'accord national interprofessionnel (ANI) du 14 décembre 2013, le projet de loi sur la formation professionnelle, l'emploi et la démocratie sociale a été adopté par l'Assemblée nationale hier et le Sénat ce jeudi 27 février 2014 (188 voix pour, 133 voix contre). Principal point d'achoppement: la réforme de l'inspection du travail a été retirée du projet de loi. Elle n'est pour autant pas enterrée a souligné Michel Sapin, qui a annoncé qu'il présentera des propositions sous peu. Le projet de loi redessine les contours du paysage de la formation continue en France. 1. Principale innovation de ce projet de loi sur la formation, le compte personnel de formation sera opérationnel à partir du 1er janvier 2015, date à laquelle il remplacera le DIf (Droit individuel à la formation). A lire: Compte personnel de formation: ce qu'il faut savoir. 2. 3. 4. 5.

Comment le Big Data peut aussi booster les RH L’approche Data n’est pas juste une mode technologique mais bien une tendance de fond. Elle n’est pas non plus réservée qu’aux « marketeux » mais elle va toucher l’ensemble des fonctions de l’entreprise et particulièrement la DRH. Voici pourquoi. Une approche Data pour la RH… Pourquoi ? Qu’elle soit Small ou Big, la maîtrise de la Data est désormais un élément structurant pour les entreprises. Combien d’exemples de la vie courante nous montrent la puissance de la Data… « Et c’est pas fini » ! On est qu’au début de ce phénomène et les entreprises les plus innovantes ont compris l’intérêt de la Data pour la maîtrise de leur écosystème, de leur croissance et donc de leur leadership. C’est toute l’entreprise qui doit évoluer et s’intéresser à la puissance de la Data. Avec un brin de provocation, je vous poserais deux questions : Connaissez-vous vos salariés aussi bien que vos clients ? Vos réponses montrent (probablement) que les DRH sont loin, très loin de maîtriser la Data… Et pourtant...

Il faut supprimer les formateurs… Par Nicolas Hernandez Ses raisons ? Son entreprise avait opté pour une approche e-learning qui permettrait, affirmait-il, de "mettre des chiffres sur les compétences des salariés", ou, de façon plus imagée, "de mettre les collaborateurs dans des cases qu'il suffirait ensuite de faire avancer". Et de conclure : "Intégrer les formateurs dans pareil dispositif serait un contre-sens". Pas très encourageant. Les temps ont bien changé. Alors que 360Learning commence à se vendre un peu partout en Europe - pays nordiques, anglo-saxons, Europe du Sud - on observe que les mêmes questions se posent partout. Les économies, on les connaît. 360Learning qui grandit plus rapidement que nous l’espérions vient d'emménager dans ses nouveaux bureaux de la Place de la Madeleine (Paris 8ème).

Les effets de la réforme – épisode 1 : le salarié acteur de sa formation La réforme de la formation que nous annoncions récemment est aujourd’hui engagée. Premier concerné : le salarié, pour qui - à écouter les signataires de l’accord du 14 décembre 2013 - tout a été fait : il aura plus de moyens pour se former et des outils tels que le Compte Personnel Formation (CPF) ou l’entretien professionnel pour s’orienter. La réalité est-elle aussi idyllique ? CPF : le risque d'auto-prescription Le CPF remplace certes le DIF, mais avec un positionnement très différent. Conséquence majeure de cette construction juridique : le salarié va pouvoir s’auto-prescrire sa formation. La question reste donc entière : comment aider le salarié à faire le meilleur choix de formation ? Mais qu’en sera t-il pour les PME et, a fortiori, pour les TPE ? La solution est ailleurs. Fin de l’obligation fiscale : développement de l’auto-formation ? Le risque est surtout dans le changement des mentalités. Le salarié va devoir apprendre en allant moins souvent en stage. Apprendre à apprendre

CQP : la petite certification qui monte ! Le CQP (certificat de qualification professionnelle) est une attestation délivrée par les branches professionnelles pour certifier une qualification. Généralement mis en place pour répondre à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans un secteur, il connaît un succès croissant. Le CQP n’est pas un diplôme mais une qualification fabriquée par les entreprises pour les entreprises. Pour qui ? Le CQP est accessible aux salariés ayant une expérience minimale de trois ans, aux demandeurs d’emploi ainsi qu’aux jeunes en formation initiale. Des CQP dans toutes les branches ? Il n’existe aujourd’hui aucun organisme central répertoriant l’ensemble des CQP. Un certificat plebiscité ! Le certificat semble donc avoir de plus en plus de succès, ce que confirme Brigitte Dumas, du RNCP* : « Il y a une nette augmentation des demandes d’enregistrement de la part de certaines branches depuis la rentrée 2009/2010 ». CQP et VAE Régis Delanoë * Répertoire national des certifications professionnelles

Le Big Data au service des RH | Talentplug Le Big Data, ça vous évoque quoi ? Selon IBM, 2,5 trillions d’octets de données sont générés dans le monde chaque jour. Et ça s’accélère à un rythme fou : en 2016, les échanges de données via Internet devraient dépasser le Zettaoctet, soit 1 milliard de fois la capacité annuelle d’un disque dur domestique. L’explosion du volume (Big) des données numériques (Data) représente un défi pour l’avenir. Le terme anglophone « Big Data » désigne alors l’ensemble des données volumineuses stockées et analysées par diverses technologies. Barack Obama lui-même aurait utilisé le Big Data lors de sa réélection en 2012. Le Big Data et les RH, une rencontre inattendue Dans le domaine de la science ou de la finance, l’utilisation du Big Data dans l’analyse complexe des données parait évidente. Pourtant, le monde des RH connait lui aussi une profonde mutation digitale des données et leur gestion. L’enjeu est d’utiliser le Big Data pour extraire l’information pertinente des candidatures.

Loi sur le renseignement: «comment expliquer à mes clients que leurs données ne sont plus en sécurité ?» Depuis quelques jours, une déclaration commune circule sur le web contre la loi sur le renseignement et la surveillance généralisée d’Internet. Pourquoi cette mobilisation du mouvement « Ni pigeons, ni espions » ? Que se cache-t-il derrière les premières mesures votées la semaine dernière par l’Assemblée nationale ? Pourquoi sommes-nous, entrepreneurs du numérique, si inquiets vis-à-vis de cette loi ? Faisons simple. Accepteriez-vous d’avoir des micros dans votre maison, que votre logiciel de traitement de texte soit analysé en continu ou bien encore que le téléphone de vos enfants soit sur écoute ? Pensons ensemble à demain. Empêchons une catastrophe économique. Arrêtons l’atteinte à nos libertés. Naviguons, nous sommes filmés. La politique des uns et des autres nous importe peu, nous, entrepreneurs du numérique. A bon entendeur. A lire également : Laurent Allard, PDG d’OVH: « La loi sur le renseignement concerne toute l’économie numérique » L’auteur

Les effets de la réforme – épisode 2 : la solitude du responsable de formation devant la fin de la 24-83 Fin de la 24-83 = baisse des budgets de formation, et alors ? Les responsables de formation sont partagés sur l'interprétation de ce coup de tonnerre. Pour résumer : séduits par cette simplification administrative, inquiets pour leur budget ! Craignant en effet que direction générale et financière s'accordent pour exiger des économies là où l'obligation de dépenser a disparu, ce qui, admettons-le, est hautement probable. Est-ce pour autant un réel problème pour la fonction formation ? Il faut plutôt qu'elle y voit l'occasion historique de se réinventer. Une piste devenue évidente : digitaliser la formation pour faire mieux avec moins. Parlons enfin du terrain… La fonction formation existait bien avant que soit promulguée la loi de 1971 et la mise en place de l’obligation fiscale. S’investir à nouveau dans le champ pédagogique : un moyen évident de réduire les coûts de formation, car le responsable de formation limitera son appel aux organismes de formation externes. Marc Dennery

Une formation pour tous, tous pour la formation Entrée en vigueur le 1er janvier 2015 , la réforme de la formation professionnelle bouleverse la façon dont sont envisagées les compétences des salariés. En entreprise de nombreux acteurs sont concernés par cette évolution. Revue de qui doit faire quoi. La loi du 5 mars 2014 réforme la formation continue en profondeur. Le calendrier de la réforme Depuis mars 2014, les entretiens professionnels bisannuels sont obligatoires. 31 janvier 2015 Date limite pour informer les salariés qu’ils doivent saisir leur reliquat d’heures de droit individuel de formation (DIF) sur leur compte personnel de formation (CPF) en ligne. 31 janvier 2016 Application des nouveaux taux de cotisation, assis sur les salaires 2015. 31 mars 2016 Les 24 premières heures du CPF pourront être utilisées. 31 décembre 2020 Date limite pour utiliser ses heures de DIF. Le directeur des ressources humaines "Nous continuerons car nous avons de gros besoins en formation, notamment en numérique Le manager de proximité Le salarié

Le Big Data en RH : ça sert à quoi Article publié le 15/05/2014 Le big data c’est quoi ? Très usité dans le marketing, notamment pour comprendre les consommateurs et leurs envies, le big data est la capacité fournie par des algorithmes super puissants de traiter un grand nombre de données et surtout de trouver des corrélations entre elles. Le big data appliqué aux RH, ça donnerait quoi ? En RH, le big data peut également aider à retenir ou à développer les compétences internes. Le big data RH en France, mythe ou réalité ? Sylvie Laidet Une nouvelle méthode d’enseignement : la pédagogie 3.0 Vous connaissez la Pédagogie 3.0 ? C’est une nouvelle pédagogie développée par un enseignant canadien, Stéphane Côté, qui se base sur un système auto générant : les élèves construisent et conçoivent leur apprentissage. Cette nouvelle pédagogie s’organise autour de 3 piliers principaux : Source : Le développement de l’autonomie : Et si on immergeait l’élève dans la réalité ? Chaque élève a une fonction particulière (responsable du tableau, par exemple) et une position dans la hiérarchie. Pour coller au plus près de la réalité, un système monétaire basé sur la théorie des choix de William Glasser est instauré. La permanence de l’apprentissage : Et si on impliquait davantage l’élève ? Pourquoi réserver l’invention d’exercices, de cours ou encore de capsules explicatives (vidéo, par exemple) aux enseignants ? Le développement de la créativité : Et si on laissait l’élève s’exprimer ? Voir la 2ème partie de cet article

Les effets de la réforme – épisode 3 : les organismes de formation au pied du mur ! Fin de l’obligation fiscale : diminution de l’effort de formation ? Négociateurs et Gouvernement jurent l’inverse, mais nous sommes prêts à prendre le pari que la fin de l’obligation ouvre la voie à une diminution sensible de la demande de formation. Les mentalités vont changer autour de la formation. L’orientation qualification Les plus optimistes estiment qu’ils s’adapteront et feront du CPF au lieu du DIF et du plan. Tout cela ne va pas se faire en claquant des doigts. Critères de qualité Et ce n’est pas fini. Reste à savoir ce que l’on entend par qualité de la formation. La question donne le vertige. Allier les contraires pour sortir gagnant La réforme semble porter en elle davantage de risques que d’opportunités. Ils devront être à la fois agiles pour avoir des coûts compétitifs et de taille suffisamment importante pour faire face aux pressions sur les prix des donneurs d’ordre entreprises aux budgets limités, OPCA, OPACIF, de Pôle Emploi ou les Régions. Marc Dennery

Formation gestion de la formation La récente réforme de la formation professionnelle fait évoluer les métiers de la formation. Une parfaite connaissance des dispositifs et des obligations de l'employeur reste indispensable. Les exigences relaties à l'efficience de l'investissement formation se trouvent renforcées. Les processus d'élaboration du plan de formation et d'entretiens professionnels doivent permettre de répondre à la fois aux enjeux de l'entreprise et aux besoins individuels. Le programme de la formation 1 Utiliser de façon opérationnelle les textes de la formation professionnelle Les textes légaux et conventionnels applicables. 2 Identifier les modalités d'accès à la formation Le plan de formation. 3 Élaborer le plan de formation Établir un processus d'élaboration du plan adapté à l'entreprise. 4 Consulter le comité d'entreprise et communiquer sur le plan de formation Adopter une présentation dynamique du plan. 5 Accompagner les salariés Informer les salariés sur les dispositifs. Suivre le réalisé du plan.

Related: