background preloader

L’e-CRM aujourd’hui : objectifs, tendances et applications pratiques.

L’e-CRM aujourd’hui : objectifs, tendances et applications pratiques.
L’e-CRM permet une meilleure gestion de la relation commerciale notamment au travers du marketing « one-to-one ». Les entreprises qui rassemblent les données autour de leurs clients et les utilisent pour entretenir avec eux des relations de confiance sont gagnantes. De plus, l’arrivée d’internet augmente le besoin en capacité de collecte et de traitement de l’information. L’e-CRM, un outil souple et adaptable à chaque besoin e-CRM et One to One Fortes de leur souplesse, de leur adaptabilité et compte tenu de la place prépondérante que prend internet dans la vie des annonceurs comme des consommateurs, les solutions e-CRM peuvent trouver leur place au cœur de chaque entreprise et répondre à de nombreux besoins au travers de : la convergence des données connectées et l’enrichissement continu de la connaissance client. Frédéric Buron, Directeur Général d'EmailStrategie Quel avenir pour l’e-CRM ? L’e-CRM, pour conquérir et fidéliser vos clients Related:  *

Le chrono-régime (chrono nutrition) Découvrez le chrono-régime Le chrono-régime ressemble aux régimes dissociés, et préconise une répartition des aliments selon différents moments dans la journée. Pour cela, il faut tenir compte du rythme biologique de l’organisme et consommer certains produits en fonction de notre horloge interne. Commencez votre chrono-régime Le principe du chrono-régime Il consiste à adapter le type d’aliment avec le moment de la journée qui permettra une meilleure assimilation : Au petit-déjeuner, il faut manger gras. Une chose importante est l’apparition de la faim après le dernier repas. Enfin, le chrono-régime autorise tous les aliments dans la mesure où ils sont consommés dans le moment qui leur est imparti. Le chrono-régime en pratique En pratique, le chrono-régime devrait ressembler aux exemples suivants de repas : Les avantages du chrono-régime Les inconvénients du chrono-régime Les carences en vitamines et minéraux, qui peuvent être dues à la faible quantité de fruits et légumes verts ingérés.

De l’obsolescence du systeme politique. | Carnets Au cours du 20ème siècle, l’humanité est passée de 1.7 milliards d’êtres humains à plus de 6 milliards. L’explosion sans précédent de notre courbe démographique est la conséquence directe de l’avènement de la société industrielle, entièrement perfusée à la consommation du pétrole, à ses nombreux dérivés, et à tout ce qui conditionne leur fabrication. La mortalité, notamment infantile, a fortement reculé. L’hygiène, les médicaments, la nutrition, l’électricité, l’accès à l’eau, à l’assainissement, et la facilité accrue de la transformation de la matière en énergie de manière générale ont alimenté cette explosion démographique incontrôlée. Au point que la République populaire de Chine a entrepris d’y remédier en établissant le contrôle de la natalité : politique du wan-xi-shao en 1970, puis de l’enfant unique en 1979. Comme l’a écrit Alexandre Soljenitsyne : « Quelqu’un que vous avez privé de tout n’est plus en votre pouvoir. Mais revenons quelque peu en arrière, du coté des vainqueurs…

Internet n’est pas contrôlable Il y a comme ça des figures d’Internet. Des dinosaures à qui l’on doit beaucoup sans toujours le savoir. Des Jean-Michel Billaut, des hackers de légende qui ont dépassé depuis longtemps l’envie d’être les vedettes éphémères de la presse. Laurent est comme Reflets, il n’est pas pressé et préfère prendre le temps de la réflexion. - En 2005, je t’avais déjà posé toute une série de questions sur l’évolution d’Internet. Si j’ai mis longtemps (bon, plus d’un an, d’accord) avant de répondre à tes questions, c’est surtout la faute à celle-ci : « Il va où le Net ? Prédire l’avenir d’un réseau en évolution constante, c’est d’une difficulté sans nom. En 2005, le DPI n’était guère envisageable parce que le matériel ne permettait pas son existence. Concernant la tentation de contrôle des Etats, il faudrait remonter encore plus loin. Il y a eu des défaites et des victoires, et il y en aura encore. - En 2005, on se disait que le Net était en passe de devenir une galerie marchande. Ben, bien sûr.

Ces branchés qui débranchent M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Guillemette Faure. Illustrations : Le Creative Sweatshop PAS UN ORDINATEUR, pas une télé, pas le moindre petit ou grand écran à la Waldorf School of the Peninsula. En revanche, on a trouvé un four à pain dans le jardin, que les petites classes utilisent chaque semaine, des chaussettes faites main – les cours de tricot, pour filles comme pour garçons, commencent en CP –, des tableaux noirs et des craies de couleur. Cette école privée – environ 20 000 dollars de frais de scolarité annuels – de la Silicon Valley recommande aux parents de limiter l'exposition aux écrans jusqu'à l'équivalent de la sixième et n'introduit l'outil informatique qu'en quatrième. Installé aux Etats-Unis depuis 1987, Pierre Laurent est l'un de ces parents. A la Waldorf School of the Peninsula, on apprend les multiplications en dessinant, en sautant à la corde. C'EST DÉJÀ LE CAS. "Il y a une aspiration très forte à faire des pauses. Guillemette Faure.

La twittérature, gadget numérique ou nouvel avatar de l'art du bref ? Nouvel avatar de la tradition littéraire du fragment ou gadget numérique appelé à faire long feu? La twittérature, exercice d'écriture qui se joue des contraintes du site de microblogging Twitter, séduit de plus en plus d'auteurs, amusés d'avoir à condenser leur prose en 140 signes. Twitter voit le jour en 2006. A l'origine, la plateforme gratuite de microblogging, qui rassemble aujourd'hui environ un demi milliard de personnes, est conçue pour l'écriture et la diffusion de messages de 140 caractères maximum. Mais, petit à petit, un usage alternatif, plus créatif se fait jour et les formules ciselées envahissent la twittosphère, un peu sur le modèle des keitai shosetsu (de "roman"/shosetsu - et "mobile"/keitai), textes japonais rédigés par SMS. En 2010, cet ancien professeur de lettres québecois a co-fondé avec le Bordelais Jean-Michel Le Blanc (@centquarante) l'Institut de twittérature comparée (ITC) Bordeaux-Québec, destiné à promouvoir et développer la twittérature. Stratégie du cyborg

Le projet Voix d'Aujourd'hui Le blog des Premières L1 du Lycée de l'Iroise, après s'être intéressé aux Illuminations de Rimbaud, se tourne vers la poésie contemporaine en lien avec le projet Voix d'Aujourd'hui. L'opération Voix d'Aujourd'hui a été lancée par le CDDP du Finistère qui l'organise et l'anime. Elle repose aussi sur un partenariat avec d'autres structures, notamment le réseau des Bibliothèques municipales de Brest, des librairies indépendantes, des lieux de la vie culturelle brestoise comme la Passerelle, l'Artothèque ou la Carène. Ce projet est mené en parallèle dans d'autres établissements de la région : quelques lycées, plusieurs collèges, la maison d'arrêt de Brest ou encore le service scolaire du CHU de Morvan. Les objectifs de Voix d'Aujourd'hui sont de faire découvrir la poésie contemporaine ainsi que les lieux de vie du livre (bibliothèques, librairies, éditeurs...). Voici les 9 recueils à lire par les lycéens de l'Iroise dans le cadre du projet Voix d'Aujourd'hui 2007-2008 : Partager l'article !

LITTERATURES MINIMALES. Micronouvelle & twittérature. Par Vincent Bastin Hadopi partage la valeur de la musique en ligne | La guerre du Bouton L’Hadopi ne fait pas que dans la riposte graduée pédagogique. Elle essaie aussi d’apporter sa pierre à une meilleure appréhension des problématiques créées par la révolution numérique au sein des industries de la création et dans tous les foyers de France. Des « Labs », des études, des rencontres/débats, des barcamps, la Haute Autorité a lancé tout un tas d’initiatives depuis sa création… Je n’ai pas tout suivi loin de là mais me suis intéressé plus particulièrement à un sujet qui a fait l’objet d’un « Lab » à lui tout seul : l’économie numérique de la création. Le chantier est vaste, sans doute trop vaste pour que l’Hadopi puisse l’appréhender dans son ensemble. A trop s’appuyer sur les acteurs traditionnels (syndicats de maisons de disques, sociétés de gestion collective) l’Hadopi pourrait avoir du mal à accompagner la révolution qui bouleverse le secteur. Où sont les artistes ? Vision stratégique et diversité Car c’est bien là le problème. Créer de la valeur… Par le petit bout…

Musique en ligne : l’Adami veut un meilleur partage de la valeur Gildas Lefeuvre est depuis une vingtaine d’années un observateur privilégié de la filière musicale, de son marché et de ses tendances, de ses enjeux et de ses mutations. Journaliste spécialisé, il a collaboré à de nombreuses publications B to B, dont Show Magazine, le Bulletin des Rotations, Radio & Musique Info, Radio Activité (Québec), Ecran Total, Notes (le magazine de la Sacem), L’Année du Disque, Francophonie Diffusion, Visa Permanent et Midem News. Il a lancé le bulletin Obs Line et fut rédacteur en chef de La Lettre du Disque avant d'assurer la rédaction en chef et la direction de la rédaction de Musique Info de 2001 à 2006. Gildas Lefeuvre est par ailleurs auteur de l'ouvrage "Le producteur de disques" (Editions Dixit, 1994 et 1998). Fondateur de l'Observatoire du Disque et de l'Industrie Musicale en 1995, il a réalisé plusieurs études, notamment pour Zone Franche, l'European Music Office (Bruxelles) et le Sppam (Syndicat des producteurs de programmes audiovisuels musicaux).

Haïku Iroise (3) Mission Phéline : au delà du partage de la valeur Lancée par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti pour établir un nouvel état du partage de la valeur dans la musique en ligne, après le précédent rapport publié en 2011 par l’Hadopi, la mission Phéline, qui mène déjà ses auditions tout azimut, doit se pencher plus avant sur la rémunération des artistes, et se prononcer sur la pertinence d’instaurer un régime de gestion collective des droits voisins des producteurs sur Internet. Au delà d’un partage de la valeur équitable, la gestion collective, qui rencontre une opposition farouche des producteurs, peut néanmoins, sous certaines formes, favoriser à la fois la régulation et le développement du marché. Partie 1 – Un régime de gestion des droits déjà éprouvé Le son de cloche est toutefois différent lorsque l’on interroge les membres des fédérations régionales de labels indépendants regroupées au sein de l’organisme CD1D. 101 M€ dans les poches des producteurs Le régime de la gestion collective a pourtant fait ses preuves.

Ma onzième année

Related: