background preloader

Buzzsumo. Veille concurrentielle sur les réseaux sociaux.

Buzzsumo. Veille concurrentielle sur les réseaux sociaux.
Buzzsumo est un outil de veille concurrentielle en ligne qui permet d’analyser les liens partagés par n’importe quel site Web sur les réseaux sociaux. De manière beaucoup plus complète que LinkTally, dont je vous parlais il y a quelques jours, Buzzsumo permet de mesurer l’écho de n’importe quelle page Web sur les principaux réseaux sociaux. Il suffit pour cela d’entrer l’url dans Buzzsumo et aussitôt l’outil vous affiche le nombre de partages que la page a généré sur Twitter, Facebook, LinkedIn, Pinterest et Google Plus. Mais Buzzsumo va beaucoup plus loin. Mais la veritable valeur ajoutée de Buzzsumo n’est pas là. Plus intéressant encore Buzzsumo va vous permettre d‘identifier les influenceurs sur les réseaux. Buzzsumo est gratuit. Lien: Buzzsumo. Like Loading... Related:  VEILLE ET CURATION

La guerre des brevets - Un reportage à ne pas manquer ARTE a consacré un reportage entier aux brevets. Si vous ne connaissez pas bien ce sujet, je vous invite vivement à le regarder. Voici le résumé : Aux États-Unis, des femmes atteintes d’un cancer du sein ont mené une croisade juridique victorieuse contre Myriad Genetics. En brevetant deux gènes dont la mutation révèle une prédisposition au développement conjoint d’un cancer des ovaires, le laboratoire s’était assuré un monopole sur les tests de dépistage, mettant potentiellement en danger la vie de patientes, dans l’incapacité d’assumer le coût de l’examen.Alors que les lois sur les brevets ont été imaginées pour protéger les appareils et procédés techniques, comment expliquer que 20 % des gènes humains tombent aujourd’hui sous le coup de droits d’exclusivité d’exploitation en Amérique ? Les brevets en particulier sur le vivant sont un réel danger pour notre avenir. Résistez en aidez à la diversité, en partageant le vivant et les connaissance et en favorisant la fertilité ! Source

Le marché français des outils de veille en E-réputation. Le marché de l'e-réputation, apparu en France en 2007, regroupe éditeurs de logiciels et agences de communication, l’ensemble coexiste avec une offre très diversifiée d’outils de veille gratuits. L’atteinte à l’e-réputation est aujourd’hui perçue comme un risque majeur par 40% des entreprises françaises. L'image, véhiculée par internet, d'un individu ou d’une entreprise est utilisée de façon croissante dans la prise de décisions de consommation ou de recrutement. Or 80% de l’information publiée en ligne au sujet d’une marque ne provient pas de l’entreprise. Retour sur la genèse et l’évolution du marché de l’e-réputation L’e-réputation est un concept récent. La médiatisation des cas de bad-buzz emblématiques provoque une prise de conscience des enjeux de la réputation en ligne. En février 2006, l’article du bloggeur C. En parallèle, on assiste à une plus grande concentration des entreprises. Aujourd’hui, la notion d’e-réputation est tout à fait banalisée. Les outils gratuits

15 outils de curation incontournables Que ce soit dans le cadre d’une veille ou pour organiser le flux incessant d’informations qui nous submerge tous, les outils de curation sont devenus des services indispensables. La curation est plus qu’une mode passagère, elle s’inscrit dans un mouvement de fond sur le web pour répondre à l’infobesité et au surf permanent. La curation est aussi un bon moyen pour promouvoir une marque , sa réputation en ligne ou encore pour générer du traffic vers son site en ligne. Les outils et services de curation sont très nombreux. Trop nombreux ? Ma liste personnelle des 15 outils incontournables pour votre curation de contenus. Scoop.it Incontestablement mon préféré dans cette liste d’outils de curation. Paper.li C’est le concurrent direct de Scoop.it. Pinterest Les épingles de Pinterest ont révolutionné la curation en ligne et donné naissance à une ribambelle de services et de sites qui se sont inspirés de son ergonomie et de sa simplicité d’utilisation. ListLy La curation sous forme de listes.

Veille : une méthode simple pour une veille quotidienne Chercher et identifier les bonnes personnes sur Internet L’entreprise est composée de matériels de savoirs et de savoir-faire, mais elle est surtout faite d’hommes et on le sait, trouver la bonne personne pour la bonne fonction, ou le bon service n’est pas chose facile. Le veilleur peut ainsi être amené à réaliser un sourcing de personnes répondant à un besoin spécifique et en cela son travail est quand même désormais facilité par la numérisation des écrits mais également la numérisation des individus, de leurs CV, de leurs « vies ». Comment procéder pour réaliser cette identification des personnes ressources ? Soyez conscients des limites d’Internet Il peut paraître étrange de commencer par ce point alors que justement Internet est sans doute l’outil qui a le plus facilité le travail des recruteurs et pourtant Internet n’est pas non plus exhaustif. Pensez alors aux coups de fils et aux emails à des personnes ayant déjà eu recours à ce genre de compétences ou de profils et demandez leurs où ils sont parvenus à les dénicher. Trucs et astuces :

Comment mettre en place un dispositif de veille « La veille Un état d’esprit avant tout La veille, c’est d’abord et avant tout un état d’esprit dont il faut se pénétrer à tout moment ; cela doit presque devenir une seconde nature. Il convient également d’être très au fait des canaux possibles d’information afin de les surveiller ou de savoir les utiliser les uns par rapport aux autres. Détermination des objectifs d’une veille Distinguer les besoins documentaires des besoins de veille Conformément à ce que nous avons expliqué par ailleurs (notre article définissant la veille), certaines fonctions documentaires se nomment parfois veille mais n’en sont pas au sens strict. Formaliser les besoins en veille Il conviendra donc de formaliser les besoins en veille. La mise en place du dispositif de veille Dispositif : il s’agit d’orchestrer les différents éléments dans un tout cohérent et complémentaire. Identification des fonctions attendues Surveiller… pour quoi faire ? Surveiller un sujet ne se fait jamais in abstracto. Cerner le sujet à suivre Like this:

Réseaux sociaux : quels outils gratuits utiliser pour une veille ? C’est une recommandation qu’on entend souvent de la part des plus grands spécialistes des Réseaux Sociaux (Loïc Le Meur par exemple) : une présence de marque sur des plateformes sociales ne s’improvise pas. Il faut se préparer et toute démarche doit notamment commencer par une veille. S’il existe des outils payants très avancés, il y a aussi des outils gratuits qui peuvent éclairer une première approche. Google Je pensais que tout le monde connaissait Google Alertes et Google Blog Search, mais je rencontre encore beaucoup d’utilisateurs dans mes formations qui ne connaissent pas ces outils. Moteurs de recherche De nouveaux moteurs de recherche se sont lancés récemment. Sentiments D’autres outils vont un peu plus loin, puisqu’ils ne se contentent pas de donner des résultats, mais indiquent si les sentiments exprimés autour du mot-clé recherché sont positifs, négatifs ou neutres. Alertes Mesure d’engagement La démarche Social Media commence par l’écoute et la veille. Hors du web Autres

Dégooglisons Internet : notre (modeste) plan de libération du monde un billet de l’association Framasoft Voilà six mois que nous le concoctons activement… mais plusieurs années que cela nous travaille. Nous voyons, tout comme vous, nos internets évoluer. Les logiciels privatifs deviennent des services et des applications web qui captent notre attention et nos données, qui les centralisent pour mieux les exploiter. Le gratuit nous transforme en produits qui engraissent les géants de la Silicon Valley et attisent la convoitise des services d’espionnage… Face à cela, la communauté du Libre évolue elle aussi, en développant des alternatives logicielles à installer, étudier, améliorer et diffuser. La demande pour des alternatives libres est de plus en plus pressante, et il faut y répondre. ="" <="" p="" /> Google est un symbole (caution : may be evil) L’année dernière, nous avons dégooglisé Framasoft. Mais cela ne suffit pas. Les libristes contre-attaquent (et Framasoft allume les LEDS) On n’est pas les premiers (et merci !). Framasoft engage son nom Vos outils :

Related: