background preloader

Kintsugi: the art of repairing broken ceramics

Kintsugi: the art of repairing broken ceramics
Did you know that in Japan, the act of repairing broken ceramics is an art form? The 16th century ‘Kintsugi’, or ‘Kintsukuroi’, is a repairing technique that celebrates the broken item’s rich history by decorating its cracks instead of hiding them. This is done by applying a mixture of urushi (lacquer resin), rice glue, and powdered gold, silver, or platinum. No two Kintsugi patterns are the same, with each golden stream’s path depending on the extent and pattern of the break. The method gives the broken pottery piece new life and identity, making it good as new – sometimes better than the original, even. The video below was created by Greatcoat Films in London. Via This Is Colossal

Jeremy Rifkin : “Ce qui a permis le succès inouï du capitalisme va se retourner contre lui” Il y a vingt-cinq ans, c'était la star du ring, le « boss », vainqueur du communisme par K-O ! Aujourd'hui, le capitalisme est un champion usé par la crise, miné par les contradictions et politiquement à bout de souffle. Pour l'économiste américain Jeremy Rifkin, nous assistons, tout simplement, à son éclipse. Nous nous éveillons, dites-vous, à « une nouvelle réalité – celle des communaux collaboratifs ». “J’ai découvert l’existence d’un paradoxe profondément enfoui au cœur du capitalisme, et qui n’avait pas encore été mis au jour.” Qu'est ce qui provoque ce changement de paradigme ? Chaque entrepreneur, comme nous le savons, est en chasse de nouvelles technologies pour améliorer la productivité de son entreprise, réduire les coûts marginaux, mettre sur le marché des produits moins chers, attirer plus de consommateurs, gagner des parts de marché, et satisfaire les investisseurs. C'est pourtant ce qu'il se passe ? Et aujourd'hui ? Le changement est à la porte.

Le luxe, synonyme d'innovation dans les pays émergents - Veille - Etude © Lotfi Mattou / Fotolia Dans un contexte d'évolution rapide des marchés du luxe, Ipsos Marketing et l'Association des professionnels du luxe ont réalisé la deuxième vague du «World Luxury Tracking». Objectif: mieux comprendre les raisons de l'attractivité du luxe et décrypter les différentes attentes de ses clients. En 2008, cette étude s'est intéressée aux classes moyennes aisées de six pays dits émergents: le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, le Mexique et la Russie, et de Hong Kong. Ainsi, ces classes moyennes aisées apprécient fortement le luxe. Méthodologie Près de 6 000 interviews ont été conduites au premier semestre 2008 auprès de la classe moyenne aisée de six pays émergents (Brésil, Chine, Corée du Sud, inde, Mexique et russie) et de Hong kong. Mais de quel luxe parle-t-on? Les marques européennes incarnent la modernité Autre enseignement important: l'Europe incarne dans ces pays non seulement une certaine idée de la qualité, mais également de la modernité.

Karl Polanyi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Polanyi. Dans le nom hongroisPolányiKároly, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français KárolyPolányi où le prénom précède le nom. Son livre majeur « La Grande Transformation »[1] souligne l'absence de naturalité et d'universalité de concepts comme « l'homo oeconomicus » ou « le marché » souvent présentés à ses yeux comme évidents ou ayant valeur ou signification uniques et/ou intemporelles. Vision erronée et utopique qui résulte selon lui du « désencastrement » de l'économie (opéré et réussi par le libéralisme) et de son autonomisation en dehors de toute Société globale. Son idéal -d'après son traducteur B. Biographie[modifier | modifier le code] Le Cercle Galilée[modifier | modifier le code] La Liberté d'esprit : « Par liberté d'esprit nous n'entendons ni déni de la vérité, ni déni de l'éthique, de la loi ou de l'autorité. Fin de vie[modifier | modifier le code]

Favini reçoit l'In Green Award au salon Luxe Pack Le 31 octobre 2012 par Rodolphe Pailliez Andrea Nappa, PDG et Michele Posocco, responsable des marques chez Favini, reçoivent leur prix des mains de Mike O'Rinel, responsable marketing de l'agence de design Anha, créateur du trophée Luxe Pack in Green. Le papetier italien Favini a reçu, à l’occasion du salon Luxe Pack, qui s’est déroulé du 24 au 26 octobre 2012 à Monaco, l'In Green Award pour sa nouvelle gamme de papier Crush. Du maïs au café Dans le cadre de leur activité de recherche et développement, les équipes de Favini ont réussi à transformer les sous-produits du maïs, des agrumes, des kiwis, des olives, des amandes, des noisettes et du café en autant de papiers aux tonalités assez uniques, inspirées de la nature et portant, à l’intérieur de la trame, la marque des matières premières utilisées. « Les résidus sont bien visibles sur la surface du papier et donnent au produit une personnalité et un caractère vraiment extraordinaires, soulignent les responsables de Favini.

Less is more Wang Zhe poses in front of his wardrobe, which only has about 30 items of clothing to meet all of his needs. Photo: Courtesy of Wang Zhe Wang Zhe sat in front of his wardrobe, trying to pick a formal suit out from the hundreds of items of clothing in his collection. The immense range of clothes included dozens of jeans from well-known brands, as well as a wide array of jackets lurking at the far end of the wardrobe. At that moment, Wang, who works in human resources with an international company, felt that he had taken a few wrong turns in his life. "I used to spend lots of money buying fashionable clothes, hoping to win people's recognition and attention. Despite buying a new suit to solve his troubles, Wang came up with the idea of changing his life completely. "Since then I have been struggling to be more of a minimalist," said Wang, referring to a trend toward reducing possessions and living simpler lifestyles. 100-item challenge "A pair of socks is two items. The lure of materialism

Les petits papiers d’Elise Fouin L’autre jour, j’étais dans un petit bar à vin de toulouse, et je rencontre Sonia, attablée avec Ludo. On se donne des nouvelles, discutons un peu et le Ludo en question me parle d’une copine artiste qui fait des choses qui s’apparentent à l’éco-design….Quelques jours et un mail plus tard, j’avais son nom : Elise Fouin. Et je peux vous dire que son travail de m’a pas déçu…Grande d’un quart de siècle - quel bon cru ce 1979 - Elise Fouin a fait l’école Boulle (suivre le lien pour les novices), qui inculque la minutie, le sens du détail, la précision, l’expérimentation… “L’apprentissage d’un métier d’art puis d’un art appliqué m’a permis peu à peu de construire ma propre démarche de création : concevoir tout en touchant la matière et être reconnue plus comme un créateur que comme un artisan”, explique-t-elle. Le plus étonnant dans ses créations (pour en avoir vu au Salon Maison Objet sur le parcours de tendances), c’est la structure qu’elle arrive à donner au papier. ++ Elise Fouin

Emmanuel Giboulot non au pesticide amende Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Un vignoble bio peut-il être forcé d'utiliser des pesticides pour lutter contre une maladie mortelle de la vigne ? C'est la question épineuse à laquelle s'est heurté Emmanuel Giboulot, qui exploite 10 hectares en biodynamie sur la côte de Beaune et la haute-côte de Nuits, en Bourgogne. Le viticulteur de 51 ans comparaissait, lundi 24 février, devant le tribunal correctionnel de Dijon pour avoir refusé de traiter ses cépages de chardonnay et de pinot noir contre la flavescence dorée. Une amende de 1 000 euros, assortie pour moitié du sursis, a été requise à son encontre. M. Emmanuel Giboulot encourait jusqu'à six mois d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende. Notre journaliste Audrey Garric a suivi l'audience : Tout commence en juin 2013, quand un arrêté préfectoral impose le traitement de « l'ensemble des vignobles de la Côte-d'Or » au moyen « d'une application unique d'un insecticide ». « Cet arrêté est illégal.

Luxe et développement durable peuvent-ils faire bon ménage ? La Tribune : Luxe et développement durable partagent-ils un même avenir ? Jean-Noël Kapferer : Forcément et très naturellement. Le développement durable n?est plus une question : c? Qu? On a tendance à mettre sous le vocable "luxe" bien des marques qui n? Quelles questions se posent quant à la compatibilité du luxe et du développement durable ? Le gâchis écologique se situe en réalité ailleurs : dans la consommation des produits à cycles de vie courts, des vêtements à la mode donc jetables après la saison, des biens de grande consommation dont les emballages finissent immédiatement dans les poubelles, dans la consommation impulsive stimulée par les prix bas ? N? Certes, alors que le luxe est un monde de rêve , de créativité et de liberté, à l? Existe-t-il des produits de luxe satisfaisant aux exigences du développement durable ? Certains en effet se demandent si un produit de luxe qui respecterait des critères durables reste réellement du luxe.

MON PRODUIT VAISSELLE MAISON (super facile et méga efficace) Youhouuu ! En une semaine à peine, vous avez été près de 385,000 à tourner les pages d’Antigone XXI ! Bienvenue à tous les petits nouveaux qui sont venus grossir les rangs des abonnés et à tous les curieux qui les accompagnent ! Bon, j’avoue, ces nombreuses visites, attirées par mon article sur le Nutella, n’ont pas toujours été de tout repos, mais au moins, gentils ou méchants, leurs commentaires ont pimenté ma semaine. Petit coucou à tous les affreux qui m’ont malmenée si vous me lisez : moi aussi je vous aime ♥ Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas proposé un DIY, et il est grand temps que je me rattrape. Vous l’avez deviné… quand on met les mains dans le cambouis, on se doit de les laver ! Et oui, la vaisselle. Il est grand temps alors de vous bouger les membranes ! Saviez-vous que, tous les ans, en France, les accidents domestiques sont responsables de 12,000 morts ? Prenons le liquide vaisselle : saviez-vous qu’il est la principale cause des empoisonnements ménagers ? Notes :

Mini valorise ses déchets pour en faire des sacs de luxe Mini a entrepris de produire des sacs à partir de chutes des matériaux utilisés pour créer les prototypes de sa nouvelle Mini Roadster, comme les nuanciers de couleurs, le cuir des sièges ou les plaques de carrosserie. Ces matériaux ont été « réassignés » à une ligne de sacs de week-end et de ville pour hommes et femmes créée par la marque de mode Carmina Campus sous la direction d’Ilaria Venturini Fendi, la plus jeune fille d’Anna Fendi, a annoncé Mini. Le revêtement des sièges a été utilisé pour produire l’extérieur des sacs, les morceaux de carrosserie pour y ajouter des mosaïques, les pare-soleils pour y cacher de petits miroirs de maquillage et les poignées de portes pour décorer les plus petits modèles de la collection.

FAKIR | Presse alternative | Edition électronique Ça y est, on a enfin lancé notre section vidéo ! Quelques bénévoles et parfois même le collectif Les Mutins de Pangée, tentent de concurrencer BFM TV... Mais on manque encore de bras, de mains, de cerveaux. Alors, si vous savez filmer, scénariser, monter, exporter, etc. et que vous voulez nous aider à faire d’autres films, écrivez-nous à video@fakirpresse.info Nos dernières vidéos « La dissidence, pas le silence » - Emmanuel Vire, Frédéric Lordon & Danielle Simonnet (1) 500 € en plus ! La constitution : l’oligarchie financière rédige le texte - Une autre histoire de l’Europe (4) Maastricht, les patrons aux commandes - Une autre histoire de l’Europe (3) La CEE : les « pères fondateurs » au service des banquiers - Une autre histoire de l’Europe (2) La CECA : le ver dans le fruit - Une autre histoire de l’Europe (1) Le centre à fric - Géopolitique d’un barbouze Quand la gauche a basculé à droite « Ils nous ont dit : Vous êtes fous ! Quelle issue ? David Pujadas - Le débat ? Vive la banqueroute !

Mobilier de bureau à partir de déchets : quand l'écologie se mêle au design Si l'exploitation artistique des déchets est bien connue, leur utilisation en design l'est beaucoup moins. Entreprise d'insertion, Extramuros récupère des matériaux mis au rebut pour en faire du mobilier et des objets vendus à des entreprises. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! On pourrait résumer ainsi l'activité d'Extramuros. Née en 2005, l'association qui compte dix salariés et deux designers en indépendant fabrique des objets et des meubles à partir de déchets. Réemployer les rebus Mais ils peuvent aussi parfois provenir de l'entreprise cliente. Pour l'instant la démarche reste confinée aux collectivités et aux grandes entreprises publiques ou à celles dont l'activité est liée au développement durable. À terme, Extramuros voudrait s'affranchir du mécénat et des subventions qui constituent actuellement 20% de son budget.

LA CONQUETE DU PAIN | Boulangerie bio autogérée à Montreuil

Related: