background preloader

Kintsugi: the art of repairing broken ceramics

Kintsugi: the art of repairing broken ceramics
Did you know that in Japan, the act of repairing broken ceramics is an art form? The 16th century ‘Kintsugi’, or ‘Kintsukuroi’, is a repairing technique that celebrates the broken item’s rich history by decorating its cracks instead of hiding them. This is done by applying a mixture of urushi (lacquer resin), rice glue, and powdered gold, silver, or platinum. No two Kintsugi patterns are the same, with each golden stream’s path depending on the extent and pattern of the break. The method gives the broken pottery piece new life and identity, making it good as new – sometimes better than the original, even. The video below was created by Greatcoat Films in London. Via This Is Colossal

Le luxe, synonyme d'innovation dans les pays émergents - Veille - Etude © Lotfi Mattou / Fotolia Dans un contexte d'évolution rapide des marchés du luxe, Ipsos Marketing et l'Association des professionnels du luxe ont réalisé la deuxième vague du «World Luxury Tracking». Objectif: mieux comprendre les raisons de l'attractivité du luxe et décrypter les différentes attentes de ses clients. En 2008, cette étude s'est intéressée aux classes moyennes aisées de six pays dits émergents: le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, le Mexique et la Russie, et de Hong Kong. Ainsi, ces classes moyennes aisées apprécient fortement le luxe. Méthodologie Près de 6 000 interviews ont été conduites au premier semestre 2008 auprès de la classe moyenne aisée de six pays émergents (Brésil, Chine, Corée du Sud, inde, Mexique et russie) et de Hong kong. Mais de quel luxe parle-t-on? Les marques européennes incarnent la modernité Autre enseignement important: l'Europe incarne dans ces pays non seulement une certaine idée de la qualité, mais également de la modernité.

Favini reçoit l'In Green Award au salon Luxe Pack Le 31 octobre 2012 par Rodolphe Pailliez Andrea Nappa, PDG et Michele Posocco, responsable des marques chez Favini, reçoivent leur prix des mains de Mike O'Rinel, responsable marketing de l'agence de design Anha, créateur du trophée Luxe Pack in Green. Le papetier italien Favini a reçu, à l’occasion du salon Luxe Pack, qui s’est déroulé du 24 au 26 octobre 2012 à Monaco, l'In Green Award pour sa nouvelle gamme de papier Crush. Du maïs au café Dans le cadre de leur activité de recherche et développement, les équipes de Favini ont réussi à transformer les sous-produits du maïs, des agrumes, des kiwis, des olives, des amandes, des noisettes et du café en autant de papiers aux tonalités assez uniques, inspirées de la nature et portant, à l’intérieur de la trame, la marque des matières premières utilisées. « Les résidus sont bien visibles sur la surface du papier et donnent au produit une personnalité et un caractère vraiment extraordinaires, soulignent les responsables de Favini.

Les petits papiers d’Elise Fouin L’autre jour, j’étais dans un petit bar à vin de toulouse, et je rencontre Sonia, attablée avec Ludo. On se donne des nouvelles, discutons un peu et le Ludo en question me parle d’une copine artiste qui fait des choses qui s’apparentent à l’éco-design….Quelques jours et un mail plus tard, j’avais son nom : Elise Fouin. Et je peux vous dire que son travail de m’a pas déçu…Grande d’un quart de siècle - quel bon cru ce 1979 - Elise Fouin a fait l’école Boulle (suivre le lien pour les novices), qui inculque la minutie, le sens du détail, la précision, l’expérimentation… “L’apprentissage d’un métier d’art puis d’un art appliqué m’a permis peu à peu de construire ma propre démarche de création : concevoir tout en touchant la matière et être reconnue plus comme un créateur que comme un artisan”, explique-t-elle. Le plus étonnant dans ses créations (pour en avoir vu au Salon Maison Objet sur le parcours de tendances), c’est la structure qu’elle arrive à donner au papier. ++ Elise Fouin

Luxe et développement durable peuvent-ils faire bon ménage ? La Tribune : Luxe et développement durable partagent-ils un même avenir ? Jean-Noël Kapferer : Forcément et très naturellement. Le développement durable n?est plus une question : c? Qu? On a tendance à mettre sous le vocable "luxe" bien des marques qui n? Quelles questions se posent quant à la compatibilité du luxe et du développement durable ? Le gâchis écologique se situe en réalité ailleurs : dans la consommation des produits à cycles de vie courts, des vêtements à la mode donc jetables après la saison, des biens de grande consommation dont les emballages finissent immédiatement dans les poubelles, dans la consommation impulsive stimulée par les prix bas ? N? Certes, alors que le luxe est un monde de rêve , de créativité et de liberté, à l? Existe-t-il des produits de luxe satisfaisant aux exigences du développement durable ? Certains en effet se demandent si un produit de luxe qui respecterait des critères durables reste réellement du luxe.

Mini valorise ses déchets pour en faire des sacs de luxe Mini a entrepris de produire des sacs à partir de chutes des matériaux utilisés pour créer les prototypes de sa nouvelle Mini Roadster, comme les nuanciers de couleurs, le cuir des sièges ou les plaques de carrosserie. Ces matériaux ont été « réassignés » à une ligne de sacs de week-end et de ville pour hommes et femmes créée par la marque de mode Carmina Campus sous la direction d’Ilaria Venturini Fendi, la plus jeune fille d’Anna Fendi, a annoncé Mini. Le revêtement des sièges a été utilisé pour produire l’extérieur des sacs, les morceaux de carrosserie pour y ajouter des mosaïques, les pare-soleils pour y cacher de petits miroirs de maquillage et les poignées de portes pour décorer les plus petits modèles de la collection.

Mobilier de bureau à partir de déchets : quand l'écologie se mêle au design Si l'exploitation artistique des déchets est bien connue, leur utilisation en design l'est beaucoup moins. Entreprise d'insertion, Extramuros récupère des matériaux mis au rebut pour en faire du mobilier et des objets vendus à des entreprises. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! On pourrait résumer ainsi l'activité d'Extramuros. Née en 2005, l'association qui compte dix salariés et deux designers en indépendant fabrique des objets et des meubles à partir de déchets. Réemployer les rebus Mais ils peuvent aussi parfois provenir de l'entreprise cliente. Pour l'instant la démarche reste confinée aux collectivités et aux grandes entreprises publiques ou à celles dont l'activité est liée au développement durable. À terme, Extramuros voudrait s'affranchir du mécénat et des subventions qui constituent actuellement 20% de son budget.

Ecological Economics : The environment as a luxury good or “too poor to be green”? Abstract This paper discusses the views of different authors on the relations between economic growth and environmental scarcities. It lays out the common assumptions behind Inglehart's postmaterialist thesis in environmental sociology, Krutilla's criterion for the valuation of environmental amenities, Hirsch's notion of the positional economy, and Pearce's numerical results on weak sustainability. The paper shows how different views on the environmental consequences of economic growth imply at the same time different theories about environmental movements. Keywords Environmental amenities; Sustainability; “Dematerialization”; Environmental movements

Du chocolat emballé dans du papier en cacao Consulter l'article sur : Lors du salon Luxe Pack Shanghai qui s’est déroulé les 16 et 17 avril, l’entreprise britannique James Cropper a reçu le prix Luxe Pack in green 2014 qui récompense l’emballage le plus innovant et écologique. Le jury a été totalement séduit par son papier à base de coque de cacao, que déjà convoit l’industrie du chocolat et de l’emballage du chocolat. Créé à la demande du suisse Barry Callebaut, premier fabricant mondial de cacao et chocolat de qualité supérieure, ce papier répond aux normes des emballages à contact alimentaire et a obtenu la certification verte FSC. "La responsabilité environnementale est une priorité pour James Cropper, c’est l’un des principes directeurs du développement de nos produits. Considérée comme un déchet dans l’industrie du chocolat, la coque de cacao représente pourtant 12 % du fruit lui-même.

Design de réemploi : la révolution venue de Cuba atterrit à Saint-Étienne | Pourparlers, média citoyen en Rhône-Alpes Pourparlers s’invite à la révolution du Design de réemploi. Une jolie bouture de cette révolution écologique et humaniste prend racine à Saint-Étienne dans la canopée design. Pourparlers effeuille les étages de cette fusée. Design et déchets un oxymore ? Design et déchets, un oxymore ? Une bouture à Saint-Étienne Cette bouture iconoclaste est en phase incubatoire à Saint-Étienne. Le travail d’Open Sources commence à trouver place publique. Monter une filière Design de réemploi. L’atelier de Montaud fonctionne à l’échelle de l’artisanat et du prototype. Une troisième révolution industrielle ? Le Design, dernier avatar du capitalisme consumériste et comme son aile avancée, va t-il disparaître avec la fin des ressources abondantes ? Pourparlers s’interroge donc avec Open sources sur la vie de nos objets « marketés », condamnés à une vie éphémère car programmés pour l’obsolescence. Jean-Pierre Jusselme Jean-Pierre Jusselme WordPress: J'aime chargement… Sur le même thème

Quand nos déchets se font objets design | Press Book Déborah Antoinat Fauteuil Libé. Crédit photo: Elise Fouin Une bouteille en plastique peut-elle se transformer en lampe? La tendance écolo est de plus en plus présente dans le monde de la décoration et du design. En matière de déchet, les possibilités sont nombreuses Le carton s’affirme comme un matériau de récupération prépondérant. Regis-R alias « Le prince du plastique », artiste plasticien et designer s’amuse avec le plastique pour en faire mobiliers, luminaires et objets en tout genre. Le recyclage conduit aussi à la création de nouveaux matériaux, tels le pévéchouc, qui a fait une entrée remarquée dans le monde du design. Enfin, il semble que les déchets alimentaires eux aussi séduisent les designers les plus imaginatifs. Publié le 1 décembre 2009 sur Ecofaubourgs. Déborah Antoinat Like this: J'aime chargement…

Upcycling : Hermès lance Petit h, une gamme d'objets en matières recyclées Avec sa collection " Petit h ", objets de collection fabriqués à partir de matières premières recyclés, la marque de luxe Hermès donnerait-elle enfin l'exemple ? "Petit H", la collection d'objets en matière recyclée de la marque Hermès Le luxe peut-il se revendiquer écolo ? Comme le montre notre sélection de parfums bio et le foisonnement de marques cosmétiques et vestimentaires qui lancent leur gamme bio et/ou écolo, il existe des bons élèves dans le cosmos du luxe et de la mode. Hermès, chantre du luxe made in France, a récemment rejoint la catégorie des élèves en progrès, grâce à sa collection " Petit h ", qui regroupe accessoires et objets décoratifs fabriqués à partir de déchets récupérés dans les ateliers. Porcelaine fêlée, chutes de cuire, tissus tâchés ou encore rebut de bois connaissent ainsi une seconde vie, se transformant en animaux décoratifs, commodes en cuir, théières en métal, colliers de soie, altères en cristal... Célia Garcin

Ateliers créatifs pour enfants au Togo | Thomas Thibault Lors de mon premier voyage au Bénin, nous avions constaté l’absence de cours d’arts plastiques à l’école et le manque d’éveil à l’art et à la création chez les jeunes. S’étant découvert nous-même dans les arts plastiques et dans les arts appliqués, nous voulions faire profiter et partager aux enfants cette activité. Nous avions alors émis comme souhait de revenir en Afrique de l’Ouest pour y dispenser toutes sortes d’ateliers pour enfants. Aussitôt dit, (presque) aussitôt fait puisque 3 ans plus tard j’ai pu avec l’aide de Caroline Grellier animer quelques ateliers créatifs au Togo dans des centres culturels comme l’ONG STEJ ou encore Kisito à Lomé. Voici quelques uns de ces ateliers. Atelier Land Art Art in situ, réalisation d’une œuvre collective avec les éléments de l’environnement. Atelier Bijoux A partir de déchets électronique (câbles, engrenages, résistances, cuivre…)

video Luxe et Développement Durable sont-ils compatibles ? - ecologie, énergies, vert Description : Luxe et Développement Durable sont-ils compatibles ? Barbara Coignet, organisatrice du salon 1.618 et Nathalie Croisé, journaliste « Green Business » à BFM radio, nous font partager leur éclaira[...] Luxe et Développement Durable sont-ils compatibles ? Barbara Coignet, organisatrice du salon 1.618 et Nathalie Croisé, journaliste « Green Business » à BFM radio, nous font partager leur éclairage. Dossier : Philippe VERDIER Vidéo ajoutée le : 28-05-2009 18:56:00 Catégories : Green Business Mots-clés : ecologie énergies vert développement durable panneaux solaires environnement solaire éolienne luxe barbara coignet coignet nathalie croisé croisé Langue : Français Lieu de tournage : France / 91522 Adresse de la vidéo : Ajouter cette vidéo sur votre blog ou site web (Copiez/collez le texte HTML ci-dessous) :

Related: